<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 21, juin 2015
IN ENGLISH

Reconnue d'utilité publique en 1987, la Fondation Napoléon encourage la recherche
en Histoire des périodes napoléoniennes, du Consulat, du Premier et du Second Empire,
favorise l'accès aux connaissances, et participe à la sauvegarde du patrimoine napoléonien.


anglegauche angledroit
 
 

NOS EXPOSITIONS

 23/02/2015 : NAPOLÉON EN EXIL, LES VOYAGES DE NAPOLÉON


Rueil-Malmaison, Centre Culturel de l'Ermitage, 2014

2014 était l'année du bicentenaire de l'exil de Napoléon sur l'île d'Elbe. En cette occasion, la ville de Rueil-Malmaison a souhaité réaliser une exposition exceptionnelle, en partenariat avec la Fondation Napoléon, afin de comparer les modes de vie de Napoléon en voyage et en exil.
Exposés au Centre culturel de l'Ermitage, à Rueil-Malmaison, près de 50 objets des collections de la Fondation Napoléon ont permis d'aborder des sujets tels que l'intimité de l'Empereur, le faste au quotidien, le travail de Napoléon ainsi que ses deux exils.
300 jours à l'île d'Elbe et 6 ans à Sainte-Hélène. Napoléon resta plus longtemps en exil qu'à Paris. Il resta en effet à peine 3 ans dans la capitale en tout et pour tout. Parti le plus souvent pour la guerre, l'Empereur a parcouru toute l'Europe de Madrid à Moscou. Infatigable voyageur, il fut donc plus souvent sur la route que dans ses palais.
En exil, on pourrait croire qu'il se soit installé et qu'il ait remisé pour toujours ses objets de campagne. Il n'en fut rien. Il continua de vivre comme s'il devait repartir demain. Prêt à l'aventure, Napoléon dormait encore dans son lit de campagne et se servait des nécessaires de voyage pour sa toilette et son quotidien. Il conserva donc les mêmes habitudes. La simplicité était de mise dans son intérieur mais il tenait à conserver un certain luxe. Farouchement attaché à son rang d'empereur, il utilisait des objets précieux même dans son intimité. Vaisselle, argenterie ou linge témoignaient en effet de ce faste au quotidien. L'Empereur était aussi un gros travailleur, presque acharné. En exil, plus d'Empire à gouverner, mais une légende à écrire à l'aide des nombreux volumes de sa bibliothèque. Esprit toujours en éveil, il apprit par exemple l'anglais pour pouvoir lire les journaux à Sainte-Hélène.
En exil, son environnement ressembla donc d'assez près aux bivouacs de ses campagnes militaires. Napoléon fut donc un voyageur impénitent. Peut-être le secret de son incroyable destinée ?
 
Retrouvez la vidéo de présentation de l'exposition tournée par Tv-Rueil !

Lieu : Centre culturel de l'Ermitage, Rueil-Malmaison
Dates : 19 septembre – 18 octobre 2014
Commissariat : Pierre Branda
Scénographie : Fondation Napoléon

 04/04/2014 : NAPOLÉON. UNE VIE, UNE LÉGENDE


Astana (Kazakhstan), Palais de l'indépendance, 2014

Dans le cadre de la Saison de la France au Kazakhstan se tenait du 20 décembre 2012 au 9 mars 2013, au palais de l'Indépendance d'Astana, une exposition sur la vie de Napoléon Bonaparte, réalisée par la Réunion des Musées nationaux-Grand Palais et la Fondation Napoléon, avec le soutien de l'Ambassade de France.
 
Elle regroupait quelques trois cents oeuvres d'art, manuscrits et ameublements datant de l'époque napoléonienne rassemblés pour la première fois à Astana dans le but de rendre compte du bouillonnement artistique, scientifique et politique qui caractérisait le début du XIXe siècle français.
 
