Questionnaire pour connaître les souhaites des internautes
IN ENGLISH

Reconnue d'utilité publique en 1987, la Fondation Napoléon encourage la recherche
en Histoire des périodes napoléoniennes, du Consulat, du Premier et du Second Empire,
favorise l'accès aux connaissances, et participe à la sauvegarde du patrimoine napoléonien.


anglegauche angledroit
 
 

ACTUALITÉS

 10/02/2014 : Colloque international "diplomates et diplomatie au temps de Napoléon" 25-26 mars 2014

Colloque organisé par la Fondation Napoléon et l'Académie des Sciences morales et politiques, en collaboration avec les Archives diplomatiques, le Souvenir napoléonien et l'Association de commémoration du Bicentenaire de la Campagne de France 1814-2014.
Il se tiendra au Centre de conférences ministérielles du Ministère des Affaires étrangères, 27, rue de la Convention, 75015 Paris.

Consulter le programme complet du colloque

Télécharger le bulletin d'inscription

 10/02/2014 : Rapport d'activités de l'équipe administrative 2013

L'année 2013 a été marquée par quelques événements remarquables, comme l'exposition "Napoléon. Une vie, une légende" au Kazakhstan, la poursuite de l'opération Sainte-Hélène, le développement des activités de la Salle Gourgaud, et un chiffre record de consultations du site napoleon.org (plus de 3,3 millions de connexions).
Les sites internet, Napoleonica.La Revue, les Bibliothèques, la Collection, la Salle Gourgaud, les Relations internationales, et les publications des collaborateurs : le rapport complet est ici.
 

 06/02/2014 : Signature d'une convention de coopération entre la Fondation Napoléon et la Bibliothèque nationale de France

Th. Lentz, Br. Racine © Fondation Napoléon, D. Chanteranne

Th. Lentz, Br. Racine © Fondation Napoléon, D. Chanteranne

Le 5 février 2014, Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, représentant M. Victor-André Masséna, président de la Fondation Napoléon, absent, accueillait M. Bruno Racine, président de la Bibliothèque nationale de France, à la Fondation Napoléon, afin de procéder à la signature d'une convention de coopération documentaire et  numérique entre ces deux institutions, dont les missions de défense du patrimoine et de diffusion des connaissances se rejoignent et se complètent.

 12/12/2013 : Remise des Prix d'histoire et Bourses d'études 2013 de la Fondation Napoléon

SAI la Princesse Napoléon, Victor-André Masséna, Prince d'Essling, entourés des lauréats 2013

SAI la Princesse Napoléon, Victor-André Masséna, Prince d'Essling, entourés des lauréats 2013

La cérémonie de remise des Prix et Bourses 2013 s'est déroulée sous le haut-patronage de SAI La Princesse Napoléon le 12 décembre 2013, au palais de la Légion d'honneur : l'hôtel de Salm.

S.A.I. la Princesse Napoléon a remis les Prix et Bourses aux lauréats de cette année, en présence du grand chancelier de la Légion d'honneur, le général d'armée Jean-Louis Georgelin, et du gouverneur militaire de Paris, le général de corps d'armée Hervé Charpentier.
 
Pour voir quelques photos de la cérémone de remise.
 
Por voir le palmarès des Prix et des Bourses d'études 2013 et obtenir des informations sur les modalités de participation.

 02/07/2013 : PARUTION DU VOLUME IX DE LA CORRESPONDANCE DE NAPOLEON

© Fondation Napoléon

© Fondation Napoléon

Le volume 9 de la correspondance générale de Napoléon Bonaparte est en librairie depuis le 29 mai 2013. Avec cette publication, nous revenons sur le rythme des parutions chronologiques que nous avions mis en suspens pour les besoins du bicentenaire de la campagne de Russie. Dirigé par Patrice Guenniffey, directeur d'études à l'EHESS, ce nouveau volume déborde de lettres et d'évènements. Avec ses 3 265 lettres et ses 1 944 pages c'est le plus fort volume de la série. Il est à la hauteur de la période qu'il retrace - février 1809 à février 1810 - qui marque une nouvelle fois le triomphe de Napoléon sur le continent. Si l'historien sait que ce volume annonce bien des fragilités, l'Empereur acteur principal des événements n'en est pas conscient et sa correspondance montre une nouvelle fois sa formidable énergie et la maîtrise des sujets qu'il aborde.
Comme à l'accoutumé, les missives de Napoléon sont complétées d'annexes (grands traités de la période, état de situation de l'armée d'Allemagne, chronologie, cartes…) et surtout d'un indispensable index biographique dirigé cette fois par Michel Inglebert.
Le prochain volume sera celui de la naissance du roi de Rome, il sera dirigé par Annie Jourdan et sera publié en 2014.

 05/06/2013 : Comptes annuels 2012

Les comptes annuels de la Fondation Napoléon sont en ligne, tels qu'ils ont été établis par le trésorier, le comte Nicolas Walewski, validés par nos Commissaires aux Comptes, approuvés à l'unanimité par le Conseil d'Administration et publiés sur le site du Journal Officiel. Rappelons qu'il s'agit d'éléments comptables dans lesquels les initiés pourront retrouver les différents postes du budget de fonctionnement de la Fondation. Celui-ci, exécuté en dépenses pour 1,68 M€, se répartit entre une subvention au Souvenir napoléonien (19 %), divers mécénats (1%), la gestion et la conservation de la collection (12%), la bibliothèque (7%), les sites Internet (16%), Napoleonica. La Revue (2%), l'édition de la Correspondance générale de Napoléon Bonaparte (8%), les Prix et Bourses (5%), l'administration générale (30%). Les recettes, constituées essentiellement par les revenus du legs Lapeyre, ont permis de couvrir ses dépenses, avec un excédent comptable de 29 459 €. Ces résultats ont été obtenus en dépit de l'opération de changement de siège social et des frais relatifs à l'aménagement du 7 rue Geoffroy Saint-Hilaire.

 04/06/2013 : CERCLE DES ETUDES DE LA FONDATION NAPOLEON

Depuis le printemps 2013, la Fondation Napoléon a créée le Cercle des Etudes de la Fondation Napoléon, qui a pour vocation de permettre à des spécialistes de questions napoléoniennes de présenter leurs travaux et réflexions à un public intéressé, dans une ambiance d'échange et de convivialité historiques.
 
Pour plus de renseignements sur les conférences et les modalités d'inscription et consulter le programme de la session du printemps 2013.

 04/06/2013 : FACEBOOK, TWITTER: POUR SUIVRE DE PRES NOS ACTIVITES

La Fondation Napoléon est active sur les réseaux sociaux: pour plus d'informations, vous pouvez consulter et rejoindre nos comptes Facebook ou Twitter.
 
 

 20/05/2013 : ACTIVITES 2012 DE LA FONDATION NAPOLEON

Vie de la Fondation
 
Changement de siège
Lors de sa réunion extraordinaire du 17 mars 2011, le Conseil d'administration a accepté le principe d'un changement de siège social, dans le cadre d'un redéploiement du capital immobilier issu du legs Lapeyre et géré par la Fondation de France. Cette dernière a acheté un local sis au 7 rue Geoffroy Saint-Hilaire, dans le 5e arrondissement de Paris. Le déménagement a eu lieu fin juin 2012, à la satisfaction de tous. Dès le 4 juillet, les collaborateurs de la Fondation ont pu reprendre leur travail normal dans un nouveau cadre.
 
Actions propres de la Fondation
En 2012, les actions propres de la Fondation Napoléon ont notamment été :
 
Les Prix et Bourses de la Fondation Napoléon ont été remis dans le grand auditorium du siège du groupe TF1, en partenariat avec la chaîne Histoire, le 12 décembre, sous la présidence de S. A. I. la princesse Napoléon.

Le palmarès en a été le suivant :
- Prix de la Fondation Napoléon 2012 - Premier Empire : Marie-Pierre Rey, L'effroyable tragédie, une nouvelle histoire de la campagne de Russie, Editions Flammarion.

 - Prix de la Fondation Napoléon 2012 - Second Empire : Yves Bruley, Le quai d'Orsay  impérial, Editions A. Pedone.
 - Prix de la Fondation Napoléon 2012 – Œuvre musicale et historique : Daniel Propper et Olivier Feignier, L'écho des batailles, Forgotten Records.
Les Bourses d'études décernées :

 - Giorgio GREMESE, L'Armée d'Italie : entre alliée et occupante sur le sol italien (1801-1814), thèse sous la dir. du prof. Jacques-Olivier BOUDON (Université Paris IV Sorbonne).
 - Johan MENICHETTI, La pensée juridique de Pierre-Louis Roederer (1754-1835), thèse sous la dir. du prof. Patrice ROLLAND (Université Paris Est Créteil).
 - Marion NARRAN, La résistance conservatrice à l'individualisme juridique. Doctrine civiliste et initiatives législatives (1789-1830), thèse sous la dir. du prof Jean-Luc CORONEL DE BOISSEZON(Université Montpellier I), bourse Minou Amir-Aslani (financée par la famille).
 - Lyne PENET, Théophile Silvestre (1823-1876), critique d'art, thèse sous la dir. du prof. Bertrand Tillier (Université Paris I Panthéon Sorbonne).
 - François-Xavier MARTISCHANG, L'autorité de l'Etat en Lorraine au XIXème siècle (vers 1800- vers 1880). Caractères, exercice, contestation, thèse sous la dir. du prof. Jean EL GAMMAL (Université de Lorraine, Nancy).
 - Karolina STEFANSKI, L'adaptation et le rejet du style « Premier Empire » dans l'orfèvrerie du XIXè siècle en Europe centrale et de l'Est, thèse sous la dir. du prof Bénédicte Savoy (Université technique de Berlin, Allemagne).
 
Le centre de documentation a poursuivi son activité à destination de tous les publics. La fréquentation de nos sites Internet est en hausse, comme le montrent les statistiques annexées au présent rapport d'activité.
 
La Fondation Napoléon a poursuivi sa politique d'édition. C'est ainsi que le volume XII de la Correspondance générale de Napoléon publiée par la Fondation Napoléon  consacré à la campagne de Russie est arrivé en librairie en mai. Les opérations visant à la publication de treize ou quatorze volumes se poursuivent, avec la participation de soixante-dix membres correspondants bénévoles. Quant à la « Bibliothèque Napoléon », publiée par Nouveau Monde Editions en partenariat avec la Fondation, elle a accueilli un nouveau titre en 2012 : Lettres d'Eugène de Roussy, gendarme d'ordonnance, publiées par notre collaborateur François Houdecek.
 
L'exposition « Napoléon » à la National Gallery of Victoria de Melbourne, co-organisée par la Fondation napoléon a attiré 200 000  visiteurs. Ce fut donc un grand succès.
 
Le colloque « 1812, la campagne de Russie », a eu lieu les 4 et 5 avril au Centre de conférences ministérielles du ministère des Affaires étrangères. 36 communications ont été présentées devant un public d'environ 350 inscrits. Les actes sont parus aux éditions Perrin, le 4 novembre 2012.
 
Au 31 décembre 2012, l'opération « Sauvez la maison de Napoléon à Sainte-Hélène » avait permis de collecter environ 1 200 000 euros, auxquels il convient désormais d'ajouter une subvention du gouvernement de l'île d'un montant de 80 000 £, soit environ 100 000 euros. Le Conseil d'administration a été tenu informé des étapes de la réalisation du projet.
 
La politique de mécénat.
 

Le soutien au Souvenir napoléonien
Conformément au legs Lapeyre, la Fondation Napoléon a intégralement financé quatre numéros et un hors-série de la Revue du Souvenir napoléonien. Elle a par ailleurs versé une subvention de fonctionnement à l'association. Dès son installation au Conseil d'administration, M. Alain Pigeard, président du Souvenir napoléonien, a régulièrement tenu les administrateurs informés de l'activité de l'association.

Le soutien aux évènements et institutions napoléoniens
La Fondation Napoléon a accordé les mécénats suivants:
 - Musée de l'Armée : aide à l'édition du catalogue de l'exposition « Napoléon et l'Europe », du 27 mars au 14 juillet 2013 : 10 000 euros.
 - Aide à l'édition de l'ouvrage de Jean-Philippe Rey, ancien boursier de la Fondation, Administrer Lyon sous Napoléon : 2 000 euros.
 - Restauration du boudoir de l'impératrice au château de Fontainebleau : 5 000 euros en 2012, 5 000 euros en 2013.
 - Aide à la création d'une application IPad sur l'histoire napoléonienne par la société « Toute une histoire ! » : 3 000 euros.  
 
Le Partenariat avec les grandes institutions
La Fondation Napoléon poursuit sa politique de collaboration avec les grandes institutions comme le Musée de l'Armée, les Domaines français de Sainte-Hélène, le ministère des Affaires étrangères et, hors de France, des universités et institutions américaines.

 20/02/2013 : UN NOUVEL ADMINISTRATEUR POUR LA FONDATION NAPOLEON

Le docteur Anne-Marie Desbordes ayant souhaité mettre fin à ses fonctions pour raisons personnelles, le Souvenir napoléonien a désigné, lors de son Comité directeur du 16 février dernier, M. Guy Carrieu pour être l'un de ses représentants au Conseil d'administration de la Fondation Napoléon. Directeur général des services du département de la Marne mais également délégué du Souvenir napoléonien pour la région Champagne-Ardennes, le nouvel administrateur prendra pour la première fois séance le 14 mai prochain.
Nous lui souhaitons la bienvenue.


 11/02/2013 : Remise des insignes de Chevalier des Arts et Lettres à M. J.-C. Lachnitt

Le lundi 11 février 2013, dans les locaux de la Fondation, Monsieur Jean-Marie Rouart, de l'Académie française, a remis les insignes de chevalier des Arts et Lettres à Monsieur Jean-Claude Lachnitt, administrateur honoraire et secrétaire général des Prix et Bourses de la Fondation. 
Compte rendu

 23/01/2013 : Rapport d'activités pour l'année 2012

Retrouvez le rapport d'activités de la Fondation Napoléon pour l'année 2012: Editions de la Correspondance de Napoléon Bonaparte, Bibliothèque M. Lapeyre et Bibliothèque numérique Napoléonienne, site Napoleon.org, Napoleonica La Revue, Relations internationales, Collection, et Travaux des collaborateurs.

 12/12/2012 : Remise des Prix d'histoire et Bourses d'études 2012 de la Fondation Napoléon

Photos de M. Stéphane d'Halloy © Fondation Napoléon

Photos de M. Stéphane d'Halloy © Fondation Napoléon

Le 12 décembre 2012 a eu lieu la cérémonie de remise des Prix et Bourses 2012, sous le haut-patronage de SAI La Princesse Napoléon. Elle  s'est déroulée au siège de la chaîne Histoire, avec laquelle nous avons un partenariat, qui est également celui de la chaîne TF1, à Boulogne-Billancourt.

S.A.I. la Princesse Napoléon nous a fait l'honneur de remettre comme chaque année les Prix et Bourses aux lauréats. MM. Nonce Paolini, président-directeur général de TF1, et Patrick Buisson, président de la chaîne Histoire nous ont également fait l'honneur d'assister à cette cérémonie.
 
Pour voir quelques photos de la cérémone de remise, vous pouvez vous connecter sur notre page Facebook.
 
Por voir le palmarès des Prix 2012  et des Bourses d'études et obtenir des informations sur les modalités de participation.
 

 30/08/2012 : Comptes 2011 de la Fondation Napoléon

Le rapport des comptes de la Fondation Napoléon pour l'année 2011 est consultable sur le site (document pdf).

 26/06/2012 : Nouvelle adresse et changement de logo

En 2012, la Fondation Napoléon fête ses 25 ans sous le signe du changement !
Un nouveau siège va lui permettre de développer de nouvelles activités, au 7 rue Geoffroy Saint-Hilaire, dans le 5e, à partir du 1er juillet.
Et à cette occasion, son logo bénéficie d'un petit rafraîchissement. En voici le résultat : la couleur s'en va, les profils restent et les termes « fondation Napoléon » apparaissent en caractère Didot. Pourquoi Didot ? Parce qu'en 1810, Napoléon décida que tous les actes administratifs de l'Empire devaient être imprimés avec ce caractère. Un mariage entre notre avenir et le passé que nous étudions.


 21/06/2012 : UN NOUVEAU BUREAU POUR LE CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA FONDATION NAPOLÉON

Le Conseil d'administration de la Fondation Napoléon, réuni le 20 juin 2012, a procédé au renouvellement de son bureau, rendu nécessaire par le changement de président du Souvenir napoléonien, M. Alain Pigeard ayant remplacé M. Christian Fileaux. Le nouveau bureau de la Fondation se compose désormais de : M. Victor-André Masséna, prince d'Essling (président), M. Olivier Fouquet (vice-président), M. Alain Pigeard (secrétaire), le comte Nicolas Walewski (trésorier), M. Jacques Macé (trésorier-adjoint).

 05/04/2012 : BILAN DES ACTIVITES 2011 DE LA FONDATION NAPOLEON

Retrouvez le rapport d'activités de la Fondation Napoléon pour l'année 2011: Editions de la Correspondance de Napoléon Bonaparte, Bibliothèque M. Lapeyre et Bibliothèque numérique Napoléonienne, site Napoleon.org, Napoleonica La Revue, Relations internationales, Collection, et Travaux des collaborateurs.

 09/03/2012 : La berline de Napoléon. Le mystère du butin de Waterloo

Du 7 mars au 8 juillet 2012, le musée de la Légion d'honneur organise, en partenariat avec la Fondation Napoléon, et grâce aux prêts de nombreux musées et de collectionneurs privés, une impressionnante exposition témoignant de la bataille de Waterloo qui opposa la France aux Prussiens et aux Anglais. Autour de l'emblématique berline de l'Empereur sont présentés de nombreux effets, dont l'ensemble de ses décorations personnelles (aujourd'hui propriété du historique d'Etat àMoscou) qu'il se fit dérober au soir de l'ultime défaite. Un butin qui voyagea à travers toute l'Europe.
 
L'exposition est présentée dans l'une des salles centrales du musée : la salle de la Légion d'honneur, entièrement réaménagée pour accueillir, autour de la voiture de Napoléon, ses décorations et différents effets abandonnés dans la déroute de Waterloo, le 18 juin 1815. C'est donc un voyage au coeur de l'univers personnel de l'Empereur qui est proposé au public, accueilli dès l'entrée par sa célèbre silhouette évoquée grâce à sa redingote grise et son chapeau.
 
A consulter notre fiche agenda

A lire le compte-rendu de l'exposition

Voir l'album photos sur la page facebook de la Fondation Napoléon
 
A découvrir parmi les décorations exposées, le bijou de chevalier de l'ordre de l'Eléphant de Napoléon Ier
 
Parmi les prêts de la Fondation Napoléon :le nécessaire dentaire de Napoléon dans son coffret
 
Le livre accompagnant l'exposition est édité chez Albin-Michel. Il est le Livre du mois d'avril 2012 de napoleon.org. Cet ouvrage a été édité avec le soutien de la Fondation Napoléon

 15/02/2012 : 1812, LA CAMPAGNE DE RUSSIE. REGARDS CROISES SUR UNE GUERRE EUROPEENNE

Les 4 et 5 avril 2012 aura lieu le colloque international, organisé par la Fondation Napoléon, le Souvenir napoléonien, le Centre de Recherche en Histoire des Slaves de l'Université Paris I et les Archives diplomatiques, à l'occasion pour réfléchir sur la campagne de Russie, au Centre de Conférences ministérielles du Ministère des Affaires Etrangères (27, rue de la Convention, Paris 15e).
 
Comité scientifique :
Co-Présidents : M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, président de la Fondation Napoléon et Mme Marie-Pierre Rey, professeur à l'Université Paris I, directrice du CRHS.
Membres : MM. Jacques-Olivier Boudon, président de l'Institut Napoléon, professeur à l'Université Paris IV-Sorbonne, Christian Fileaux, président du Souvenir napoléonien, Patrice Gueniffey, directeur d'études à l'EHESS, Peter Hicks, professeur associé à
l'Université de Bath, chargé des affaires internationales à la Fondation Napoléon, Jacques Jourquin, vice-président de l'Institut Napoléon.
Secrétaire général : M. Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon.
 
Le programme complet est à télécharger ici
 
Vous pouvez dès maintenant vous y inscrire avec notre bulletin en ligne


 09/12/2011 : Remise des Prix d'histoire et les Bourses d'études 2011 de la Fondation Napoléon

La 28e cérémonie de remise des Prix d'Histoire et des Bourses de la Fondation Napoléon s'est déroulée dans le somptueux Palais  des Affaires étrangères et européennes, le jeudi 8 décembre 2011. Une cérémonie placée sous la présidence de S.A.I. la Princesse Napoléon, et du Prince d'Essling, président de la Fondation Napoléon. M. Nicolas Niemtchinow, directeur-adjoint du cabinet, représentait M. Alain Juppé, ministre des Affaires Etrangères et Européennes.

 27/10/2011 : Un nouvel administrateur pour la Fondation Napoléon

Le prince Murat ayant souhaité mettre fin à ses fonctions pour raisons personnelles, le Souvenir napoléonien a désigné M. Jacques Macé pour être l'un de ses représentants au Conseil d'administration de la Fondation Napoléon. Historien reconnu, notamment (mais pas seulement) pour ses travaux sur l'exil de Sainte-Hélène, le nouvel administrateur prendra pour la première fois séance le 13 décembre prochain.
Nous lui souhaitons la bienvenue.

 26/10/2011 : « Napoléon : de la Révolution à l'Empire », Melbourne (Australie) 2012

De juin à octobre 2012, les trésors de la collection de la Fondation Napoléon seront exposés en Australie. Ils feront partie de la grande exposition hivernale : « Napoleon: Revolution to Empire », organisée par la National Gallery of Victoria de Melbourne en partenariat avec la Fondation Napoléon.

Avec cette exposition, il s'agira de présenter au public australien un panorama de l'art, de la culture et de la vie en France de 1770 à 1820.

Cette période couvre ainsi les premiers voyages français à la découverte de l'Australie durant le règne de Louis XV jusqu'à la fin de l'Empire. A travers les différentes sections (chronologiques) - Révolution française, Directoire, Consulat et Empire, l'exposition présentera le luxe et le faste de la France napoléonienne et de la Cour impériale. Une partie de l'exposition sera consacrée à l'expédition Baudin de 1800 et à son exploration de l'Australie.
Un territoire situé au sud porte d'ailleurs le nom de Terre Napoléon (Napoleon-Land), un nom donné par les navigateurs français. Un éclairage sera de même porté sur la fascination de l'impératrice Joséphine pour la flore et la faune australiennes, notamment sa ménagerie personnelle qui comportait, entre autres, des kangourous, des émeus et des cygne noirs.

Quelque 130 oeuvres provenant de la collection de la Fondation Napoléon seront  présentées aux côtés de 200 autres pièces provenant des plus prestigieux musées européens. Citons pour la France, le Louvre, le château de Malmaison, le château de Versailles, le musée Carnavalet, la Fondation Dosne Thiers, le musée de l'Armée ou celui de l'Empéri ; pour la Grande-Bretagne, le Fitzwilliam museum de Cambridge ou la Scottisch National Gallery d'Edinburgh ; pour la Suisse, le Napoleonmuseum ; pour l'Italie, le Museo Napoleonico de Rome ou le Museo Glauco Lombardi de Parme ; pour l'Autriche, le Kunsthistorischesmuseum de Vienne. Sans oublier les oeuvres issues des collections australiennes.
 
Cette manifestation promet d'être en Australie, et pour de nombreuses années, l'exposition de référence sur Napoléon.

 21/10/2011 : EXPOSITION AU MUSEE DE L'ARMEE : NAPOLEON III ET L'ITALIE : 1848‐1870, NAISSANCE D'UNE NATION

Le Musée de l'Armée à Paris propose jusqu' au 15 janvier 2012, une exceptionnelle exposition consacrée aux liens entre Napoléon III, la France et l'Italie, et à la naissance de la nation italienne entre 1848 et 1870.

