Questionnaire pour connaître les souhaites des internautes
IN ENGLISH

Pour découvrir l'histoire napoléonienne, pas à pas, parfaire ses connaissances et poursuivre des recherches personnelles, pour tous les amateurs et les historiens passionnés, laissez-vous guider parmi un riche ensemble d'articles et de dossiers thématiques, d'images commentées, d'outils pour travailler.

Enrichissements récents :

Chronologies : Les grandes étapes de la campagne du Mexique (de 1861 à 1867)
Dossier thématiques : Louis-François Lejeune (1775-1848) général, peintre et mémorialiste
Articles : Le butin de Waterloo reconstitué au musée de la Légion d'honneur

NAPOLEONICA LA REVUE

La revue
anglegauche angledroit
 
 

BIOGRAPHIES

NAPOLEON Ier (1769-1821), Empereur


1. Les grandes dates

15 août 1769: naissance de Napoléon Bonaparte à Ajaccio, deuxième enfant des Bonaparte. L'origine du fameux prénom reste controversée.
21 juillet 1771: baptême de Napoléon Bonaparte.
15 décembre 1778: Charles Bonaparte nommé député de la noblesse aux États généraux de Corse près du roi, emmène ses deux fils Joseph et Napoléon sur le continent.
1er janvier 1779: Joseph et Napoléon entrent au collège d'Autun.
15 mai 1779: entrée de Napoléon au collège militaire de Brienne. C'est dans l'hiver de 1783 que se situe la bataille de boules de neige inventée par les Mémoires de Bourrienne.
17 (ou 30) octobre 1784: Napoléon quitte Brienne pour l'École militaire de Paris où son interrogateur, Reynaud des Monts, l'a jugé apte à entrer.
28 octobre 1785: il quitte l'École militaire, 42e sur 58 promus.
3 novembre 1785: en garnison à Valence.
15 septembre 1786: arrivée en permission en Corse.
12 septembre 1787: il quitte la Corse. Il avait obtenu un congé de cinq mois et demi.
9 novembre 1787: arrivée à Paris.
22 novembre 1787: à Paris, "rencontre" au Palais-Royal avec une prostituée. Il en a consigné le récit.
1er janvier 1788: deuxième séjour en Corse.
Juin 1788: Bonaparte rejoint son régiment à Auxonne.
23 août 1789: il prête serment de fidélité "à la Nation, au Roi et à la Loi".
Septembre 1789-février 1791: troisième séjour en Corse. Napoléon se mêle aux luttes politiques de l'île. Il demande une prolongation de congé.
12 février 1791: retour à Auxonne. Il y publie sa Lettre à Buttafuoco.
16 juin 1791: en garnison à Valence. Il s'y lie avec Montalivet.
Septembre 1791-mai 1792: quatrième séjour en Corse.
Mai 1792: arrivée à Paris.
10 août 1792: il assiste à la prise des Tuileries.
Octobre 1792: cinquième séjour en Corse.
18 février 1793: expédition de Sardaigne. Elle tourne court le 25.
11 juin 1793: brouillé avec Paoli, Bonaparte doit fuir la Corse avec sa famille.
13 juin 1793: arrivée à Toulon avec sa famille.
18 décembre 1793: les Anglais évacuent Toulon.
22 décembre 1793: les représentants nomment le chef de bataillon Bonaparte au grade de général de brigade.
11 juillet 1794-23 messidor an II: mission à Gênes sur ordre de Robespierre jeune.
27 juillet-9 thermidor an II: chute de Robespierre.
9 août 1794-22 thermidor an II: Bonaparte est mis en état d'arrestation.
20 août 1794-3 fructidor an II: il est lavé de toute accusation.
21 avril 1795-2 floréal an III: il est fiancé à Désirée Clary.
13 juin 1795-25 prairial an III: il est nommé général à l'armée de l'Ouest. Il se fera mettre en congé.
18 août 1795-1er fructidor an III: Bonaparte est attaché au Bureau topographique du ministère de la Guerre.
15 septembre 1795-29 fructidor an III: il est rayé de la liste des généraux employés par le Comité de Salut public. Période de difficultés matérielles.
5 octobre 1795-13 vendémiaire an IV: il participe à l'écrasement de l'insurrection royaliste contre la Convention à la demande de Barras.
11 octobre 1795-19 vendémiaire an IV: Fréron prononce le nom de Bonaparte à la Convention.
15 octobre 1795-23 vendémiaire an IV: rencontre avec Joséphine de Beauharnais.
16 octobre 1795-24 vendémiaire an IV: Bonaparte est nommé général de division.
26 octobre 1795-3 brumaire an IV: Bonaparte devient général en chef de l'armée de l'Intérieur.
9 mars 1796-19 ventôse an IV: mariage de Napoléon Bonaparte et de Joséphine de Beauharnais. Témoins: Barras et Tallien.
