-
IN ENGLISH

Pour vivre sa passion de l’histoire aujourd’hui, un magazine, des jeux et des animations à picorer suivant son humeur, des rencontres avec des personnalités de l’histoire napoléonienne, et des actualités et des informations à suivre chaque jour.

Enrichissements récents :

Musique et parole : Interlude musical sur le Premier Empire (discographie)
Mode : Les sous-vêtements féminins sous le Premier Empire
A Table : LE NAPOLEON (gâteau russe)
anglegauche angledroit
 
 

CINEMA

 PÉriode 1960 à nos jours

  • MADAME SANS-GENE, de Christian-Jaque - 1961

 Pays : France / Espagne / Italie

 Technique : Couleurs

 Durée : 100'

 Copie VHS : Éditions Montparnasse - 1989

 Production : Ciné Alliance / Agata Films / G.E.S.I Cinematografica

 Scénario : Jean Ferry et Christian-Jaque

 Dialogues : Henri Jeanson

 Musique : Angelo Francisco Lavagnino

 Directeur de la photographie : Roberto Gerardi

 Résumé : Le maréchal Lefebvre, ancien soldat de la République, fait partie des troupes qui ont pris les Tuileries. Malgré son prestige, il se fait mener par le bout du nez par sa fiancée Catherine, une ancienne blanchisseuse dont le mauvais caractère n'a désormais d'égal que son irrévérencieuse attitude vis-à-vis des hauts personnages de l'État.

 Interprétation : Julien Bertheau (Napoléon) ; Sophia Loren (Catherine) ; Robert Hossein (Lefebvre) ; Amalia Gade (Caroline) ; Renaud Mary ; Léa Gray

 Extrait : « Catherine. - C'est moi qui lavais votre linge quand vous étiez lieutenant en chambre.
Napoléon. - Hôtel des patriotes hollandais ?
Catherine. - Allez, allez, on est tous les deux. Vous pouvez bien vous souvenir de moi ?
Napoléon. - Non ? Sans-Gêne !
Catherine. - Bonaparte ! »

 Critique : C'est rafraîchissant, sans prétention aucune et interprété avec une réelle conviction par Sophia Loren, Robert Hossein et Julien Bertheau (quel bon Napoléon !). Le réalisateur, Christian-Jaque, qui a signé dix ans auparavant le fameux Fanfan la Tulipe incarné à l'écran par Gérard Philipe, revient donc à un genre qu'il affectionne et dans lequel il excelle. L'esprit de Moreau et Sardou est sauf, la vérité historique un peu moins. Mais ce n'est pas ici l'essentiel. Un film très divertissant.

Fiche : D. Chanteranne (1999-2000)

 

 
 
 

Retour page d'Accueil

Retour page de Section

Imprimer

Fiche suivante

 
 
 

Haut de page

 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800