Cette exposition est remarquable par la qualité et la diversité des pièces présentées (plus de 250) : des photographies rares (portraits des protagonistes politiques, intellectuels, artistes ; paysages ; scènes de champs de bataille), des objets (uniformes, comme celui de Napoléon III porté à Solferino, armes, bombe de l'attentat d'Orsini, et une étonnante protection de porte en chanvre), des documents diplomatiques (traité de paix de Villafranca, texte secret du rattachement de la Savoie à la France rédigé par le comte Walewski), le plan-relief de Rome, des peintures (portraits de Garibaldi, de Cavour, de Napoléon III, de Napoléon-Louis frère aîné de Napoléon III mort en 1831, batailles de Magenta, de Solferino)…

Toutes les sensibilités seront ravies par cette exposition, et tous les âges peuvent profiter de ce voyage dans le temps car même les enfants bénéficient d'un parcours spécifique tout à la fois sérieux et amusant, ainsi que d'animations spéciales (visites, ateliers…)

A l'occasion de cette exposition, Mme Sylvie Le Ray-Burimi, chef du département de l'iconographie au Musée et commissaire de l'exposition Napoléon III et l'Italie a bien voulu répondre, pour nous, à quelques questions.

Le catalogue de cette exposition, paru aux éditions Nicolas Chaudun, a été réalisé avec le concours de la Fondation Napoléon.

 
A voir le reportage vidéo consacrée au parcours jeune public de l'exposition

 20/10/2011 : BILAN DE LA SOUSCRIPTION « SAUVER LA MAISON DE L'EMPEREUR A SAINTE-HELENE »

Un an après le lancement de cette opération par la Fondation Napoléon et le Souvenir napoléonien, avec le soutien du ministère des Affaires étrangères, près de 1 200 personnes et entreprises, d'Europe, d'Amérique et d'Asie, ont souhaité contribuer au sauvetage de la Maison de Napoléon Ier à Sainte-Hélène. Cette souscription a permis de réunir des fonds permettant d'atteindre le premier objectif fixé portant sur l'aile des généraux, soit un investissement de 700 000 euros, auxquels s'ajoutent les 700 000 euros mobilisés par le ministère des Affaires étrangères. Les travaux devraient être lancés avant la fin 2012.
Compte tenu de la générosité et de l'intérêt manifesté par de nombreux donateurs, de la participation de nouveaux partenaires comme la Fondation du Patrimoine qui permet aux donateurs de faire un don en ligne, la Fondation Napoléon et le Souvenir Napoléonien estiment qu'il est possible de prolonger cette première étape par la restauration de l'intérieur et du mobilier des appartements de l'Empereur. Cette deuxième étape nécessite de réunir une somme d'environ 200 000 euros qui, ajoutée au reliquat de la souscription principale, permettra :
- de restaurer les tentures, tapis et tapisserie de la chambre à coucher, de la salle de bain et du salon de Longwood (c'est dans cette pièce que l'Empereur est mort) ;
- de rapatrier en France une centaine de pièces authentiques du mobilier de Longwood pour qu'elles soient restaurées dans des ateliers spécialisés, présentées au public lors d'une exposition spéciale avant d'être réacheminées vers Sainte-Hélène où elles reprendront leur place.
Si ce nouvel objectif était atteint, la restauration la plus importante depuis les années 1860 aura été réalisée.

Pour en savoir plus sur le projet, télécharger le bulletin de don, voir la liste des donateurs

Pour faire un don en ligne sur le site de la Fondation du Patrimoine

 

 11/07/2011 : Exposition "Fastes et Grandeurs des Cours en Europe", au Grimaldi Forum de Monaco (11 juill.-11 sept.)

Le 10 juillet dernier, au Grimaldi Forum, SAR la Princesse de Hanovre a inauguré l'exposition de l'été monégasque : consacrée aux "Fastes et Grandeurs des Cours en Europe", elle réunit près de 700 pièces issues de collections nationales et privées des maisons souveraines. A cette occasion, la Fondation Napoléon a prêté plusieurs "trésors" de sa collection, tels qu'un nécessaire dentaire et une athénienne de Napoléon Ier, quatre assiettes du service particulier de l'Empereur, un vase fuseau au portrait de l'Empereur, un serre-papiers et une parure de malachite de l'Impératrice Joséphine...
Exposition jusqu'au 11 septembre 2011, au Grimaldi Forum, espace Ravel.

 01/06/2011 : COMPTES ANNUELS 2010

Retrouvez ici en détails les Comptes annuels de la Fondation Napoléon pour l'année 2010.

 20/05/2011 : VISITE AU COLLEGE DES FRANCS-BOURGEOIS

Vendredi 20 mai 2011 M. Victor-André Masséna, président de la Fondation Napoléon, et M. Christian Fileaux, président du Souvenir Napoléonien ont visité le collège des Francs-Bourgeois à Paris pour une rencontre avec les élèves afin de mieux leur faire connaître et appréhender le Premier Empire. Pour l'occasion, les élèves avaient préparé une démonstration des mouvements des troupes lors de la bataille de Wagram où s'illustra Masséna. Durant cette journée, furent offerts aux collégiens des exemplaires de la Revue du Souvenir Napoléonien, en présence de son rédacteur-en-chef, David Chanteranne, et à l'établissement scolaire une collection des volumes de la Correspondance générale de Napoléon éditée par la Fondation Napoléon chez Fayard.

 16/03/2011 : Rapport d'activités 2010

Retrouvez le rapport d'activités de la Fondation Napoléon pour l'année 2010 : Editions de la Correspondance de Napoléon Bonaparte, Bibliothèque M. Lapeyre et Bibliothèque numérique Napoléonienne, site Napoleon.org, Napoleonica La Revue, Relations internationales, Collection, et Travaux des collaborateurs.

 15/01/2011 : Un nouveau directeur au musée de l'Armée

Directeur du musée de l'Armée depuis sept ans, le général Robert Bresse a quitté ses fonctions à la mi-janvier et a passé le témoin au général de division Christian Baptiste, jusqu'alors numéro deux de la Dicod (direction de la communication) et porte-parole du ministère de la Défense. Entre autres réalisations, le général Bresse restera celui qui a achevé le grand projet ATHENA, soit la modernisation complète du musée et notamment des salles napoléoniennes rouvertes il y a un moins d'un an. Sous son « règne », le musée a dépassé le million de visiteurs annuel (1,2 M en 2010) et s'est ouvert à un public plus varié en même temps que plus nombreux. Il a été, pendant sept ans, un formidable partenaire et, disons-le, un ami de la Fondation Napoléon. Nos remerciements au général Bresse s'accompagnent de voeux appuyés de réussite à son successeur et de la réaffirmation de l'attachement de notre institution à ce grand musée d'histoire militaire de notre pays et, bien sûr, au Tombeau de l'Empereur dont le directeur du musée de l'Armée est statutairement le gardien.

 07/01/2011 : CONSEIL D'ADMINISTRATION : PRESIDENT RECONDUIT, NOUVEAUX MEMBRES ET NOUVEAU BUREAU

Désignation et cooptation d'administrateurs :
Plusieurs changements sont intervenus dans la composition du Conseil d'administration de la Fondation Napoléon. C'est ainsi que le Souvenir napoléonien a désigné le docteur Jacques Palombo pour le représenter, en remplacement du docteur Maurice Bernard-Catinat dont le mandat était arrivé à échéance. Dans le même mouvement, le mandat de M. Gérard Moyaux a été renouvelé.
Le Conseil a par ailleurs procédé à la cooptation de deux personnalités qualifiées. Il a renouvelé le mandat de M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, et appelé en son sein, pour pourvoir le siège du baron Gourgaud, M. Olivier Fouquet, président de section au Conseil d'Etat.
 
Election d'un nouveau bureau
Dans sa séance du 6 janvier 2011, le Conseil d'administration a procédé à l'élection d'un nouveau bureau. M. Victor-André Masséna a été reconduit à la présidence de l'institution. Il sera désormais assisté de M. Christian Fileaux, président du Souvenir napoléonien (vice-président), de M. Gérard Moyaux (secrétaire), du comte Nicolas Walewski (trésorier) et de M. Olivier Fouquet (trésorier-adjoint).
 
Rappelons que le Conseil d'administration de la Fondation Napoléon se compose de douze membres :
Quatre membres de droit avec voix délibérative :
- deux représentants de M. le ministre de la Culture et de la Communication : M. Philippe Bélaval, directeur général des Patrimoines, et M. Nicolas Georges, directeur du Livre et de la Lecture ;
- un représentant de M. le ministre de l'Intérieur : le préfet Jean-Michel Menhert ;
- le président du Souvenir napoléonien : M. Christian Fileaux.
Quatre représentants du Souvenir napoléonien : M. Gérard Moyaux, le docteur Anne-Marie Desbordes, le docteur Jacques Palombo, le prince Murat.
Quatre personnalités qualifiées : M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, le comte Nicolas Walewski, M. Bernard Chevallier, M. Olivier Fouquet.
 
Par ailleurs, le directeur de la Fondation Napoléon (M. Thierry Lentz) participe au CA en tant que membre de droit avec voix consultative.

Pour en savoir plus

 07/12/2010 : REMISE DES PRIX D'HISTOIRE ET BOURSES 2010 DE LA FONDATION NAPOLEON

Cette année la cérémonie de remise des Prix d'Histoire et des Bourses d'études 2010 de la Fondation Napoléon s'est déroulée dans les salons de la Grande Chancellerie de la Légion d'honneur à Paris, le mardi 7 décembre 2010. Une cérémonie placée sous la présidence de S.A.I. la Princesse Napoléon, du Grand Chancelier de la Légion d'honneur et du Prince d'Essling, président de la Fondation Napoléon.

 23/11/2010 : CARNET : NAISSANCE DE CELIA !

Le 23 novembre 2010 est née la petite Célia, fille d'Alexandra Mongin, assistante de direction à la Fondation Napoléon. Toute la petite famille se porte bien. Nous leur renouvelons nos sincères félicitations.

 19/11/2010 : PARUTION DU TOME VII DE LA CORRESPONDANCE GENERALE DE NAPOLEON

Le 7e volume, rassemblant 3 020 lettres, de la Correspondance générale de Napoléon Bonaparte vient de paraître. Il couvre l'année 1807 marquée par la paix de Tilsit et la rencontre historique, si magnifiquement mise en scène, entre Napoléon Ier et le tsar Alexandre Ier. En 1807, deux périodes se distinguent : un premier semestre hivernal et incertain, qui s'inscrit dans la continuité guerrière de décembre 1806, avec une campagne longue et difficile, bien loin de la France, un peu adoucie pour le général en chef par son idylle avec Marie Walewska. Le second semestre - l'après Tilsit -, semble devoir inaugurer une ère de paix durable. Mais le répit sera de courte durée.

 02/11/2010 : OPERATION SAINTE-HELENE : SAUVEZ LA MAISON DE L'EMPEREUR

La Fondation Napoléon et le Souvenir napoléonien s'associent, en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères, afin d'entreprendre un grand projet de restauration de la Maison de l'Empereur à Sainte-Hélène, où il mourut le 5 mai 1821, et qui est aujourd'hui en péril. Vous pouvez participer au sauvetage de ce lieu de mémoire en adressant un don à la Fondation Napoléon (148 boulevard Haussmann, 75008 Paris) au moyen du coupon figurant sur le bulletin de souscription (document pdf), ou sur papier libre. L'ensemble des sommes collectées sera consacré à l'opération.
Pour en savoir plus

 19/08/2010 : DECES DU BARON GOURGAUD

Le baron Gourgaud, fondateur de la Fondation Napoléon en 1987 et son président de 1987 à 2005, est décédé le 6 août dernier, à l'âge de 88 ans. Il a été inhumé dans l'intimité familiale. Un hommage public lui sera rendu prochainement.
Descendant d'un des plus fidèles officiers de l'Empereur, le baron Gourgaud était toujours administrateur et président d'honneur de la Fondation Napoléon.
Le monde napoléonien est en deuil. Il a perdu un de ses grands serviteurs.
A la baronne Gourgaud et à son fils, la Fondation Napoléon présente ses condoléances les plus sincères et attristées.

 22/06/2010 : ACTIVITES 2009 DE LA FONDATION NAPOLEON

Actions propres de la Fondation.
 
En 2009, les actions propres de la Fondation Napoléon ont notamment été :
 
-Les Prix et Bourses de la Fondation Napoléon, remis dans les salons du Musée de l'Armée, ont été attribués par notre jury à : Isabelle Rouge-Ducos pour L'Arc de Triomphe de l'Etoile, art et histoire, Grand Prix de la Fondation, éditions Faton ; Jean-Paul Bertaud pour Les Royalistes et Napoléon, Premier Empire, Editions Flammarion ; Pierre Pellissier pour Prosper Mérimée, Second Empire, Editions Tallandier. Le jury n'a pas décerné de prix non francophone. Il a par ailleurs décerné sept bourses d'études à des étudiants de thèse.
 
-Des modifications au règlement des Prix, applicables en 2010, ont été approuvées par le Conseil d'administration du 20 octobre. Le nouveau règlement a été annexé au compte rendu de cette réunion et a été publié sur le site internet www.napoleon.org.
 
-Le centre de documentation a poursuivi son activité à destination de tous les publics. Le site internet principal, napoleon.org, a attiré près de 3 millions d'internautes, tandis que la fréquentation du site napoleonica.org s'est maintenue. En revanche, la trop lente montée en puissance de la revue en ligne (Napoleonica. La Revue) a contraint le Conseil d'administration à décider de rendre le service de la revue gratuit et non plus payant. La Bibliothèque Martial Lapeyre a maintenu sa fréquentation (de quatre à cinq lecteurs par session d'ouverture), tandis qu'a été mise en ligne une bibliothèque numérique qui a rencontré un vif succès. Tous ces éléments ont été régulièrement présentés au Conseil d'administration sous forme de bilans chiffrés.
 
-La Fondation Napoléon a poursuivi sa politique d'édition. C'est ainsi que le sixième volume de la Correspondance générale de Napoléon publiée par la Fondation Napoléon est arrivé en librairie en juin. Les opérations visant à la publication de treize ou quatorze volumes d'ici à 2012 se poursuivent, avec la participation de soixante-dix membres correspondants bénévoles. Quant à la « Bibliothèque Napoléon », publiée par Nouveau Monde Editions en partenariat avec la Fondation, elle n'a pas accueilli de nouveau titre en 2009.
 
-Le 9 et 10 octobre, en relation avec le Cercle Condorcet de Ferney-Voltaire a été organisé un colloque international à Divonne-les-Bains : « Napoléon et les lumières ». Les actes feront l'objet d'une publication électronique dans Napoleonica. La Revue.
 
-La Fondation a organisé son deuxième Atelier de la Fondation Napoléon,  « Les musiques en France à l'époque napoléonienne » en partenariat avec la ville de Boulogne-Billancourt (Bibliothèque Marmottan).
 
-La collection de la Fondation Napoléon a été exposée au Château de Malbrouck (près de Metz) et au Château de Schallabourg, en Autriche. Ces deux expositions ont rencontré un très grand succès.
 
La politique de mécénat.

 
Le soutien au Souvenir napoléonien

Conformément au legs Lapeyre, la Fondation Napoléon a intégralement financé quatre numéros et un hors-série de la Revue du Souvenir napoléonien. Elle a par ailleurs versé une subvention de fonctionnement à l'association.

Le soutien aux évènements et institutions napoléoniens

La Fondation Napoléon a accordé les mécénats suivant:
-Aide à l'édition du catalogue de l'exposition itinérante « le Portugal et Napoléon »
-Aide à la publication des actes du colloque « Le Maréchal Lannes et Lectoure en son temps »
-Aide à l'édition des actes du colloque « Les spectacles sous le Second Empire »
-Aide l'association des Amis du musée de l'Artillerie à Draguignan A.M.A.D d'aide à la publication des actes de la journée d'études (02/07/09) sur Wagram.
-Aide aux éditions « A l'Orient » pour l'édition d'un dictionnaire biographique des dirigeants de la Franc-maçonnerie à l'époque de Napoléon.
-Aide aux Domaines français de Sainte-Hélène.
-Soutien confirmé au magazine Napoléon III.
-Aide à publication d'un numéro spécial de la Sabretache.  

Le partenariat avec les grandes institutions
La Fondation Napoléon poursuit sa politique de collaboration avec les grandes institutions comme le Musée de l'Armée, les Domaines français de Sainte-Hélène, le ministère des Affaires étrangères et, hors de France, des universités et institutions américaines. Un accord de partenariat particulier a été négocié avec le Musée de l'Armée, approuvé par le Conseil d'administration et signé par le président et le secrétaire, au nom de la Fondation.

 18/06/2010 : DEUX NOUVEAUX MEMBRES AU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Réuni le 15 juin dernier sous la présidence de M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, le Conseil d'administration de la Fondation Napoléon a accueilli deux nouveaux représentants de M. le ministre de la Culture et de la Communication. Il s'agit de M. Philippe Bélaval, conseiller d'Etat, directeur général des Patrimoines, et de M. Nicolas Georges, directeur du Livre et de la Lecture. Il s'agit pour ces deux personnalités d'un retour puisqu'à d'autres titres, ils avaient déjà représenté le ministre de la Culture au début des années 2000.
Lors de cette réunion, le Conseil a appelé M. Laurent Theis, historien et éditeur, à siéger au sein du jury des Prix et Bourses de la Fondation Napoléon. Il y occupera le siège du professeur François Crouzet décédé au début de cette année.

 12/04/2010 : COLLOQUE INTERNATIONAL « 1810 »

Les 8 et 9 juin 2010 la Fondation Napoléon et le Souvenir napoléonien organisent, en partenariat avec les Archives diplomatiques, un colloque international intitulé « 1810 » et consacré à l'année en question.
Ce colloque aura lieu dans l'amphithéâtre des Archives diplomatiques sur le site de la Courneuve (RER B).
Vous pouvez dès maintenant vous inscrire en renvoyant votre bulletin d'inscription à la Fondation Napoléon.

Pour obtenir le bulletin et le programme complet, cliquer ici.

 07/04/2010 : SIGNATURE D'UNE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA FONDATION NAPOLEON ET LE MUSEE DE L'ARMEE

Le 6 avril, M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, président de la Fondation Napoléon, et le général Robert Bresse, directeur du Musée de l'Armée, ont signé une convention qui lie les deux établissements et organise pour l'avenir leurs collaborations.
Dans le cadre de cette convention, le Musée et la Fondation conviennent qu'ils continueront à unir leurs compétences pour organiser ensemble : des événements et notamment des expositions, des échanges scientifiques et, en général, toute action favorable au développement de l'histoire napoléonienne et de l'intérêt du plus large public. Les signataires favoriseront notamment les recherches des historiens et des particuliers travaillant sur les périodes impériales, notamment par un accord entre leurs centres de documentation. Ils réfléchiront aussi à des sujets de recherche et de publication communs. Un Comité de suivi sera rapidement mis en place.
Cette convention organise une coopération qui dure depuis plus de vingt ans. Mais comme disait Talleyrand, ce qui va sans dire va encore mieux en le disant. En l'espèce, en l'écrivant et en l'organisant pour l'avenir.

 23/03/2010 : CARNET: DECES DU PROFESSEUR FRANCOIS CROUZET

Membre du jury des Prix et Bourses d'études de la Fondation Napoléon, le professeur François Crouzet, grand spécialiste de l'histoire économique de l'Angleterre, est décédé ce 20 mars, à l'âge de 87 ans.
Une cérémonie religieuse aura lieu à 10 h 30, vendredi 26 mars, en l'église Notre-Dame de Grâce de Passy, 10 rue de l'Annonciation, 75016 Paris.

 04/01/2010 : EVENEMENT: LA BIBLIOTHEQUE DE LA FONDATION NAPOLEON CHEZ VOUS

La Bibliothèque Martial-Lapeyre de la Fondation Napoléon lance sa Bibliothèque Numérique, avec une première sélection d'ouvrages qui illustrent la richesse des fonds anciens conservés à la Bibliothèque et dans les Collections de la Fondation, notamment des ouvrages sur l'exil et la mort de Napoléon Ier à Sainte-Hélène, en français et en anglais, dont certains exemplaires sont uniques dans une collection française ouverte au public.
 
La Bibliothèque Numérique vous propose aussi des documents cartographiques (carte de Sainte-Hélène de 1815), et un premier almanach, l'Almanach des bâtimens de 1815. Grâce à une fonction zoom qui peut aller jusqu'à une augmentation de 150%, découvrez dans les moindres détails le Livre du Sacre et ses 40 gravures exceptionnelles, ainsi que les Romances de la Reine Hortense, et déchiffrez facilement les documents originaux.
Outre les fonctions traditionnelles d'impression et de téléchargement, la Bibliothèque Numérique dispose d'un outil de recherche plein texte : saisissez un mot, la page de résultat vous montre, en regard, à la fois les pages du document original (à gauche) et les pages de textes avec le mot recherche indiqué en rouge (à droite).
D'autres mises en ligne sont programmées en 2010, pour cette bibliothèque qui est bilingue français - anglais.

Pour découvrir la Bibliothèque numérique

 04/01/2010 : IRENE DELAGE HONOREE

Le 3 décembre dernier, Mme Martine de Boisdeffre, conseiller d'Etat et directrice des Archives de France, a remis à Irène Delage les insignes de chevalier des Arts et Lettres, distinction qui lui avait été accordée par arrêté du ministre de la Culture du 14 juillet 2009. La cérémonie s'est déroulée au siège de la Fondation Napoléon, en présence de plusieurs administrateurs de notre institution, des collaborateurs de la Fondation et de quelques proches de la récipiendaire. Dans son allocution, Mme Martine de Boisdeffre a rappelé les raisons qui ont poussé le ministre de la Culture à inclure Irène Delage dans la promotion du 14 juillet, de son travail pour les sites internet à l'animation du service documentation de la Fondation Napoléon, en passant par les ouvrages et articles qu'elle a publiés. Bref, une distinction méritée, «pour l'ensemble de son oeuvre», pourrait-on dire.
Toutes nos félicitations à Irène Delage à qui nous souhaitons bonne continuation dans et hors de ses fonctions (T.L.).

 08/12/2009 : REMISE DES PRIX D'HISTOIRE ET DES BOURSES D'ETUDE 2009 DE LA FONDATION NAPOLEON

© Fondation Napoléon

© Fondation Napoléon

Cette année la cérémonie de remise des grands prix et des bourses 2009 de la Fondation Napoléon s'est déroulée dans le salon d'honneur des Invalides, le mardi 8 décembre 2009. Une cérémonie placée sous la présidence de S.AI. La Princesse Napoléon, et du Prince d'Essling, président de la Fondation Napoléon. Environ 150 invités étaient présents pour cette occasion.

Ces prix couronnent chaque année des travaux relatifs à l'histoire des deux Empires français. 
 
Pour plus d'informations.

 09/10/2009 : JULIETTE GLIKMAN RECOIT LE PRIX PROSPER MERIMEE

Le 9 octobre dernier, Juliette Glikman, boursière de la Fondation Napoléon en 2000, a reçu le Prix Prosper Mérimée pour sa thèse « Symbolique impériale et représentation de l'histoire sous le Second Empire. Contribution à l'étude des assises du régime ». Juliette Glikman est agrégée et docteur en histoire, diplômée de Sciences Po, actuellement chargée de cours à la Ville de Paris.
Elle a également publié un certain nombre d'articles dans des revues comme celle de l'Institut Napoléon ou encore Napoleonica. La Revue, revue en ligne de la Fondation Napoléon.