Découvrez le compte rendu de l'exposition
 
Lieux : Palais de l'Indépendance
просп. Тауелсиздик 52 / 52, Perspective Taouielsizdik
Astana, Kazakhstan
Dates : 20 décembre 2013 - 9 mars 2014
Commissariat : Thierry Lentz, Pierre Branda
Scénographie : Pascal Rodriguez, Dina Baïtassova
Catalogue : le catalogue trilingue kazakhstanais-russe-français est consultable à la bibliothèque Martial Lapeyre

 02/06/2012 : NAPOLEON: REVOLUTION TO EMPIRE


Melbourne (Australie), National Gallery of Victoria, 2012
 
Fruit d'un commissariat conjoint entre la NGV et la Fondation Napoléon, Napoleon: Revolution to Empire est une vision panoramique de l'art, de la culture et de l'histoire de France depuis la fin de l'Ancien Régime jusqu'à la chute de l'Empire. A travers un parcours chronologique, l'exposition présente les grandes étapes du formidable destin de Napoléon et s'attarde sur l'évolution du goût et des arts durant cette période. Le luxe et le faste de la France napoléonienne et de la Cour impériale y resplendissent de tous leurs feux.
Napoleon: Revolution to Empire explore aussi les relations entre l'Australie et la France à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècles, depuis la fascination du jeune Bonaparte pour l'expédition de La Pérouse jusqu'à la narration des voyages de James Cook que l'Empereur déchu lisait à Sainte-Hélène. L'expédition Baudin dans les terres australes, l'exploration de la "Terre Napoléon" et l'acclimatation à Malmaison des plantes et des animaux vivants rapportés de ce voyage – dont les fameux kangourous, cygnes noirs et émeus, sont quelques uns des points forts de cette ambitieuse exposition. 

Quelque 130 oeuvres appartenant à la collection de la Fondation Napoléon sont présentées aux côtés de 200 autres pièces provenant des plus prestigieux musées européens. Citons entre autres pour la France, le Louvre, le musée de Malmaison, le château de Versailles, le musée Carnavalet, le musée des Arts décoratifs et le Mobilier national, le musée de l'Armée et celui de l'Empéri, le musée de la Légion d'honneur, la Fondation Dosne Thiers, le musée de la céramique à Sèvres ; pour la Grande-Bretagne, le Fitzwilliam museum de Cambridge ou la Scottisch National Gallery d'Edinburgh ; pour la Suisse, le Napoleonmuseum d'Arenenberg ; pour l'Italie, le Museo Napoleonico de Rome ou le Museo Glauco Lombardi de Parme ; pour l'Autriche, le Kunsthistorischesmuseum de Vienne. Sans oublier les oeuvres issues des collections australiennes.
 
Un immense succès pour cette exposition originale qui a attiré quelque 188 500 visiteurs.
 
Pour consulter le site de l'exposition, cliquez ici.

Lieux : National Gallery of Victoria, Melbourne (Australie)
Dates : 2 juin - 7 octobre 2012
Commissariat : Ted Gott et Karine Huguenaud
Scénographie : Daryl Westmoore
Catalogue : en anglais, publié par la National Gallery of Victoria. Pour en savoir plus, consulter quelques pages ou passer commande, cliquez ici.

 15/05/2009 : NAPOLEON, FELDHERR, KAISER UND GENIE


Schallaburg (Aautriche), Château de Challaburg, 2009
 
Résultant d'une étroite collaboration scientifique entre le Kunsthistorisches Museum de Vienne et la Fondation Napoléon, l'exposition a été présentée du 16 mai au 1er novembre 2009 dans le splendide cadre du château de Schallaburg en Basse-Autriche.
Retracer l'extraordinaire destin de Napoléon, telle fut l'ambition de cette manifestation composée de 22 sections réparties sur 1300m2. Provenant des collections prestigieuses d'un grand nombre de prêteurs français et étrangers, institutions publiques et collectionneurs privés (Musée du Louvre, Musée de Malmaison, Kunsthistorisches Museum et Albertina de Vienne, Musées de l'Armée de Vienne et de Paris, Musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, etc.), plus de 400 oeuvres retraçaient ce parcours unique. 110 oeuvres issues des collections de la Fondation Napoléon y furent exposées, dont certaines pour la première fois.
Parmi les plus importantes expositions organisées sur Napoléon ces dernières années, Napoleon. Feldherr, Kaiser und Genie a marqué en Autriche le point d'orgue des célébrations liées à la campagne de 1809 et a rencontré un grand succès public en rassemblant plus de 120 000 visiteurs.

