<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Pour vivre sa passion de l’histoire aujourd’hui, un magazine, des jeux et des animations à picorer suivant son humeur, des rencontres avec des personnalités de l’histoire napoléonienne, et des actualités et des informations à suivre chaque jour.

Enrichissements récents :

Mode : Les sous-vêtements féminins sous le Premier Empire
Sites, musées et monuments : Le musée des Lettres et Manuscrits (Bruxelles)
Interview : Bruno Colson : l'art de la guerre de Napoléon (février 2012)
anglegauche angledroit

ITINERAIRES ET PROMENADES


 

 Retour page d'Accueil

 Retour page de Section

 Retour page de Rubrique


Compiègne

 


 
Le Haras national de Compiègne

A proximité immédiate du palais de Compiègne, ce haras abritait aux XVIIIe et XIXe siècles les écuries royales puis impériales. Louis XV décida de leur construction en 1738. Composé de deux bâtiments en L, l'ensemble regroupait deux écuries pouvant accueillir chacune 96 chevaux et deux pavillons réservés pour l'un au grand écuyer du roi et pour l'autre aux piqueurs. Napoléon Ier fit agrandir les écuries qui retrouvèrent toute leur utilité sous le Second Empire en accueillant les équipages de la Vénerie impériale. Haras depuis 1876, le lieu est désormais ouvert au public.
 
Haras national de Compiègne, anciennes grandes écuries du Roi
1, bd Victor Hugo 60200 Compiègne
03 44 38 47 02

Le site gallo-romain de Champlieu

Napoléon III, passionné d'archéologie, fit entreprendre ici des fouilles qu'il contrôlait régulièrement. De ce site gallo-romain dégagé sous le Second Empire, il reste aujourd'hui quelques vestiges de temples, ceux d'un théâtre et de thermes datant du IIe siècle de notre ère. La ville de Compiègne prépare à cet égard une grande exposition prévue pour l'automne 2000 autour du thème " Napoléon III et l'archéologie ".

L'Etang de Sainte-Périne

En plein coeur de la forêt de Compiègne, cet étang fut creusé en 1813 près du hameau de la Brévière. Une chapelle du XIIIe siècle subsiste à proximité.

La Maison Galle-Juillet à Creil

Cette demeure construite en 1780 sur les vestiges d'un ancien château comportent, sur deux étages, un ensemble de 19 pièces permettant l'évocation du mode de vie de la bourgeoisie provinciale au XIXe siècle. Le mobilier d'époque Restauration et du Second Empire domine. Tableaux, objets d'art, jouets anciens, costumes, illustrations des pages de Balzac ou de Flaubert, composent le programme de cette visite où se distingue en particulier une riche collection de faïences de Creil et Creil-Montereau.

Musée de Creil - Maison Gallé-Juillet
Cours du Château 60100 Creil
03 44 29 51 50

Le Musée Condé à Chantilly

Cette remarquable collection de peintures françaises et étrangères (XIVe - XIXe siècles) mérite plus qu'un détour. Tout d'abord pour son cadre : le Petit-Château du XVIe siècle, le Grand-Château construit de 1875 à 1882 pour le duc d'Aumale et le splendide parc dessiné par Le Nôtre. Ensuite, pour la galerie de peintures au rez-de-chaussée du Grand-Château. Rassemblés sans soucis d'école ou de chronologie, Poussin y côtoie Véronèse, Champaigne, Nattier, de Troy, Lancret, Gérard ou Delacroix. Plus loin la Rotonde et le Sanctuaire conservent des chefs-d'oeuvre de Raphaël, de Filippino Lippi et les magnifiques Heures d'Etienne Chevalier de Jean Fouquet. L'éclectisme des choix du duc d'Aumale triomphe dans la Tribune où Watteau voisine avec Pérugin, où le portrait de Gaston d'Orléans fait pendant à celui de Bonaparte par Gérard, où Fra Angelico, Boticelli, Sassetta et Poussin répondent à un bel ensemble de toiles d'Ingres, L'Autoportrait à vingt-quatre ans, Madame Devauçay et la Vénus Anadyomène. Tout au long du parcours, le visiteur rencontre des toiles évoquant l'épopée napoléonienne. Les Cuirassiers en 1805 et Avant la charge de Meissonier, une étude des Pestiférés de Jaffa de Gros, Les Grenadiers à cheval à Eylau de Detaille, etc. A cette prestigieuse collection s'ajoutent les légendaires écuries de Chantilly qui renferment désormais le musée vivant du Cheval.

Musée Condé - Château de Chantilly
60200 Chantilly
03 44 62 62 62

Musée de la Vénerie à Senlis

Installé dans l'ancien prieuré Saint-Maurice (XVIIIe), ce musée raconte l'histoire de la chasse à courre du XVe siècle à nos jours. Véritable passion de la royauté et de l'aristocratie françaises, la chasse a toujours suscité des commandes artistiques intéressantes. Les collections rassemblent des oeuvres d'art de belle qualité, gravures de Stefano della Bella ou de Jacques Callot, peintures de Jean Sauvé, de Jacques Fouquières et Paul de Vos sans oublier les toiles fameuses de Desportes et Oudry. Au XIXe siècle, Carle et Horace Vernet ont illustré à merveille la pratique de la chasse. Des aquarelles d'Eugène Lami ainsi que des oeuvres de Dedreux, Rosa Bonheur, Princeteau, Lepaulle, Boldini, Blanche, Hallo ou Trémois complètent ce panorama cynégétique.
Tenues de chasse et boutons d'équipage, armes utilisées, cors de chasse et trompes permettent en outre de mieux appréhender le déroulement des chasses.

Musée de la Vénerie
Château Royal 60300 Senlis
03 44 53 00 80

Galerie nationale de la Tapisserie et de l'Art textile

Cette galerie nationale située à deux pas de la cathédrale expose des tapisseries représentant tous les courants du XVe au XXe siècle. Les oeuvres proviennent du Mobilier national. Visite de la Manufacture créée en 1664 les mardi, mercredi et jeudi après-midi.

Rue Saint-Pierre
60000 Beauvais
03 44 05 14 28


 

 Imprimer

 Imprimer tout

Les parcours :
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800