 09/10/2009 : Pierre Branda rejoint l'équipe de la Fondation Napoléon

Depuis le 6 octobre, la Fondation Napoléon accueille Pierre Branda parmi ses collaborateurs permanents, dans les fonctions de chargé de mission auprès du directeur.
Historien, Grand Prix de la Fondation Napoléon 2007 pour "Le prix de la Gloire. Napoléon et l'argent", Pierre Branda est aussi un spécialiste de gestion et d'économie. Il assistera le directeur de la Fondation dans ces domaines… sans s'interdire évidemment de suivre les dossiers « historiques » de la Fondation.
Bienvenue à lui et bon vent.
 

 10/09/2009 : IRENE DELAGE, CHEVALIER DES ARTS ET LETTRES

Par arrêté du 17 juillet 2009, M. Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, a nommé Irène Delage, chef de service à la Fondation Napoléon, au grade de chevalier des Arts et Lettres. Cette décision reconnaît le travail accompli par notre collègue depuis treize ans au sein de la Fondation Napoléon et en dehors.
A la Fondation Napoléon, Irène Delage est à l'origine de la plupart des services que nous mettons au service du public, dont votre site napoleon.org et la lettre hebdomadaire.  Comme chef de service, elle continue à les animer et à intervenir au quotidien dans leur fonctionnement et leur contenu. Ce faisant, elle est un acteur réel et concret de la diffusion de la culture historique sur le XIXe siècle. Cet aspect a bien évidemment été prioritaire dans la décision du ministre de la Culture. Mais il n'a pas négligé non plus les travaux plus personnels de la récipiendaire. Car Irène Delage est aussi historienne et auteur. Elle a publié plusieurs ouvrages dont Le Sceau de l'Aigle au éditions Timée, anime une rubrique régulière dans un magazine grand public, produit des contributions scientifiques, est un des auteurs permanents des annotations et des chronologies de notre édition de la Correspondance de Napoléon.
Inutile de préciser ici que la décision de M. le ministre de la Culture nous réjouit, en même temps qu'elle honore l'ensemble de la Fondation Napoléon.
Nos félicitations à Irène Delage, chevalier des Arts et Lettres.

Thierry Lentz
Directeur de la Fondation Napoleon


 19/06/2009 : SOUTENANCE DE THESE

© Fondation Napoleon

© Fondation Napoleon

Boursière de la Fondation Napoléon en 2007, Marie Emilie Vaxelaire a brillamment soutenu sa thèse sur « Mellerio dits Meller, histoire d'une maison de joaillerie parisienne au XIXe siècle (1830-1870) » le 19 juin 2009 à l'Institut National d'Histoire de l'Art et a obtenu le titre de Docteur avec la mention très honorable.
Lire le compte-rendu intégral sur la soutenance

 17/06/2009 : ACTIVITES 2008 DE LA FONDATION NAPOLEON

Le conseil d'administration de la Fondation Napoléon, réuni le 16 juin sous la présidence de M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, a approuvé le rapport moral 2008 présenté par son secrétaire, M. Christian Fileaux, président du Souvenir napoléonien, dont voici les grandes lignes.
 
         Actions propres de la Fondation.
 
En 2008, les actions propres de la Fondation Napoléon ont notamment été :
 
· L'attribution des Prix et Bourses de la Fondation Napoléon, remis lors du traditionnel déjeuner du Jockey-Club. Ont été couronnés : Madeleine Ambrière, pour Talma, ou l'histoire du théâtre, Editions de Fallois, prix d'histoire 2008, Premier Empire ;Alain Decaux, de l'Académie française, pour Coup d'état à l'Elysée, Editions Perrin, prix d'histoire 2008, Second Empire ; Edgardo Donati, La Toscana nell'impero napoleonico, 2 volumes, Editions Polistampa, prix d'histoire 2008, ouvrage non-francophone. Le jury n'a décerné ni Grand Prix, ni prix du roman ou de l'oeuvre audiovisuelle. Il a par ailleurs décerné sept bourses d'études à des étudiants de thèse.
· Le centre de documentation a continué ses activités. Le site internet généraliste, www.napoleon.org, a enregistré environ près de 2,6 millions de connexions. Ce chiffre montre une baisse sensible (moins 600 000 connexions) par rapport à 2007, baisse largement enrayée par la mise en ligne de la version 3 du site. La lettre hebdomadaire d'information comptait 8 100 abonnés au 31 décembre. Le site documentaire, www.napoleonica.org, a accueilli plus de 320 000 sessions de recherche. La fréquentation de la bibliothèque Martial Lapeyre s'est maintenue au niveau de 2006, avec environ 700 sessions de recherche.
· En juin 2008, la Fondation Napoléon a créé une revue historique en ligne sur un site dédié : www.napoleonicalarevue.org. Cette revue, organisée autour d'un comité scientifique de haut niveau, a connu ses trois premiers numéros en 2008. Une vingtaine d'articles ont été publiés.
· La Fondation Napoléon a poursuivi sa politique d'édition, au travers d'un partenariat avec la société Nouveau Monde Editions, avec la publication de deux titres supplémentaires : la réédition de la biographie de Maret par le baron Ernouf et la publication de la thèse de Jean-Marc Lafon sur l'Andalousie et Napoléon.
· Le cinquième volume de la Correspondance générale de Napoléon publiée par la Fondation Napoléon est arrivé en librairie en novembre. Les opérations visant à la publication de treize ou quatorze volumes d'ici à 2012 se poursuivent, avec la participation de soixante-dix membres correspondants bénévoles.
· Les 19 et 20 mai 2008, la Fondation Napoléon a organisé un colloque intitulé : « Napoléon III, l'homme, le politique ». Trente-cinq interventions ont eu lieu pendant ces deux journées qui se sont tenues dans l'amphithéâtre Marguerite de Navarre du Collège de France. Les actes du colloque sont parus dès le 15 octobre aux éditions « Napoléon III éditions ».
· Création et organisation du premier Atelier de la Fondation Napoléon, en partenariat avec la ville de Boulogne-Billancourt (Bibliothèque Marmottan) et l'Académie des Beaux-arts.
· Une grande partie de la collection de la Fondation Napoléon a été exposée à Rome et à l'île d'Elbe en 2008. Par ailleurs, des prêts ont été consentis à sept expositions organisées par des tiers, tant en France qu'à l'étranger.
 
           La politique de mécénat.
 
Le soutien au Souvenir Napoléonien.
Au cours de l'année, la Fondation Napoléon a versé au Souvenir Napoléonien une subvention globale destinée à son fonctionnement et a poursuivi le financement intégral de la Revue du Souvenir napoléonien.
 
 
Le partenariat avec les grandes institutions.
La Fondation Napoléon poursuit sa politique de collaboration avec les grandes institutions comme le Musée de l'Armée, le Musée de Malmaison, l'Institut de France, le Centre des Monuments nationaux, les Domaines français de Sainte-Hélène, le ministère des Affaires étrangères et, hors de France, des universités et institutions américaines, hollandaises, espagnoles, italiennes, etc..
 
 
Le soutien aux événements et institutions napoléoniens.
La Fondation a accordé les mécénats suivants :
· Aide à l'édition du magazine Napoléon III. Le magazine du Second Empire pour l'ensemble de l'année 2008 (4 numéros)
· Aide à la fonte d'un canon napoléonien à l'amicale des sous-officiers du 8ème Régiment d'Artillerie ;
· Aide à l'édition de l'ouvrage de Mathieu Lefebvre, Napoléon et les invalides décorés de la Légion d'Honneur, aux éditions SPM ;
· Aide à l'édition pour un ouvrage grand public sur les Palmes académiques publié par les éditions Nane ;
· Aide à l'édition pour le catalogue Napoleone, le Donne, publié par la Fondation Primoli (Rome) ;
· Aide à l'organisation du bicentenaire de la naissance de Napoléon III organisé par l'Institut culturel de la Méditerranée (Marseille) ;
· Aide à l'édition accordée à Nouveau Monde Editions pour la publication d'un ouvrage sur Louis Napoléon, roi de Hollande, sous la direction d'Annie Jourdan ;
· Aide à l'édition du catalogue de l'exposition Charlet organisée par la Bibliothèque Marmottan ;
· Aide à l'édition pour l'ouvrage de Nicole Battesti sur le Prince Jérôme-Napoléon, aux éditions Perrin ;
· Aide à l'organisation d'un concert Historock à la Mairie de Moulins (Allier).

 20/05/2009 : EVENEMENT > PARUTION DU VOLUME 6 DE LA CORRESPONDANCE DE NAPOLEON BONAPARTE

© Fayard

© Fayard

Ce 6ème volume de la Correspondance générale de Napoléon Ier couvre l'année 1806 et rassemble 2 679 lettres (contre 1 896 pour l'édition du Second Empire), commentées par des historiens spécialistes de la période. Il est préfacé par le professeur Jean-Claude Casanova, de l'Institut.

Ce volume de lettres est complété par 2 études, 8 cartes, 6 reproductions de lettres, une chronologie détaillée, et 3 index, faisant de cet ouvrage un véritable outil de travail.


La Fondation Napoléon est soutenue dans cette aventure historique par les Archives de France, la Fondation La Poste, le Service Historique de la Défense (SHD), le Centre National du Livre (CNL), et plus d'une centaine de collaborateurs bénévoles faisant de cette entreprise une oeuvre hors du commun.

Pour en savoir plus.

 16/05/2009 : INAUGURATION DE L'EXPOSITION "NAPOLEON. FELDHERR, KAISER UND GENIE"

A l'occasion du bicentenaire des deux grandes batailles napoléoniennes d'Aspern-Essling et de Wagram, à l'issue desquelles l'Autriche dut conclure une alliance avec la France, le château de Schallaburg en Basse-Autriche, présente une exposition exceptionnelle, Napoleon. Feldherr, Kaiser, und Génie (Napoléon. Général, empereur  et génie) rassemblant plus de 400 oeuvres, du 16 mai au 31 octobre 2009.

Autour des collections prestigieuses d'un grand nombre de prêteurs français et étrangers (Fondation Napoléon, Musée du Louvre, Musée des Beaux-Arts et Musée de l'Armée de Vienne, Albertina, Musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, etc.), l'exposition propose de mettre en lumière la vie de Bonaparte, de la figure du jeune cadet gentilhomme de l'armée française à son exil et sa mort en 1821.
 
En savoir plus sur cette exposition.

 29/04/2009 : Remise des insignes d'Officier de la Légion d'honneur au baron Gourgaud

Général d'Armée Kelche, baron Gourgaud

Général d'Armée Kelche, baron Gourgaud

Agrandir

Le mardi 28 avril 2009, au Palais de la Légion d'honneur, le général d'Armée Jean-Pierre Kelche, Grand Chancelier de la Légion d'honneur, Chancelier de l'Ordre National du Mérite, a remis au baron Gourgaud, président d'honneur de la Fondation Napoléon, ancien président du Souvenir Napoléonien et de la Fondation Napoléon, les insignes d'Officier de la Légion d'honneur, en présence de son Altesse impériale, la Princesse Napoléon, de M. Masséna, prince d'Essling, président de la Fondation Napoléon, des membres du Conseil d'administration de la Fondation Napoléon, des membres du bureau du Souvenir Napoléonien, et de nombreuses personnalités des arts et lettres.
 
Lire le discours du baron Gourgaud

 17/04/2009 : BIBLIOTHEQUE MARTIAL-LAPEYRE : LE NOUVEAU CATALOGUE EST EN LIGNE

Un nouveau catalogue est en ligne pour la bibliothèque !
Les 10 000 références de livres et d'articles sur le Premier et Second Empire sont désormais plus accessibles. La nouvelle présentation rend la recherche plus aisée et conviviale, plus précise et plus rapide. Le lecteur-internaute peut effectuer trois types de recherche:
  - La recherche simple, par le nom d'auteur, qui donne accès à une liste exhaustive de livre et/ou d'article. Si l'orthographe n'est pas juste, une proposition approchante est faite.
  - La recherche avancée, est une combinaison de plusieurs critères (nom de l'auteur, de la maison d'édition, date de publication, intervalle de dates...).
La recherche thématique, classe les références selon les principales langues d'édition, une autre manière de visualiser les richesses de notre bibliothèque...

Pour en savoir plus

 16/04/2009 : PARUTION DU DERNIER OUVRAGE DE THIERRY LENTZ SUR LA MORT DE NAPOLEON, EN COLLABORATION AVEC JACQUES MACE

© EDITIONS PERRIN

© EDITIONS PERRIN

Napoléon a été empoisonné ! Son corps n'est pas aux Invalides !
Malgré les travaux des historiens, la rumeur tente toujours de passer de l'autre côté de la frontière, et de rejoindre celui de la vérité. Face au travail de sape, régulier, des média, il était nécessaire de faire un nouveau point sur le sujet. Thierry Lentz et Jacques Macé nous livrent un ouvrage où les différentes thèses et leurs argumentations sont passées au tamis de leurs analyses d'historiens, sans parti pris, mais avec sérénité et vigueur.
Pour en savoir plus

 24/03/2009 : ATELIERS > MUSIQUES AU TEMPS DE NAPOLEON Ier

Ce 24 mars 2009 s'est tenue une journée assurément exceptionnelle à la bibliothèque Marmottan de Boulogne. Ce lieu prestigieux accueillait les 2èmes ateliers d'histoire de la Fondation Napoléon, consacrés aux Musiques au quotidien sous l'Empire. Le public a écouté avec une attention soutenue les interventions, et a fait un triomphe aux chanteurs et musiciens qui ont illustré les différents exposés. Ces ateliers d'histoire ont été réalisés en partenariat avec la bibliothèque Marmottan et le magazine Connaissance des arts. Ces interventions feront l'objet d'un numéro spécial de Napoleonica. La Revue.

Lire le compte rendu
 

 23/03/2009 : Carnet

Nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance de Malo, le bébé d'Emmanuelle Papot, web éditrice de la Fondation Napoléon et de David Chanteranne, personnalité bien connue du monde napoléonien.
Il est né le 20 mars dernier, mesurait 48 cm et pesait 2 kg 900.
Toute la petite famille se porte bien. Nous leur renouvellons nos sincères félicitations.

 15/03/2009 : EXPOSITION : SPLENDEURS DE L'EMPIRE. AUTOUR DE NAPOLEON ET DE LA COUR IMPERIALE

Au "pays des trois frontières", le château de Malbrouck, à Manderen, prête son cadre aux "Splendeurs de l'Empire", à la faveur d'une exposition exceptionnelle qui se tiendra du 15 mars au 31 août 2009.
Cette exposition est mise en oeuvre par le Conseil général de la Moselle en partenariat avec la Fondation Napoléon et avec le concours de dix-huit musées et institutions culturelles, ainsi que de plusieurs collections particulières.

La réunion de près de trois cents oeuvres d'art, objets historiques, documents manuscrits et autres pièces originales de première importance offre la matière, tout d'abord, à une évocation de la vie de Napoléon à travers les "grands moments" de son existence, placés sous le regard des artistes. Mais les oeuvres exposées forment aussi un vaste tableau, esquissé par petites touches, de la société du temps, abordée sous des angles variés et contrastés.

Pour en savoir plus.


 13/03/2009 : Un nouveau Bureau pour le Conseil d'Administration de la Fondation Napoléon

Dans sa réunion du 10 mars 2009, notre Conseil d'Administration a procédé au renouvellement statutaire du bureau de la Fondation Napoléon. M. Victor-André Masséna, prince d'Essling a été reconduit pour trois ans aux fonctions de président, M. Bernard Chevallier à celles de vice-président, le comte Nicolas Walewski à celles de trésorier, le docteur Maurice Bernard-Catinat à celles de trésorier-adjoint. M. Christian Fileaux, président du Souvenir Napoléonien, a été élu secrétaire en remplacement du docteur Anne-Marie Desbordes qui n'avait pas sollicité le renouvellement de son mandat.
Le Conseil d'Administration est par ailleurs composé de :
Mme Martine de Boisdeffre, Conseiller d Etat, directeur des Archives de France, représentant Mme la ministre de la Culture,
M. Henri de Cazals, Conservateur général du Patrimoine, représentant Mme la ministre de la Culture,
M. le préfet Jean-Michel Mehnert, représentant Mme la ministre de l'Intérieur
M. Gérard Moyaux, représentant le Souvenir Napoléonien,
Prince Murat, représentant le Souvenir Napoléonien

 
Pour plus d'information sur l'organisation de la Fondation Napoléon.

 12/03/2009 : Signature d'un accord de partenariat scientifique avec le Musée de la bataille de Marengo

La Fondation Napoléon et le Musée de Marengo d'Alessandrie (Italie), représentées par leur président respectif,  ont signé le 12 mars dernier un accord général de partenariat. Dans le cadre de leurs activités de recherche historique et de diffusion de l'histoire napoléonienne sous toutes ses formes, les deux organismes signataires déclarent vouloir développer leurs collaborations scientifiques et mettre en commun, autant que faire se pourra, leurs moyens en vue de favoriser et de diffuser les travaux historiques sur Napoléon, la bataille de Marengo et l'histoire d'Italie de la fin du XVIIIe siècle jusqu'à la fin du XIXe siècle. De nombreux journalistes étaient présents à cette occasion, notamment de la RAI (chaîne TV italienne) et du quotidien LA STAMPA.

Pour en savoir plus sur les partenariats scientifiques de la Fondation Napoléon.

 23/02/2009 : Ateliers de la Fondation Napoléon

© DR

© DR

Les ateliers de la Fondation Napoléon vous proposent le mardi 24 mars prochain une rencontre thématique autour des "Musiques au quotidien dans la France napoléonienne". Ce cycle de conférences animé par des spécialistes du sujet se tiendra à la Bibliothèque Marmottan.
Parmi les thèmes abordés : La vie musicale des salons impériaux sous l'Empire de Joséphine, et l'opéra de Paris.
Réservation obligatoire.
 
Pour connaître le programme complet, cliquez ici.

 20/02/2009 : Soutenance de thèse de Stéphane Calvet, lauréat des Bourses d'études de la Fondation Napoléon

La thèse de Stéphane Calvet "Les officiers charentais de la Grande Armée. La gloire, la reconnaissance et le rang dans la France du XIXe siècle", soutenue à l'Université d'Avignon le mardi 10 février, a obtenu la mention "très honorable avec les félicitations à l'unanimité". Le jury était composé des professeurs Jacques-Olivier Boudon (Université de Paris IV), Jean-François Chanet (Université de Lille III), Alan Forrest (Université d'York - Grande-Bretagne), Jacques Péret (Université de Poitiers), Natalie Petiteau (Université d'Avignon, directrice de la thèse), et de madame Annie Crépin, maître de conférences habilitée (Université d'Artois).
Toutes nos félicitations à M. Calvet, qui avait reçu en 2004 une bourse d'études de la Fondation pour ce travail.

Pour en savoir plus sur les bourses d'étude de la Fondation.

 09/01/2009 : Vie de la Fondation Napoléon

Légion d'Honneur
Le baron Gourgaud, administrateur et président d'honneur de la Fondation Napoléon, a été promu officier de la Légion d'Honneur dans la promotion du 1er janvier. Nos félicitations sincères à celui qui dirigea notre institution de 1987 à 2005.

Conseil d'administration
Quelques évolutions sont intervenues en fin d'année 2008 dans la composition du Conseil d'administration de la Fondation Napoléon. C'est ainsi que dans le collège des membres de droit, M. Christian Fileaux, président du Souvenir napoléonien a remplacé M. Ronald Zins, président sortant. Le Souvenir napoléonien a par ailleurs renouvelé les mandats de trois de ses représentants : le docteur Maurice Bernard-Catinat, le prince Murat et le docteur Anne-Marie Desbordes.
Dans le collège des personnalités qualifiées, le Conseil d'administration a par ailleurs renouvelé les mandats du comte Nicolas Walewski et de M. Bernard Chevallier.

Un nouveau bureau sera élu lors de la prochaine réunion du Conseil d'administration, le 10 mars prochain.

Plus de renseignements sur notre Conseil d'administration.

 12/12/2008 : Remise des Prix d'histoire et Bourses d'études 2008 de la Fondation Napoléon

© Fondation Napoléon

© Fondation Napoléon

C'est au cours d'un déjeuner placé sous la présidence de SAI la Princesse Napoléon, et du Prince d'Essling, président de la Fondation Napoléon, que les Prix d'histoire et les Bourses d'études 2008 ont été remis aux lauréats le mardi 9 décembre au Jockey Club, à Paris, en présence d'une centaine d'invités.

Pour plus d'informations.

 28/11/2008 : Présentation du volume V de la Correspondance de Napoléon Bonaparte au musée de la Poste

L'après-midi a commencé par une conférence de Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon et de François Houdecek, responsable de l'édition de la Correspondance de Napoléon, pour le public du musée de la Poste. Cette communication intitulée « Autour de Napoléon » s'est terminée par un échange avec le public.
 
La seconde partie de l'après-midi s'est ouverte par une visite guidée  du Musée de la Poste pour les membres correspondants.
La fin d'après-midi a été marquée par la présentation du volume V de la Correspondance générale devant une centaine de personnes réunies pour l'occasion dans l'auditorium du Musée de la Poste.
Mme Christine Moutel, directrice du Musée de La Poste a ouvert la séance en accueillant la Fondation Napoléon au sein de l'auditorium de son Musée. Victor André Masséna, président de la Fondation Napoléon a poursuivit en remerciant les deux directeurs de volume, Michel Kerautret et Gabriel Madec, ainsi que les différents partenaires de ce projet : Archives de France, Archives nationales, Archives du ministère des Affaires étrangères, Service Historique de la Défense et la Fondation La Poste. Il a également tenu à remercier les membres correspondants bénévoles ainsi que les membres de la Commission Historique et a terminé en exprimant ses plus vifs remerciements au Musée de la Poste pour son accueil qui a permis toute une après-midi d'animation napoléonienne.
 
Les directeurs de volume Michel Kerautret et Gabriel Madec ont ensuite pris la parole. Le premier, après avoir expliqué le contenu du cinquième volume, a fait un exposé clair et synthétique sur la question italienne en 1805, le second a donné des explications, présentations visuelles à l'appui, sur la stratégie navale ainsi que sur les différents corps d'armée de la Grande Armée.
Pour terminer, François Houdecek a fait un point sur l'avancée du projet et a remercié une nouvelle fois tous les collaborateurs pour leur disponibilité et leur travail.
 
Pour plus de renseignements :
http://www.napoleon.org/fr/fondation/correspondance/index.asp

 05/11/2008 : CORRESPONDANCE GENERALE DE NAPOLEON BONAPARTE - Parution du tome 5 : 1805 - BOULOGNE, TRAFALGAR, AUSTERLITZ

© Fayard

© Fayard

Ce 5ème volume de la Correspondance générale de Napoléon Ier couvre l'année 1805 et rassemble 1 764 lettres, commentées par des historiens spécialistes de la période. 1805 est une année déterminante pour l'Empire napoléonien, qui voit la constitution d'une nouvelle coalition (la 3ème) de l'Angleterre, la Russie et l'Autriche, mais qui se conclut de la plus belle des manières pour Napoléon avec sa victoire à Austerlitz, un an après son sacre.
Ce volume, comme les précédents, est complété par 6 études, 9 cartes une chronologie et 3 index faisant de cet ouvrage un véritable outil de travail.

La Fondation Napoléon est soutenue dans cette aventure historique par les Archives de France, la Fondation La Poste et plus d'une centaine de collaborateurs bénévoles faisant de cette entreprise une oeuvre hors du commun.
Pour ce 5ème tome de la Correspondance, les Editions Fayard ont reçu une subvention du Centre national du Livre (CNL).
 
