Livres numériques, documents numérisés, brochures numérisées, provenant de la Bibliothèque de la Fondation Napoléon : voir les nouveautés !
IN ENGLISH

Reconnue d'utilité publique en 1987, la Fondation Napoléon encourage la recherche
en Histoire des périodes napoléoniennes, du Consulat, du Premier et du Second Empire,
favorise l'accès aux connaissances, et participe à la sauvegarde du patrimoine napoléonien.


anglegauche angledroit
 
 

ÉDITIONS DE LA FONDATION NAPOLÉON

Soucieuse de favoriser l'accès du public à des textes et des études de qualité, la Fondation Napoléon édite des livres dans la Bibliothèque Napoléon.

Pour tout renseignement sur les ouvrages édités et sur le programme d'édition de la Fondation Napoléon, vous pouvez prendre contact auprès de M. Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon :

Fondation Napoléon
M. Thierry Lentz
7 rue Geoffroy Saint-Hilaire
75005 Paris

Tél. + 33 (0)1 56 43 46 00 ou lentz(at)napoleon(point)org.


Robert Ouvrard, Le congrès de Vienne (1814-1815). Carnet mondain et éphémérides

Robert Ouvrard, <i> 
                  Le Congrès de Vienne</i>, Nouveau Monde Editions-Fondation Napoléon, 2014 Après l'abdication de Napoléon Ier le 11 avril 1814, puis la signature du traité de paix avec la France le 30 mai, Vienne allait accueillir pendant un an le Congrès destiné à redéfinir la carte de l'Europe et de nouveaux rapports de force.
Et c'est tout autant, comme le montre Robert Ouvrard, dans les fêtes et distractions, que dans les réunions diplomatiques, que se feront les négociations politiques.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, octobre 2014,
Série Études, 26 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


Pierre Folliet, Charles Pierre François Augereau (1757-1816) - Le maréchal révolutionnaire de Napoléon

Pierre Folliet, Charles Pierre François Augereau (1757-1816) - Le maréchal révolutionnaire de Napoléon, Nouveau Monde Editions-Fondation Napoléon, 2013 Augereau est un des grands oubliés de l'histoire napoléonienne ; pire, l'historiographie, de l'époque et jusque très récemment, le présente comme traître à la cause de l'Empereur.
Pierre Folliet remet en cause cette réputation en s'appuyant sur les faits tels que les archives militaires les démontrent : on ne se hisse pas jusqu'au rang de maréchal sans raison. L'image du « déserteur de Lyon » est désormais plus équilibrée, grâce à cette biographie qui rétablit la carrière brillante de ce parisien révolutionnaire acquis à la cause impériale.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, juin 2014,
Série Études, 26 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


Juliette Glikman, La monarchie impériale. L'imaginaire politique sous Napoléon III

Juliette Glikman, La monarchie impériale. L'imaginaire politique sous Napoléon III, Nouveau Monde Editions-Fondation Napoléon, 2013 Napoléon III, qui a régné sur la France de 1852 à 1870, a initié une monarchie ressuscitée par le vote populaire. À rebours de certaines idées reçues, ce livre montre que le Second Empire n'est pas un simple césarisme consenti par des citoyens immatures. Louanges, acclamations, adresses participent à l'enracinement de la dynastie. Invoquant les principes de 1789, ce système héréditaire se décline sous les traits originaux d'une « démocratie impériale » qui allie la foi monarchique et le droit du peuple, le trône de Clovis et l'urne électorale. L'empereur, véritable « prophète élu », dépasse la -stature du sauveur charismatique pour endosser la figure du souverain, père protecteur et prince de justice. Doté d'une aura merveilleuse, il redonne vie à la patrie meurtrie par un demi-siècle de luttes civiles.
Dépassant la désignation plébiscitaire, l'imaginaire impérial promeut la renaissance d'une dynastie providentielle au coeur du XIXe siècle français.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, octobre 2013,
Série Études, 26 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


Hervé Drévillon, Bertrand Fonck, Michel Roucaud (sous la dir.) : Guerres et armées napoléoniennes. Nouveaux regards

Guerres et armées napoléoniennes. Nouveaux regards La diversité des études rassemblées dans ce recueil témoigne du renouvellement des recherches historiques sur la Grande Armée et de la guerre napoléonienne : dialogue interdisciplinaire, notamment entre l'histoire et l'anthropologie ; nouvelles échelles d'analyse (prise en compte de l'individu et à l'extrême de la campagne, et plus de la seule bataille) ; échanges internationaux mettant à jour des logiques multinationales ou transnationales ; renouvellement des sources mais aussi de la lecture des sources traditionnelles... Ce recueil rassemble les interventions du colloque des 30 novembre et 1er décembre 2012, organisé à l'Ecole militaire de Paris et au Château de Vincennes, par le Service historique de la Défense, avec le concours de l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole militaire et de la Fondation Napoléon, et avec le soutien de l'Ecole de guerre.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, octobre 2013,
Série Études, 29 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


François Houdecek, Chantal de Loth, Emmanuel de Waresquiel (préf.) : De l'Empereur au Roi. Correspondance d'Eugène de Roussy 1806-1830

Correspondance d'Eugène de Roussy 1806-1830, par François Houdecek À travers les 159 lettres de cette correspondance familiale, datées de 1806 à 1830, nous suivons Eugène de Roussy, jeune noble cévenol, dans ses pérégrinations militaires de la Pologne à l’Italie en passant par l’Autriche. Ces lettres sont une plongée dans l’intimité de la Grande Armée où les exercices, la vie de caserne et la formation des conscrits tiennent plus de place que les charges héroïques. Avec les gendarmes d’ordonnance puis le 28e régiment de dragons, Eugène de Roussy fit toutes les campagnes de l’Empire et combattit notamment à Friedland, à Wagram et à la Moskova. Rallié à Louis XVIII contre Napoléon, il vécut les Cent-Jours dans les rangs des royalistes du Midi et participa aux troubles dans le Gard à l’été 1815. Après cette date, intégré dans la garde royale, il servit jusqu’en 1830 dans la proximité des souverains. Lors de la révolution de juillet, il accompagna Charles X dans son voyage d’exil vers Cherbourg, dont il livre un témoignage inédit et plein de vérité.
Sa correspondance est avant tout la mise en lumière du parcours social et politique d’un officier issu de la noblesse de province. Successivement au service de Napoléon Ier, Louis XVIII et Charles X, il a servi avec honneur tout en restant fidèle à ses idées royalistes et en s’engageant finalement pour la cause monarchique. À travers ses lettres, resurgit également tout un pan de la société de l’Empire : la noblesse d’Ancien
François Houdecek est chargé de l'édition de la Correspondance générale de Napoléon Bonaparte, à la Fondation Napoléon. Descendante d’Eugène de Roussy, Chantal de Loth est passionnée par l’étude des archives privées familiales. Elle n’a de cesse de les valoriser poursauvegarder ce patrimoine.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, juin 2012,
Série Biographies, 25,35 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