Pour en savoir plus, cliquez ici. 
 
Lieux : château de Schallaburg, Basse-Autriche
Dates : 16 mai - 1er novembre 2009
Commissariat : Matthias Pfaffenbichler en collaboration avec Bernard Chevallier et Karine Huguenaud
Scénographie : Arno Grünberger

 15/03/2009 : SPLENDEURS DE L'EMPIRE Autour de Napoléon et de la Cour impériale


Manderen (FRANCE), château de Malbrouck, 2009

Au "pays des trois frontières", le château médiéval de Malbrouck accueille une exposition exceptionnelle mise en oeuvre par le Conseil général de la Moselle en partenariat avec la Fondation Napoléon et avec le concours de dix-huit musées et institutions culturelles, ainsi que de plusieurs collections particulières.
La réunion de près de 300 oeuvres d'art, objets, documents et souvenirs historiques propose une évocation de la vie de Napoléon à travers les "grands moments" de son existence, placés sous le regard des artistes. Mais les oeuvres exposées forment aussi un vaste tableau, esquissé par petites touches, de la société du temps, abordée sous des angles variés et contrastés.
Conçue en 7 étapes - Napoléon, regards sur un destin ; Reflets de Napoléon sur le grand écran ; le style "Empire", un sommet des arts décoratifs ; Napoléon en campagne(s) ; Napoléon, fondateur de la France moderne ; La cour et la famille impériales ; Napoléon, la Lorraine et les départements de la rive gauche du Rhin -, Splendeurs de l'Empire offre un parcours d'exposition original ponctué de nombreux chefs-d'oeuvre.
 
Pour en savoir plus, cliquez ici. 
 
Lieux : château de Malbrouck, Manderen (Lorraine)
Dates : 15 mars - 31 août 2009
Commissariat : Philippe Hoch et Dominique Laudien pour le Conseil général de Moselle, Bernard Chevallier et Karine Huguenaud pour la Fondation Napoléon
Scénographie : Christian Septon
Catalogue : le catalogue bilingue français-allemand est édité aux éditions Serpenoise 


 14/02/2008 : NAPOLEONE FASTO IMPERIALE - I Tesori della Fondation Napoléon


ROME (ITALIE) - MUSEO NAPOLEONICO 
ILE D'ELBE (ITALIE) - MUSEO NAZIONALE DELLE RESIDENCE NAPOLEONICHE
 
C'est avec les Trésors de la Fondation Napoléon que le Museo napoleonico de Rome choisit d'inaugurer ses nouvelles salles d'expositions temporaires en 2008. Par son modernisme et son raffinement, la scénographie mit admirablement en valeur les chefs-d'oeuvre de la collection, ainsi que ceux prêtés par le musée de l'Armée et le musée national de Malmaison, fidèles partenaires de la Fondation Napoléon.
Pour la seconde étape de cette collaboration franco-italienne, l'Ile d'Elbe accueillit l'exposition dans ses merveilleux musées napoléoniens, le Palazina dei Mulini, résidence officielle de Napoléon à Portoferraio, et la Galleria Demidoff, aux pieds de la Villa San Martino. Plus de 70 000 visiteurs n'hésitèrent pas à délaisser les plages paradisiaques de l'Ile pour venir admirer les Trésors de la collection !