Détail
6 études :

- La politique italienne de Napoléon en 1805, par Alain Pillepich
- Essai de typologie des documents d'archives produits par le Cabinet de Napoléon et sa Secrétairerie d'Etat, par Jean-Baptiste Auzel
- Claude-François de Méneval, secrétaire de Napoléon, par Marc Allégret
- Le camp de Boulogne, par Fernand Beaucour
- La Grande Armée de 1805, par Gabriel Madec
- Stratégie maritime de Napoléon en 1805, par l'amiral Rémi Monaque
 
9 cartes :
- L'Italie en 1805
- Marche sur le Rhin, 1805
- Du Rhin au Danube (octobre 1805)
- Du Danube à Austerlitz (novembre 1805)
- Bataille d'Austerlitz - Nuit du 1er au 2 décembre 1805
- Bataille d'Austerlitz - 2 décembre 1805 - situation à 9 heures
- Bataille d'Austerlitz - 2 décembre 1805 - situation à 13 heures
- Bataille d'Austerlitz - 2 décembre 1805 - situation à 15 heures
- Campagne maritime, 1805
 
Une lettre d'information spéciale a été publiée pour annoncer la sortie du volume V de la Correspondance de Napoléon Ier.
Voir la lettre d'information.

 10/10/2008 : Ateliers de la Fondation Napoléon

La Fondation Napoléon organise, en partenariat avec la Bibliothèque Marmottan, le mardi 25 novembre 2008 ses premiers ateliers. Véritables moments de rencontres et d'échanges sur des sujets napoléoniens, ces ateliers sont articulés autour d'interventions courtes dans le but d'ouvrir un débat ou une discussion détendue et instructive. Ces premiers ateliers ont pour thème : « Autour de quelques chefs-d'oeuvre de la peinture napoléonienne ». Entrée gratuite, mais inscription obligatoire.
Pour connaître le programme complet

 17/09/2008 : Mise en ligne de la nouvelle version du site Internet www.napoleon.org

La Fondation Napoléon lance ce jour la 3ème version de napoleon.org, son site généraliste entièrement bilingue d'histoire napoléonienne créé dès 1996 et fréquenté chaque année par plus de trois millions d'internautes dans le monde. La philosophie reste la même : offrir à chacun une information sérieuse, une documentation riche et des actualités suivies, sur l'histoire du Premier et du Second Empire.
 
                        Un nouveau look, une nouvelle organisation des contenus
 
Outre une charte graphique entièrement repensée, le site accueille un nouveau moteur de recherche transversal, voit ses principes de navigation améliorés, et une réorganisation complète des rubriques en 6 sections, aux noms sans ambiguïté. Deux sections sont entièrement nouvelles.
 
                        Deux nouvelles sections : les jeunes et les chercheurs
 

Découverte Junior (14 entrées spécifiques) est l'une des deux nouveautés du site. Destinée aux enfants de 3 à 14 ans, elle mêle jeux de coloriages, de mots croisés ou des quizz, à une offre documentaire adaptée. Des généalogies, des chronologies et des cartes interactives permettent d'acquérir les principales connaissances, que l'enfant peut approfondir avec les fiches de Napo Doc, et prolonger à l'extérieur grâce aux actualités des expositions et des livres d'Info Plus.
 
Seconde nouveauté,
Napoleonica la recherche (6 entrées), est destinée plus spécifiquement aux chercheurs. Sous la marque Napoleonica®, la Fondation Napoléon propose de nombreux outils de recherche sur l'histoire du Premier et du Second Empire dont une revue scientifique en ligne (Napoleonica. La Revue), un répertoire des sources disponibles sur le web (plus de 1 500 sources), un site de documents en lignes (www.napoleonica.org) et bientôt une bibliothèque numérique directement alimentée par le fonds de la Fondation Napoléon. 
 
                         Les grands classiques du site repensés
 
Magazine et Actualités (20 entrées) regroupe les rubriques d'information comme l'agenda, la revue de presse, les parutions, des comptes rendus de lecture et des interviews, et un magazine présentant la musique, la littérature ou la mode sous les Empires, et ses répertoires de lieux napoléoniens à visiter. L'interactivité n'est pas oubliée avec les forums.
 
Histoire des Deux Empires (20 entrées) est au coeur du sujet. Les Essentiels permettent d'acquérir les premières connaissances, quand les bases de données d'articles, de biographies, d'images commentées, de chronologies ou bibliographies thématiques offrent des milliers de pages pour approfondir son sujet de prédilection. La nouvelle rubrique des Dossiers thématiques fait le point sur de très nombreux sujets de l'Histoire des deux Empires.
 
Art et collections (7 entrées) s'adresse aux collectionneurs et passionnés d'histoire de l'art. Agenda et revue de presse spécifiques, présentation de tableaux et d'objets d'art, répertoires de lieux constituent l'offre de cette section.
 
La Fondation Napoléon
(18 entrées) présente l'historique et l'organisation de la Fondation, ainsi que toutes ses activités (du mécénat à l'édition scientifique de la Correspondance de Napoléon, des prix d'histoire et bourses d'études à la préservation patrimoniale à travers notamment sa collection) et de ses services, comme la bibliothèque M. Lapeyre. Les deux rubriques Actualités et Presse informent des actualités de la Fondation.
 
                               7 500 abonnés à la lettre hebdo
 
Pilier de la vie du site depuis plus de 9 ans, la Lettre d'information informe plus de 7 500 abonnés dans le monde sur l'enrichissement hebdomadaire du site et sur les actualités napoléoniennes.

 11/08/2008 : Peter Hicks, notre chargé des relations internationales , élu Visiting Professor à l'Université de Bath (Royaume-Uni)

Nous avons le plaisir de vous informer que notre collègue Peter Hicks, responsable des Affaires internationales de la Fondation Napoléon, vient d'être élu Visiting Professor à l'université de Bath, Royaume-Uni. Cette nomination a pris effet le 1er Juillet 2008, pour une période de trois ans.
 
Titulaire d'un PhD en histoire moderne obtenu en 1993 à l'université de Cambridge, Peter Hicks est bien connu dans les milieux académiques et universitaires, non seulement au Royaume-Uni mais dans la plupart des grands établissements scientifiques européens. Il a obtenu de nombreuses récompenses universitaires et a publié plusieurs ouvrages réputés, notamment sur l'architecture de la Renaissance.
 
Entré à la Fondation Napoléon en 2000, Peter Hicks a d'abord été chargé de traductions puis s'est rapidement vu confier la responsabilité de la partie anglophone du site napoleon.org. Il est également chargé des Affaires internationales et des relations de la Fondation Napoléon avec les universités étrangères.
 
En huit ans, Peter Hicks est devenu un excellent spécialiste de l'histoire napoléonienne, livrant plusieurs études remarquées.
 
Il vient d'ailleurs de se voir attribuer le prix Prince de Canino pour la publication, en collaboration avec Émilie Barthet, de la version sans doute définitive de Clisson et Eugénie (éditions Fayard).
 
Ce recrutement par l'université de Bath ne nous privera pas du plaisir de travailler avec le professeur Hicks, son service étant bien positionné sur le calendrier, de telle sorte que ses missions parmi nous ne soient pas perturbées.
 
Nous lui adressons nos très sincères félicitations pour sa nomination qui renforce le positionnement de la Fondation Napoléon dans les milieux scientifiques.
 
Par ailleurs, afin d'assister Peter Hicks dans ses missions à la Fondation Napoléon, nous accueillons dans notre équipe, pour une durée initiale de trois mois, Hamish Davey Wright, jeune historien britannique préparant un doctorat très probablement dirigé vers l'histoire napoléonienne.
 
Titulaire d'un Master honoré des plus hautes mentions, parfaitement bilingue, Hamish Davey Wright a été étudiant à l'université de Toulouse dans le cadre du programme Erasmus.
 
Il exercera les fonctions de Chargé de missions auprès du responsable des Affaires internationales.

 24/06/2008 : Activités 2007 de la Fondation Napoléon

Le conseil d'administration de la Fondation Napoléon, réuni le 24 juin sous la présidence de M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, a approuvé le rapport moral 2007 présenté par son secrétaire, le docteur Anne-Marie Desbordes, dont voici les grandes lignes.

                  Actions propres de la Fondation.

En 2007, les actions propres de la Fondation Napoléon ont notamment été :
• L'attribution des Prix et Bourses de la Fondation Napoléon, remis lors du traditionnel déjeuner du Jockey-Club : le Grand Prix 2007 et le prix du Premier Empire de la Fondation Napoléon ont été attribué à  Pierre Branda pour Le prix de la gloire. Napoléon et l'argent, aux éditions Fayard. Par ailleurs, le jury a attribué les deux prix suivants : Prix du livre non-francophone à Thomas Munch-Petersen pour Defying Napoleon, et un prix spécial pour l'ensemble de leur oeuvre à Bernard et Danielle Quintin. Sept bourses d'études ont été décernées à des étudiants de thèse.
• Le centre de documentation a confirmé son succès. Le site internet généraliste, www.napoleon.org, a enregistré environ près de 3,2 millions de connexions. La lettre hebdomadaire d'information comptait environ 7 000 abonnés au 31 décembre. Le site documentaire, www.napoleonica.org, a accueilli plus de 320 000 sessions de recherche. La fréquentation de la bibliothèque Martial Lapeyre s'est maintenue au niveau de 2006, avec environ 700 sessions de recherche.
• Le Conseil d'administration a par ailleurs validé le projet de modernisation du site Internet napoleon.org et la création d'une revue scientifique en ligne. Ces opérations seront terminées en 2008.
• La Fondation Napoléon a poursuivi sa politique d'édition, au travers d'un partenariat avec la société Nouveau Monde Editions, pour la publication un titre en 2007 : Napoléon et l'Andalousie, par Jean-Marc Lafon.
• Le quatrième volume de la Correspondance générale de Napoléon publiée par la Fondation Napoléon est arrivé en librairie en novembre. Les opérations visant à la publication de treize ou quatorze volumes d'ici à 2012 se poursuivent, avec la participation de soixante-dix membres correspondants bénévoles.
• Une grande partie de la collection de la Fondation Napoléon a été exposée à Wesel puis Minden (Allemagne), pour une durée de cinq mois à partir de janvier 2007. Des engagements ont été pris pour des expositions à Rome et à l'île d'Elbe en 2008.
 
                  La politique de mécénat

Le soutien au Souvenir Napoléonien
En 2007, la Fondation Napoléon versé au Souvenir Napoléonien une subvention globale destinée à son fonctionnement et a poursuivi le financement intégral de la Revue du Souvenir Napoléonien.

Le partenariat avec les grandes institutions
La Fondation Napoléon poursuit sa politique de collaboration avec les grandes institutions comme le Musée de l'Armée, le Musée de Malmaison, l'Institut de France, le Centre des Monuments nationaux, les Domaines français de Sainte-Hélène, le ministère des Affaires étrangères et, hors de France, des universités et institutions américaines, hollandaises, espagnoles, italiennes, etc..

Le soutien aux événements et institutions napoléoniens
La Fondation a accordé les aides à l'édition suivantes :
• Aide à l'édition des actes du colloque de l'Institut Napoléon : Le Concordat et le retour de la paix religieuse.
• Aide à la publication du catalogue de l'exposition "A la cour de Louis Napoléon, premier roi de Hollande" organisée par l'Institut Néerlandais de Paris ;
• Aide à l'édition par les Editions de la Revue Napoléon du catalogue-livre grand public programmé par le Musée de l'Armée pour la réouverture de ses salles napoléoniennes.

 12/06/2008 : Inauguration à l'île d'Elbe de l'exposition "Napoleone. Fasto imperiale. I Tesori della Fondation Napoléon"

Après son succès à Rome, l'exposition des Trésors de la Fondation Napoléon poursuit son itinérance en Italie aux musées napoléoniens de l'île d'Elbe. De nombreuses personnalités avaient fait le déplacement depuis le continent pour assister à l'inauguration le 12 juin dernier. Sous l'égide d'Alberto d'Alessandro, responsable des projets internationaux au ministère des biens et des activités culturels, les discours se sont succédés pour saluer le renouveau des résidences occupées par Napoléon durant son séjour à Elbe de mai 1814 à mars 1815, le « palazina dei Mulini » à Portoferraio et la « Villa San Martino ».
Roberto Peria, maire de Portoferraio, Paolo Cocchi, assesseur régional, Mario Lolli Ghetti, directeur régional des biens culturels et paysagers de la Toscane, Giovanni Bulian, surintendant pour les provinces de Pise et de Livourne, Victor-André Masséna, prince d'Essling, président de la Fondation Napoléon, ont tous souligné et encouragé le travail engagé afin de préparer et de célébrer le bicentenaire de 2014. Première grande exposition internationale présentée au Museo Nazionale delle Residenze Naoleoniche de l'île d'Elbe, Napoleone  Napoleone. Fasto imperiale. I Tesori della Fondation Napoléon, en constitue le coup d'envoi.
Près de 200 000 visiteurs se pressent chaque année dans les deux résidences napoléoniennes de l'île d'Elbe. Ils pourront y découvrir juqu'au 12 septembre les inestimables trésors de la Fondation Napoléon.

 03/06/2008 : Lancement de la revue d'histoire en ligne : Napoleonica. La Revue

Depuis le 19 Mai 2008, la Fondation Napoléon met en ligne Napoleonica.la revue.
Destinée à diffuser la recherche historique « napoléonienne », cette revue paraîtra trois fois par an. Elle est disponible sur abonnement (60 euros par an), ou article par article (7 euros l'article).
Napoleonica.la revue, est une revue scientifique, pluridisciplinaire et internationale. Les articles sont proposés en français ou en anglais, et traitent de domaines aussi variés que l'histoire générale, littéraire, sociale, économique, financière, institutionnelle, administrative, militaire, diplomatique, artistique.
Cette revue s'appuie sur un Comité scientifique international présidé par Patrice Gueniffey, directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en sciences sociales et directeur du Centre Raymond Aron. Il est composé de Eric Anceau, Rafe Blaufarb, Jacques-Olivier Boudon, Pierre Branda, Steven Englund, Jacques Garnier, Sudhir Hazareesingh, Annie Jourdan, Luigi Mascilli Migliorini, Alain Pougetoux, Volker Sellin, Emmanuel de Waresquiel.
La création de Napoleonica.la revue, a été soutenue par le Centre National du Livre.
S'abonner à la revue : http://www.napoleonicalarevue.org

 26/03/2008 : COLLOQUE BICENTENAIRE DE LA NAISSANCE DE NAPOLEON III

Les 19 et 20 mai prochains (2008) la Fondation Napoléon organise, au Collège de France (Amphithéâtre Marguerite de Navarre), le grand colloque « Napoléon III, l'homme, le politique » pour fêter le bicentenaire de la naissance de Napoléon III. Placé sous la présidence d'Honneur de S.A.I. la Princesse Napoléon et la présidence scientifique du professeur Pierre Milza, ce colloque réunira tous les grands spécialistes de la période.

Vous pouvez dès maintenant vous inscrire en renvoyant votre bulletin d'inscription dès aujourd'hui à la Fondation Napoléon. Pour obtenir le bulletin et le programme complet cliquer ici

 14/02/2008 : Inauguration à Rome de l'exposition "Napoleone. Fasto imperiale. I Tesori della Fondation Napoléon"

L'inauguration de l'exposition Napoleone. Fasto imperiale. I Tesori della Fondation Napoléon s'est déroulée le jeudi 14 février 2008 à Rome, en présence d'une délégation de la Fondation Napoléon conduite par le président, M. Victor-André Masséna, prince d'Essling. Il était accompagné du vice président, M. Bernard Chevallier, du secrétaire, le docteur Anne-Marie Desbordes, du prince Murat, de M. Jean-Michel Mehnert, de M. Henri de Cazals, de M. et Mme Gérard Moyaux et de quelques membres de l'équipe administrative.
C'est au Museo napoleonico que la délégation a assisté aux discours d'inauguration devant un parterre de quelque 300 invités. En présence de l'ambassadeur de France, M. Jean Rochereau de la Sablière, de Mme Giulia Gorgone, responsable du Museo napoleonico, du directeur du musée de l'Armée, le général Bresse, des commissaires de l'exposition, M. Bernard Chevallier et Melle Karine Huguenaud, ainsi que de l'architecte scénographe, M. Piercarlo Crachi, plusieurs éminentes personnalités ont pris la parole : l'Adjoint au maire et assesseur aux politiques culturelles de la ville de Rome, M. Silvio di Francia, le Président de la Fondation Napoléon, le prince d'Essling et, enfin, Mme Maria Elisa Tittoni, directrice des musées d'art médiéval et moderne de Rome. Se félicitant de cette collaboration franco-italienne, tous ont rappelé l'importance de la présence des Napoléonides à Rome et salué la qualité de la collection de la Fondation Napoléon, présentée pour la première fois en Italie à l'occasion de l'inauguration des salles d'exposition du Museo napoleonico.
Napoleone. Fasto imperiale a ensuite ouvert ses portes à un public enthousiaste. L'exposition est visible à Rome jusqu'au 25 mai. 
 
Pour en savoir plus sur l'inauguration et le voyage de la délégation.

 07/02/2008 : Fastes impériaux : Les trésors de la Fondation Napoléon à Rome

Après le succès de leur présentation à Paris, au Brésil, au Mexique et en Allemagne, les Trésors de la Fondation Napoléon élisent domicile en Italie. Le Museo Napoleonico de Rome a souhaité inaugurer ses toutes nouvelles salles d'expositions temporaires avec cette collection unique. Présentant plus de 250 oeuvres d'art et objets historiques, l'exposition bénéficie en outre de prêts exceptionnels du musée de l'Armée et du musée national de Malmaison. Inauguration le 14 février 2008.

 30/01/2008 : Soirée de lancement du magazine Napoléon III a la Fondation Napoléon

Mardi 29 janvier, a eu lieu au siège de la Fondation la soirée de lancement du nouveau Magazine Napoléon III édité par le groupe de Presse Michel Hommell avec le soutien de la Fondation Napoléon.
Se sont retrouvés dans une ambiance conviviale, aux côtés de S.A.I. la Princesse Napoléon, le Prince d'Essling, président de la Fondation, M. Christian Estrosi, président du conseil général des Alpes-Maritimes (photo), M. Thierry Lentz, directeur de la Fondation, M. Christian Castellani, directeur de la rédaction et M. David Chanteranne, rédacteur en chef du magazine, en présence de  nombreux historiens, journalistes et administrateurs. Tous ont soulignés l'importance de mieux faire connaître aux Français le Second Empire en cette année de bicentenaire de la naissance de Napoléon III.

 15/01/2008 : Carnet : 3,8 kg de bonheur

Il s'appelle Yanis. Il est né le 6 janvier 2008, à 5h05 du matin à Bourg-La-Reine. Il pesait à la naissance 3,8 kilos mais a déjà bien profité. Il est le bébé d'Alexandra Mongin, assistante de direction à la Fondation Napoléon. L'enfant, la maman et le papa, Bruno, se portent bien. Félicitations !

 31/10/2007 : La Fondation Napoléon et la recherche historique

Créée en 1987 et reconnue d'utilité publique, la Fondation Napoléon a deux missions principales qui sont de promouvoir et développer l'histoire des deux empires français, ainsi que de participer à la protection et à la sauvegarde du patrimoine « napoléonien ».
Depuis une dizaine d'années, la Fondation Napoléon a très largement développé ces deux aspects, en y consacrant d'importants moyens humains, matériels et financiers.
Le dossier ci-dessous présente les activités et les projets historiques de la Fondation Napoléon autour de trois axes :
1°) L'aide aux chercheurs et aux historiens,
2°) La production « historique » de la Fondation Napoléon,
3°) Les projets 2008-2009.
 
A consulter notre dossier de presse

 06/07/2007 : Nouvelles diverses

Livres : un été napoléonien pour les collaborateurs de la Fondation Napoléon
Deux livres napoléoniens sont annoncés pour cet été, pour lesquels les collaborateurs de la Fondation Napoléon ont été... à l'ouvrage. Le 17 août arrivera dans votre librairie favorite une version intégrale de Clisson et Eugénie, le roman que Bonaparte avait écrit pour Désiré Clary. Peter Hicks et Emilie Barthet en ont découvert des morceaux inédits et proposent une version complète de ce texte "pré-romantique" du futur empereur. Le 22 août, vous pourrez découvrir le troisième volume de la Nouvelle Histoire du Premier Empire, de Thierry Lentz. Ce troisième volume d'une série qui en comportera finalement quatre est sous-titré : La France et l'Europe de Napoléon. Ces ouvrages sont publiés aux éditions Fayard.
 
Correspondance de Napoléon : le quatrième volume arrive...
Le quatrième volume de la Correspondance générale de Napoléon Bonaparte paraîtra le 3 septembre prochain, aux éditions Fayard. Intitulé Ruptures et fondation, il couvre la période 1802-1804 et a été dirigé par François Houdecek, assisté de Gabriel Madec. Ce volume contient 2 077 lettres.
 
Une revue sur le Second Empire
La Fondation Napoléon et le groupe Michel Hommel (qui publie le magazine Napoléon 1er) ont signé un accord de partenariat en vue de la publication, à partir de 20087, d'un magazine trimestriel entièrement consacré au Second Empire. Cette initiative vise à célébrer dignement l'année du bicentenaire de la naissance de Napoléon III. Plus d'informations à la rentrée...
 
La Fondation Napoléon partenaire d'une exposition sur Louis Bonaparte à Paris
La Fondation Napoléon soutiendra l'exposition "A la cour de Louis Napoléon, premier roi de Hollande" organisée par l'Intsitut Néerlandais de Paris du 11 octobre au 18 novembre 2007. Cette exposition présentera des objets exceptionnels, notamment issus des collections royales.

 27/06/2007 : Activités 2006 de la Fondation Napoléon

Le conseil d'administration de la Fondation Napoléon, réuni le 26 juin sous la présidence de M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, a approuvé le rapport moral 2006 présenté par son secrétaire, le docteur Anne-Marie Desbordes. Voici les grandes lignes de ce rapport.

                Actions propres de la Fondation.
 
En 2006, les actions propres de la Fondation Napoléon ont notamment été :
• L'attribution des Prix et Bourses de la Fondation Napoléon, remis lors du traditionnel déjeuner du Jockey-Club :  Le Grand Prix 2005 et le prix du Premier Empire de la Fondation Napoléon ont été attribué à  Jacques Garnier, pour son Austerlitz. 2 décembre 1805 aux éditions Fayard. Par ailleurs, le jury a attribué les trois prix suivants : Prix du Second Empire à Sufhir Hazareesignh, La légende de Napoléon, éditions Tallandier ; Prix du livre non-francophone à Michael Broers, The Napoleonic Empire in Italy, éditions Palgrave MacMillan ; Prix du roman à Philippe Thomas-Derevoge, le Vizir. Le plus illustre cheval de Napoléon, éditions du Rocher. Comme chaque année, six bourses d'études ont été décernées à des étudiants de thèse.
• Le centre de documentation a confirmé son succès. Le site internet généraliste, www.napoleon.org, a enregistré environ près de 3,2 millions de connexions. La lettre hebdomadaire d'information comptait environ 7 000 abonnés au 31 décembre. Le site documentaire, www.napoleonica.org, a accueilli plus de 320 000 sessions de recherche. La fréquentation de la bibliothèque Martial Lapeyre s'est maintenue au niveau de 2005, avec environ 700 sessions de recherche en 2006. On doit rappler ici que le nombre de places (12) est réduit par l'occupation permanente d'une des salles par les membres du Comité pour l'édition de la Correspondance de Napoléon (6 places)..
• La Fondation Napoléon a poursuivi sa politique d'édition, au travers d'un partenariat avec la société Nouveau Monde Editions, pour la publication de deux titres en 2006 : Le général Gourgaud de Jacques Macé et L'Anti-Napoléon. Papiers du chanoine Apuril du Pontreau, par Gilles Avril.
• Le troisième volume de la Correspondance générale de Napoléon publiée par la Fondation Napoléon est arrivé en librairie en mai.
• Après la fin de l'exposition « Napoléon » de Monterrey (Mexique) et outre de nombreux prêts à des musées français et étrangers, la collection de la Fondation Napoléon a été présentée au public à Wesel puis à Minden (Allemagne), pour une durée de cinq mois à partir de janvier 2007.
 