Fabien Menant : Les députés de Napoléon

Les députés de Napoléon, par Fabien Menant Les députés de Napoléon n'ont pas laissé un aussi grand souvenir que ses généraux ou ses conseillers d'Etat. Le Corps législatif apparaît comme le parent pauvre des institutions napoléoniennes, et il conserve encore aujourd'hui son épithète de « corps des muets » - qualifiant une assemblée qui, votant les lois sans les discuter, ne semblait avoir eu aucune influence sur le gouvernement de 1799 à 1815 et qui, aux yeux de Thiers, était composé de « fatigués obscurs ».
Injuste oubli, discrédit immérité : des personnalités comme Grégoire, Lainé et Fontanes prennent des décisions qui pèsent sur le sort de la France, tandis que des députés moins célèbres veillent à ce que Napoléon respecte les principes de la Révolution, avant de se prononcer, face à la défaite du régime impérial, pour la déchéance de l’Empereur. Issus pour la plupart des nouvelles élites, les députés de Napoléon renforcent l’influence de celles-ci sous le Consulat et l’Empire, préfigurent les couleurs des assemblées de la monarchie censitaire et fondent un parlementarisme moderne.
Dernière des assemblées révolutionnaires, le Corps législatif fut la première assemblée de la France des notables, dont cet ouvrage nous fait découvrir tous les aspects de ses fondements institutionnels à la vie quotidienne de ses 1 461 députés.
Docteur en histoire et lauréat de la Fondation Napoléon, Fabien Menant est maître de conférences à l'Institut d'études politiques de Paris.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, avril 2012, Série Etudes, 512 p., 34,50 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


Jean-Claude Banc : Montalivet. L'homme de confiance de Napoléon.

Biographie de Montalivet (1766-1823), l'homme de confiance de Napoléon, par Jean-Claude Banc Montalivet compte au nombre des rares ministres de Napoléon qui n’ont jamais fait l’objet de la moindre biographie. Il est pourtant, sans conteste, un de ceux qui l’ont fréquenté le plus longtemps, puisqu’ils ont partagé, de 1785 à 1815, 30 ans de succès et de désillusions. Issu d’une famille bourgeoise originaire du Royans, Montalivet, après un court passage dans l'armée, fait des études de droit. Conseiller à 19 ans au Parlement de Grenoble, il rencontre Bonaparte à Valence en 1785 et lui restera fidèle jusqu’en 1815. Il sera désigné par Napoléon, maire de Valence, commissaire du Directoire de la Drôme puis commissaire ordonnateur adjoint à l’armée d’Italie. Nommé préfet de la Manche en 1801 puis de Seine et Oise en 1804, il entre au Conseil d’État en 1805 avant de prendre la direction générale des Ponts et Chaussées en 1806. Sa fidélité indéfectible lui vaut d’être fait comte de l’Empire en 1808 et ministre de l’Intérieur en 1809. Fidèle parmi les fidèles, il accompagne l’Impératrice Marie-Louise à Blois en 1814 comme secrétaire de la Régence et devient, pendant les Cent-Jours, intendant général de la Couronne.
Collaborateur régulier de revues historiques réputées, Jean-Claude Banc est l’auteur de nombreux articles sur les principaux personnages civils et militaires de la Révolution et de l’Empire. Il a publié Vie et Exploits du Général Championnet et le Dictionnaire des Maréchaux de Napoléon.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2011, Série Biographies, 300 p., 25 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


Thierry Lentz (dir.) : 1810. Le tournant de l'Empire

1810. Un tournant de l'Empire de Napoléon, études sous la direction de Thierry Lentz L'année 1810 peut sembler être une année vide, dans le règne foisonnant de Napoléon. Il ne livre pas de grandes batailles, n'engage pas de grandes réformes, ne saisit pas l'importance d'une crise économique naissante. Le seul événement notable est le mariage de l'Empereur et Marie-Louise. Il constitue cependant un tournant bien plus marqué qu'on a bien voulu le dire et Napoléon le laisser croire. L'union franco-autrichienne alourdit en effet le contentieux entre la France et la Russie. Elle sauve l'Empire des Habsbourg du démembrement envisagé après Wagram. Elle renforce le caractère monarchique d'un régime considéré jusque-là comme une dictature de salut public. Par ailleurs,l'Empereur laisse Bernadotte devenir héritier du trône de Suède et ne passe pas en Espagne comme il devait le faire pour reprendre en main la Péninsule. Par son divorce et son remariage, il brave enfin le pape. Telles sont quelques-unes des répercussions du mariage de Napoléon avec la fille de François Ier. Ils montrent que toutes les pièces de la machine infernale qui emportera l'Empire en 1814 sont en train de s'ajuster en cette année 1810.
Ce volume rassemble les interventions du colloque des 8 et 9 juin 2010, organisé par La Fondation Napoléon et le Souvenir napoléonien, et tenu au Centre des Archives diplomatiques à La Courneuve.
Détail des intervenants et des sujets traités : cliquez ici.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2010, Série Etudes, 419 p., 49 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