Lieux : Museo napoleonico, Rome et Museo nazionale delle residenze napoleoniche, Portoferraio, Ile d'Elbe
Dates : Rome 15 février - 25 mai 2008 ; Ile d'Elbe 12 juin - 12 septembre 2008
Commissariat : Bernard Chevallier, Giulia Gorgone, Karine Huguenaud, Roberta Martinelli, Maria Elisa Tittoni
Scénographie : Rome - Piercarlo Crachi ; Ile d'Elbe - Piero Castri (Opera Laboratori Fiorentini Spa)
Catalogue : en italien, disponible chez Sillabe.

 23/10/2007 : NAPOLEON EMPEREUR ENTREPRENEUR


Lorient (France) - Chambre de commerce et d'industrie, 2007

La Chambre de Commerce et d'Indusrie du Morbihan, créée à Lorient  par un décret impérial du 30 septembre 1807, fêta son bicentenaire en proposant une exposition conçue par la Fondation Napoléon.
A partir d'objets prestigieux de sa propre collection, la Fondation Napoléon évoqua à travers cette manifestation l'action de l'Empereur en faveur du commerce et de l'industrie. Des prêts des Archives nationales, des archives du ministère des Affaires étrangères et de la bibliothèque-musée Marmottan vinrent compléter cette exposition, tandis qu'une scénographie originale transformait le grand hall Art Déco du batiment officiel en tente de campagne napoléonienne.

Lieu : Chambre de Commerce et d'Industrie du Morbihan, Lorient
Date : 23 octobre - 23 novembre 2007
Commissariat : Karine Huguenaud
Scénographie : Pierre Combe

 11/02/2007 : NAPOLEON, TRIKOLORE UND KAISERADLER UBER RHEIN UND WESER


Wesel - Minden (Allemagne) - Preussem Museum, 2006
 
A l'initiative du Preussen Museum de Wesel et de Minden (Nord Rhein Westphalie), les chefs-d'oeuvre de la Fondation furent présentés avec quelques pièces exceptionnelles provenant des collections du musée de l'Armée et du musée national de Malmaison, ainsi que de nombreux prêts issus des musées allemands et russes.
Cette exposition de plus de 500 oeuvres mettait en lumière la personnalité de Napoléon, homme d'Etat et homme de guerre, tout en offrant un éclairage particulier sur l'organisation et l'histoire du Grand duché de Berg et du royaume de Westphalie. Elle faisait de plus une place importante à l'évocation de la vie dans les provinces du Rhin durant la domination impériale.
 
Lieu : Preussen Museum, Wesel - Minden
Dates : 14 février - 14 juin 2006
Commissariat : Bernard Chevallier, Karine Huguenaud, Veit Veltzke

 27/10/2006 : BICENTENAIRE DE L'ENTREE DE NAPOLEON A BERLIN


 
Berlin (Allemagne), Ambassade de France, 2006

A l'occasion de ce bicentenaire, l'Ambassade de France en Allemagne s'adressa à la Fondation Napoléon pour concevoir une exposition présentée dans les locaux mêmes de l'ambassade, Parizer Platz, face à la porte de Brandebourg. Une trentaine d'objets et de documents historiques provenant des archives du Ministère des Affaires étrangères, de la collection de la Fondation Napoléon et de quelques fonds privés français et allemands, évoquèrent les relations de Napoléon et de la Prusse. Parmi les pièces les plus importantes figuraient l'acte de renonciation de François II au titre d'Empereur romain germanique en date du 6 août 1806 ou le traité portant création de la Confédération des États du Rhin le 12 juillet 1806.

Lieu : Ambassade de France, Berlin
Dates : 27 octobre - 27 novembre 2006
Commissariat : Karine Huguenaud, Thierry Lentz

 14/02/2006 : NAPOLEÓN


Monterrey (Mexique), Museo del Vidrio, 2006

Après Sao Paulo et Paris, c'est à Monterrey, capitale de la province du Nuevo Leon au Mexique, que la Fondation Napoléon présenta ses collections exceptionnellement complétées par des prêts du musée de l'Armée et du musée national des châteaux de Malmaison et de Bois Préau. Quelques chefs-d'oeuvre, rarement présentés hors de France, traversèrent l'Atlantique parmi lesquels, objet symbolique entre tous, un chapeau de Napoléon. L'uniforme du général Bonaparte porté lors de la bataille de Marengo, le tableau de Delaroche, Napoléon Ier à Fontainebleau le 31 mars 1814, véritable icône de la peinture napoléonienne, de nombreux souvenirs de Joséphine, participèrent largement au succès d'une exposition qui, tout comme à Jacquemart-André, menait le visiteur du faste de la Cour impériale à l'émouvante simplicité de la vie en exil à Sainte-Hélène. 

