Questionnaire pour connaître les souhaites des internautes
IN ENGLISH

Pour découvrir l'histoire napoléonienne, pas à pas, parfaire ses connaissances et poursuivre des recherches personnelles, pour tous les amateurs et les historiens passionnés, laissez-vous guider parmi un riche ensemble d'articles et de dossiers thématiques, d'images commentées, d'outils pour travailler.

Enrichissements récents :

Bibliographies : L'Expédition d'Egypte (1798-1801)
Dossier thématiques : Louis-François Lejeune (1775-1848) général, peintre et mémorialiste
Images : Photographie : La princesse Clotilde et son fils Victor Napoléon

NAPOLEONICA LA REVUE

La revue
anglegauche angledroit
 
 

BIOGRAPHIES

BUXHOWDEN Frédéric Guillaume (1750-1811), lieutenant-général prussien


Frédéric Guillaume comte de Buxhöwden est né le 14 septembre 1750 à Magnusdal sur l'île Mohn bei Ösel, en Estonie. Il meurt dans son château château de Lohde, en Estonie le 23 août 1811.
 
C'est à Saint-Pétersbourg que Frédéric-Guillaume reçoit sa formation militaire et devient officier en 1769 lors de la guerre contre la Turquie.

Devenu général en 1789 il se distingue en Finlande contre la Suède en 1790. Puis entre 1792 et 1794 durant la guerre en Pologne. En 1795, Catherine la Grande le nomme gouverneur de Pologne et le marie à l'une de ses filles illégitimes.
 
En 1796, il est nommé, par le Tsar Paul Ier, gouverneur militaire de Saint-Pétersbourg, mais, tombé rapidement en disgrâce, il repart en Allemagne jusqu'à ce que Alexandre Ier le rappelle pour en faire le gouverneur général des Provinces maritimes de l'est (Courlande, Livonie et Estonie).

Durant la guerre de 1805, il commande le 2e corps russe qui compose l'aile gauche des alliés à Austerlitz.
 
Au commencement de la campagne de Pologne, à l'automne 1806, Buxhöwden est commandant de la 2e Armée russe lorsque le maréchal Alexandre Kamenskoi se retire brusquement. Mais après la bataille de Pultusk il se voit remplacé par Bennigsen, son plus grand rival qui revendique la victoire. Buxhöwden quitte l'armée le 14 janvier 1807. Il retourne à la tête de la 2e armée après Eylau, et à l'éclatement de la guerre avec la Suède en 1808 il part en Finlande où il reste dix mois.
 
Récompensé pour ses efforts, il se retire après la paix et meurt dans son lit trois semaines après avoir fêté son 61e anniversaire.

Il fut fait comte par le roi de Prusse Frédéric-Guillaume II (1795), et par le tsar Paul Ier (1797).
 
Peter Hicks (trad. EP)
 
Source: Meyers Konversationslexikon (sur le web), Band 3, s.v. Buxhöwden  

 
     
 
 

 Retour page d'Accueil

 Retour page de Section

 Retour page de Rubrique

 

 

 

 

 Imprimer

Ajouter à votre sélection

 
 

Voir les fiches précédentes :

OK


Voir la liste des fiches selon la catégorie :


 
 

Haut de page

 
 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | Napoleon.org - ISSN 2272-1800