<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Pour vivre sa passion de l’histoire aujourd’hui, un magazine, des jeux et des animations à picorer suivant son humeur, des rencontres avec des personnalités de l’histoire napoléonienne, et des actualités et des informations à suivre chaque jour.

Enrichissements récents :

Sites, musées et monuments : Le musée des Lettres et Manuscrits (Bruxelles)
Vient de paraitre : Les damnés de la République (roman)
Littérature et poésie : Mémorial de Sir Hudson Lowe, relatif à la captivité de Napoléon à Sainte-Hélène
anglegauche angledroit

ITINÉRAIRES ET PROMENADES


 

3ème jour : Jumel Morris House

 


 



La troisième journée vous mènera vers le plus authentique des sites napoléoniens de New York, la Jumel Morris House. l'Hôtel Jumel fut la résidence d'un célèbre couple new-yorkais de la première moitié du XIXe siècle. Leurs sympathies impériales les poussèrent à décorer des pièces entières dans le style Empire avec des meubles qui auraient appartenu autrefois à la famille impériale. Par dévotion pour l'Empereur, ils allèrent jusqu'à lui offrir leur hôtel particulier après Waterloo. Visitez ensuite le quartier historique de Manhattan dont le plan urbanistique tiré au cordeau fut adopté en 1811 par le Common Council qui, lors du débat sur le développement futur de la ville, fit le choix d'un plan en damier. Cette visite dans cette partie de New York peut se prolonger par un arrêt sur la tombe du général Grant sur Riverside Drive à la 122e Rue afin de rendre hommage au chef des armées nordistes lors de la guerre civile américaine et au président des Etats-Unis de 1869 à 1877.
Enfin, comment réaliser un itinéraire sur New York sans évoquer une des représentations emblématiques les plus célèbres du monde et le symbole de la ville par excellence ? La Statue de la Liberté, comme vous l'aurez tous reconnue, fut conçue sous le Second Empire. C'est en effet en 1865, lors d'un dîner à Glatigny près de Versailles, que se rencontrèrent Edouard Lefebvre de Laboulaye et un jeune sculpteur alsacien Frédéric Auguste Bartholdi. Ces deux fervents républicains évoquèrent l'idée de rendre hommage à l'Indépendance américaine dans le but avoué de combattre le régime autoritaire de Napoléon III et de réveiller le sentiment national de leurs compatriotes. C'est alors que leur vint l'idée d'une statue offerte par la France à l'Amérique. Bartholdi réalisa son projet après la chute du Second Empire. Construite entre 1876 et 1884, la dame de fer fut exposée un an dans le parc Monceau avant d'être inaugurée à New York en 1886..
Pour finir cette journée, tentez une dernière expérience culturelle avec un dîner au Ye Wavrely Inn ou à la Fraunces Tavern, lieu mythique où George Washington salua une dernière fois ses troupes. Vous y dégusterez une traditionnelle cuisine américaine dans le cadre pittoresque d'une vieille auberge.


 

  Imprimer

 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800