Lieu : Museo del Vidrio, Monterrey
Dates : 14 février - 14 juin 2006
Commissariat : Bernard Chevallier, Karine Huguenaud
Scénographie : Marta Pineyro, Armando Posada 


 27/09/2004 : TRESORS DE LA FONDATION NAPOLEON - Dans l'intimité de la Cour impériale


Paris (France), Musée Jacquemart-André, 2004

Pour célébrer le bicentenaire du Sacre de Napoléon, le musée Jacquemart André accueillit pendant plus de sept mois une sélection de 200 oeuvres de la collection justement baptisée Les Trésors de la Fondation Napoléon. Dans ce somptueux hôtel particulier du XIXe siècle abritant les chefs-d'oeuvre réunis par les époux André, les Trésors trouvèrent un écrin à leurs dimensions, magnifié par une scénographie élégante ressuscitant l'esprit du Premier Empire.
A travers six sections, le visiteur était convié à un véritable voyage dans le temps, de l'éclat de la Cour impériale à l'humble vie de l'Empereur exilé. Mettant en lumière le fastueux art de vivre d'une époque et le formidable épanouissement des arts décoratifs, l'exposition dévoilait le quotidien de la société impériale et s'attachait à une approche plus intime de Napoléon.

Lieu : musée Jacquemart André, Paris
Dates : 27 septembre 2004 - 3 avril 2005 (prolongation jusqu'au 24 avril)
Commissariat : Bernard Chevallier, Karine Huguenaud, Nicolas Sainte-Fare-Garnot
Scénographie : Michel Albertini
Catalogue : en français, disponible chez nouveau monde éditions.

 24/08/2003 : NAPOLEÃO


Sao Paulo  (Brésil) - FAAP, 2003
 
Première exposition réalisée par la Fondation Napoléon, Napoleão fut aussi la première grande manifestation en Amérique du sud à évoquer l'exceptionnel destin de l'Empereur. Conçue autour des pièces majeures de la collection de la Fondation Napoléon, pour la plupart présentées ici pour la première fois, l'exposition rassemblait sur 1800 m² quelque 350 oeuvres prêtées par les plus grands musées français et brésiliens.
Les musées de l'Armée, des Arts Décoratifs, Carnavalet, de la Légion d'honneur, du Louvre, le palais Galliera, le musée Masséna de Nice, les châteaux de Fontainebleau, de Malmaison et Bois-Préau, de Versailles et des Trianons, la Fundaçao Biblioteca Nacional, les Museu Historico Nacional et Museu Nacional de Belas Artes de Rio de Janeiro, contribuèrent ainsi à la réussite d'une exposition à la scénographie spectaculaire.

Un succès salué par 200 000 visiteurs.
 
Lieu : Museu de Arte Brasileira - Fondaçao Armando Alvares Penteado, Sao Paulo
Dates : 24 août - 2 novembre 2003
Commissariat : Bernard Chevallier, Karine Huguenaud, Maria Izabel Branco Ribeiro, Thierry Lentz
Scénographie : Michel Albertini
Catalogue : réalisé par Bernard Chevallier, Karine Huguenaud et Thierry Lentz, le catalogue bilingue français-brésilien est consultable à la bibliothèque Martial Lapeyre.  

 
 
 

Retour page d'Accueil

Retour page de Section

Imprimer

 
 

 

 

 
   
 
 

Haut de page

 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800