<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Pour vivre sa passion de l’histoire aujourd’hui, un magazine, des jeux et des animations à picorer suivant son humeur, des rencontres avec des personnalités de l’histoire napoléonienne, et des actualités et des informations à suivre chaque jour.

Enrichissements récents :

Vient de paraitre : Les damnés de la République (roman)
A Table : LE NAPOLEON (gâteau russe)
Musique et parole : Interlude musical sur le Premier Empire (discographie)
anglegauche angledroit
 
 

CINEMA

 PÉriode 1920-1940

  • NAPOLEON, d'Abel Gance - 1925

 Pays : France

 Technique : Noir et blanc (muet puis sonore)

 Durée : 195'

 Copie VHS : MPM Production - 1990

 Production : Société du film Napoléon

 Scénario : Abel Gance

 Dialogues : Abel Gance

 Musique : Arthur Honegger

 Directeur de la photographie : Jules Kruger

 Résumé : La bataille de boules de neige du jeune Bonaparte, la rencontre avec Joséphine et la campagne d'Italie : trois instants mémorables de la vie du héros. À chaque instant qui mène Bonaparte vers la gloire, la mort ne cesse de le frôler. La fuite du territoire corse sur une barque mais aussi la prise de Toulon aux Anglais ou la victoire dans les plaines italiennes sont inoubliables mais ont failli emporter le jeune général républicain vers la catastrophe. Heureusement pour lui, à chaque fois, son aigle veille sur sa destinée. Mais Joséphine aussi, dont l'image ne cesse de le hanter.

 Interprétation : Albert Dieudonné (Bonaparte) ; Gina Manès (Joséphine) ; Vladimir Roudenko (Bonaparte enfant) ; Antonin Artaud (Marat) ; Edmond Van Daele (Robespierre) ; Abel Gance (Saint-Just) ; Annabella (Violine) ; Alexandre Koubitzky (Danton) ; Harry Krimer (Rouget de Lisle) ; Philippe Hériat (Salicetti) ; Jean d'Yd (Labussière) ; Robert Vidalin (Camille Desmoulins) ; Max Maxudian (Barras) ; Marguerite Gance (Charlotte Corday) ; Maurice Schutz (Paoli) ; Pierre Batcheff (Hoche)

 Extrait : « Marat. - Quels sont tes projets, Bonaparte ?
Bonaparte. - La libération des peuples asservis, la fusion des grands intérêts européens, la suppression des frontières et... la République universelle. »

 Critique : Le meilleur film qui ait été à ce jour réalisé sur Napoléon. Bien que Gance n'ait pu finir sa gigantesque fresque historique (qui prévoyait plusieurs volets), on reste encore subjugué par la très belle narration et le lyrisme des images. Le rythme est haletant, sans doute du fait des innovations techniques apportées par le réalisateur : caméras sur la selle des chevaux ou sur de petites balançoires, superposition d'images, etc. Quant à la musique de Honegger, magnifique, elle conserve tout son pouvoir de séduction. L'emploi du triple écran avait fait beaucoup, à sa sortie, en 1927, pour la publicité du film. Sans doute maintenant serait-il préférable d'insister sur la rigueur historique de Gance, car rien n'est laissé au hasard. C'est un absolu chef-d'ouvre de fidélité. Gance aimait tellement ce film qu'il en donna de nouvelles versions, notamment quelques années plus tard pour y ajouter le son, élément qu'il avait déjà prévu en 1925 en faisant «articuler» ses acteurs. Albert Dieudonné incarne à la perfection Bonaparte, Gina Manès est une Joséphine troublante et Antonin Artaud restera comme le Marat le plus dramatique de toute l'histoire du cinéma. À voir absolument.

Fiche : D. Chanteranne (1999-2000)

 

 
 
 

Retour page d'Accueil

Retour page de Section

Imprimer

Fiche suivante

 
 
 

Haut de page

 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800