<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Du néoclassicisme à l’éclectisme, des prémices du romantisme à celles de l’impressionnisme, l’art des périodes napoléoniennes est multiple et continue de fasciner chercheurs, collectionneurs et simples amateurs. Amoureux des beaux-arts ou fin connaisseur des arts décoratifs, venez ici partager votre passion.

Enrichissements récents

Tableau du mois : Groupe de chênes, Apremont
Musées Chateaux et demeures : Le musée des Lettres et Manuscrits (Bruxelles)
Agenda : Théâtres romantiques à Paris
anglegauche angledroit
L'objet des mois précédents - Corbeille de mariage de Joséphine
   

L'OBJET DES MOIS PRÉCÉDENTS


Objet d'art, objet souvenir, objet rare à redécouvrir, retrouvez chaque mois un nouvel objet.

Pour tout renseignement, contactez-nous.

   

 Retour en page d'Accueil

 Retour page de Section

 Pour voir les objets
des mois précédents

 

 

 

 

 Imprimer

Ajouter à votre sélection

 
     

Corbeille de mariage de Joséphine

Agrandir


   

Date :
1796

Technique :
Soie, argent, cuivre, papier maché

Dimensions :
H. 0,44 m; L. 0,54 m; P. 0,30 m

Lieu de conservation :
Rueil-Malmaison, musée national des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau


Commentaires

Au XVIIIe siècle, la tradition voulait qu'un époux offre à sa femme une corbeille de mariage. A l'occasion de son mariage avec le jeune général Bonaparte en mars 1796, la veuve Beauharnais trouve ainsi dans son trousseau cette corbeille destinée à conserver bijoux et autres atours féminins. Ce délicat panier recouvert d'étoffe est aussi appelé "sultan".
 
L'élégante simplicité de l'objet et la qualité des matières utilisées sont à l'image de l'extrême raffinement de Joséphine. De forme ovale à six pans coupés, la corbeille est fermée par un couvercle surmonté d'une sphère en cuivre et sur lequel se dessinait jadis en fils d'argent la lettre J. Porté par un piédouche monté sur un socle rectangulaire, l'objet est entièrement recouvert de soie blanche, aujourd'hui jaunie par le temps, et orné d'un décor en fils d'argent de perles, de feuilles, d'encadrements d'oves et de cannelures. Deux anneaux en cuivre servent de anses. Conservée dans les collections de la famille impériale, la corbeille de mariage de Joséphine fut offerte par le prince et la princesse Napoléon au château de Malmaison en 1979.
 
Ce bel objet témoigne d'un mariage précipité, une union dictée tant par la raison que par la passion : les bans sont publiés moins de quatre mois après la première rencontre de Bonaparte et de Joséphine à l'automne 1795. Si le jeune général est fou amoureux de la belle créole, il trouve également dans cette union un moyen de s'attacher aux milieux influents du Directoire. Joséphine quant à elle, certes moins éprise, voit dans l'avenir prometteur de Bonaparte un appui nécessaire à sa position précaire et un soutien pour l'éducation de ses deux enfants, Eugène et Hortense. La cérémonie, truffée d'irrégularités, se déroule très simplement le 19 ventôse an IV (9 mars 1796) dans la salle des mariages de l'ancienne mairie du IIe arrondissement de Paris, sise dans l'Hôtel de Mondragon. Quant à la cérémonie religieuse, il faudra attendre la veille du Sacre, en décembre 1804, pour que le cardinal Fesch unisse les deux époux dans la chapelle des Tuileries. 
 
Karine Huguenaud
 

 
   
 

Voir les objets des mois précédents :

 OK

Haut de page
 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800