<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Pour vivre sa passion de l’histoire aujourd’hui, un magazine, des jeux et des animations à picorer suivant son humeur, des rencontres avec des personnalités de l’histoire napoléonienne, et des actualités et des informations à suivre chaque jour.

Enrichissements récents :

Vient de paraitre : Les damnés de la République (roman)
Musique et parole : Interlude musical sur le Premier Empire (discographie)
Revue de presse : - Tradition magazine, n°260, mars-avril 2012
anglegauche angledroit

ITINERAIRES ET PROMENADES


 

 Retour page d'Accueil

 Retour page de Section

 Retour page de Rubrique


Iéna - Auerstedt 14 octobre 1806

 


 
Sur les traces de Goethe et Schiller

A Iéna et dans les environs
Le musée de la littérature Romantikerhaus, situé am unteren Markt, à Iéna est consacré au romantisme d'Iéna. Il s'agit de l'ancien domicile du philosophe J. G. Fichte qui avait enseigné à Iéna. Ce musée se penche sur toutes les personnalités et sur les approches esthétiques, artistiques et philosophiques de cette époque. Il constitue un bon prélude à la découverte des grands événements culturels de la fin du 18ème et du 19ème siècle dans la région de Weimar et d'Iéna.
Le pavillon de jardin de Schiller, SchillergäBchen 2, Jena : ce pavillon acheté par Schiller en 1797, fut une des résidences du poète et professeur d'Université. Ici, Schiller a écrit certaines de ses oeuvres dont sa célèbre trilogie Wallenstein. Ce musée, aménagé avec soin, appartient à l'Université et respire encore le génie des lieux.
Le « pavillon de jardin II » de Goethe se situe dans l'idyllique parc des Toskana Therme dans la ville de Bad Sulza. Il s'agit d'une copie à l'identique de l'original de Weimar. Ouvert aux visiteurs dans un nouvel emplacement et fidèle à l'esprit de Goethe, on peut même y passer la nuit.

A Weimar
La visite de la maison de Goethe, située sur le Frauenplan au numéro 1, nous emmène dans l'univers de ce grand écrivain allemand. La maison, de style baroque avec un jardin, fut construite en 1709, le poète, homme d'Etat et scientifique Goethe y vécut pendant près de 50 ans jusqu'à sa mort en 1832. L'exposition permanente dans le musée national Goethe adjacent présente les différents phénomènes du classicisme de Weimar.
Le pavillon de jardin de Goethe, dans le parc près de l'Ilm, représente aussi un lieu attrayant. Johann Wolfgang von Goethe  emménagea dans cette petite maison quelques mois après son arrivée à Weimar. Il y vécut et y travailla jusqu'à son déménagement dans la maison sur le Frauenplan en 1782. Une promenade dans le parc  près de l'Ilm vous permettra de découvrir ce pavillon.
A Weimar se trouve aussi la maison de Schiller, au numéro 12 de la rue Schiller. C'est en 1802 que Friedrich Schiller achète la maison bourgeoise de style baroque tardif construite en 1777 et située sur l'esplanade de Weimar.Il y vécut avec sa famille jusqu'à sa mort en 1805. Il y écrivit ses drames « La fiancée de Messine » et « Guillaume Tell », ainsi que des fragments de « Demetrius ».
Le Cimetière historique, am Poseckschen Garten : comprend un caveau princier : le tombeau de la famille princière, érigé entre 1824 et 1827 sur ordre du grand-duc Charles-Auguste. Il abrite les tombes de Goethe et de Schiller. En 1860/62 on adjoignit une chapelle russe-orthodoxe au caveau princier. Celle-ci abrite la tombe de Maria Pawlowna, fille du Tsar et grande Duchesse.

A Dornburg
Les châteaux de Dornburg, Krehanstrasse 2 sont remarquables à plusieurs égards. En effet, le château Renaissance : construit au XVIème siècle comme résidence, puis rénové au XIXème siècle. Il sert de lieu de souvenir en mémoire du séjour de Goethe en 1828.
Lechâteau rococo : construit au XVIIIème siècle comme château d'été  du duc Ernst-August de Saxe-Weimar. L'ancien château : mentionné au Xème siècle, château impérial des Otton, aujourd'hui centre de réunion.