                     La politique de mécénat.
 

Le soutien au Souvenir Napoléonien.
 
En 2006, la Fondation Napoléon a versé au Souvenir Napoléonien une subvention globale destinée à son fonctionnement et a poursuivi le financement intégral de la Revue du Souvenir Napoléonien.

Le partenariat avec les grandes institutions.

La Fondation Napoléon poursuit sa politique de collaboration avec les grandes institutions comme le Musée de l'Armée, le Musée de Malmaison, l'Institut de France, le Centre des Monuments nationaux, les Domaines français de Sainte-Hélène, le ministère des Affaires étrangères et, hors de France, des universités et institutions américaines, hollandaises, espagnoles, italiennes, etc..
 
Le soutien aux événements et institutions napoléoniens.
 
La Fondation a accordé les mécénats ou aides à l'édition suivants :
• Aide à la reconstitution d'une pièce d'artillerie du système Gribeauval au 8ème Régiment d'Artillerie ;
• Aide à la publication des actes du colloque organisé par l'AFEW (Association Franco-Européenne de Waterloo) pour le bicentenaire de la bataille d'Iéna ;
• Aide à l'organisation d'un colloque et d'une exposition pour le bicentenaire de l'entrée de Napoléon à Berlin, organisés par l'ambassade de France en Allemagne ;
• Aide aux Domaines Français de Sainte-Hélène pour la restauration des appartements de l'Empereur à Longwood ;
• Aide à la publication du catalogue de l'exposition « Champignon Bonaparte » organisée par la Bibliothèque Marmottan de Boulogne-Billancourt ;
• Aide à la restauration du Salon Doré de Malmaison, en faveur de l'Association pour la Restauration du Mobilier Napoléonien. 

 15/02/2007 : Inauguration de l'exposition "Napoleon, Trikolore und Kaiseradler über Rhein und Weser"

L'inauguration de l'exposition"Napoleon, Trikolore und Kaiseradler über Rhein und Weser" s'est déroulée le dimanche 11 février 2007 à Wesel, en présence d'une délégation de la Fondation Napoléon conduite par le président, M. Victor-André Masséna, prince d'Essling. Il était accompagné du vice président, M. Bernard Chevallier, du secrétaire, le docteur Anne-Marie Desbordes, du prince Murat, de M. Jean-Michel Mehnert, de M. Henri de Cazals, de M. et Me Gérard Moyaux et de quelques membres de l'équipe administrative, Thierry Lentz, Peter Hicks, Muguette Jumeau et Karine Huguenaud. Après une cérémonie de bienvenue à l'Hôtel de Ville orchestrée par Madame le Maire de Wesel, Ulrike Westkamp, c'est au Bundhaus, le théâtre de la cité, que la délégation a assisté aux discours d'inauguration devant un parterre de 600 invités dont beaucoup avait fait le chemin depuis Cologne et Düsseldorf. Le secrétaire d'Etat à la culture du Land de Nord-Rhein Westphalie, M. Hans-Heinrich Grosse-Brockhoff, le consul général de France, M. Gilles Thibault, puis le prince d'Essling, se sont succédés à la tribune pour saluer l'amitié franco-allemande et se féliciter de cette manifestation oeuvrant à une meilleure connaissance de notre histoire commune. Ils ont ensuite laissé la parole au Dr Veit Veltzke, directeur du Prussen Museum et commissaire général de l'exposition, qui a rappelé que l'origine du projet remonte à sa visite des Trésors de la Fondation Napoléon présentés au musée Jacquemart André à Paris en 2004 et 2005. L'exposition, la plus importante jamais organisée par le Prussen Museum, a ensuite ouvert ses portes au public. Elle est visible jusqu'au 9 avril.

 08/01/2007 : Le nombre de connexions au site napoleon.org a progressé de 17,4 % en 2006

Le site napoleon.org a enregistré 3 152 681 connexions en 2006, soit une progression de 17,4 % par rapport à 2005. 55 % des connexions concernaient la partie française du site.
En moyenne, le nombre de pages vues par mois sur le site est de 514 673.
Quant à la lettre d'information, elle comptait 6 957 abonnés au 31 décembre 2006, soit une progression de 10 % en un an.

 21/12/2006 : Mme Desbordes, nouveau secrétaire de la Fondation Napoléon

Le Conseil d'Administration de la Fondation Napoléon, réuni le 19 décembre dernier, sous la présidence de M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, a nommé le docteur Anne-Marie Desbordes comme secrétaire de la Fondation Napoléon. Elle remplacera désormais M. Ronald Zins, Président du Souvenir Napoléonien, qui a souhaité être déchargé de cette fonction.

 05/12/2006 : BOURSES D'ETUDE : BREF PORTRAIT COLLECTIF DES LAUREATS

Les bourses d'études décernées chaque année par le jury des Prix de la Fondation Napoléon existent depuis 1994. Cinquante-six bourses ont été depuis accordées pour des thèses d'histoire (54%), d'histoire de l'art (37%) et d'histoire du droit (4%). Près de la moitié (48 %) concernent le Premier Empire, 28 % le Second Empire et 22 % des sujets "à cheval" sur les deux Empires. Près de la moitié des thèses sélectionnées ont été soutenues et 18 % sont, aux dires des boursiers interrogés, "proches de l'être". A notre connaissance, un seul boursier a définitivement abandonné ses études, sans soutenir sa thèse.
Un quart des boursiers sont inscrits dans des universités de province.
L'âge moyen des lauréats est de 31 ans au moment où la bourse leur est accordée. 54 % de nos boursiers a eu une activité d'enseignement depuis l'octroi de la bourse (36 % continuent à exercer). La moitié d'entre eux a publié au moins un ouvrage ou article.
C'est dire qu les bourses de la Fondation sont un des éléments de création et d'animation d'un "vivier" d'historiens des deux Empires.
Rappelons que le règlement actuel permet au jury de décerner six bourses par an. Chaque bourse est d'un montant de 8 000 euros.

 21/11/2006 : Le point sur les mécénats 2006 de la Fondation Napoléon

La Fondation Napoléon accorde chaque année des mécénats à diverses initiatives napoléoniennes. Ces mécénats sont décidés par le Conseil d'administration lors de deux séances qui sont consacrées à l'examen des dossiers de demande, en février et en octobre. Sur un budget évidemment serré, le Conseil se prononce généralement en faveur d'une aide aux initiatives à valeur ajoutée historique et/ou artistique ou susceptibles d'aider à la préservation du patrimoine napoléonien.
Pour l'année 2006, les mécénats accordés ont concerné :
- le colloque organisé à l'occasion du bicentenaire de la fondation des Maisons d'éducation de la Légion d'Honneur,
- le colloque organisé par l'Association franco-européenne de Waterloo à l'occasion du bicentenaire de la bataille d'Iéna,
- le colloque franco-allemand organisé sur le même thème par l'ambassade de France à Berlin,
- le colloque organisé par les Amis de Napoléon III et le ministère des Affaires étrangères sur le Congrès de Paris de 1856.
- l'exposition "Champignon Bonaparte" en cours à la bibliothèque Marmottan de Boulogne-Billancourt,
- les Domaines français de Sainte-Hélène, pour la continuation des travaux de restauration,
- les éditions Mardaga (Bruxelles) pour la publication de l'oeuvre monumentale du professeur Jean Montgrédien sur le théâtre italien de Paris sous Napoléon.
Le Conseil de la Fondation a par ailleurs réservé une somme importante en vue du financement partiel de la rénovation du salon doré de Malmaison.

 28/09/2006 : LES TRESORS DE LA FONDATION NAPOLEON EN ALLEMAGNE

Après le succès de leur présentation à Monterrey au Mexique - plus de 40.000 visiteurs, les Trésors de la Fondation Napoléon seront de retour en Europe en 2007 ! C'est à l'initiative du Prussen Museum de Wesel (Westphalie du Nord) qu'une grande exposition sur Napoléon sera organisée du 11 février au 1er juillet 2007. Les chefs-d'oeuvre de la Fondation y seront présentés avec quelques pièces exceptionnelles provenant des collections du musée de l'Armée et du musée national de Malmaison, ainsi que de nombreux prêts issus des musées allemands.

 26/09/2006 : Partenariat Fondation Napoléon - Europe 1 pour le dixième anniversaire de napoleon.org

Un accord de partenariat a été conclu entre Europe 1 et la Fondation Napoléon pour les événements sonores du dixième anniversaire du site napoleon.org. La station dirigée par jean-Pierre Elkabach mettra ses studios à la diposition de la Fondation pour une série d'interviews qui seront diffusées dans un premier temps par le site internet. réalisées par Franck Ferrand, animateur d'une émission historique tous les dimanches à 14 heures, sur Europe 1. Il recevra pour la Fondation des historiens napoléoniens ou non, des proches de la Fondation et quelques "grands témoins" dont les noms apparaîtront au fur et à mesure sur le site. Julie, une des voix d'Europe 1, devrait aussi apparaître à "l'antenne".

 25/09/2006 : La Fondation Napoléon invite les Invalides à Malmaison

A l'intiative de M. Victor-André Masséna, président de la Fondation Napoléon, une délégation de treize pensionnaires de l'Institut National des Invalides a visité le Musée National de Malmaison, le samedi 23 septembre 2006. Conduits par le lieutenant-colonel Aubenton, chef de cabinet du gouverneur des Invalides, et encadrés par les volontaires de l'Ordre de Malte, les pensionnaires ont été accueills et guidés pendant toute la visite par M. Alain Pougetoux, directeur-adjoint du Musée. A l'issue, un goûter leur a été servi dans les jardins où la mairie de Rueil-Malmaison avait à cet occasion fait dresser une tente.
Ce faisant, la Fondation Napoléon a voulu rendre hommage aux soldats blessés qui sont hébergés dans un établissement fondé par Louis XIV et régénéré par Napoléon Ier.

 20/06/2006 : RAPPORT D'ACTIVITES 2005 DE LA FONDATION NAPOLEON

Le Conseil d'administration de la Fondation Napoléon, réuni le 13 juin, a adopté le rapport d'activité 2005 de la Fondation. Comme chaque année, nous vous en communiquons les grandes lignes. 

                         Actions propres de la Fondation

En 2005, les actions propres de la Fondation Napoléon ont notamment été :
• L'attribution des Prix et Bourses de la Fondation Napoléon, remis lors du traditionnel déjeuner du Jockey-Club :  Le Grand Prix 2005 et le prix du Premier Empire de la Fondation Napoléon ont été attribué à  Rémi Monaque, Trafalgar. 21 octobre 1805, éditions Tallandier. Par ailleurs, le jury a attribué les trois prix suivants : Prix du Second Empire à Jean-Claude Yon, Le Second Empire, politique, société, culture, éditions Armand Colin ; Prix du livre non-francophone à Robert Goetz, 1805: Austerlitz, éditions Greenhill Books ; Prix du roman à Armand Cabasson, Chasse aux loups, éditions 10/18. Comme chaque année, six bourses d'études ont été décernées à des étudiants de thèse.
• Le centre de documentation a confirmé son succès. Le site internet généraliste, www.napoleon.org, a enregistré environ près de 2,7 millions de connexions. La lettre hebdomadaire d'information comptait environ 6 000 abonnés au 31 décembre. Le site documentaire, www.napoleonica.org, a accueilli plus de 100 000 sessions de recherche. La fréquentation de la bibliothèque Martial Lapeyre a légèrement fléchi, baisse du lectorat compensée par l'occupation quasi-permanente de six places par les membres correspondants du Comité pour l'édition de la Correspondance de Napoléon.
• La Fondation Napoléon a poursuivi sa politique d'édition, au travers d'un partenariat avec la société Nouveau Monde Editions, pour la publication de deux titres en 2005 : Le maréchal Davout de Pierre Charrier et Lettres d'un lion. Correspondance inédite du général Mouton, comte de Lobau, par Emmanuel de Waresquiel.
• Le deuxième volume de la Correspondance générale de Napoléon publiée par la Fondation Napoléon est arrivé en librairie en mai.
• L'exposition « Trésors de la Fondation Napoléon », au musée Jacquemart-André, s'est achevée en avril 2005. Elle a rencontré un bon succès populaire, avec environ 125 000 visiteurs.

                         La politique de mécénat

Le soutien au Souvenir Napoléonien

En 2005, dans la droite ligne de ces actions passées, la Fondation Napoléon a aidé le Souvenir Napoléonien :
Outre la subvention globale destinée au fonctionnement du Souvenir Napoléonien et de ses délégations, elle a financé intégralement la Revue du Souvenir Napoléonien (tirée à plus de 4000 exemplaires) qui est servie gratuitement à tous les membres de l'association.
Enfin, chaque fois que cela est possible, la Fondation négocie des avantages pour les membres du Souvenir Napoléonien. C'est ainsi par exemple qu'un tarif préférentiel a été obtenu pour l'exposition « Trésors de la Fondation Napoléon ».

Le partenariat avec les grandes institutions

La Fondation Napoléon poursuit sa politique de collaboration avec les grandes institutions comme le Musée de l'Armée, le Musée de Malmaison, l'Institut de France, le Centre des Monuments nationaux, les Domaines français de Sainte-Hélène, le ministère des Affaires étrangères.
Hors de France, la Fondation Napoléon a participé au colloque annuel sur la Révolution et l'Empire de l'association des universitaires américains spécialisés, à Talahassee (Floride). Par ailleurs, les liens ont été renforcés en vue de la préparation d'une convention de partenariat avec l'Institut Oriental de Naples.

Le soutien aux événements et institutions napoléoniens

La Fondation a accordé les mécénats ou aides à l'édition suivants :
• Aide à l'organisation et à la publication des actes du colloque Lyon sous le Consulat et l'Empire ;
• Aide à la publication de la revue Les annales des compagnons de l'Empire ;
• Mécénat à l'exposition de l'Institut de France pour le bicentenaire de l'installation de cette institution au Collège des Quatre-Nations ;
• Mécénat au Centre des Monuments Nationaux pour l'exposition « Napoléon en campagne » à l'Arc de Triomphe ;
• Aide à l'édition d'un ouvrage publié par l'ambassade de France en Bosnie-Herzégovine à l'occasion du bicentenaire de l'ouverture du Consulat général de France à Travnik ;
• Aide à l'édition de la revue Les Nouveaux Cahiers du Second Empire éditée par l'association des Amis de Napoléon III ;
• Mécénat exceptionnel accordé au Comité de la Flamme de l'Arc de Triomphe pour l'édition d'un ouvrage explicatif destiné à la jeunesse ;
• Aide à l'édition de l'ouvrage Napoléon et la Bretagne, aux éditions Ouest-France.
• Aide à l'édition des actes d'un colloque, de la Grande Chancellerie, organisé dans le cadre du bicentenaire de la fondation des maisons de la Légion d'Honneur.

 14/06/2006 : RESTAURATION DE LONGWOOD : LE PARTENARIAT AVEC LES DOMAINES FRANCAIS DE SAINTE-HELENE SE POURSUIT

Le Conseil d'administration de la Fondation Napoléon, réuni le 13 juin sous la présidence de M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, a décidé de poursuivre son partenariat avec les Domaines Français de Sainte-Hélène en vue de permettre à M. Michel Dancoisne-Martineau de terminer la restauration de la maison de Longwood.
Le Conseil a donc débloqué un important mécénat qui servira à l'achat, la réalisation et la pose des tentures et rideaux des appartements de l'Empereur qui avaient grand besoin de restauration.
Avec cette opération, les Domaines Français poursuivent la réorganisation et l'aménagement de la maison qui est aujourd'hui entièrement transformée en Musée, les locaux du Consulat ayant été transférés.

 07/04/2006 : Deux nouveau membres du bureau de la Fondation Napoléon

Réuni le 21 mars dernier sous la présidence de M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, le Conseil d'administration de la Fondation Napoléon a complété le bureau de l'institution en nommant M. Ronald Zins secrétaire, en remplacement du baron de Méneval (fin de mandat) et M. Maurice Bernard-Catinat trésorier-adjoint, en rempacement de M. Bernard Chevallier, devenu vice-président.
Le bureau se compose désormais de : M. Victor-André Masséna, prince d'Essling (président), M. Bernard Chevallier (vice-président), M. Ronald Zins (secrétaire), le comte Nicolas Walewski (trésorier) et M. Maurice Bernard-Catinat (trésorier-adjoint).
Rappelons que le bron Gourgaud, administrateur, est également président d'honneur de la Fondation Napoléon.

 13/03/2006 : Projet : un grand colloque Napoléon III en 2008

2008 sera l'année du bicentenaire de la naissance de Napoléon III. La Fondation Napoléon s'y prépare. Une exposition dans un grand musée national est envisagée. Second événement, un grand colloque international sur "Napoléon III, l'homme, le politique" (titre provisoire) aura lieu en avril 2008. Un Comité scientifique a été créé. Présidé par M. Victor-André Masséna d'Essling, président de la Fondation Napoléon, il est composé des professeurs Pierre Milza et Jacques-Olivier Boudon, de M. Eric Anceau, maître de conférences à Paris IV, MM. Benoît Yvert, Ronald Zins, Gérard Hertault et des représentants des grands services d'archives. Le scrétariat général du colloque est assuré par M. Thierry Lentz, assisté de Mme Emmanuelle Papot. Une première réunion du Comité Scientifique a eu lieu le 9 mars et a abouti à une ébauche de programme. Reste à l'affiner, à définir le lieu et les dates exactes. Une affaire à suivre donc...

 19/01/2006 : LES TRESORS DE LA FONDATION NAPOLEON AU MEXIQUE

Après Sao Paulo (2003) et Paris (2004), les Trésors de la Fondation Napoléon seront présentés à Monterrey (nord-est du Mexique), du 14 février au 14 juin 2006, dans le beau cadre du Musée du verre de cette ville. Plus de 200 objets et oeuvres d'art seront présentés au public mexicain dans ce constituera une première dans ce pays. Pour l'occasion, la Fondation s'est associée au Musée de l'Armée et au Musée National de Malmaison qui ont consenti des prêts prestigieux, comme l'uniforme que portait le Premier Consul à Marengo, le chapeau de l'Empereur pendant la campagne de France, une traîne de cour de l'impératrice Joséphine, etc.
Le vernissage de l'exposition aura lieu le 14 février prochain, sous la présidence d'honneur de SAI la princesse Napoléon, en présence de M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, président de la Fondation Napoléon, du général Robert Bresse, directeur du Musée de l'Armée, et de M. Bernard Chevallier, directeur du Musée de Malmaison. C'est d'ailleurs M. Chevallier et Mlle Karine Huguenaud, responsable des collections de la Fondation Napoléon, qui assument le commissariat général de cette exposition simplement baptisée : Napoléon.

 13/12/2005 : M. MASSENA, PRINCE D'ESSLING, NOUVEAU PRESIDENT DE LA FONDATION NAPOLEON

Après dix-huit années d'exercice, le baron Gourgaud a souhaité être déchargé des fonctions de président de la Fondation Napoléon, tout en restant administrateur. Il a en conséquence présenté sa démission au conseil d'administration du 13 décembre 2005.

Le conseil d'administration a élu aux fonctions de président M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, duc de Rivoli. Administrateur de la Fondation depuis trois ans, M. Masséna en était le vice-président depuis janvier 2005.
Lors de la même séance, le baron Gourgaud a été nommé président d'honneur de la Fondation Napoléon. M. Bernard Chevallier, conservateur général du patrimoine et directeur du musée national de Malmaison et Bois-Préau a pour sa part été élu vice-président.

Se joignant à M. Masséna, le conseil d'administration a remercié le baron Gourgaud pour l'ensemble du travail qu'il a réalisé à la tête de la Fondation Napoléon depuis 1987. Fondateur de l'institution après la dévolution du legs Lapeyre, il a sans relâche oeuvré à faire de la Fondation un lieu d'accueil du plus large public, reconnu pour ses compétences historiques et ses actions de préservation du patrimoine napoléonien.

 10/10/2005 : SOUTENANCE DE THESE DE L. DE WITT, LAUREATE DES BOURSES D'ETUDE DE LA FONDATION NAPOLEON

Lauréate 1998 des Bourses d'études de la Fondation Napoléon, Laetitia de Witt a soutenu avec succès sa thèse d'histoire consacrée au Prince Victor (1862-1926), à l'université de Paris IV-Sorbonne, le 4 octobre 2005. Présidé par le professeur Jean Tulard, de l'Institut, et composé de Jacques-Olivier Boudon, Jean Garrigues, Philippe Levillain et William Smith, le jury a accordé à ce travail la mention très honorable avec les félicitations du jury à l'unanimité. Laetitia de Witt avait choisi de traiter ce sujet de thèse par intérêt familial et en raison de sa capacité à accéder à des archives encore inédites à ce jour. Petit-fils du roi Jérôme, dernier frère de Napoléon Ier, et de Catherine de Würtemberg, le prince Victor était le fils du prince Napoléon-Joseph (qui prit le nom de Jérôme au décès de son frère aîné en 1847) et de la princesse Marie-Clotilde de Savoie, fille de Victor-Emmanuel de Savoie (roi d'Italie en 1861) et d'Adélaïde de Habsbourg.
Nos félicitations les plus sincères à notre lauréate.

 10/10/2005 : HOMMAGE DU BARON GOURGAUD A M. PAUL-MARC SETA

Le 4 octobre dernier, lors du conseil d'administration réuni sous sa présidence, le baron Gourgaud a rendu hommage à M. Paul-Marc Seta, trésorier-adjoint de la Fondation Napoléon, décédé le 2 septembre dernier : 
 " Mes chers collègues,
Je tiens à rendre hommage à notre collègue et ami  Paul-Marc Seta, décédé le 2 septembre 2005, à l'âge de 72 ans.
Ainsi, après le comte Florian Walewski, le baron Guichard et Olivier le Fuel, la mort est venu une fois de plus en si peu de temps nous ravir un de nos administrateurs.
Paul-Marc Seta, membre et trésorier du Souvenir Napoléonien, avait été désigné par cette association au sein de notre conseil en 2003. Il avait participé à son premier conseil le 20 janvier 2004. Après une période d'adaptation à nos modes de fonctionnement, il avait été élu ici même trésorier adjoint lors de notre réunion du 14 janvier 2005.
Il n'eut malheureusement pas le temps d'exercer cette responsabilité de membre du bureau pendant longtemps, la maladie l'ayant frappé par surprise à la veille du printemps. Elle l'a finalement vaincu et nous ne pouvons que regretter que Paul-Marc Seta n'ait pas pu nous épauler plus longtemps de ses compétences financières qui, chacun le sait, étaient grandes.
Cadre supérieur dans l'industrie pendant de nombreuses années, il avait en effet exercé des fonctions de contrôle de gestion et de direction financière dans plusieurs des plus grands groupes français. Nous comptions beaucoup sur son énergie, sa détermination et, j'ose le dire, son imagination financière pour poursuivre la réorganisation de notre patrimoine, engagée il y a plusieurs années. Il avait notamment participé avec bonheur à plusieurs réunions qui avait permis de débloquer une situation complexe avec la Fondation de France et la Caisse des Dépôts. Demain, il aurait sans doute engagé avec notre trésorier le comte Nicolas Walewski une réflexion fructueuse sur le redéploiement de la partie immobilière du legs de Martial Lapeyre.
La vie ne lui en a pas laissé le temps. Au nom de tous, je redis les regrets de ce conseil devant une telle perte.
Je me fais à nouveau son interprète auprès du comité directeur et des membres du Souvenir Napoléonien, et surtout auprès de Mme Paul-Marc Seta et de leurs enfants pour exprimer les condoléances attristées de la Fondation Napoléon " .
Le conseil d'administration a observé une minute de silence en hommage à M. Paul-Marc Seta.