11 mars 1796-21 ventôse an IV: départ de Bonaparte pour l'armée d'Italie dont il a reçu le commandement en chef le 2 mars.
12 avril 1796-23 germinal an IV: victoire de Montenotte.
21 avril 1796-2 floréal an IV: victoire de Mondovi.
28 avril 1796-9 floréal an IV: armistice de Cherasco.
10 mai 1796-21 floréal an IV: victoire de Lodi.
15 mai 1796-26 floréal an IV: Bonaparte entre à Milan.
5 août 1796-18 thermidor an IV: victoire de Castiglione.
8 septembre 1796-22 fructidor an IV: victoire de Bassano.
17 novembre 1796-27 brumaire an V: victoire d'Arcole.
14 janvier 1797-25 nivôse an V: victoire de Rivoli.
2 février 1797-14 pluviôse an V: capitulation de Mantoue.
18 avril 1797-29 germinal an V: préliminaires de Léoben.
4 septembre 1797-18 fructidor an V: coup d'État antiroyaliste. Bonaparte a envoyé Augereau soutenir le Directoire.
17 octobre 1797-26 vendémiaire an VI: paix de Campo-Formio.
28 novembre 1797-8 frimaire an VI: ouverture du congrès de Rastadt.
5 décembre 1797-15 frimaire an VI: Bonaparte est de retour à Paris.
25 décembre 1797-5 nivôse an VI: Bonaparte est élu à l'Institut, classe des sciences physiques et mathématiques, section des arts mécaniques.
19 mai 1798-30 floréal an VI: Bonaparte s'embarque pour l'Égypte.
11 juin 1798-23 prairial an VI: prise de Malte.
2 juillet 1798-14 messidor an VI: Bonaparte prend Alexandrie.
21 juillet 1798-3 thermidor an VI: victoire des Pyramides.
24 juillet 1798-7 thermidor an VI: entrée de Bonaparte au Caire.
1er août 1798-14 thermidor an VI: Nelson détruit la flotte française à Aboukir.
22 août 1798-5 fructidor an VI: création de l'Institut d'Égypte.
21 octobre 1798-30 vendémiaire an VII: révolte du Caire contre les Français.
19 décembre 1798-29 frimaire an VII: liaison de Bonaparte avec Pauline Fourès.
7 mars 1799-17 ventôse an VII: prise de Jaffa.
19 mars 1799-29 ventôse an VII: siège de Saint-Jean d'Acre.
10 mai 1799-21 floréal an VII: après un huitième assaut, Bonaparte se décide à lever le siège de Saint-Jean d'Acre.
14 juin 1799-26 prairial an VII: Bonaparte de retour au Caire.
19 juillet 1799-1er thermidor an VII: découverte de la Pierre de Rosette.
25 juillet 1799-7 thermidor an VII: victoire de Bonaparte à Aboukir.
23 août 1799-6 fructidor an VII: Bonaparte quitte l'Égypte.
9 octobre 1799-17 vendémiaire an VIII: Bonaparte débarque en France.
16 octobre 1799-24 vendémiaire an VIII: Bonaparte arrive à Paris.
9-10 novembre 1799-18 et 19 brumaire an VIII: coup d'État. Bonaparte consul provisoire avec Sieyès et Roger Ducos.
12 novembre 1799-21 brumaire an VIII: il lit un rapport à l'Institut.
15 décembre 1799-24 frimaire an VIII: proclamation de la Constitution.
22 décembre 1799-1er nivôse an VIII: installation du Conseil d'État.
27 décembre 1799-6 nivôse an VIII: installation du Sénat.
1er janvier 1800-11 nivôse an VIII: installation du Tribunal et du Corps législatif.
13 février 1800-24 pluviôse an VIII: création de la Banque de France.
17 février 1800-28 pluviôse an VIII: institution des préfets.
19 février 1800-30 pluviôse an VIII: Bonaparte s'installe aux Tuileries.
20 mai 1800-30 floréal an VIII: Bonaparte franchit le Saint-Bernard.
14 juin 1800-25 prairial an VIII: victoire de Marengo.
7 septembre 1800-20 fructidor an VIII: réponse de Bonaparte aux propositions de Louis XVIII: "Sacrifiez votre intérêt au repos et au bonheur de la France."
24 septembre 1800-2 vendémiaire an IX: enlèvement de Clément de Ris.
2 octobre 1800-11 vendémiaire an IX: traité de Mortefontaine avec les États-Unis.
24 octobre 1800-2 brumaire an IX: échec de la conspiration des poignards contre Bonaparte.
1er novembre 1800-10 brumaire an IX: publication du Parallèle entre César, Cromwell, Monk et Bonaparte.
3 décembre 1800-12 frimaire an IX: victoire de Moreau à Hohenlinden.
24 décembre 1800-3 nivóse an IX: attentat contre Bonaparte rue Saint-Nicaise. La machine infernale fait de nombreuses victimes.
9 février 1801-20 pluvióse an IX: paix de Lunéville.
15 juillet 1801-26 messidor an IX: signature du Concordat.
6 décembre 1801-15 frimaire an X: critiques du Tribunat à l'égard des premiers articles du Code civil.
25 mars 1802-4 germinal an X: paix d'Amiens avec l'Angleterre.