 Louis Madelin : FouchÉ

Fouché, ministre de la Police de Napoléon, biographie par Madelin Louis Madelin (1871-1956), livre en 1901 LA biographie de Fouché, tirée de sa thèse de doctorat d'Histoire. Il est le premier à avoir abordé, de manière scientifique, la vie et la carrière du ministre de la Police de Napoléon. Au-delà de la légende noire, l'historien a cherché à comprendre la cohérence d'un itinéraire, longtemps qualifié d'opportuniste. Madelin ne cèle pas les coins d'ombre du personnage, ses manœuvre et ses coups tordus, mais il entend surtout mettre l'accent sur l'unité d'un homme qui, au-delà de ses revirements politiques, a conservé intacte sa volonté de consolider les acquis de la Révolution française.
Cet ouvrage, déjà paru en 2002, en 2 tomes, dans la collection "La Bibliothèque Napoléon", série "Grands historiens", est publié ici dans une version poche très réussie et agréable à lire.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2010, Collection "Opus magnum", 950 p., 29 € prix indicatif.
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

Annie Jourdan (dir.) : Louis Bonaparte, roi de Hollande

Louis Bonaparte, roi de Hollande, frère de Napoléon, études biographiques sous la direction d'Annie Jourdan Adulé de Napoléon Ier dans sa jeunesse, Louis Bonaparte a longtemps été un frère docile. Ses malheurs domestiques avec la brillante, mais superficielle, Hortense de Beauharnais ont conforté l'image terne qu'a brossée de lui une postérité fort sévère pour la famille Bonaparte. Face au grand Napoléon, à son génie et à sa gloire, Louis le mélancolique fait bien triste figure. On en oublierait presque la période la plus passionnante de sa vie, quand il fut nommé roi de Hollande par un empereur désireux d'imposer sa loi en Europe et d'abattre la puissance britannique.
Assis sur le trône au printemps 1806, Louis conquiert sa véritable identité et s'avère un Bonaparte pur sang. Autoritaire, voire autocrate, travailleur énergique, esprit curieux et éclairé, comme son frère aîné, il veut tout savoir, tout diriger et tout entreprendre.
Mais Napoléon n'entend pas que la Hollande soit indépendante. Déchiré entre ses devoirs de frère et ceux de souverain, Louis ralliera les Hollandais au régime monarchique et sera considéré comme un "bon roi", attentif au sort de ses sujets.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2010, Série Biographies, 510 p., 26 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


Jacques Le Coustumier : Le siège de Metz de 1814

Le siège de Metz en 1814, étude de Jacques Le Coustumier Durant l'hiver 1814, alors que l'Empire s'écroule, la ville de Metz est assiégée. Le général Durutte, surnommé le "petit brave", organise avec brio une défense de 85 jours, dans des conditions extrêmes. Instaurant une synergie confiante entre les Messins et les dirigeants de la ville, ce patriote se démultiplie, recense, informe, affiche et ordonne. Cinq cohortes de gardes nationaux sont rassemblés et ses lieutenants conduisent des raids fructueux chez l'ennemi. Celui-ci se fait pourtant de plus en plus menaçant pour la France, de même que le typhus qui sème la mort dans Metz. Isolée et meurtrie, la ville fera preuve d'une détermination sans faille et réussira à conserver son intégrité jusqu'à l'abdication de Napoléon.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2009, Série Études, 346 p., 26 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


Robert Ouvrard : 1809. Les Français à Vienne. Chronique d'une occupation

Vienne et Napoléon en 1809, la campagne d'Autriche, par Robert Ouvrard Le 14 mai 1809, quelques années après la première prise de la capitale des Habsbourg, Napoléon est de retour à Vienne. Ce sont ces longs mois d'occupation française en Autriche dont Robert Ouvrard a rédigé la chronique. Il y mêle, par une mise en scène pertinente, les témoignages français et autrichiens puisés dans les correspondances et les mémoires de l'époque. On découvre ainsi les privations dont sont victimes les habitants les plus pauvres, dans les campagnes et dans les villes, et les pillages et exactions de toutes sortes que subissent les Autrichiens, soumis à l'occupant.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2009, Série Études, 330 p., 26 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


Abel Douay, Gérard Hertault : Napoléon III et la Roumanie

Napoléon III et la Roumanie, par Abel Douay et Gérard Hertault " Chaque Roumain a deux patries ; la seconde c'est la France. " Ainsi s'exprimait à la fin du XIXe siècle Ion Bratianu, Premier ministre du royaume de Roumanie. En effet, dès 1840, de jeunes Roumains émigraient à Paris et, au sein des Loges maçonniques de la capitale française, préparaient avec enthousiasme la révolution de 1848. Tous devaient s'affirmer plus tard comme de grands politiciens et de grands hommes d'Etat, et oeuvrer avec l'aide de Napoléon III à l'édification de la Roumanie moderne. Les manuels d'histoire roumains se souviennent du congrès de Paris de 1856, voulu et organisé par Napoléon III et Alexandre Walewski, mais aussi de l'entrevue d'Osborne de 1857, qui permit de réaliser l'union de la Moldavie et de la Valachie, puis la double élection du prince Cuza en 1859. L'action des loges maçonniques et la sollicitude de l'empereur vis-à-vis de ce pays furent-elles constantes durant toute cette période. La Roumanie devait en être reconnaissante par l'engagement d'un certain nombre de ces fils aux côtés des Français, en 1870 et 1914.
Cet ouvrage est complété de cartes, et de tableaux généalogiques de deux familles roumaines étroitement liées à l'histoire de leur pays, les Ghika, et les Bibescu (dont un tableau des liens avec les maréchaux du Ier Empire), de listes des membres de loges maçonniques roumaines, et d'une chronologie détaillée (1798-1881).

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2009, Série Études, 535 p., 49 € prix indicatif (couv. cartonnée)
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


ALFRED-AUGUSTE ERNOUF, MARET, DUC DE BASSANO

Maret duc de Bassano, ministre et négociateur pour Napoléon, biographie par A.-A. ErnoufCritiqué par Talleyrand (« Je ne connais qu'un homme plus bête que Maret, c'est le duc de Bassano ») et dépeint sous des traits peu flatteurs par Thiers dans son Histoire du Consulat et de l'Empire, Hugues–Bernard Maret (1763-1839) fut pourtant l'un des pivots essentiels du régime napoléonien pendant prés de quinze ans. Fils de médecin, avocat, diplomate et journaliste, il est nommé en 1799 secrétaire général des consuls et entame une ascension fulgurante. Secrétaire d'Etat ayant rang de ministre, il est la plaque tournante du gouvernement napoléonien et en recueille les fruits par des dotations, des décorations et des titres : comte de l'Empire, puis duc de Bassano en 1809. Son passé de diplomate justifie encore que l'Empereur l'emploie dans les grandes négociations (Presbourg, Tilsit, Bayonne) avant de lui confier pour un temps le ministère des relations extérieures. Sa carrière se poursuit à la chute de l'Empire, d'abord dans les rangs des bonapartistes les plus affirmés, puis dans les cercles du pouvoir de la monarchie de Juillet. Louis-Philippe tente même sans succès d'en faire son président du Consiel.
Travailleur acharné et homme d'autorité, Maret reste pour la postérité l'un des plus fidèles serviteurs de Napoléon et une figure méconnue de l'épopée.