 09/09/2005 : DECES DE M. PAUL-MARC SETA, ADMINISTRATEUR ET MEMBRE DU BUREAU DE LA FONDATION NAPOLEON

Le baron Gourgaud et le conseil d'administration de la Fondation Napoléon ont la grande tristesse de vous faire part du décès de M. Paul-Marc Seta, administrateur et trésorier-adjoint de la Fondation Napoléon, survenu le vendredi 2 septembre dernier à Paris, des suites d'une douloureuse maladie. Né en 1933, retraité de l'industrie (Manpower France et Europe, groupe Pechiney, groupe Creusot-Loire puis Groupe Usinor-Sacilor), M. Seta était membre du Souvenir Napoléonien depuis de nombreuses années et en était devenu le trésorier. Afin de pourvoir au remplacement du comte Florian Walewski, décédé en septembre 2003, l'association du Souvenir Napoléonien avait désigné M. Seta pour siéger au conseil d'administration de la Fondation Napoléon, où il occupait la fonction de trésorier-adjoint, depuis décembre dernier.

 09/08/2005 : REMISE DU GRAND PRIX LITTERAIRE DE LA VILLE D'AJACCIO A M. THIERRY LENTZ

Le 28è prix du Mémorial, grand prix littéraire de la ville d'Ajaccio, a été attribué, pour 2005, à Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, pour les deux premiers volumes de sa Nouvelle histoire du Premier Empire (Fayard, 2002 et 2004). Décerné par un prestigieux jury présidé par le professeur Jean-Claude Casanova, membre de l'Institut, et notamment composé de M. Marc Fumaroli, de l'Académie française, Mme Catherine Tasca, ancien ministre de la Culture, M. Jean-Marie Colombani, PDG du journal Le Monde, M. Jean-François Revel, de l'Académie française, M. Jacques Julliard, M. Emmanuel Leroy-Ladurie, de l'Académie française, du professeur Jean-François Sirinelli, le prix lui a été solennelement remis dans la cour du Musée Fesch, le 5 août dernier, en présence de M. Simon Renucci, député-maire de la Cité impériale. Nos félicitations au lauréat.

 01/07/2005 : RAPPORT D'ACTIVITES 2004 DE LA FONDATION NAPOLEON

Le conseil d'administration de la Fondation napoléon, réuni le 14 juin 2005 sous la présidence du baron Gourgaud, a adopté à l'unanimité le rapport d'activités 2004 présenté par le baron de Méneval, secrétaire, dont voici les grandes lignes.
 
Organisation de la Fondation Napoléon
Conseil d'administration.
Le conseil d'administration s'est réuni à cinq reprises : 10 février, 23 mars, 15 juin, 5 octobre, 14 décembre. La réunion du 23 mars était une réunion extraordinaire convoquée par le président en application de l'article 5 des statuts.
L'année 2004 a été marquée par la disparition de deux administrateurs «historiques» de la Fondation Napoléon : le baron Guichard, entré au conseil dès 1987, décédé le 20 janvier, et M. Olivier Le Fuel, trésorier depuis 1990, décédé le 26 juin. Il leur a été rendu hommage lors des conseils d'administration qui ont suivi leur décès.
Conformément aux statuts, s'agissant de deux personnalités qualifiées, le conseil a coopté M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, duc de Rivoli, et le comte Nicolas Walewski.
Le bureau a été remanié. Au 31 décembre 2004, il était ainsi composé :
• Baron Gourgaud, président
• M. Bernard Chevallier, vice-président
• Baron de Méneval, secrétaire
• M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, trésorier-adjoint.
Le poste de trésorier était vacant.
Modification des statuts
A l'initiative du baron Gourgaud, et conformément aux statuts de 1987, les statuts de la Fondation Napoléon ont été refondus pour les mettre en conformité avec les nouveaux statuts type. Comme le prévoient les statuts, le conseil s'est prononcé en faveur de la refonte, par deux votes du texte dans les mêmes termes, intervenus les 23 mars et  5 octobre. les modifications ont été approuvées par le Conseil d'Etat et le ministre de l'Intérieur.
 
L'équipe administrative de la Fondation.
Au 31 décembre 2004, l'équipe administrative de la Fondation était composée de :
• Thierry Lentz, directeur
• Anne Rabaud, responsable comptabilité et administration
• Muguette Jumeau, secrétariat administratif
• Irène Delage, responsable du centre de documentation (bibliothèque, internet et documentation générale), déléguée du personnel
• Chantal Lheureux-Prévost, bibliothécaire
• Peter Hicks, web-éditeur
• Karine Huguenaud, suivi de la collection et des travaux d'histoire de l'Art
• Emilie Barthet, chargée de mission sur le projet « correspondance »
• François Houdecek, chargé de mission sur le projet « correspondance »
• Priscilla Manet, secrétariat
 
Vie de la Fondation
Actions propres de la Fondation.

En 2004, les actions propres de la Fondation Napoléon ont été :
• L'attribution des Grands Prix et Bourses de la Fondation Napoléon, remis lors du traditionnel déjeuner du Jockey-Club. M. David Chaillou (Premier Empire) et M. Steven Englund (livre étranger) ont été les lauréats des Grands Prix, le jury n'ayant pas décerné les autres prix, tandis que six bourses d'études étaient attribuées à des étudiants de thèse. Le conseil d'administration a par ailleurs adopté un nouveau règlement pour les grands prix, dans sa séance du 5 octobre 2004.
• Le centre de documentation a confirmé son succès. Le site internet généraliste,
www.napoleon.org, a enregistré environ près de 2,2 million de connexions. La lettre hebdomadaire d'information comptait environ 5 000 abonnés au 31 décembre. Le site documentaire, www.napoleonica.org, a accueilli 120 000 chercheurs. La fréquentation de la bibliothèque Martial Lapeyre est restée stable.
• La Fondation Napoléon a poursuivi sa politique d'édition, au travers d'un partenariat avec la société Nouveau Monde Editions, pour la publication de six titres en 2004 : deux volumes des Grands traités de l'Empire par Michel Kérautret, Napoléon dans la littérature par Christiane Bénardeau, Napoléon et les lycées, sous la direction de Jacques-Olivier Boudon, Duroc de Jean de La Tour et Le maréchal Victor, de Jacques Le Coustumier.
• La Fondation a poursuivi le grand travail lancé en 2001, pour la réalisation de l'édition complète de la correspondance de Napoléon 1er. La Fondation La Poste a poursuivi son soutien financier. Les Archives de France ont appuyé le projet. Les éditions Fayard ont accepté de publier l'ensemble. Le premier volume a été publié en octobre 2004 et a rencontré un très grand succès.
• Pour la première fois, la collection de Martial Lapeyre et les acquisitions de la Fondation ont été présentées au public dans le cadre de l'exposition « Trésors de la Fondation Napoléon », au musée Jacquemart-André. Une petite exposition (quarante objets) a été organisée à La Baule, au mois d'août.
• La Fondation a participé au 1er salon du Premier Empire, du 3 au 5 décembre, au Palais des Congrès de Paris. Un stand de plus de 100 m2 a accueilli des centaines de visiteurs pendant ces trois journées « grand public ».
• Dans le cadre du bicentenaire de la proclamation de l'Empire et du Sacre de Napoléon 1er, la Fondation a enfin organisé plusieurs opérations propres : conférence et concert aux Invalides le 18 mai, colloque international « Regards sur la politique européenne de Napoléon » et messe du Sacre de Napoléon 1er à la Madeleine (2 décembre).
 
La politique de mécénat
Le soutien au Souvenir Napoléonien
En 2004, dans la droite ligne de ces actions passées, la Fondation Napoléon a aidé le Souvenir Napoléonien :
Outre la subvention globale destinée au fonctionnement du Souvenir Napoléonien et de ses délégations, elle a financé intégralement la Revue du Souvenir Napoléonien (tirée à plus de 4000 exemplaires) qui est servie gratuitement à tous les membres de l'association.
Enfin, chaque fois que cela est possible, la Fondation négocie des avantages pour les membres du Souvenir Napoléonien. Ce fut le cas en 2004 avec l'invitation à la conférence et au concert des Invalides, la Messe du Sacre de Napoléon à la Madeleine, deux événements où la gratuité a été accordée. 3 000 invitations ont été distribuées pour les vernissages de l'exposition du Louvre et 1 500 pour « Napoléon et la Mer », au Musée National de la Marine. Un tarif préférentiel a été obtenu pour le colloque Napoléon et l'Europe et l'exposition « Trésors de la Fondation Napoléon».
 
Le partenariat avec les grandes institutions
La Fondation Napoléon poursuit sa politique de collaboration avec les grandes institutions. En 2004, elle a été partenaire du Louvre, pour l'exposition sur le Sacre. Elle a poursuivi une étroite collaboration au quotidien avec le Musée de l'Armée, le Musée de Malmaison, les Domaines français de Sainte-Hélène, etc. Le ministère des Affaires étrangères a été partenaire du colloque sur Napoléon et l'Europe et a accordé une subvention pour la publication des recueils des Grands Traités de l'Empire.

Le soutien aux événements et institutions napoléoniens
La Fondation a accordé des mécénats :
• Aide à la publication des Nouveaux cahiers du Second Empire de l'association des Amis de Napoléon III ;
• Aide à la publication du catalogue de l'exposition sur le bicentenaire de La Roche-sur-Yon, organisée par la préfecture de Vendée ;
• Mécénat à l'exposition du Louvre sur le Sacre de Napoléon ;
• Aide à l'édition des actes du colloque « Napoléon et les lycées » de l'Institut Napoléon ;
• Aide aux Archives nationales pour la mise en ligne des archives Napoléon, fonds 400 AP .

L'aide à l'édition
Plusieurs ouvrages ont reçu le soutien de la Fondation :
• Le dictionnaire des capitaines de vaisseaux de Napoléon, de Bernard Quintin, aux éditions SPM ;
• Le Bulletin des Amis de Frédéric Masson ;
• Le catalogue d'une exposition Portraits de la famille impériale au Museo Napoleonico de Rome ;
• Les Annales de l'Empire ;
• Le catalogue d'une exposition de la bibliothèque Marmottan, Les clémences de Napoléon ;
• Le catalogue d'une exposition Napoléon et la toile de Jouy.
 

 27/05/2005 : "TRESORS DE LA FONDATION NAPOLEON" : BILAN POSITIF

L'exposition "Trésors de la Fondation Napoléon", qui a été présentée au public du 27 septembre 2004 au 24 avril 2005 dans le beau cadre du Musée Jacquemart-André, a finalement attiré près de 135 000 spectateurs (dont 126 085 payants), ce qui, au regard des résultats habituels des expositions temporaires du musée, représente un bon résultat. Cette exposition a en effet réalisé le troisième meilleur "score" des expositions temporaires de Jacquemart-André.
Rappelons que cette exposition présentait environ 200 oeuvres phares de la collection de la Fondation Napoléon (legs Lapeyre et acquisitions).

 04/04/2005 : LA FONDATION NAPOLEON PARTENAIRE DE L'ARC DE TRIOMPHE

La Fondation Napoléon sera partenaire de l'exposition "Napoléon en campagne" qui aura lieu du 15 juin au 31 décembre 2005, dans les salles d'exposition de l'Arc de Triomphe de la place Charles de Gaulle, à Paris. Cette exposition présentera des objets relatifs aux bivouacs des soldats de la Grande Armée et de leur Empereur. A cette occasion, le Mobilier National présentera des pièces jamais montrées venant des collections impériales (tente, caisses de transport, etc.).

 14/01/2005 : LE BARON GOURGAUD REELU A LA TETE DE LA FONDATION NAPOLEON

Le conseil d'administration de la Fondation Napoléon s'est réuni deux fois, les 11 et 14 janvier pour renouveler ses instances dirigeantes.
Après avoir constaté la désignation de deux nouveaux délégués du Souvenir Napoléonien (MM. Gérard Moyaux et le docteur Catinat, ce dernier étant renouvelé), il a d'abord coopté deux personnalités qualifiées, dans la séance du 11 janvier présidée par M. Bernard Chevallier, président par intérim. Le baron Gourgaud et M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, ont tous deux été re-cooptés pour six ans.
Le 14 janvier, le conseil a procédé à l'élection d'un nouveau bureau, élu pour trois ans. Le baron Gourgaud a été reconduit dans ses fonctions de président. M. Victor-André Masséna a été élu vice-président. Le baron de Méneval reste secrétaire. Le comte Nicolas Walewski a été élu trésorier. M. Paul-Marc Seta l'assistera dans cette fonction, ayant été élu trésorier-adjoint.

 06/10/2004 : HOMMAGE A OLIVIER LE FUEL, TRESORIER DE LA FONDATION NAPOLEON

Lors de la réunion du conseil d'administration, le 5 octobre 2004, le baron Gourgaud a rendu hommage à Olivier Le Fuel, décédé en juin dernier :
 
"Olivier Le Fuel nous a quittés le 26 juin 2004. Il a hélas perdu la longue bataille qu'il a livrée à la maladie. Nous avons tous été témoins de son combat, de l'énergie qu'il a déployée, des périodes de rémission qui lui redonnaient courage et nous faisaient espérer. Des moments de rechute aussi.
Oui, notre ami s'est battu avec un admirable courage. Aujourd'hui, il n'est plus mais le souvenir de ces moments où il savait encore sourire et plaisanter, renforcent s'il en était besoin l'affection et l'amitié que, tous autour de cette table, nous éprouvions pour lui.
Vous savez qu'Olivier Le Fuel et moi étions très liés, d'une profonde amitié et d'une fraternité forgée par quarante années de chemin parcouru ensemble.
Mais c'est surtout de ce  collègue de notre conseil d'administration que je voudrais vous parler ce matin.
Olivier Le Fuel, déjà fort connu dans les milieux napoléoniens, est entré au conseil d'administration de la Fondation à sa création. Un an plus tard, il a été élu trésorier de notre institution et a occupé cette éminente fonction jusqu'à sa disparition.
Pendant ces années, il a été à mes côtés un des principaux animateurs de la Fondation à laquelle il consacra beaucoup de temps et de son inépuisable enthousiasme.
Il n'a pas peu contribué à structurer et à canaliser la Fondation, dans tous ses secteurs d'intervention.
Mais il est deux domaines essentiels dans lesquels il a imprimé durablement sa marque : nos finances et notre collection !
En matière financière, le bilan de l'oeuvre d'Olivier Le Fuel n'a plus besoin de vous être présenté. Il restera le trésorier "Historique"de la Fondation. Il nous a permis, par des placements judicieux,  et j'ose dire brillant, de disposer toujours des moyens de notre politique. Il a aussi contribué à rendre cette politique plus ambitieuse par les moyens dont elle a toujours disposé. Notre récent débat sur le placement de nos avoirs propres l'a éloquemment montré : Olivier Le Fuel a assis la Fondation Napoléon sur un petit trésor de guerre qu'il appartiendra désormais à ses successeurs de faire fructifier afin que notre Fondation dure et continue à forger son image d'institution de référence.
L'autre domaine de prédilection d'Olivier Le Fuel était l'art. Il y baignait depuis toujours puisque descendant de générations d'architectes, d'ébénistes, d'hommes ou de femmes d'art et de goût.
Nous devons à notre ami la prise en main et la gestion de la collection Martial Lapeyre. Nous lui devons les grandes acquisitions de la Fondation dont les expertises réalisées à l'occasion de l'exposition à Jacquemart-André ont montré qu'elles pouvaient être placées au premier rang des "Trésors de la Fondation Napoléon".
Et comme Olivier Le Fuel était aussi un homme généreux, il a personnellement contribué, avec sa famille, à enrichir notre collection, faisant don de plusieurs objets importants dont cette magnifique statue de Napoléon en empereur romain qui ouvre notre exposition à Jacquemart.
Pour tout cela, mais aussi parce qu'il était lui, brillant, entier, franc mais encore intelligent, enthousiaste et proche des gens, Olivier Le Fuel manquera à ce Conseil d'Administration comme il manquera au monde napoléonien tout entier".
 
A l'issue de cette intervention, le conseil d'administration a observé une minute de silence.

 06/10/2004 : LE COMTE NICOLAS WALEWSKI, NOUVEL ADMINISTRATEUR DE LA FONDATION NAPOLEON

Réuni le 5 octobre sous la présidence du baron Gourgaud, le conseil d'administration de la Fondation Napoléon a coopté, au titre des personnalités qualifiées, le comte Nicolas Walewski, en remplacement de M. Olivier Le Fuel, décédé en juin dernier.
Polytechnicien (1989), le comte Nicolas Walewski est diplômé de l'Ecole Nationale de la Statistique et de l'Administration Economique. Il occupe actuellement d'importante fonctions dans une banque privée. Agé de 39 ans, il est marié et père de deux (et bientôt trois) enfants.
Descendant de Napoléon par Marie Walewska, il est le frère cadet du comte [Alexandre] Walewski et du comte Florian Walewski qui ont tous deux été, par le passé, administrateurs et vice-présidents de la Fondation Napoléon.

 23/07/2004 : RAPPORT D'ACTIVITE 2003 DE LA FONDATION NAPOLEON

Comme chaque année, nous publions ci-dessous les principaux extraits du rapport moral 2003 du baron de Méneval, secrétaire de la Fondation Napoléon, approuvé à l'unanimité par le conseil d'administration du mois de juin 2004.

Conseil d'administration
 
L'année 2003 a été marquée par la disparition du comte Florian Walewski, vice-président de la Fondation Napoléon, subitement décédé le 13 septembre. Le comte Florian Walewski avait été désigné par le Souvenir Napoléonien, son mandat courait jusqu'au 31 décembre 2008.
Conformément aux statuts, le Souvenir Napoléonien a procédé au remplacement du comte Florian Walewski pour la durée de mandat restant à courir en la personne de M. Paul-Marc Seta.
 
En 2003, le conseil d'administration s'est réuni à quatre reprises : 25 février, 17 juin, 7 octobre, 9 décembre.
Au 31 décembre 2003, le bureau de la Fondation Napoléon était ainsi composé :
• Baron Gourgaud, président
• Baron de Méneval, secrétaire
• M. Olivier Le Fuel, trésorier
• M. Bernard Chevallier, trésorier-adjoint.

Conformément à la convention collective dont dépend la Fondation Napoléon, il a été procédé, le 13 novembre, à l'élection d'un délégué du personnel. C'est Mlle Irène Delage qui a été élue.

Vie de la Fondation

Actions propres de la Fondation

En 2003, les actions propres de la Fondation Napoléon ont été :
• L'attribution des Grands Prix et Bourses de la Fondation Napoléon, remis lors du traditionnel déjeuner du Jockey-Club. M. Emmanuel de Waresquiel (Premier Empire), M. Nicolas Stoskopf (Second Empire), Mme Lisa Zeitz et M. Joachim Zeitz (livre étranger) et MM. Antoine de Caunes et Pierre Kubel (cinéma) ont été les lauréats des Grands Prix, tandis que six bourses d'études étaient attribuées à des étudiants de thèse.
• Le centre de documentation a confirmé son succès. Le site internet généraliste, www.napoleon.org, a enregistré environ 1,9 million de connexions, en hausse de 12 % par rapport à 2002. La lettre hebdomadaire d'information comptait 4 300 abonnés au 31 décembre 2003. Le site documentaire, www.napoleonica.org, a accueilli 120 000 chercheurs (+ 30%), pour une durée moyenne de consultation de 20 minutes. La fréquentation de la bibliothèque Martial Lapeyre est restée stable avec près de 1 000 sessions de recherche.
• La Fondation Napoléon a amplifié sa politique d'édition, au travers d'un partenariat avec la société Nouveau Monde Editions, pour la publication de cinq titres en 2003 : Trois cents jours d'exil. Napoléon à l'île d'Elbe de Guy Godelewski, Souvenirs historiques du capitaine Krettly, présentés par Yves Calvi et Gilbert Bodinier, L'Amérique du Nord et Napoléon, de Sylvain Pagé, L'Espagne contre Napoléon, de Jean-René Aymes, Napoléon à l'écran : cinéma et télévision, de David Chanteranne et Isabelle Veyrat-Masson.
• La Fondation a enfin poursuivi le grand travail lancé en 2001, pour la réalisation de l'édition complète de la correspondance de Napoléon 1er. La Fondation La Poste a poursuivi son soutien financier. Les Archives de France ont appuyé le projet. Les éditions Fayard ont accepté de publier l'ensemble. La collecte des lettres était pratiquement achevée au 31 décembre 2003. 2004 sera l'année de publication des deux premiers volumes.
A fin 2002, les « projets associatifs » particuliers de la Fondation Napoléon étaient au nombre de quatre :
• Collection de la Fondation Napoléon : projet voté en mars 2001, afin de réaliser un véritable inventaire et un catalogue informatisé des plus de 1200 objets de cette collection. La Fondation a par ailleurs été la cheville ouvrière de l'exposition Napoléon/Napoleao organisée à Sao Paulo du 1er septembre au 31 octobre. Thierry Lentz en était le commissaire général, Bernard Chevallier le conseiller historique. L'obtention par la Fondation de prêts prestigieux par les plus grands musées nationaux atteste de l'image de sérieux de l'institution dans le monde des musées et de l'art. L'exposition a été vue par 170 000 visiteurs. Enfin, la Fondation a acquis plusieurs pièces du 4ème cabaret égyptien de l'Impératrice Joséphine.
• Correspondance de Napoléon : projet adopté au deuxième semestre 2001.
• Partenariat à moyen terme avec les Domaines Français de Sainte-Hélène, consécutif à une subvention d'urgence accordée en 2001.La deuxième année a permis la continuation de ces restaurations. Les locaux restaurés ont été inaugurés en avril 2003, en présence du comte Florian Walewski, vice-président de la Fondation, et de M. Bernard Chevallier, trésorier-adjoint. En marge de ce soutien de la Fondation, un travail en commun a été entrepris avec le ministère des Affaires étrangères en vue d'une restauration complète du toit de la « maison des généraux » et pour la réalisation de travaux urgents de sécurité. La Fondation se doit ici de remercier M. Dominique de Villepin, ministre des Affaires étrangères, et son conseiller Benoît Yvert qui ont oeuvré efficacement pour convaincre les services de l'importance de cette opération.

La politique de mécénat

Le soutien au Souvenir Napoléonien
 
En 2003, la Fondation Napoléon a continué à aider le Souvenir Napoléonien.
Outre la subvention globale destinée au fonctionnement du Souvenir Napoléonien et de ses délégations, elle a financé intégralement la Revue du Souvenir Napoléonien (tirée à plus de 4000 exemplaires) qui est servie gratuitement à tous les membres de l'association.
De même, la Fondation a continué à financer intégralement le bulletin d'information associatif à destination des adhérents de l'association.
Enfin, la Fondation a accordé une importante aide à l'organisation du colloque Les Napoléon et l'Europe, qui a eu lieu à Clermont-Ferrand les 12 et 13 septembre 2003, de même qu'une aide à la délégation de Boulogne pour des opérations prévues dans le cadre du bicentenaire de la remise des étoiles de la Légion d'Honneur au camp de Boulogne.
 
Le partenariat avec les grandes institutions
 
La Fondation Napoléon poursuit sa politique de collaboration avec les grandes institutions. En 2003, elle a soutenu le Musée National de la Marine, pour la préparation de l'exposition Napoléon et la Mer et la restauration du canot de l'Empereur. Elle a poursuivi sont partenariat avec le Musée de l'Armée pour le cycle Napoléon et la musique. Comme mentionné plus haut, elle a développé ses liens avec le ministère des Affaires étrangères, le principe d'un grand colloque en commun en 2004, sur le thème de la politique européenne de Napoléon, étant retenu.
 
La préservation du patrimoine napoléonien
 
Outre les activités en faveur des Musées Nationaux et assimilés mentionnée ci-dessus, et dans le cadre de son action pour la préservation du patrimoine napoléonien, la Fondation Napoléon a aidé
• Le Musée Napoléon de la Pommerie
• L'ambassade de France en Lituanie pour l'érection d'un monument en hommage aux morts de la Grande Armée au cimetière de Vilnus ;
• L'association des Amis de Napoléon III pour l'érection d'un buste de Napoléon III à Miscouche, sur l'île du Prince Edouard.

