<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Pour vivre sa passion de l’histoire aujourd’hui, un magazine, des jeux et des animations à picorer suivant son humeur, des rencontres avec des personnalités de l’histoire napoléonienne, et des actualités et des informations à suivre chaque jour.

Enrichissements récents :

Quizz : Les grandes réformes sous le Consulat et l'Empire (juill. 2010)
Littérature et poésie : Mémorial de Sir Hudson Lowe, relatif à la captivité de Napoléon à Sainte-Hélène
Mode : Les sous-vêtements féminins sous le Premier Empire
anglegauche angledroit
 
 

CINEMA

 PÉriode 1960 à nos jours

  • WATERLOO, de Sergueï Bondartchouk - 1970



Les soldats de la Grande Armée partent au combat
© Alfonso Arincola / BIFI




Napoléon (Rod Steiger) avant les adieux de Fontainebleau
© Alfonso Arincola / BIFI

 Pays : URSS

 Technique : Couleurs

 Durée : 155'

 Copie VHS : Columbia Tristar Home Video - 1992

 Production : Dino de Laurentiis / Mostfilm

 Scénario : Sergueï Bondartchouk et H. Craig

 Dialogues : Vittorio Bonicelli

 Musique : Nino Rota

 Directeur de la photographie : Armando Nannuzzi

 Résumé : Les Alliés viennent d'entrer à Paris et Napoléon, qui se trouve à Fontainebleau, se voit contraint d'abdiquer. Après des adieux déchirants à son armée, le "petit caporal" est exilé à l'île d'Elbe. Mais au bout de quelques mois, il parvient à déjouer la surveillance de ses bourreaux et à reprendre son pouvoir aux Tuileries. La France doit donc une nouvelle fois se préparer à affronter les armées alliées. C'est le site de Waterloo qui, finalement, sera choisi pour devenir le théâtre des opérations.

 Interprétation : Rod Steiger (Napoléon) ; Christopher Plummer (Wellington) ; Orson Welles (Louis XVIII) ; Ivi Garrani (Soult) ; Sergueï Zakariadze (Blücher) ; Charles Millot (Grouchy) ; Evgeni Samoilov (Cambronne)

 Extrait : « Napoléon. - La Bédoyère, est-ce que vous avez des enfants ?
La Bédoyère. - Oui, sire, j'ai un petit garçon. Un petit garçon pas plus haut que votre botte.
Napoléon. - Aujourd'hui, voudriez-vous l'avoir à vos côtés ?
La Bédoyère. - Oui.
Napoléon. - Et pourquoi ?
La Bédoyère. - Il vous verrait, sire.
Napoléon. - Réellement ? J'ai un fils moi aussi. Je donnerais n'importe quoi pour avoir la joie de le voir, je donnerais mon cour, je donnerais ma vie mais... pas ici. Je ne voudrais pas qu'il voit la bataille qui va s'engager. »

 Critique : Quelle reconstitution ! Jamais on n'avait employé autant de figurants (depuis Kolberg) pour un film retraçant l'épopée napoléonienne. Cette fois, la minutie et le respect des événements sont considérables. Et même si le rôle de Napoléon tenu par Rod Steiger peut paraître trop tourmenté et trop «hollywoodien», si le Wellington de Christopher Plummer est peu crédible ou le Blücher de Sergei Zakariadze plus tourné vers Offenbach que vers Henry Houssaye, l'ensemble finit par emporter l'adhésion. Une reconstitution minutieuse de la plus célèbre des batailles, qui réjouira les passionnés d'uniformologie et les amoureux de la « guerre des carrés ». La bataille de Waterloo comme on ne la reverra sans doute jamais plus.

Fiche : D. Chanteranne (1999-2000)

 

 
 
 

Retour page d'Accueil

Retour page de Section

Imprimer

Fiche précédente

Fiche suivante

 
 
 

Haut de page

 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800