Historien et écrivain français, Alfred-Auguste Ernouf (1817-1889) est l'auteur de nombreux ouvrages et de biographies comme celles de Denis Papin, sa vie et son oeuvre et de Ludwig van Beethoven.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2008, Série Biographies, 608 p., 30 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


Jean-Marc Lafon : L'Andalousie et Napoléon. Contre-insurrection, collaboration et résistances dans le midi de l'Espagne (1808-1812)

L'Andalousie et Napoléon, la campagne d'Espagne, étude par Jean-Marc Lafon, boursier de la Fondation Napoléon Eté 1808, l'Andalousie est à la pointe de l'insurrection contre l'occupant français et le théâtre d'une violence continuelle : violence clandestine ou officielle, violence des combats, des pillages, des destructions ou encore atrocités commises sur les soldats français… Pourtant, à peine deux ans plus tard, un accueil triomphal est réservé à Joseph Bonaparte, roi d'Espagne. Comment un tel revirement a-t-il pu se mettre en place ?
A travers cette étude fouillée et circonstanciée, fruit d'une thèse pour laquelle l'auteur reçut une bourse de la Fondation Napoléon en 2001, Jean-Marc Lafon montre comment les responsabilités militaires ont pu mettre en oeuvre une politique ciblée afin d'éviter de reproduire les erreurs de la guerre de Vendée.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Editions, 2007, Série Études, 590 p., 49 € prix indicatif (couv. cartonnée)
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


 Gilles Avril : L'Anti-NapolÉon. MÉmoires et papiers inÉdits du chanoine Apuril du Pontreau

Anti-Napoléon, le chanoine Apuril du Pontreau, mémoires Voici le témoignage inédit et savoureux d'un opposant irréductible à la Révolution et à l'Empire. Il fut l'un de ces nombreux prêtres "sans grade" qui, en fuite ou exilés de France au moment des persécutions antireligieuses, ont refusé d'y revenir au moment du Concordat et se sont enfermés dans une opposition de principe, ici verbalement violente.
On pourrait s'étonner que La Bibliothèque Napoléon accueille un tel ouvrage, farouchement antibonapartiste et, au premier abord, d'une grande "mauvaise foi".

Justement, ces textes nous aident à mieux comprendre les fondements idéologiques d'une opposition à Napoléon encore assez mal connue, celle du bas-clergé, et de faire entrer Noël-Antoine Apuril du Pontreau dans la cohorte des auteurs de mémoires sur le Consulat et l'Empire.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2006, Série Sources, 212 p., 29 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


Le général Gourgaud, un fidèle de Napoléon Jacques MacÉ : Le général Gourgaud

Général Gourgaud (1783-1852), biographie par Jacques MacéPolytechnicien et artilleur, issu d'une célèbre famille d'artistes, gaspard Gourgaud a participé jusqu'en 1811 aux campagnes de la Grande Armée. Il devient le premier officier d'ordonnance de Napoléon Ier et lui sauve la vie à deux reprises, à Moscou en 1812, puis à Brienne en 1814. Après la défaite de Waterloo et l'abdication, il obtient le droit d'accompagner l'Empereur à Sainte-Hélène, mais son caractère ombrageux et ses emportements le mettent en conflit avec ses compagnons.
Les conditions de son départ de Sainte-Hélène en 1818 ont donné lieu à de vives polémiques depuis près de deux siècles. Ayant eu accès à des sources jusque-là inexploitées, Jacques Macé, grand spécialiste de Sainte-Hélène, fait le point et offre la biographie passionnante d'un personnage haut en couleur.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2006, Série Biographie, 354 p., 25 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.


 Abel Douay, Gérard Hertault : Franc-maçonnerie et sociÉtÉs secrÈtes contre NapolÉon. Naissance de la nation allemande

Franc-maçonnerie sous le Premier Empire de Napoléon, étude d'Abel Douay et Gérard Hertault Parmi les nombreux États que comptait l’Allemagne en 1803, seule la Prusse pouvait espérer jouer un rôle. Mais le 14 octobre 1806, les victoires françaises d’iéna et d’Auerstedt révélèrent l’état de décomposition du pays dirigé par Frédéric-Guillaume III, monarque conservateur et indécis. Or sept ans plus tard, la Prusse prenait une part éclatante dans la bataille des Nations à Leipzig. Comment ce retournement de situation a-t-il été possible ? Simplement grâce à l’éveil d’une nation galvanisée par la religion de Luther – facteur de cohésion -, par une langue qualifiée d’essence divine – facteur d’unité – et, ironie du sort, par les idées de la Révolution française !

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2005, Série Études, 463 p., 26 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Emmanuel de Waresquiel : Lettres d'un lion : correspondance inédite du général Mouton, comte de Lobau, avec son épouse (1812-1815)

Georges Mouton (1770-1838), comte de Lobau, aide de camp de Napoléon, lettres commentées par Emmanuel de Waresquiel Georges Mouton (1770-1838) est un des principaux protagonistes de l'épopée impériale. Sous le Consulat, il est, aux yeux de Bonaparte, "le meilleur colonel qui ait jamais commandé un régiment de Français." A la fin de l'Empire, devenu général de division, il remplace Soult à la tête de la Garde en juillet 1813 et commande successivement les 1er (à Dresde) et 6e corps (à Waterloo) de la Grande Armée. Il est devenu l'un des plus anciens aides de camp de Napoléon. Emmanuel de Waresquiel, l'un des meilleurs spécialistes de l'histoire de la première moitié du XIXe, nous présente ici un extrait passionnant et vivant, tout empreint de tendresse, des lettres du général Mouton à celle qu'il avait épousée sur "ordre" de Napoléon, Félicité d'Arberg. Un mariage politique qui se transforma en une belle histoire d'amour.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2005, Série Biographie, 206 p., 25 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Pierre Charrier : Le maréchal Davout