Le soutien aux événements napoléoniens
 
La Fondation a accordé des mécénats :
• A l'exposition Marchand, Ali, au service de Napoléon à Sainte-Hélène, organisée à Sens et Auxerre ;
• A la publication des actes d'un colloque de l'Association Franco-Européenne de Waterloo

L'aide à l'édition
 
En 2003, plusieurs ouvrages ont reçu le soutien de la Fondation :
• Le dictionnaire des capitaines de vaisseaux de Napoléon, de Bernard Quintin, aux éditions SPM ;
• Le Bulletin des Amis de Frédéric Masson ;
• Le catalogue d'une future exposition Portraits de la famille impériale au Museo Napoleonico de Rome ;
• Les Annales de l'Empire ;
• Le catalogue de la future exposition de la bibliothèque Marmottan, Les clémences de Napoléon ;
• Le catalogue de la future exposition Napoléon et la toile de Jouy.
 
 
 
 

 28/06/2004 : DECES DE M. OLIVIER LE FUEL, TRESORIER DE LA FONDATION NAPOLEON

 
Le baron Gourgaud et le conseil d'administration de la Fondation Napoléon ont la grande tristesse de vous faire part du décès de M. Olivier Le Fuel, administrateur "historique" et trésorier de la Fondation Napoléon, survenu le 27 juin 2004.
Administrateur de la Fondation depuis sa création (1987), Olivier Le Fuel avait élu trésorier en janvier 1993, fonctions qu'il occupait depuis. Expert en art, lui-même descendant d'une grande lignée d'architectes et de grands ébénistes, il était par ailleurs en charge de la gestion de la collection de la Fondation qu'il avait petit à petit enrichie d'objets et oeuvres exceptionnels. Il avait encore consenti plusieurs dons à notre institution.
Olivier Le Fuel était âgé de 75 ans.

 15/06/2004 : REORGANISATION DU BUREAU DE LA FONDATION NAPOLEON

Réuni le 15 juin 2004, sous la présidence du baron Gourgaud, le conseil d'administration de la Fondation Napoléon a réorganisé son bureau en élisant M. Bernard Chevallier vice-président et M. Victor-André Masséna, prince d'Essling trésorier-adjoint de la Fondation.
 
Le bureau de la Fondation Napoléon est désormais composé du baron Gourgaud (président), de M. Bernard Chevallier (vice-président), du baron de Méneval (secrétaire), de M. Olivier Le Fuel (trésorier) et de M. Victor-André Masséna, prince d'Essling (trésorier-adjoint).
 
 

 15/04/2004 : BICENTENAIRE DE L'EMPIRE : PARTENARIAT ENTRE LE LOUVRE ET LA FONDATION NAPOLEON

Par une accord signé récemment par M. Henri Loyrette, président-directeur du Louvre, et le baron Gourgaud, président de la Fondation Napoléon, les deux institutions ont décidé de mettre en commun leurs énergies et leurs moyens pour de nombreux projets :
- Exposition "Le Sacre de Napoléon peint par Louis David" qui aura lieu au Louvre du 19 octobre 2004 au 17 janvier 2005;
- Le catalogue de l'exposition
- L'ouvrage-catalogue Sur les traces de Napoléon, destiné à la jeunesse, et co-édité par les éditions du Louvre et Gallimard;
- L'ouvrage Napoléon au Louvre, co-édité par les éditions du Louvre et Fayard;
- L'exposition "Trésors de la Fondation Napoléon" qui aura lieu au Musée Jacquemart-André du 28 septembre 2004 au 15 mars 2005.

 01/03/2004 : COLLOQUE : Regards sur la politique européenne de Napoléon

Organisé conjointement par le ministère des Affaires étrangères et la Fondation Napoléon, ce colloque aura lieu au Centre de Conférences Internationales de l'avenue Kléber, les 18 et 19 novembre 2004. Il sera ouvert par M. Dominique de Villepin, ministre des Affaires étrangères, et réunira une tentraine d'intervenants venus de France, d'Italie, de Pologne, de République tchèque, des Etats-Unis ou d'Angleterre.
 
Non fixées à ce jour, les modalités d'inscription seront précisées ultérieurement.

18 novembre
 
08h15, accueil des participants
09h00, ouverture du colloque par M. Barnier, ministre des Affaires étrangères (sous réserve)
  
1ère session : Les précédents et les modèles - Présidence : Lucien Bély
09h20, Napoléon et Charlemagne, par Thierry Lentz
09h40, Napoléon, successeur de Louis XIV ? par Lucien Bély
10h00, La politique française d'équilibre européen à la fin de l'Ancien-Régime
(1756-1789),
par Jean-Christian Petitfils
10h20, La rupture de l'équilibre européen par la Révolution française, par Jean-Pierre Bois
10h40, discussion
10h55, pause de 15 mn
 
2e session : Les principes et les enjeux - Présidence : Jean-Paul Bertaud
11h10, L'Europe en 1800, par Jacques-Olivier Boudon
11h30, Napoléon et le dilemme polonais, par Anrzej Nieuwazny
11h50, Le Blocus continental pouvait-il réussir ? par Silvia Marzagali
12h10, Napoléon et la paix : mythe ou réalité ? par Nathalie Petitteau
12h30, discussion
12h45, déjeuner
 
3e  session : Les hommes et les instruments - Présidence : Jean Tulard
14h30, La vision européenne de Talleyrand, par Emmanuel de Waresquiel.
14h50, Caulaincourt, ambassadeur en Russie et la réalité de l'alliance franco-russe, par Mireille Musso
15h10, Le personnel diplomatique napoléonien, par Yves Bruley
15h30, L'armée au service de la politique extérieure, par Jean-Paul
Bertaud
15h50, Le code civil, instrument de l'unification de l'Empire, par Clémence Zacharie-Tchakarian
16h10, pause de 10 mn
16h20, Les ralliés et convertis : élites et notables européens au service du Grand Empire : l'exemple de l'Espagne, par Xavier Abeberi
16h40, Les ralliés et convertis : élites et notables européens au service du Grand Empire : l'exemple de la Hollande, par Annie Jourdan
17h00, discussion
17h20, fin de la première journée, cocktail.

19 novembre

4ème session : Regards mondiaux - Présidence : Jacques-Olivier Boudon.
09h30, Politique étrangère comparée de Fox, de William Pitt le Jeune et de
Castlereagh
, par Peter Hicks
09h50, Le contre-projet européen d'Alexandre 1er, par Marie-Pierre Rey
10h10, Metternich et l'alliance franco-autrichienne, par Jean-Paul Bled
10h30, L'Italie dans le système napoléonien, par Luigi Mascilli Migliorini
10h50, Les Allemagnes napoléoniennes, par M. Kérautret
11h10, La politique napoléonienne en Europe du nord. Suède. Danemark, par Eric Ledrup-Bourgois
11h30, Napoléon : une vision américaine, par Steven Englund
11h50, La politique arabe, par Henri Laurens
12h10, discussion
12h30, déjeuner
 
5ème session : La postérité - Présidence : Thierry Lentz
14h30, Le congrès de Vienne et la fin de l'Europe napoléonienne, par Jacques-Alain de Sédouy
14h50, L'héritage de Napoléon en Europe centrale, par Frantisek Holecek
15h10, L'héritage empoisonnant : Thiers et Guizot juges de Napoléon, par Laurent Theis
15h30, L'héritage détourné ? : la politique extérieure de Napoléon III, par G.-H. Soutou
15h50, De Gaulle, juge de Napoléon, par le professeur Larcan
16h10, discussion

16h25, Conclusion : Napoléon, père de l'Europe ? par Jean Tulard

Ministère des Affaires étrangères
Centre de conférences internationales
19 avenue Kléver
75016 Paris
Tél. : 01 43 17 68 17

 01/03/2004 : LE PRINCE MURAT HONORE

Par arrêté de M. le sécrétaire d'Etat au Tourisme, en date du 2 janvier 2004, la médaille d'Or du Tourisme français a été décernée au prince Murat, directeur de l'Office du Tourisme et des Congrès de la Principauté de Monaco. Il s'agit de la plus haute décoration française en matière de tourisme. Elle récompense plus de trente années de travail et de réussites. Administrateur de la Fondation Napoléon, le prince Murat est également chevalier de l'Ordre de Saint-Charles et médaille de vermeil de la Ville de Paris. La Fondation Napoléon lui adresse ses très sincères félicitations.

 10/02/2004 : M. VICTOR-ANDRE MASSENA, PRINCE D'ESSLING, NOUVEL ADMINISTRATEUR DE LA FONDATION NAPOLEON

Le conseil d'administration de la Fondation Napoléon a coopté, en remplacement du baron Guichard, M. Victor-André Masséna, prince d'Essling, duc de Rivoli, ancien avocat, fondateur ou administrateur de plusieurs entreprises. Agé de 53 ans, le prince d'Essling est vice-président du conseil d'administration du Musée de l'Armée et vice-président de la Société des Amis de Malmaison. Il est le descendant d'André Masséna (1758-1817), maréchal de France, surnommé "l'enfant chéri de la Victoire" par Bonaparte lui-même après la bataille de La Favorite (16 janvier 1796) au cours de laquelle il s'illustra.

 10/02/2004 : L'HOMMAGE DE LA FONDATION NAPOLEON AU BARON GUICHARD

Lors du conseil d'administration de la Fondation Napoléon, le 10 février 2004, le baron Gourgaud a rendu hommage en ces termes au baron Guichard, récemment décédé :
 
"Mesdames, Messieurs,
Notre collègue le baron Guichard nous a quittés, le 20 janvier 2004. Il avait 83 ans, quatre-vingt trois ans d'une vie bien remplie, quatre-vingt trois ans au service de son pays, dans les plus hautes fonctions.
C'était un ami de longue date.
J'avais fait sa connaissance par l'entremise d'un cousin qui avait été son condisciple à Sciences Po.
Olivier Guichard était alors une des personnalités les plus importantes du monde politique.
Aussi, c'est avec un peu d'hésitation que je sollicitai auprès de lui un rendez-vous au cours duquel je lui demandai, après lui avoir expliqué le pourquoi et le comment de l'affaire, de participer avec moi à la création de la Fondation Napoléon.
Il accepta sans la moindre hésitation, et c'est ainsi qu'il fût, jusqu'à sa mort, administrateur de notre institution.
Sa présence parmi nous fut bénéfique à tous les égards, il apportait à notre conseil d'administration la caution de son prestige, de sa personnalité et sa fidélité.
Je ne rappellerai pas ici en détail sa carrière ministérielle, politique et administrative, la presse l'a abondamment fait dans les jours qui ont suivi son décès.
Très proche collaborateur du général de Gaulle, préfet, conseiller d'Etat, député-maire de La Baule, président du conseil régional des Pays de Loire, Olivier Guichard fut plusieurs fois ministre et, à deux reprises, ministre d'Etat, à l'Aménagement du Territoire et de la Justice.
Ce baron du gaullisme, comme on a coutume de dire, a contribué pendant plus de trente ans au gouvernement de notre pays et pendant un gros quart de siècle au développement de la façade atlantique.
Il était un personnage historique, incontestablement.
Le baron Guichard était en outre, vous le savez, d'une famille " d'Empire ".
Son aïeul, Louis Guichard, né en 1772, réalisa en effet une fort belle carrière militaire, dans les armées révolutionnaires d'abord, dans l'armée impériale ensuite : il fut l'adjoint du général Souham, chef d'état-major du maréchal Lannes, participa à toutes les campagnes du début de l'Empire et notamment au siège de Dantzig en 1807. Promu colonel, il s'illustra encore pendant la campagne de France et fut très grièvement blessé à la bataille de Ligny, la dernière victoire de l'Empereur.
Chevalier puis officier de la Légion d'honneur, Louis Guichard fut fait baron de l'Empire en juin 1808.
Avec Olivier Guichard, nous avons eu la chance de compter au sein du conseil d'administration de la Fondation Napoléon une personnalité de premier plan, pétri d'un grand sens de l'intérêt général qu'il mettait aussi à notre service lors de nos réunions.
Nos plus récents administrateurs n'ont pas été témoin du travail et du temps consacré à la Fondation Napoléon par baron Guichard au moment de notre création, alors qu'il était à l'époque député-maire et président de Région.
Il a été parmi nos premiers administrateurs et a assidûment participé à nos travaux depuis dix-sept ans, ne manquant en tout et pour tout que trois ou quatre conseils d'administration sur près de soixante, présidant même par intérim notre institution pendant quelques semaines, en 1997.
Sa présence à nos côtés a été également très importante pour le rayonnement de notre Fondation vis-à-vis des grandes administrations et institutions de l'Etat.
Je crois pouvoir dire que, sans lui, nous ne serions pas ce que nous sommes.
Tel que l'a défini Le Figaro dans l'hommage qu'il lui a rendu, nous l'avons toujours vu parmi nous : " La paupière lourde sur un oeil sceptique, promenant sa haute silhouette et son visage coloré dans nos allées ".
Vieux lion de la vie publique, habitué des hauts cénacles, notre ami parlait peu mais toujours utilement, démêlant un dossier, suggérant ici et là une solution…. Toujours la bonne.
Le lion ne dormait pas. Il ménageait sa parole.
Le baron Guichard était Grand-Officier de la Légion d'Honneur.
Au nom de tous, je renouvelle les très sincères condoléances de la Fondation Napoléon à la baronne Guichard et à la famille de notre ami et collègue".
 
Le conseil d'administration a observé un moment de recueillement en hommage au baron Guichard

 21/01/2004 : DISPARITION DU BARON OLIVIER GUICHARD, ANCIEN MINISTRE, ADMINISTRATEUR DE LA FONDATION NAPOLEON

Ancien ministre du général de Gaulle, le baron Olivier Guichard est décédé mardi 20 janvier à Paris. Membre du Conseil d'administration de la Fondation Napoléon depuis sa création, il descendait du colonel Louis Guichard (1772-1837), nommé baron de l'Empire par décret impérial en 1808, et commandeur de la Légion d'honneur en 1831.
 
Né en 1920, licencié ès lettres et en droit, Olivier Guichard mena une carrière politique dont la constante fut sa fidélité au général de Gaulle. Il rejoignit en 1947 le RPF gaulliste, où il fut chef de service puis attaché au secrétariat politique du général de Gaulle. Revenu au pouvoir en 1958, le général nomma Guichard directeur adjoint de son cabinet, puis préfet. Olivier Guichard fut également élu député de Loire-Atlantique en 1967, conseiller général de Guérande en 1970, maire de La Baule en 1971, et président de région trois ans plus tard. Parallèlement à ses fonctions locales, il occupa différents postes ministériels (comme ministre : Industrie, 1967-1968) ;  Plan et Aménagement du territoire, 1968-1969 ; Education nationale, 1969-1972 ; Equipement, Logement et Tourisme, 1972-1974 ; et comme ministre d'Etat : Aménagement du territoire, 1974 et Justice, 1976-1977).

Le baron Guichard avait été élevé à la dignité de grand officier de la Légion d'honneur par le président Jacques Chirac, en juillet 2002.

 09/01/2004 : M. PAUL-MARC SETA, NOUVEL ADMINISTRATEUR DE LA FONDATION NAPOLEON

Afin de pourvoir au remplacement du comte Florian Walewski, décédé en septembre dernier, l'association du Souvenir Napoléonien a désigné M. Paul-Marc Seta pour siéger au conseil d'administration de la Fondation Napoléon. Retraité de l'industrie, M. Seta est actuellement trésorier du Souvenir Napoléonien.

 10/10/2003 : BICENTENAIRE DE L'EMPIRE : LE PROGRAMME DE LA FONDATION NAPOLEON

Le conseil d'administration de la Fondation Napoléon a arrêté, le 7 octobre 2003, le programme des manifestations que soutiendra ou qu'organisera notre institution en 2004, pour le bicentenaire du Premier Empire. En voici quelques détails :
 
1°) Bicentenaire de la proclamation de l'Empire (18 mai)
 
En collaboration avec le Musée de l'Armée, concert de musique napoléonienne à l'Eglise Saint-Louis des Invalides. Ce concert devrait être précédé d'une grande conférence.
 
2°) Bicentenaire de la remise des premières étoiles de la Légion d'Honneur à l'armée (16 août)
 
La Fondation Napoléon s'associe à plusieurs manifestation organisées par la ville de Boulogne-sur-Mer et la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur.
 
3°) Exposition "Les Trésors de la Fondation Napoléon. Art de vivre et histoire"
 
Cette exposition de 200 objets exceptionnels qui figurent dans la collection de la Fondation (donation Lapeyre et acquisitions) ouvrira ses portes le 18 septembre 2004, au Musée Jacquemart-André, bld Haussmann, à Paris. Elle durera six mois.
 
4°) Colloque international : "Regards sur la politique européenne de Napoléon"
 
Organisé conjointement par le ministère des Affaires étrangères et la Fondation Napoléon, ce colloque aura lieu au Centre de Conférences Internationales de l'avenue Kléber, les 18 et 19 novembre 2004. Il sera ouvert par M. Dominique de Villepin, ministre des Affaires étrangères, et réunira une tentraine d'intervenants venus de France, d'Italie, de Pologne, de République tchèque, des Etats-Unis ou d'Angleterre.
 
5°) Bicentenaire du Sacre de Napoléon
 
La Fondation Napoléon s'associera avec le Festival de la Chaise-Dieu pour faire redonner la messe du Sacre de Napoléon, dans un lieu à définir. L'autorisation de le faire à Notre-Dame, le 2 décembre, a été sollicitée.
 
6°) Publication des deux premiers volumes de la Correspondance générale de Napoléon.
 
Ce travail mené par la Fondation sera publié par Fayard, le 15 octobre.
 
7°) Salon du Premier Empire
 
La Fondation s'est associée à ce salon qui aura lieu les 3,4 et 5 décembre 2004 au palais des Congrès de la porte Maillot. Exposition, conférences, stands, etc... sont au programme. C'est la première fois qu'un tel événement aura lieu en France.

 08/10/2003 : HOMMAGE DE LA FONDATION NAPOLEON AU COMTE FLORIAN WALEWSKI

Lors du conseil d'administration de la Fondation Napoléon du 7 octobre 2003, la baron Gourgaud a rendu hommage au comte Florian Walewski dans les termes suivants :
 
"Mes chers collègues,
 
 Avant de passer à l'ordre du jour, je souhaite  rendre hommage à la mémoire du comte Florian Walewski, notre vice-président et notre ami, mon très cher ami, qui nous a si subitement quitté le 14 septembre dernier.
 
Né le 1er novembre 1935 à Paris, il aurait eu 68 ans à la fin de ce mois.
 
Chacun ici connaît sa carrière professionnelle entièrement dirigée vers la création et la gestion d'entreprises, particulièrement dans les activités du transport et du tourisme.
 
Il était particulièrement bien armé pour cela puisque diplômé de HEC et de l'INSEAD et ayant fait ses premières armes comme cadre dans de grandes entreprises internationales.
 
Vous savez aussi que, progressivement, il se dégageait de ses obligations professionnelles pour se consacrer, depuis environ cinq ans, à diverses oeuvres et associations, dont le Souvenir Napoléonien et la Fondation Napoléon. Il était, depuis un peu moins de trois ans, notre vice-président et avait très naturellement pris une place importante au sein de notre association, et ce pour plusieurs raisons.
 
Sa personnalité d'abord : homme de dialogue, de réflexion mais aussi, nous le savons tous, d'action, il avait su intégrer avec simplicité et bonhomie les structures de la Fondation, qu'il s'agisse du bureau, du conseil d'administration ou de l'équipe administrative qui avait trouvé en lui ce qu'on pourrait appeler une " personne-ressource ", toujours prête à réfléchir sur un sujet et à aider à la résolution des problèmes.Il avait su tisser avec chacun des liens rapidement devenus personnels, voire même amicaux. Nous avons tous en mémoire telle ou telle rencontre ou discussion avec lui qui avait débouché sur une réponse aux questions que nous nous posons dans la marche de notre institution.
 
L'intégration parfaite de Florian Walewski était également pleinement justifiée par ses compétences que je dirais " professionnelles ". Disponible, contrairement à ce qu'aurait pu laisser penser un agenda toujours bien rempli, et agissant toujours avec recul, il m'assistait en permanence, sur les choix budgétaires, sur la marche générale des affaires et, bien sûr, sur les réflexions d'avenir.Tout en conservant intact le caractère d'utilité publique de la Fondation, il avait largement contribué à moderniser ses interventions et sa gestion. Il avait encore des projets d'avenir, sa brillante intervention ici même, lors de notre dernier conseil d'administration -intervention qui s'était achevée par un vote unanime des options qu'il proposait- restera dans notre mémoire.
 
Je ne révèlerai aucun secret en vous disant que Florian Walewski avait en effet à mes yeux un très grand avenir dans notre Fondation. Nous en avons encore parlé dans la semaine qui précéda son décès.
 
L'émotion suscitée par son départ si prématuré, si soudain, a étreint le coeur de tous ceux qui l'ont connu et de tous ceux qui croyaient en lui.C'est une épreuve pour notre institution et pour moi.
 
Je compte sur chacun d'entre vous, membre à quelque titre que ce soit le Fondation, pour la surmonter ensemble, avec comme seule motivation la pérennité de celle-ci.
Florian Walewski ne l'aurait sans doute pas voulu autrement.
 
Nous pensons à lui aujourd'hui. Nous pensons aussi à la comtesse Patricia Walewska son épouse.Nous pensons à ses enfants et petits-enfants.
Je vous propose d'observer un moment de recueillement à la mémoire de notre ami".
 
A l'issue de cette intervention, le conseil d'administration a observé une minute de silence.

 19/09/2003 : DECES DU COMTE FLORIAN WALEWSKI, VICE-PRESIDENT DE LA FONDATION NAPOLEON

Le comte Florian Walewski, vice-président de la Fondation Napoléon, est décédé subitement le 14 septembre 2003. Il avait 67 ans.
Entré au conseil d'administration de la Fondation il y a trois ans, il avait immédiatement imposé un style résolument nouveau à notre institution : gestion éclairée et moderne, mise en avant du rôle historique et de préservation du patrimoine, ouverture sur tous les acteurs du monde napoléonien. A ces qualités reconnues de tous, il joignait un abord facile, un humour fin et une convivialité appréciée.
Ses obsèques ont eu lieu le 18 septembre à Paris. Une gerbe de fleur déposée anonymement à l'entrée de l'église Saint-Thomas d'Aquin résumait ce que nous pensions tous : "Le ciel a bien de la chance".

 01/09/2003 : Napoléon au Brésil : succès pour l'exposition de Sao Paulo

L'exposition "Napoléon" de Sao Paulo a ouvert ses portes le 24 août, en présence de nombreuses personnalités du monde politique et culturel brésilien et du baron Gourgaud, président de la Fondation Napoléon. Elle les fermera le 2 novembre prochain.
 
Sur 2500 m2, près de 350 oeuvres sont présentées, dans une scénographie exceptionnelle du Français Michel Albertini : un temple égyptien, la tente de campagne de l'Empereur, un salon de Malmaison, l'incendie de Moscou, la maison de Longwood ont été reconstitués et sont animés par les effets spéciaux conçus par Bernard Lacoste, un des meilleurs spécialistes du genre. L'ensemble a été mis en lumière avec délicatesse par Xavier Caron.
 
Parmi les objets et oeuvres exposés, on relève plus de 150 objets de la collection de la Fondation Napoléon (fusil de l'empereur, objets personnels, 19 assiettes du service des Quartiers-généraux, la dernière esquisse de David avant l'exécution du tableau du Sacre, etc...) et des prêts des plus grands musées français (Louvre, Malmaison, musée de l'Armée, Fontainebleau, Galliéra, Carnavalet, Masséna, etc...).
 
