<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Du néoclassicisme à l’éclectisme, des prémices du romantisme à celles de l’impressionnisme, l’art des périodes napoléoniennes est multiple et continue de fasciner chercheurs, collectionneurs et simples amateurs. Amoureux des beaux-arts ou fin connaisseur des arts décoratifs, venez ici partager votre passion.

Enrichissements récents

Presse et publications : On en parle
Objet du mois : Bijou de chevalier de l'ordre de l'Éléphant de Napoléon Ier
Agenda : Théâtres romantiques à Paris
anglegauche angledroit
Le tableau du mois - Rotonde décorée de tapisseries, accueillant les invités lors de leur arrivée à Notre-Dame [Sacre de Napoléon Ier, 2 décembre 1804]
   

LE TABLEAU DU MOIS

Chef-d'œuvre célèbre ou toile de petit maître méconnu, retrouvez ou découvrez chaque mois un nouveau tableau.

Pour tout renseignement, contactez-nous.

   

 Retour page d’Accueil

 Retour page de Section

 Pour voir les autres fiches

 

 

 

 

 Imprimer

Ajouter à votre sélection

 

Rotonde décorée de tapisseries, accueillant les invités lors de leur arrivée à Notre-Dame [Sacre de Napoléon Ier, 2 décembre 1804]



Agrandir


   

Auteur
FONTAINE Pierre-François-Léonard (1762-1853)

Date
1804

Technique
Plume, Encre, Lavis, Aquarelle, Crayon, Papier vergé, Vélin

Dimensions
H. 31 cm; L. 42,2 cm

Lieu de conservation
Fondation Napoléon, inv. 1150-7

Crédits
© Fondation Napoléon - Patrice Maurin Berthier

Commentaires

Ce dessin à la plume, encre et aquarelle, représente la façade arrière de la cathédrale de Notre-Dame (appelée à l'époque Église métropolitaine de Paris), et la rotonde qui fut installée à l'occasion du sacre et couronnement de Napoléon Bonaparte le 2 décembre 1804. Initialement conçue pour une visite du roi d'Étrurie à Malmaison en 1801 mais jamais utilisée, cette rotonde fut mise en place comme une extension éphémère de la cathédrale afin de permettre au couple impérial, au au Pape et aux protagonistes importants de la cérémonie, de descendre de leur équipage et de rejoindre l'archevêché (pour y revêtir les vêtements de la cérémonie), tout en étant protégés de la neige, de la pluie, ou encore du vent glacial. Justement, quelques jours auparavant, dans la nuit du 27 au 28 novembre, la rotonde avait été presque détruite par une tempête et réparée in extremis, mais sans doute sans offrir aux regards tout le luxe des riches tapisseries de la manufacture des Gobelins initiales. Cette scène capture, avec un grand souci des détails, à la fois le faste des décors mis en place, et l'agitation perceptible avec  notamment un grand nombre de gardes à cheval, et une foule de spectateurs, bravant les frimas au pied de la cathédrale ou à la moindre fenêtre des appartements alentours.

Peint par Pierre-François-Léonard Fontaine (1762-1853), cette scène est l'une des huit études acquises par la Fondation Napoléon en 1997 qui décrivent les événements et les décorations élaborées pour le couronnement de Napoléon Ier. Architecte officiel du gouvernement depuis 1801, Fontaine avait reçu la mission, avec son ami et collègue Charles Percier (1764-1838), de créer des ensembles de décor pour la cérémonie du couronnement ainsi que pour les célébrations subséquentes. Fontaine réalisa ces huit dessins, comme travail préparatoire à la série de gravures publiée en 1807, sous le titre Description des cérémonies et des fêtes qui ont eu lieu pour le couronnement de leurs Majestés Napoléon, empereur des Français et roi d'Italie et Joséphine, son auguste épouse. Recueil de décorations exécutées dans l'église de Notre-Dame de Paris et au Champ de mars, d'après les dessins et sous la conduite de C. Percier et P-F.L. Fontaine, architectes de l'Empereur.

Le 19 décembre 1804, en reconnaissance de la qualité de son programme décoratif, Fontaine, sans Percier, fut nommé « Architecte du palais des Tuileries, du Louvre et dépendances, des manufactures impériales des tapisseries des Gobelins et des tapis de la Savonnerie, des magasins de marbre et tous les bâtiments situés dans l'enceinte de la Ville de Paris », un poste qu'il occupera jusqu'à sa démission le 20 septembre 1848, l'âge de 86 ans.
 
Francesca Whitlum-Cooper, Irène Delage (trad.)
décembre 2014

Retrouvez la présentation d'une 2ème aquarelle de la série, Le Serment, un moment de la cérémonie du Sacre et couronnement.

Retrouvez l'animation 3D du Sacre, réalisée par Peter Hicks, Vaughan Hart et Joe Robson (2005) © Fondation Napoléon/Bath University

   
   

 

Voir les tableaux des mois précédents :

 OK

Haut de page

 

 

Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800