Davout (1770-1823), prince d'Eckmühl, un maréchal de Napoléon, biographie par Pierre Charrier Louis Nicolas Davout (1770-1823), duc d'Auerstaedt, prince d'Eckmühl, n'avait pas jusqu'à ce jour une biographie digne de sa carrière militaire (il est le seul maréchal du Premier Empire, avec Suchet, à être demeuré invaincu) et de ses qualités morales (en témoigne le soutien qu'il apporta à Ney lors de son procès en 1815, soutien qu'il paiera d'une disgrâce sous la Restauration) : après plus de vingt ans de recherches, Pierre Charrier nous livre une biographie de référence sur le célèbre maréchal sur lequel Napoléon put s'appuyer sans défiance, même s'il regrettait son caractère peu accommodant.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2005, Série Biographie, 831 p., 34 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Michel Kérautret : Documents diplomatiques du Consulat et de l'Empire. Tome 3 : Les grands traités de l'Empire (1811-1815)

Livre Traités de l'Empire de Napoléon 1811-1815, présentés par Michel Kerautret Ce 3e et dernier volume couvre la période allant de l'alliance autrichienne à la chute de l'Empire. C'est le temps de l'effondrement, d'abord progressif puis brutal, du système continental rêvé par Napoléon. Campagnes de Russie (1812), d'Allemagne (1813), de France (1814) et de Belgique (1815), chaque guerre est rythmée par des traités. Après avoir dirigé le jeu européen pendant dix ans, la France napoléonienne est contrainte au recul diplomatique et au retour à ses anciennes limites. Pour chaque traité, l'auteur propose une présentation générale sur la situation diplomatique, les négociations et les ratifications.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2004, Série Sources, 336 p., 34 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Michel Kérautret : Documents diplomatiques du Consulat et de l'Empire. Tome 2 : Les grands traités de l'Empire (1804-1810)

Livre Traités de l'Empire de Napoléon 1804-1810, présentés par Michel Kerautret La proclamation de l'Empire et le Sacre ouvrent une nouvelle période dans les relations de la France napoléonienne avec les autres Etats européens. Ce premier volume sur l'Empire couvre une période capitale dans la politique extérieure de la France, à un moment où Napoléon hésite dans le choix de ses alliances. Battue à Austerlitz en 1805, l'Autriche est durement sanctionnée au traité de Presbourg. Ecrasée lors de la fulgurante campagne de 1806, la Prusse est réduite au rang de petite puissance ruinée et occupée. Avec la Russie, défaite elle aussi l'année suivante, l'Empereur des Français retient sa main et pense contracter un partage du monde dans un traité signé à Tilsit mais qui est d'abord imposé au vaincu par son vainqueur. Déjà se profile le spectaculaire renversement de 1810, lorsque, ayant épousé une Habsbourg, Napoléon reprend à son compte la politique de Louis XV, alliance familiale et politique avec la grande puissance centrale. Pour chaque traité l'auteur propose une présentation générale sur la situation diplomatique, les négociations et les ratifications.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2004, Série Sources, 554 p., 34 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Jacques Le Coustumier : Le maréchal Victor

Claude Perrin (1764-1841), dit Victor, maréchal de Napoléon, biographie par Jacques Le Coustumier Parmi les maréchaux de Napoléon, rares sont ceux qui n’avaient fait l’objet d’aucune biographie. Avec Claude Perrin dit « Victor », voici comblé l’un des manques les plus criants de l’historiographie napoléonienne.
Ce solide lorrain, engagé volontaire à dix-sept ans comme canonnier du roi, nommé général de brigade au siège de Toulon le même jour que Bonaparte, lie dès lors son destin à celui du Premier Consul. Après Marengo, Friedland, où il est nommé maréchal, la campagne d’Espagne, il rejoint la Grande Armée en Russie où il s’illustre en assurant le passage de la Bérézina et le sauvetage des dernières troupes françaises. Blessé en mars 1814, il ne participe pas aux intrigues contre l’Empereur à Fontainebleau.
Comme la plupart des autres maréchaux, il fait allégeance au roi et lui restera fidèle pendant les Cent-Jours. Ministre de la Guerre, il reste légitimiste jusqu’en 1830, où il s’oppose à Louis Philippe. Miné par ses blessures, il s’éteint en 1841, trois mois après le retour des Cendres.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2004, Série Biographie, 425 p., 29 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Jean de La Tour : Duroc (1772-1813), Duc de Frioul, grand-maréchal du Palais

Duroc (1772-1813), duc de Frioul, grand-maréchal du Palais de Napoléon, biographie par Jean de La Tour Géraud Christophe Michel Duroc est indissociable de l'aventure personnelle de Napoléon, dont il fut un des plus proches collaborateurs militaires, de l'armée d'Italie à sa mort tragique, le 22 mai 1813.
De lui, le proscrit de Sainte-Hélène disait : "Son service était exact et régulier ; ce n'était que lorsque ma journée était entièrement close et finie, quand je me reposais déjà, que la sienne commençait. Duroc était pur, moral, tout à fait désintéressé pour recevoir, extrêment généreux pour donner." Ses fonctions de grand-maréchal du Palais ne doivent pas faire oublier qu'il fut aussi un remarquable combattant et un excellent diplomate. L'Empereur récompensa ces services par le titre de duc de Frioul. Par sa loyauté et ses compétences, Duroc est une des grandes figures de l'épopée. Cette édition de la biographie publiée en 1913 est présentée par Jacques Jourquin.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2004, Série Études, 202 p., 26 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Alain Pillepich : NapolÉon et les Italiens

