<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Pour vivre sa passion de l’histoire aujourd’hui, un magazine, des jeux et des animations à picorer suivant son humeur, des rencontres avec des personnalités de l’histoire napoléonienne, et des actualités et des informations à suivre chaque jour.

Enrichissements récents :

Vient de paraitre : Les damnés de la République (roman)
Musique et parole : Interlude musical sur le Premier Empire (discographie)
Revue de presse : - Tradition magazine, n°260, mars-avril 2012
anglegauche angledroit

MUSÉES, SITES ET MONUMENTS

 

Théâtre Impérial de Compiègne

Information



Agrandir


 

Dans le but de distraire la cour impériale lors de ses séjours à Compiègne et afin de suppléer à l'exiguité du petit théâtre de Louis-Philippe, Napoléon III décida en 1866 la construction d'une nouvelle salle plus vaste et plus moderne. Situé sur le flanc gauche du palais, à l'emplacement de l'ancien couvent des Carmélites,le théâtre impérial est relié au château par une galerie couverte qui forme pont au dessus de la rue.
 
Le bâtiment fut édifié à partir de 1867 par l'architecte du gouvernement Auguste-Gabriel Ancelet, déjà en charge du château de Compiègne et du château de Pau.

S'inspirant de l'Opéra de Versailles et des réalisations de Palladio et de Ledoux, Ancelet réalisa une oeuvre architecturale représentative de l'esthétique du Second Empire : structure métallique pour la charpente et matériaux traditionnels (pierre et bois) pour le décor intérieur. Si le sculpteur Gustave Crauk (1827-1905) eut le temps de réaliser les sculptures qui sont encore en place aujourd'hui, le théâtre ne reçut malheureusement aucune autre décoration intérieure. Le décor du plafond confié au peintre Elie Delaunay (1828-1891) ne fut en effet jamais installé de même que la décoration des loges confiées à Faivre. La guerre de 1870 et la chute de l'Empire stoppèrent définitivement la poursuite des travaux.    
Les modèles en plâtre des sculptures de Crauk sont aujourd'hui conservés au musée des Beaux-Arts de Valenciennes tandis que les dessins préparatoires de Delaunay pour le plafond se trouvent au musée de Nantes. Ils illustrent "l'histoire du Théâtre aux grandes époques de l'Art".  
 
En 1987, l'Association "Pour le Théâtre Impérial" de Compiègne fut constituée afin de sauvegarder le bâtiment et de lui rendre sa destination première de salle de spectacle. Inauguré en septembre 1991, il accueille désormais le Théâtre Français de la Musique dont la mission est de remettre à l'honneur le répertoire lyrique national. Il rejoint en cela le voeu initial de Napoléon III. La salle conçue pour 1100 personnes et la scène d'une ouverture de 13 mètres forment un ensemble exceptionnel dont l'acoustique est considérée par beaucoup comme une des meilleures au monde.

Karine Huguenaud

Itinéraire Compiègne


 

 Retour page d'Accueil

 Retour page de Section

 Retour page de Rubrique

 

 

 

 

 Imprimer

Ajouter à votre sélection


Informations


Type : Monuments, parcs et jardins
Région : France (hors Paris et Ile de France)
Thèmes : Art et culture
Adresse : 3, rue Othenin 60200 Compiègne, France
Téléphone : 03 44 40 45 00
Fax : 03 44 40 44 04
Ouverture Visites du théâtre par des conférenciers : sur réservation.
Location pour assemblées, colloques, conférences
Accès : Théâtre Impérial de Compiègne
Situé à 75 km au nord de Paris (Porte de la Chapelle) et à 50 km de Roissy Charles de Gaulle.
Accès par l'A1 (Paris-Lille), par le train (au départ de la Gare du Nord)
Localisation : Centre ville, à gauche du Château, 15 mn à pied de la gare, bus municipaux gratuits.
Parking du Château à proximité (500 places)
Type Accès : Entrée tout public



Haut de page

Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800