<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Pour vivre sa passion de l’histoire aujourd’hui, un magazine, des jeux et des animations à picorer suivant son humeur, des rencontres avec des personnalités de l’histoire napoléonienne, et des actualités et des informations à suivre chaque jour.

Enrichissements récents :

Revue de presse : - Tradition magazine, n°260, mars-avril 2012
Quizz : Les grandes réformes sous le Consulat et l'Empire (juill. 2010)
Mode : Les sous-vêtements féminins sous le Premier Empire
anglegauche angledroit

ITINÉRAIRES ET PROMENADES


 

1er jour : Metropolitan Museum of Arts

 


 



La première journée de notre itinéraire débute dans l'upper west side et plus particulièrement autour d'un ensemble de constructions connu comme le " museum row ". Consacrez une journée entière à cette série de hauts lieux culturels, mais n'oubliez pas de vous offrir quelques plages de détente telles qu'un pique-nique ou une petite sieste à central park ! Souvenez-vous alors que ce parc à l'anglaise de 340 hectares fut réalisé entre 1857 et 1870 par F. Law Olmsted et Calvert Vaux.
Commençons par l'incontournable Metropolitan Museum of Art, l'une des plus importantes collections d'art au monde. C'est à une véritable chasse au trésor que nous vous convions ici. En effet, l'immensité du musée, sa division en département consacré chacun à une époque précise ou à un genre artistique et les collections des donateurs présentées sous forme d'ensemble ne permettent pas de tracer un parcours cohérent autour des souvenirs napoléoniens. Il vous faudra sillonner les différents département pour admirer les magnifiques toiles de Goya, de David ou d'Ingres avant de vous plonger dans la peinture du second empire illustrée par Winterhalter et meissonier pour les artistes officiels et par Daumier, Courbet, Manet ou Monet pour les artistes de génie. La sculpture vous réservera des surprises avec Canova, Barye ou Carpeaux tandis que les objets d'art vous proposeront quelques pièces exceptionnelles à l'image de ce médaillier de 1805 résultant de la collaboration de vivant Denon, Percier, Biennais et Desmalter.
Prenez rapidement votre déjeuner soit au musée soit sur Madison avenue et dirigez vous ensuite vers la Frick collection qui, par contraste avec le vaste et tentaculaire metropolitan, est à l'échelle humaine. Cette collection privée réunie par un riche industriel de Pittsburgh, Henry Clay Frick (1849-1919) fut ouverte au public en 1935. Elle occupe le rez-de-chaussée de son hôtel particulier construit par Thomas Hastings en 1913 et 1914 dans un style néoclassique français. Des trésors d'art exceptionnels sont ici exposés dans le cadre délicieux de salons XVIIIe et empire. Peintures essentiellement européennes du XIVe au XIXe siècles, bronzes de la renaissance, mobilier surtout français et émaux de limoges forment un ensemble inoubliable. Au fil de cette visite, vous découvrirez quelques oeuvres touchant à notre sujet de prédilection : un extraordinaire portrait de la comtesse d'Haussonville, petite-fille de madame de Stael par Ingres et celui de la comtesse Daru par David. Ce dernier fut réalisé en 1810 par le premier peintre de l'empereur afin de remercier Daru, secrétaire d'etat et ministre de la guerre, de ses interventions dans le paiement du tableau du sacre conservé au louvre. Admirez également le portrait de Lady Hamilton par Romney ou celui du musicien italien Bartolomeo Bruni exécuté par une élève de David, Césarine Davin-mirvault.
Si vous aviez mangé légèrement faites-vous plaisir et offrez-vous un merveilleux goûter chez Stanhope sur la 5e avenue et la 82e rue. Ou bien complétez votre visite dans l'upper west side par un peu de lèche-vitrine chez les plus célèbres couturiers et bijoutiers. Rappelez-vous à cette occasion que le diadème de joséphine, offert à la future impératrice par napoléon pour le couronnement de 1804, est conservé dans les collections de Van Cleef and Arpels. Pour les collectionneurs napoléoniens, the Stair Mathiesen et la boutique Malmaison seront un enchantement. Quant au dîner, le restaurant le bilboquet vous proposera une délicieuse cuisine française.


 

  Imprimer

 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800