Napoléon et les Italiens, étude d'Alain Pillepich Pendant que se déroulait l'extraordinaire carrière de Napoléon Bonaparte, l'Italie a été, sous des formes et des proportions variables, occupée par les armées françaises. Dans sa partie nord-est, une République s'est constitutée à partir de 1796. Elle devint la République italienne dont Bonaparte fut le président, de 1802 à 1805, et le Royaume d'Italie dont Napoléon fut le roi, de 1805 à 1814.
Comment naquit cet Etat ? Quel fut son fonctionnement ? Ses institutions ? Comment les populations se comportèrent-elles à l'égard de ce pouvoir centralisé qui constituait un fait nouveau pour des territoires jusque-là morcelés ? Quelles furent les conséquences sociales mais aussi artistiques de cette période de l'Histoire de l'italie ?
L'auteur, grand spécialiste de l'Italie napoléonienne, répond à ces questions dans une synthèse brillante.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2004, Série Études, 226 p., 23 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Jacques-Olivier Boudon (dir.) : NapolÉon et les lycÉes

Napoléon et les lycées, études sous la direction de Jacques-Olivier Boudon Parmi les fondations durables du Consulat et de l'Empire, le lycée demeure comme l'une des plus symboliques. Pourtant le lycée n'innove que partiellement ; il est en effet l'héritier à la fois du collège de l'Ancien Régime et de l'école centrale érigée sous le Directoire. En revanche, il sert un projet politique précis, former les élites du nouvel Etat. Ce livre propose une série d'études inédites sur les divers aspects de la politique scolaire de l'Empire qui confirme l'importance de la diffusion du savoir pour l'enracinement du régime. A travers son oeuvre scolaire, Napoléon s'affirme comme un homme des Lumières.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2004, Série Études, 389 p., 34 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Louis Madelin : FouchÉ

Louis Madelin (1871-1956), livre en 1901 LA biographie de Fouché, tirée de sa thèse de doctorat d'Histoire. Il est le premier à avoir abordé, de manière scientifique, la vie et la carrière du ministre de la Police de Napoléon. Au-delà de la légende noire, l'historien a cherché à comprendre la cohérence d'un itinéraire, longtemps qualifié d'opportuniste. Madelin ne cèle pas les coins d'ombre du personnage, ses manœuvre et ses coups tordus, mais il entend surtout mettre l'accent sur l'unité d'un homme qui, au-delà de ses revirements politiques, a conservé intacte sa volonté de consolider les acquis de la Révolution française.
Cet ouvrage, déjà paru en 2002 dans la collection "La Bibliothèque Napoléon", série "Grands historiens", est publié ici dans une version poche trèss réussie et agréable à lire.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2010, Collection "Opus magnum".
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Sous la direction de Thierry Lentz : Le Sacre de NapolÉon

Le sacre de Napoléon, études sous la direction de Thierry Lentz Le 2 décembre 1804, Napoléon fut sacré et couronné à Notre-Dame de Paris. Symbolisé par le grand tableau de David, cette cérémonie mythique qui émerveilla les amoureux de la légende, fut d'abord un événement spectaculaire mais ambigu qui interroge encore les historiens. Comment se déroula le Sacre, avec son protocole d'une grande complexité ? L'ouvrage montre qu'il fallut des prodiges d'organisation pour régler la cérémonie dans un délai très bref.
Difficulté augmentée par des négociations sans fin avec l'entourage du Pape sur la place du religieux dans cette solennité qui s'acheva par un serment civil. Si le Sacre ne fut pas l'unique fondement du régime impérial, il sembla nécessaire à Napoléon. Les réactions contrastées de ses contemporains, qui se pressèrent sur le passage du cortège dans Paris, et les témoignages des artistes complètent ce panorama.
Cet ouvrage original, à la fois essai historique et étude de l'iconographie impériale, est illustré de près de 180 œuvres, pour beaucoup rares ou inconnues.
Ont contribué à cet ouvrage : Emilie Barthet, Irène Delage, Peter Hicks, Karine Huguenaud, Chantal Lheureux-Prevot, et Pierre Bontemps.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2003, Hors collection, 192 p., 180 ill., 49 € prix indicatif Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Jean-RenÉ Aymes : L'Espagne contre NapolÉon. La Guerre d'IndÉpendance espagnole (1808-1814)

L'Espagne contre Napoléon. La guerre d'indépendance espagnole 1808-1814, par Jean René Aymes Cet ouvrage analyse les multiples réactions du peuple espagnol sous l'occupation napoléonienne, et les affrontements qui suivirent. Légèrement frondeur, il malmène quelques idées convenues, par exemple l'unanimité héroïque des Espagnols, et cherche les raisons de l'échec napoléonien en Espagne. Apparaissent du côté français, méconnaissance de la réalité ibérique, cynisme, cruauté ; du côté espagnol, regain de l'obscurantisme. L'auteur met l'accent sur le caractère populaire de la lutte. La Guerre d'Indépendance est présentée comme le lieu de rencontre occasionnel du paysan en armes (le guérillero), du poète engagé (Quintana), de l'artiste attentif (Goya), de l'ecclésiastique menant une croisade contre le Français athée.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2003, Série Études, 250 p., 26 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 E. Kretly, Y. Calvi, G. Bodinier : Souvenirs historiques du capitaine Krettly

Souvenirs historiques du capitaine Krettly Publiés pour la première fois en 1839 et jamais réédités depuis un siècle, les Souvenirs du capitaine Elie Krettly font partie des Mémoires d'anciens de la Grande Armée les plus réputés tant pour leur contenu (en raison de la carrière exceptionnelle de leur auteur) que pour un style que, selon Jean Tulard, Alexandre Dumas n'aurait pas renié.
Le journaliste Yves Calvi (France 5, Europe 1), descendant du capitaine Krettly présente cette édition.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2003, Série Témoins, 240 p. 26 € prix indicatif.
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Sylvain PagÉ : NapolÉon et l'AmÉrique du Nord

Napoléon et l'Amérique du Nord, par Sylvain Pagé La Révolution, le Consulat et le Premier Empire marquent un moment fort dans le développement des relations diplomatiques, économiques, intellectuelles et sociales entre l'Amérique du Nord et la France. Pendant plus d'un quart de siècle, de 1789 à 1815, séparés par la distance et par une profonde incompréhension mutuelle, l'Europe et le Nouveau Monde entretiennent des relations parfois cordiales, souvent antagonistes, aux conséquences essentielles pour l'avenir de chacun.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2003, Série Études, 220 p., 26 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Guy Godlewski : NapolÉon à l'île d'Elbe, 300 jours d'exil

Pendant trois cents jours, de mai 1814 à février 1815, Napoléon régna sur un " royaume d'opérette " où l'avaient exilé les Alliés après la campagne de France. Là, à l'île d'Elbe, l'homme qui avait dominé et dirigé l'Europe se conduisit en souverain, réglant minutieusement le gouvernement de quelques kilomètres carrés et de quelques milliers de sujets. Et il s'ennuya beaucoup, si bien que, rapidement, les projets d'évasion et de retour en France furent à l'ordre du jour. Ce sont tous ces aspects que G. Godlewski a étudiés dans ce maître-livre dont J. Tulard écrit dans sa préface que, plus de quarante ans après, " il n'a pris aucune ride et n'a d'ailleurs pas été remplacé ".