Le commissaire-général de cette exposition est Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, assisté de Karine Huguenaud, responsable des collections de la Fondation. Bernard Chevallier, directeur du musée de Malmaison, en est le conseiller scientifique.
 
Cette exposition rencontre dès à présent un immense succès : près de 2 000 visiteurs par jour la première semaine, ce qui portera le total des visiteurs pour les deux mois à venir à environ 170 000, chiffre très important.

 20/06/2003 : RAPPORT D'ACTIVITE 2002 DE LA FONDATION NAPOLEON

Le conseil d'administration de la Fondation Napoléon, réuni le 17 juin 2003, a adopté à l'unanimité le rapport d'activité 2002 qui lui était présenté par le baron de Méneval, son secrétaire. En voici les grandes lignes.
 

Organisation de la Fondation Napoléon.

Conseil d'administration.
La composition de notre conseil d'administration et de notre bureau a connu plusieurs modifications.
En effet, le baron de Méneval ayant été élu président du Souvenir Napoléonien, il occupe, depuis le premier conseil de l'année 2002, le siège de membre de droit qu'occupait son prédécesseur, M. Bernard Petit. Le conseil a par ailleurs accueilli deux nouveaux administrateurs désignés par le Souvenir Napoléonien. Il s'agit du prince Murat (pour sept ans, en remplacement du docteur Catinat) et du docteur Catinat (pour trois ans, en remplacement du baron de Méneval).
Le bureau de la Fondation Napoléon a, lui aussi, connu quelques modifications. A la fin de 2002, il était ainsi composé :
· Baron Gourgaud, président
· Comte Florian Walewski, vice-président
· Baron de Méneval, secrétaire
· M. Olivier Le Fuel, trésorier
· M. Bernard Chevallier, trésorier-adjoint.
En 2002, le conseil d'administration s'est réuni à six reprises : 12 février, 9 avril, 6 mai (séance extraordinaire), 18 juin, 22 octobre, 10 décembre.

L'équipe administrative de la Fondation.
Au 31 décembre 2002, l'équipe administrative de la Fondation était composée de :
· Thierry Lentz, directeur
· Anne Rabaud, responsable comptabilité et administration, employée à 3/5ème
· Muguette Jumeau, secrétariat administratif
· Irène Delage, responsable du centre de documentation (bibliothèque, internet et documentation générale)
· Chantal Lheureux-Prévost, bibliothécaire,
· Peter Hicks, web-éditeur
· Karine Huguenaud, suivi de la collection et des travaux d'histoire de l'Art,
· Emilie Barthet, chargée de mission sur le projet " correspondance ",
· Stéphanie Guineton, secrétariat.

Vie de la Fondation.

Mise en vente publique des objets non-napoléoniens
de la collection de la Fondation Napoléon.

Le conseil d'administration du 6 mars 2002 ayant adopté le principe de mettre en vente les objets et oeuvres d'art hors périodes napoléoniennes, conformément à l'autorisation explicite de procéder à une telle opération contenue dans le testament de Martial Lapeyre, deux ventes ont été organisées sous la direction de Me Tajan. Elles ont rencontré un bon succès et la quasi-totalité des oeuvres proposées a trouvé acheteur.

Actions propres de la Fondation.
Les actions propres de la Fondation Napoléon restent nombreuses et bien en vue. On n'en donnera ici que la liste. Une information continue et plus complète est en effet périodiquement présentée aux administrateurs. Elle figure dans les compte rendus remis à chaque administrateur.
En 2002, les actions propres de la Fondation Napoléon ont été :
· L'attribution des Grands Prix et Bourses de la Fondation Napoléon, remis lors du traditionnel déjeuner du Jockey-Club. M. Alain Pigeard (Premier Empire), Mme Micheline Dupuy (Second Empire), Luigi Mascilli Migliorini (livre étranger) et Robert Hossein et Alain Decaux, de l'Académie française (spectacle) ont été les lauréats des Grands Prix, tandis que six bourses d'études étaient attribuées à des étudiants de thèse.
· Le centre de documentation a connu cette année encore un grand succès, que quelques chiffres expriment. Le site internet généraliste,
www.napoleon.org, a enregistré environ 1,7 million de connexions, en hausse de 32 % par rapport à 2001. La lettre hebdomadaire d'information comptait 3 900 abonnés au 31 décembre 2002. Le site documentaire, www.napoleonica.org, a accueilli 92 000 chercheurs, pour une durée moyenne de consultation de 29 minutes. La fréquentation de la bibliothèque Martial Lapeyre a été elle aussi en hausse puisque plus de 1 000 visites ont été enregistrées, contre 700 l'année précédente.
· La Fondation Napoléon a amplifié sa politique d'édition, au travers d'un partenariat avec la société Nouveau Monde Editions, pour la publication de cinq titres en 2002 : Les élites religieuses à l'époque de Napoléon, par le professeur Jacques-Olivier Boudon, Schulmeister, dans les coulisses de la Grande Armée, par Gérard Hertault et Abel Douay, Les grands traités du Consulat, par Michel Kerautret, Le mythe du héros. France et Italie après la chute de Napoléon par Luigi Mascilli Migliorini et les deux volumes du Fouché, de Louis Madelin.
· La Fondation a enfin poursuivi le grand travail lancé en 2001, pour la réalisation de l'édition complète de la correspondance de Napoléon 1er. La Fondation La Poste a donné son accord pour participer à cette opération qui est conduite par un " Comité pour l'édition de la Correspondance de Napoléon ". Les éditions Fayard seront l'éditeur de cette oeuvre historique majeure qui comptera entre quinze et vingt volumes.
A fin 2002, les " projets associatifs " particuliers de la Fondation Napoléon étaient au nombre de quatre :
· Informatisation : projet voté en juin 2000; ce projet est en cours d'achèvement au premier semestre 2003.
· Collection de la Fondation Napoléon : projet voté en mars 2001, afin de réaliser un véritable inventaire et un catalogue informatisé des plus de 1200 objets de cette collection.
· Correspondance de Napoléon : projet adopté au deuxième semestre 2001.
· Partenariat à moyen terme avec les Domaines Français de Sainte-Hélène, consécutif à une subvention d'urgence accordée en 2001. La première année de ce programme a permis la réfection d'une partie de la maison de Longwood, projet qui a continué en 2003.

La politique de mécénat.

Le soutien au Souvenir Napoléonien.
En 2002, la Fondation Napoléon a continué à aider le Souvenir Napoléonien.
Elle a financé intégralement la Revue du Souvenir Napoléonien (tirée à plus de 4000 exemplaires) qui est servie gratuitement à tous les membres de l'association. Par ailleurs, l'Index général historique de la Revue du Souvenir Napoléonien a été édité par la Fondation.
De même, la Fondation a continué à financer intégralement le bulletin d'information associatif à destination des adhérents de l'association.
Outre la subvention globale destinée au fonctionnement du Souvenir Napoléonien et de ses délégations, une subvention exceptionnelle a été accordée à la délégation "  Souvenir Napoléonien d'Alsace " pour la commémoration du bicentenaire de la Légion d'Honneur, tandis que continuait à se développer l'action du Souvenir Napoléonien pour le bicentenaire des lycées, action soutenue par un mécénat particulier de la Fondation Napoléon.
 
Le partenariat avec les grandes institutions.
La Fondation Napoléon a, au fil des années, tissé des relations étroites de partenariat avec de grandes institutions. Elle a encore développé cet aspect de son activité en 2002 avec le Musée National de Malmaison (travaux de restauration de la tente d'entrée et aide à l'édition du bulletin de la Société des Amis de Malmaison), les Domaines Français de Sainte-Hélène (voir ci-dessus), le Château d'Ecouen (projet de réfection d'une fontaine dans le parc), le Musée de l'Armée (soirées musicales et préparation de l'exposition Austerlitz), le Musée National de la Marine (restauration du canot de l'Empereur), le Conseil d'Etat (aide à la réalisation d'archives sonores), le Centre Historique des Archives Nationales (mise en ligne du fonds 400 AP " Napoléon ").
 
A l'étranger, une petite aide a été accordée à l'Institut d'Etude de l'Epoque Napoléonienne de Pultusk (Pologne) et à l'université anglaise de Durham.
La préservation du patrimoine napoléonien.
 
Outre les activités en faveur des Musées Nationaux et assimilés mentionnée ci-dessus, et dans le cadre de son action pour la préservation du patrimoine napoléonien, la Fondation Napoléon a aidé
· L'Association pour la Conservation des Monuments Napoléoniens pour la restauration de la tombe de la baronne Reding,
· Le Comité Français pour la Sauvegarde de Venise, pour l'achat et le retour à Venise d'une statue de Napoléon.
 
Le soutien aux événements napoléoniens.
La Fondation a accordé des mécénats :
· A l'Ecole Interarmes de Saint-Cyr-Coëtquidan pour l'organisation des manifestations de présentation de la promotion " Capitaine Coignet "
· A l'AFEW pour l'édition des actes de son colloque international ;
· A l'école militaire de Saint-Cyr pour son spectacle " Saint-Cyr, 200 ans de gloire " ;
· A l'exposition " Belges décorés de la Légion d'Honneur des origines à nos jours "
· A l'exposition " Mario Praz ", organisé par la Bibliothèque Marmottan
· A l'exposition " Napoléon " du Musée de l'Imagerie d'Epinal
· A une manifestation pour le bicentenaire de la Légion d'Honneur dans les Hauts-de-Seine
· A l'exposition " Les serments d'amour de Napoléon et autres choses exquises en provenance des bibliothèques de la reine Hortense " du Napoleonmuseum d'Arennenberg
· A la manifestation " Une soirée à Bois-Préau sous le Second Empire ".

L'aide à l'édition.
En 2002, plusieurs ouvrages ont reçu le soutien de la Fondation :
· Les Mémoires du Voltigeur Graindor, édition par Xavier Madelin ;
· La campagne de 1805, par Alombert et Colin, réédition par la librairie historique Tessèdre.
· Les demeures des notabilités du Premier Empire en Ile de France, par Jean-Pierre Tarin.
· Le numéro spécial " Premier Empire " de la Revue des Etudes Normandes .
· Le général Vinoy, par Jean-Pierre Béneytou.
· Le numéro spécial Saint-Cyr de La Sabretache
· Le Catalogue des oeuvres de Marie-Victoire Jacquotot.
· Un projet de bandes dessinées en vingt volumes sur Napoléon, par Stéphane Chauvin.
· Louis d'Affry, landaman de la Confédération helvétique, par Alain-Jacques Tornare.
 
 

 

 27/03/2003 : Edition de la Correspondance de Napoléon par la Fondation Napoléon : état des lieux

Le Comité pour l'Edition de la Correspondance de Napoléon s'est réuni le 20 mars 2003 pour un nouveau bilan. Un an après le lancement du projet d'édition, en une seule publication les dizaines de milliers de lettres écrites ou dictées par Napoléon, la publication du premier volume, prévue pour l'automne 2004, est en bonne voie
 
L'aide à la collecte des documents, à leur recensement et à leur communication, nous est apportéé par l'ensemble des services d'archives publiques : les Archives de France, le Centre historique des Archives nationales, les Archives du Ministère des Affaires étrangères, le Service Historique de l'Armée de Terre, de la Marine. Les collectionneurs ouvrent également leurs collections à notre projet. L'ensemble du travail de collecte devrait être terminé pour janvier 2004.
Notre équipe mène également des recherches en Europe mais aussi au Brésil, au Japon, en Russie.
 
Tandis qu'une centaine de membres correspondants bénévoles nous aide quotidiennement dans nos travaux, le travail d'annotation a commencé, les groupes de travail s'organisent autour des deux premiers volumes (1781-1797 pour le premier volume et 1798-1799 pour le deuxième volume), en fonction des spécialités des chercheurs.
 
Si vous souhaitez participer à ce projet historique, contactez Emilie Barthet, chargée de projet.

 13/02/2003 : ACTIVITES 2002 DU CENTRE DE DOCUMENTATION DE LA FONDATION NAPOLEON

Animé par Irène Delage, le centre de documentation de la Fondation Napoléon regroupe les activités et services au public, notamment la bibliothèque et les sites internet.
 
Le bilan chiffré de son activité en 2002 est le suivant :
 
- Bibliothèque Martial Lapeyre : 700 nouveautés sont entrées dans le fonds de la Bibliothèque qui compte aujourd'hui plus de 4 000 titres; un millier de sessions de travail ont été enregistrées en 2002. Rappelons que le catalogue de la Bibliothèque Martial Lapeyre est accessible sur ce site.
 
- Site internet napoleon.org (celui sur lequel vous êtes actuellement) : le site a enregistré 1 721 729 visites en 2002, contre 1 301 512 en 2001 (+ 30 %). La partie anglaise du site a accueilli 837 655 visiteurs, tandis que la partie française en accueillait 884 074. La durée moyenne de connexion est de près de 10 minutes.
 
- Site internet www.napoleonica.org : ce site documentaire à destination des chercheurs a enregistré 92 064 visites en 2002 (contre 72 147 visites en 2001), pour une durée moyenne de travail de 29 minutes.
 
- Lettre d'information : cette lettre hebdomadaire comptait 3 693 abonnés au 31 décembre 2002 (contre 2560 au 31 décembre 2001).

 15/01/2003 : Partenariat entre les Domaines Français de Sainte-Hélène et la Fondation Napoléon : bilan de la première année.

Dans le cadre de l'accord de partenariat sur trois ans conclu entre les Domaines Français de Sainte-Hélène et la Fondation Napoléon, les restaurations suivantes ont pu être menées à bien à Longwood House :
 
1°) Restauration de la bibliothèque de Napoléon conformément aux mémoires d'Ali et des descriptions d'Andrew Darling, tapissier à Longwood.
2°) Restauration du mur de pierre qui prolonge le "Pavillon Chinois" (lui-même restauré en 2001 avec le concours de la Fondation Napoléon) édifié sous Napoléon III par Masselin pour remplacer un mur construit durant l'exil à l'aide de blocs de terre.
3°) Restauration des boiseries du salon de l'Empereur, de la salle de bain et de l'échelle menant aux appartements des domestiques et de Marchand.
4°) Aménagement des cuisines de l'Empereur qui ont pu ainsi être ouvertes aux visiteurs, en novembre dernier.
5°) Début des travaux de restauration des appartements Gourgaud, Montholon, Las Cases, O'Meara et de l'officier d'ordonnance.
 
La campagne de restauration se poursuivra en 2003.

 06/11/2002 : PARTENARIAT ARCHIVES NATIONALES-FONDATION NAPOLEON POUR LA MISE EN LIGNE DES ARCHIVES NAPOLEON

Le conseil d'administration de la Fondation Napoléon a décidé de soutenir le projet des Archives Nationales de mettre en ligne, d'ici 2004, les archives Napoléon, en accordant un important mécénat au Centre Historique des Archives Nationales.
 
Le projet consiste à proposer gratuitement sur internet les 250 000 documents contenus dans le fonds 400 AP, un des plus utiles à l'étude de l'empereur et de sa famille. Couvrant deux cents ans d'histoire de la famille Bonaparte, ces papiers ont été déposés aux Archives Nationales, à la fin des années 1970, par le prince Napoléon. On y trouve tous les grands documents concernant Napoléon, ses parents, ses frères et soeurs, ses neveux et leurs descendances, mais aussi une masse considérable de documents politiques et diplomatiques.
 
Jusqu'à présent, la consultation du fonds 400 AP était, certes, libre, mais se faisait par les truchement de microfilms (en raison de la valeur et de la fragilité des documents) et, bien sûr, sur place, au CARAN. Avec ce projet, chaque chercheur pourra consulter ces fonds depuis son ordinateur. Il faudra toutefois faire preuve d'un peu de patience : le service ne sera en ligne qu'en 2004, date convenable puisque celle du bicentanire du Premier Empire.

 19/06/2002 : RAPPORT D'ACTIVITES 2001 DE LA FONDATION NAPOLEON

Le conseil d'administration de la Fondation Napoléon a approuvé à l'unanimité le rapport d'activité 2001 qui lui a été présenté par le baron de Méneval, secrétaire général, lors de sa séance du 18 juin 2002. Voici les points principaux de ce rapport :
 
Actions propres de la Fondation en 2001 :
- Grands Prix et Bourses de la Fondation Napoléon : ils ont été remis aux lauréats lors d'un déjeuner au Jockey Club, en novembre 2001. Dominique de Villepin (Premier Empire), Jean des Cars (Second Empire), Andrzej Nieuwazny (livre non-francophone) et David Grubin (audiovisuel) sont les lauréats 2001 des Grands Prix. Six bourses de thèses ont également été attribuées.
- site internet napoleon.org : il a été entièrement refondu et modernisé et a accueilli 1,4 millions de visiteurs.
- bibliothèque Martial Lapeyre : elle a accueilli plus de 700 visiteurs en 2001, pour un fonds en continuelle augmentation.
- Biblitohèque Napoléon : cette collection de livres sur les deux Empires a publié ses deux premiers volumes en 2001.
- Correspondance de Napoléon : la Fondation a lancé en 2001 un grand projet visant à réunir, commenter et éditer la correspondance de Napoléon.
 
Politique de mécénat :
La Fondation a continué à agir en direction du monde napoléonien en soutenant une trentaine d'initiatives locales ou nationales visant à mieux étudier et à mieux faire connaître l'histoire du Consulat et de l'Empire.
 
Soutien au Souvenir Napoléonien :
En 2001, comme par le passé, la Fondation Napoléon a largement soutenu l'activité de l'association du Souvenir Napoléonien : publication de la Revue du Souvenir Napoléonien (entièrement prise en charge par la Fondation), subvention de fonctionnement et subventions exceptionnelles pour diverses manifestations.
 
Partenariat avec les grandes institutions :
En 2001, la Fondation s'est associée pour leurs activités avec le Musée de l'Armée, le Musée Fesch d'Ajaccio, le Musée National de Malmaison, les Domaines Français de Sainte-Hélène, l'Université Libre de Pultusk (Pologne) et les Archives de France.
 
Evènements napoléoniens :
La Fondation a soutenu ou décidé de soutenir le colloque "Napoléon III, Boulogne et l'Europe" (Boulogne-sur-Mer), le colloque sur le coup d'Etat de 1851 organisé à Dijon, le colloque sur la paix d'Amiens (à Amiens), le colloque à venir sur les institutions napoléoniennes organisé par l'université de Rennes, au colloque de l'Institut Napoléon sur les Lycées (en novembre prochain à la bibliothèque Marmottan).
 
Aide à l'édition :
Les livres soutenus en 2001 par la Fondation Napoléon ont été Paris, capitale religieuse du Second Empire, par Jacques-Olivier Boudon (Editions du Cerf), le Guide des Sources en histoire de la Légion d'Honneur, réalisé par le Musée de la Légion d'Honneur (à paraître), La Liste Civile de Napoléon III, par Catherine Granger (Editions de l'Ecole des Chartes, à paraître), Maupas, la mémoire du coup d'Etat de 1851, par Claude Vigoureux (Editions SPM, à paraître).

 18/04/2002 : Un accord de partenariat entre la Fondation Napoléon et les Domaines Français de Sainte-Hélène

Dans le cadre de sa mission de préservation du patrimoine napoléonien, la Fondation Napoléon vient de signer un accord de partenariat sur trois ans avec les Domaines Français de Sainte-Hélène.
 
Cet accord porte sur la restauration et la conservation des Domaines, propriété de l'Etat français, soit la maison de Longwood, le domaine de la Tombe, la pavillon des Briars. Pour suivre cette opération, la Fondation a recruté localement un agent qui aura pour mission de suivre l'emploi des mécénats mis à disposition des Domaines par la Fondation.
 
Dans le cadre de cet accord, M. Michel Dancoisne-Martineau, conservateur des Domaines, organisera, en concertation avec l'agent local de la Fondation Napoléon, une recherche historique portant sur plusieurs points dont la réalisation d'un site internet sur les Domaines Français, la transcription puis la publication sur le site documentaire de la Fondation (www.napoleonica.org) des Lowe Papers (archives d'Hudson Lowe, le gouverneur de Sainte-Hélène à l'époque de la captivité de Napoléon) et les papiers encore détenus par les archives de Jamestown.
 
Après l'opération sur la Correspondance de Napoléon, la Fondation Napoléon se lance ainsi dans une nouvelle "aventure" historique et napoléonienne.

 12/04/2002 : Un nouveau bureau pour la Fondation Napoléon

Le conseil d'administration de la Fondation Napoléon, réuni sous la présidence du baron Gourgaud, le 9 avril 2002, a élu deux nouveaux membres au bureau de la Fondation. Le comte Florian Walewski a été élu vice-président et M. Bernard Chevallier trésorier-adjoint.
 
Le bureau de la Fondation Napoléon est donc désormais composé de :
- baron Gourgaud, président
- comte Florian Walewski, vice-président
- baron de Méneval, secrétaire
- M. Olivier Le Fuel, trésorier
- M. Bernard Chevallier, trésorier-adjoint.

 19/03/2002 : Deux nouveaux administrateurs à la Fondation Napoléon

Le conseil d'administration de la Fondation Napoléon accueillera, ces jours prochains, deux nouveaux administrateurs, désignés par l'association du Souvenir Napoléonien. Il s'agit du prince Murat, désigné pour sept ans, et du docteur Maurice Catinat, désigné pour trois ans.

 05/02/2002 : Un grand Projet : la Fondation Napoléon prépare une édition complète de la Correspondance de Napoléon 1er

La Fondation Napoléon a décidé de réunir et de publier l'ensemble de la Correspondance de Napoléon 1er et a créé, depuis le 1er février 2002, un Comité pour l'Edition de la Correspondance de Napoléon 1er.
 
Ce grand projet, souvent envisagé et jamais mené à bien, consiste à réunir en une seule publication les dizaines de milliers de lettres écrites ou dictées par Napoléon. Le Comité devra, d'une part, recenser et analyser toutes les lettres imprimées, dispersées dans une cinquantaine de volumes publiés à différentes époques et, d'autre part, faire procéder dans les grands dépôts d'archives ou chez les collectionneurs privés à des recherches complémentaires.
 
Le Comité sera présidé par le baron Gourgaud, assisté, à la vice-présidence, par Mme Martine de Boisdeffre, directrice des Archives de France, et le professeur Jean Tulard, de l'Institut. Les meilleurs historiens seront invités à le rejoindre. Dès à présent, le professeur Jacques-Olivier Boudon (qui présidera la commission historique du Comité), le professeur André Palluel-Guillard, Mme Marie Paule Arnauld (directrice des Archives Nationales), Mme Christine Nougaret (des archives Nationales), Mme Monique Constant (Directrice-adjointe des archives du ministère des Affaires Etrangères), MM. Jacques Jourquin, Jacques Garnier ont donné leur accord pour faire partie du Comité dont le secrétariat sera assuré par M. Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon.
 
La Fondation La Poste, présidée par M. Martin Vial, a accepté d'être partenaire du projet et sa Déléguée générale, Mme Sylvie Pélissier participera aux travaux.
 
Un grand éditeur rejoindra bientôt le Comité afin que les premiers volumes de cette nouvelle Correspondance générale de Napoléon 1er soient rapidement proposés au public.
 
Le Comité pour l'édition de la Correspondance de Napoléon lance un appel à tous ceux qui, comme volontaires, souhaiteraient participer à cette "aventure" historique et napoléonienne en offrant un peu de leur temps pour un travail de quelques jours en archives ou à la Fondation Napoléon. L'opération commencera à l'été 2002, une fois un bilan complet des sources imprimées réalisé. Merci d'envoyer vos candidatures par mail ou courrier :
Fondation Napoléon
Projet : Edition de la Correspondance de Napoléon Ier
148, boulevard Haussmann
75008 Paris

 
 
 

Retour page d'Accueil

Retour page de Section

Imprimer

 
 

 

 

 
   
 
 

Haut de page

 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | Napoleon.org - ISSN 2272-1800