-
IN ENGLISH

Pour vivre sa passion de l’histoire aujourd’hui, un magazine, des jeux et des animations à picorer suivant son humeur, des rencontres avec des personnalités de l’histoire napoléonienne, et des actualités et des informations à suivre chaque jour.

Enrichissements récents :

Mode : Les sous-vêtements féminins sous le Premier Empire
Littérature et poésie : Mémorial de Sir Hudson Lowe, relatif à la captivité de Napoléon à Sainte-Hélène
Revue de presse : - Tradition magazine, n°260, mars-avril 2012
anglegauche angledroit

ITINÉRAIRES ET PROMENADES

 

 Retour page d'Accueil

 Retour page de Section

 Retour page de Rubrique


Rueil-Malmaison

 


 
L'Impératrice Joséphine. Etude de tête par Pierre Paul Prud'hon (Musée du Louvre © RMN)

L'Impératrice Joséphine. Etude de tête par Pierre Paul Prud'hon (Musée du Louvre © RMN)


L'itinéraire proposé ici est une invitation à retrouver le souvenir de Bonaparte Premier Consul mais surtout celui de Joséphine dont le destin fut étroitement lié à celui de Rueil-Malmaison. C'est en effet à son initiative que le château fut acheté en 1799 et transformé par les architectes Percier et Fontaine afin de devenir la résidence de prédilection du couple Bonaparte durant tout le Consulat. A peine délaissé pendant les premières années de l'Empire, Malmaison devint le refuge de Joséphine après son divorce en 1809 et c'est ici qu'elle s'éteignit en 1814.
 
Rueil-Malmaison est une ville riche de souvenirs napoléoniens. A moins d'une dizaine de kilomètres de Paris, elle offre une agréable plongée dans l'Histoire. Outre le très célèbre musée de Malmaison, vous y découvrirez les charmes d'une cité qui avait su séduire Joséphine. Et c'est dans l'église Saint-Pierre Saint-Paul, au coeur du centre ville, que la souveraine repose aux côtés de sa fille, la reine Hortense.
Cet itinéraire est prévu pour être réalisé en une journée mais les flâneurs et les amoureux de belles balades peuvent y consacrer deux jours. N'hésitez pas à nous suivre dans ce voyage dans le temps qui traverse des lieux aujourd'hui séparés les uns des autres, mais qui, sous l'Empire, ne formaient qu'une seule et même propriété s'étendant sur près de sept cent vingt-six hectares : le domaine de Malmaison.
 
Karine Huguenaud
(juillet 1996)



 

 Imprimer

 Imprimer tout

Les parcours :

 Haut de page

Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800