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Editions, 2003, Série Grands historiens, 260 p., 29 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 D. Chanteranne, I. Veyrat-Masson : NapolÉon À l'Écran. CinÉma et tÉlÉvision

700 films de cinéma, 300 émissions de télévision : la fascination exercée par Napoléon passe, depuis plus d'un siècle, par le grand et le petit écran. Etude synthétique et cinéphile, la première partie de ce livre retrace les grandes étapes cinématographiques du héros et analyse les options idéologiques ou politiques des réalisateurs. Une seconde partie, de La Caméra explore le temps (1957) à la récente série Napoléon de France 2 (2002), étudie en contrepoint saisissant comment la télévision française s'est à son tour emparée du mythe : documentaires, débats ou feuilletons.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2003, Série Études, 180 p., 23 € prix indicatif
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Michel Kérautret : Les grands traités du Consulat (1799-1804)

Livre Traités diplomatiques du Consulat sous Napoléon 1799-1804, présentés par Michel Kerautret L'avènement de Napoléon Bonaparte ouvrit pour la France une période où les questions diplomatiques eurent une importance capitale, notamment sous le Consulat.
Michel Kérautret présente ici le texte intégral des traités signés par la France, du traité de Bâle (1795) au traité des subsides avec le Portugal (1804). L'auteur propose une présentation générale sur la situation diplomatique, les négociations, les ratifications. Chaque traité est accompagné d'une introduction et de notes explicatives. Une première partie, "l'héritage", est consacrée aux textes en vigueur au moment du coup d'Etat de Brumaire et dont certains avaient été négociés par Bonaparte. Vient ensuite "la pacification", avec les grands textes qui conduisirent la France à la paix générale. La troisième partie, "la mobilisation", rend compte des efforts de la diplomatie consulaire pour préparer les guerres à venir, après la rupture de la paix d'Amiens.
Cet ouvrage est le premier tome d'une série consacrée aux Documents diplomatiques du Consulat et de l'Empire.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2002, Série Sources, 362 p.
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Abel Douay, GÉrard Hertault : Schulmeister. Dans les coulisses de la Grande ArmÉe

Schulmeister, l'espion de Napoléon, dans les coulisses de la Grande Armée, par Abel Douay et Gérard Hertault Rendu célèbre par une série télévisée où il était campé par Jacques Fabbri, Charles Louis Schulmeister est un personnage réel. Il fut le plus fameux espion de l'épopée impériale, une sorte de " James Bond " napoléonien, pour reprendre le mot de Jean Tulard. En quelques années, il passa de l'illégalité aux fonctions les plus officielles (mais discrètes) de la contrebande à la notabilité. Né en pays de Bade et rallié aux armées françaises à la fin de la révolution, il participa, au sein de la Grande Armée, aux campagnes de l'Empire, intoxiquant les états-majors ennemis, ou espionnant leur dispositif. Homme de confiance du général Savary, aide de camp puis ministre de la Police de l'Empereur, Schulmeister occupa encore des fonctions éminentes au sein des forces d'occupation (notamment à Vienne, en 1809), tout en continuant à animer des réseaux efficaces et redoutés.
Un portrait impartial et complet, établi à partir de la consultation de nombreux fonds d'archives publiques et privées, largement inexplorés.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2002, Série Biographies, 350 p.
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Louis Madelin : FouchÉ

Louis Madelin (1871-1956), livre en 1901 LA biographie de Fouché, tirée de sa thèse de doctorat d'Histoire. Il est le premier à avoir abordé, de manière scientifique, la vie et la carrière du ministre de la Police de Napoléon. Au-delà de la légende noire, l'historien a cherché à comprendre la cohérence d'un itinéraire, longtemps qualifié d'opportuniste. Madelin ne cèle pas les coins d'ombre du personnage, ses manœuvre et ses coups tordus, mais il entend surtout mettre l'accent sur l'unité d'un homme qui, au-delà de ses revirements politiques, a conservé intacte sa volonté de consolider les acquis de la Révolution française.
Cet ouvrage paraît dans la collection "La Bibliothèque Napoléon", série "Grands historiens".
Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2002, Série Grands historiens.

Tome 1 : De la République à l'Empire (498 p.) ; tome 2 : Fouché ministre de la Police (498 p.)
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Luigi Mascilli Migliorini : Le mythe du hÉros. France et Italie.

Napoléon. Le mythe du héros, en France et en Italie, par Mascilli Migliorini Après vingt-cinq ans d'événements extraordinaires, l'Europe accepta avec soulagement, mais aussi avec quelques regrets et une certaine inquiétude, la paix qui suivit la chute de Napoléon. Les hommes qui avaient vécu l'Epopée, soldats des guerres de la Révolution et de l'Empire, et les jeunes qui n'avaient pu y participer, s'accommodèrent difficilement d'une époque qui leur sembla, en comparaison, plate et étouffante.
Napoléon devint, dans la mémoire individuelle et collective, le héros qui avait pu offrir aux hommes de son temps la mobilité sociale et une existence souvent hors du commun. A travers son personnage, la culture européenne développa les aspirations héroïques de l'individu, avec en corollaire la nécessité de concilier les mouvements populaires d'égalité et d'identité.
C'est à une réflexion approfondie sur ce "mythe" et ses mutations dans l'Europe romantique que nous convie Luigi Mascilli Migliorini, professeur d'Histoire moderne à l'Institut universitaire oriental de Naples, spécialiste de l'histoire de la culture européenne, de l'époque napoléonienne au romantisme.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2002, Série Études.
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Jacques-Olivier Boudon : Les Élites religieuses À l'Époque de NapolÉon