Autres lieux intéressants

Il est possible de découvrir l'histoire dans une ambiance originale, grâce à l'Ecomusée thuringeois de Hohenfelden . Il est situé dans d'authentiques bâtiments historiques du XVIIème au XIXème siècle dans l'écomusée. Les quelques 30 bâtiments-musées, entre autres maisons de bergers et fermes, granges, ateliers etc originaires de toutes la Thuringe, ont été reconstruits à l'identique dans le musée.
 
La Leuchtenburg, Dorfstrasse 100, à Seitenroda : la reine de la vallée de la Saale, un château fort du XIIIème siècle, construit sur le Lichtenberg avec un musée, mérite un détour. L'exposition est consacrée au Moyen-âge, à l'histoire régionale et à la porcelaine.

Johanistor und Pulverturm, Johannisstrasse, D-07743 Jena : cet ensemble de remparts médiévaux avec ses tours imposantes témoigne encore aujourd'hui des installations défensives historiques de la ville, composée de murs avec un chemin de ronde, des douves, des portes et des tours. En outre un superbe panorama vous attend en haut de ces tours.
 
Le musée principal d'Iéna, Markt 7, D-07743 Jena
Situé dans une des plus anciennes maisons bourgeoises de la ville, il accueille les visiteurs avec les « sept miracles d'Iéna ». On peut également y voir le drapeau de la corporation des étudiants d'Iéna, le drapeau de la Wartbburg. La galerie présente des expositions d'art contemporain et de l'histoire de l'art d'Iéna.
 
Couvent protestant des Augustins, D-99084 : L'église et le couvent des ermites Augustins furent construits vers 1300. Martin Luther entra dans ce couvent le 17 juillet 1505 et une exposition « Bible-couvent-Luther » lui est consacrée. Depuis 1998, ce couvent sert de lieu de manifestation et de réunion oecuménique et de lieu de commémoration à la mémoire de Luther.
 
Eglise du château d'Eisenberg, Burgstasse 1, D-07607 : L'église baroque avec un autel et un orgue Donat-Trost compte parmi les édifices sacraux les plus exceptionnels de Thuringe. Elle est également un exemple typique des églises protestantes, un « Theatrum sacrum baroque ». Au pied de l'église se trouve un jardin d'herbes avec un salon de thé.
 
Kunsthaus Apolda Avantgarde, Bahnhofstrasse 42, D-99510 Apolda : ce musée  a acquis une solide renommée en Allemagne grâce aux expositions qu'il présente. Les amateurs d'art apprécient le caractère unique de cette maison avec des pièces à la fois vastes et intimes, permettant de savourer l'art dans son intégralité.
 
Cathédrale de Naumburg, Domplatz 16/17, D-06618 
De style gothique précoce, St Peter und Paul, est le plus célèbre emblème de Naumburg.
 
Château de Neuenburg, Schloss 1, D-06632 Freyburg
Le plus grand château fort des landgraves de Thuringe fut construit en 1090.Plus tard le château devint la résidence du prince électeur et un château de chasse des ducs de Saxe-WeiBenfeld. La double chapelle romane est une des particularités du château.
 
Ruines du Couvent de Memleben, Volkmar Kroll Strasse 22, D-06642 Memleben :
Au Xème siècle, Memleben devint un des châteaux impériaux les plus importants des Ottons. Le premier roi allemand Henri Ier et son fils, l'empereur Otto Ier y séjournèrent à plusieurs reprises et c'est là qu'ils décédèrent. Les ruines romanes du couvent, ont vu le jour au XIIIème siècle et la crypte est presque entièrement conservée.
 
La Rudelsburg, Burgstrasse 33, D-06628 Bad Kösen / Saaleck
Ce château fort mentionné pour la première fois en 1172, est le plus célèbre des châteaux de la Saale, construit pour protéger la vallée et son ancienne route commerciale.
 
Château et Cathédrale de Moritzburg
Le château baroque de Moritzburg fut construit entre 1657 et 1678 comme résidence des ducs de Saxe-Zeitz. La cathédrale baroque se situe au sein du château, sa partie la plus ancienne, la crypte romane est une des plus ancienne d'Allemagne.


Juin 2006


 

 Imprimer

 Imprimer tout

Les parcours :
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800