Les élites religieuses à l'époque de Napoléon, par Jacques-Olivier Boudon Les chefs du clergé catholique, c'est-à-dire les évêques et les grands vicaires, sont éclairés et attachés au gouvernement, déclarait Napoléon Bonaparte devant le Conseil d'Etat en 1804, deux ans seulement après la mise en place de l'Eglise concordataire.
Si l'on connaît assez bien les évêques que Napoléon a popularisés sous la forme des préfets violets, on ne sait quasiment rien de leurs collaborateurs, les vicaires généraux dont le rôle fut pourtant décisif dans la réorganisation de l'Eglise catholique. L'ouvrage de Jacques-Olivier Boudon permet de mieux connaître les élites ecclésiastiques de la France napoléonienne, omniprésentes dans la société, figurant au sacre de Napoléon, comme au baptême du prince impérial. Après une présentation d'ensemble du haut clergé, il offre le portrait des 92 évêques et de 250 vicaires généraux de la France napoléonienne, dans ses frontières de 1802, c'est-à-dire englobant les départements belges et rhénans. Ces parcours individuels, qui plongent dans l'Ancien Régime et traversent la Révolution, font revivre l'une des époques les plus mouvementées de l'Eglise catholique. Ils mettent aussi en valeur l'action de ces hommes qui ont été les principaux animateurs de la reconstruction concordataire, sans négliger les rapports, parfois conflictuels, avec le pouvoir napoléonien.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2002, Série Études, 312 p.
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 La proclamation de l'Empire. Recueil de documents

Proclamation de l'Empire, recueil de documents Cet ouvrage présente des documents inédits sur le débat parlementaire qui précéda la proclamation du Premier Empire par le Sénat, le 18 mai 1804. De la motion Curée au sénatus consulte final, en passant par le discours d'opposition de Carnot et une quarantaine d'autres textes, cet ouvrage de sources permet d'approfondir l'histoire de la proclamation, qui ne se résume pas au sacre, comme chacun le sait. Une présentation, des biographies des intervenants et une bibliographie complètent le premier volume de la série "Sources" de la Bibliothèque Napoléon créée par la Fondation Napoléon et les éditions Nouveau Monde.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2001, 320 p.
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Jean-François Lemaire, Paul FornÈs, Pascal Kintz, Thierry Lentz, Autour de "l'empoisonnement" de NapolÉon

Autour de l'empoisonnement de Napoléon, une étude par Thierry Lentz, Jean-François Lemaire Pascal Kintz et Paul Fornès Dans la série " Etudes " de la Bibliothèque Napoléon, Autour de "l'empoisonnement " de Napoléon est un recueil de quatre textes inédits et importants sur cette affaire complexe. Le docteur Jean-François Lemaire, de l'Institut Napoléon, raconte " l'histoire de l'affaire ", les docteurs Paul Fornès et Pascal Kintz (ceux-là mêmes qui avaient participé à la conférence de presse de M. Ben Weider, en juin 2001) publient le texte de leurs conclusions et répondent à quelques questions complémentaires. Thierry Lentz s'interroge sur la méthode suivie jusqu'à présent par les tenants de la thèse de l'empoisonnement. L'ouvrage est préfacé par le professeur Jean Tulard.

Paris : Éditions de la Fondation Napoléon - Nouveau Monde Éditions, 2001, 140 p.
Pour commander cet ouvrage, consulter le site internet de Nouveau Monde Éditions.

 Collectif : ElÉments d'Étude sur le Conseil d'Etat napolÉonien

En 2000, le Conseil d'Etat et la Fondation Napoléon ont souhaité apporter une contribution conjointe aux commémorations du deuxième centenaire de la création du Conseil d'Etat par la Constitution du 22 frimaire an VIII. Cet ouvrage présente les archives du Conseil d'Etat, les problématiques de recherches, mais aussi la correspondance de Napoléon Ier avec Bigot de Préameneu, ministre des Cultes à partir de 1808, ainsi que les savoureux croquis de ses collègues par l'auditeur au Conseil d'Etat Frédéric Christophe Houdetot. Ce livre, comprenant de nombreuses illustrations, a été édité à l'occasion de la mise en ligne de ces trois fonds sur le site napoleonica.org.
Paris : Éditions Fondation Napoléon, 2000, 159 p., 180 Francs - 27,44 Euros

 Iradj Amini : Napoléon et la Perse

En 1796, le Directoire décidait de reprendre les relations franco-persannes interrompues depuis la Régence. Puis après l'épisode de l'expédition d'Egypte, Napoléon, héritier des ambitions orientales du Premier Consul, décida de conclure un traité avec la Perse en 1807.Le jeu complexe des alliances anglo-russe et franco-russe mit les représentants français en Perse dans une position intenable, alors que Napoléon, accaparé par les théâtres des opérations européens, se détournait de son rêve oriental : à partir de 1809, l'Angleterre resta maître du terrain. Ce sont ces années de diplomatie complexe qui sont étudiées à partir de sources d'archives persanes, françaises et anglaises. Iradj Amini, né en 1935 à Téhéran, a fait des études de sciences politiques, de sociologie et de relations internationales à Washington, Téhéran et Oxford.
Paris : Éditions Fondation Napoléon, 1995, 254 p., 135 Francs - 20,58 Euros

 Barry E. O'Meara : Journal. NapolÉon dans l'exil

O'Meara est le premier médecin personnel de Napoléon à Sainte-Hélène. Sujet britannique, il prend partie peu à peu pour Napoléon et les Français accompagnant l'empereur dans son exil, ce qui le fait rappeler en 1818 en Angleterre par son gouvernement. Son journal, écrit avec le souci de respecter les opinions et les faits dont il fut le témoin privilégié, est un des témoignages essentiels sur les premières années de Napoléon à Sainte-Hélène.
Paris : Éditions Fondation Napoléon, 1993. Tome 1 : 7 août 1815 - 20 avril 1817 (477 p.) ; Tome 2 : 21 avril 1817 - 25 juillet 1818 (454 p.)

 

 
 
 

Retour page d'Accueil

Retour page de Section

Imprimer

L'Edition de la Correspondance générale de Napoléon Bonaparte


 
 
 

Haut de page

 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800