3 avril 1802-13 germinal an X: présentation des Articles organiques.
1er mai 1802-11 floréal an X: création des lycées.
10 mai 1802-20 floréal an X: projet de plébiscite pour accorder à Napoléon (première apparition officielle de ce prénom) Bonaparte le Consulat à vie.
19 mai 1802-29 floréal an X: institution de la Légion d'honneur.
20 mai 1802-30 floréal an X: rétablissement de l'esclavage aux colonies.
4 août 1802-16 thermidor an X: constitution de l'an X.
13 septembre 1802-26 fructidor an X: disgrâce de Fouché.
2 novembre 1802-11 brumaire an XI: mort de Leclerc à Saint-Domingue.
3 mai 1803-13 floréal an XI: vente de la Louisiane aux États-Unis.
16 mai 1803-25 floréal an XI: rupture avec l'Angleterre.
29 janvier 1804-8 pluvióse an XII: la police découvre que Cadoudal est à Paris pour enlever le Premier Consul.
15 février 1804-25 pluvióse an XII: ordre d'arrêter Moreau.
21 mars 1804-30 ventóse an XII: exécution du duc d'Enghien.
18 mai 1804-28 floréal an XII: Napoléon Bonaparte est proclamé empereur des Français.
19 mai 1804-29 floréal an XII: nomination de 18 maréchaux d'Empire.
10 juillet 1804-21 messidor an XII: Fouché redevient ministre de la Police générale.
13 juillet 1804-24 messidor an XII: Napoléon assiste à l'opéra à la représentation des Bardes.
20 juillet 1804: il gagne Boulogne pour préparer le débarquement.
2 décembre 1804-11 frimaire an XIII: sacre de Napoléon.
17 mars 1805-26 ventóse an XIII: Napoléon roi d'Italie.
10 septembre 1805: l'Autriche attaque la Bavière.
19 octobre 1805: victoire d'Ulm.
21 octobre 1805: défaite de la flotte franco-espagnole à Trafalgar.
2 décembre 1805: victoire d'Austerlitz.
26 décembre 1805: Traité de Presbourg.
31 décembre 1805: fin du calendrier républicain.
14 février 1806: Masséna entre à Naples.
15 mars 1806: Murat grand-duc de Berg.
30 mars 1806: Joseph roi de Naples.
4 avril 1806: publication du catéchisme impérial.
10 mai 1806: fondation de l'Université impériale.
16 mai 1806: ordre en conseil anglais déclarant les côtes de l'Elbe à Brest en état de blocus.
5 juin 1806: Louis roi de Hollande.
12 juillet 1806: mise en place de la Confédération du Rhin.
26 août 1806: ultimatum prussien.
14 octobre 1806: victoires d'Iéna et d'Auerstaedt.
27 octobre 1806: Napoléon entre à Berlin.
21 novembre 1806: Napoléon décrète le Blocus continental.
1er janvier 1807: rencontre de Napoléon et de Marie Walewska.
8 février 1807: difficile victoire d'Eylau.
14 juin 1807: victoire de Friedland.
25 juin 1807: entrevue de Napoléon et d'Alexandre sur le Niémen.
7 juillet 1807: signature du traité de Tilsit.
22 juillet 1807: création du grand-duché de Varsovie.
9 août 1807: Talleyrand est écarté des Relations extérieures.
16 août 1807: Jérôme roi de Westphalie.
19 août 1807: suppression du Tribunat.
16 septembre 1807: création de la Cour des comptes.
27 octobre 1807: convention franco-espagnole de Fontainebleau.
30 novembre 1807: Junot entre à Lisbonne.
13 décembre 1807: entrevue avec Lucien. Pas de réconciliation.
20 février 1808: Murat devient lieutenant-général de l'Empereur en Espagne.
1er mars 1808: création de la noblesse d'Empire.
Avril 1808: Napoléon à Bordeaux.
2 mai 1808: soulèvement de Madrid contre la présence française.
5 mai 1808: abdication de Charles IV d'Espagne.
4 juin 1808: Joseph roi d'Espagne.
15 juin 1808: Murat roi de Naples.
20 juin 1808: Joseph entre à Madrid.
22 juin 1808: Dupont capitule à Baylen.
30 août 1808: Junot capitule à Cintra.
27 septembre 1808: entrevue d'Erfurt entre Napoléon et le tsar.
4 décembre 1808: capitulation de Madrid devant Napoléon.
20 décembre 1808: Talleyrand et Fouché se réconcilient pour envisager l'avenir en cas de disparition de Napoléon.
21 février 1809: Lannes prend Saragosse.
8 avril 1809: l'Autriche attaque la Bavière.
22 avril 1809: victoire d'Eckmühl.
22 mai 1809: victoire d'Essling.
6 juillet 1809: victoire de Wagram. Arrestation de Pie VII.
12 octobre 1809: attentat manqué de Staps.
14 octobre 1809: traité de Vienne.
15 décembre 1809: le Sénat adopte le sénatus-consulte prononçant le divorce de Napoléon et de Joséphine.
17 février 1810: la ville de Rome est réunie à l'Empire.
2 avril 1810: mariage religieux de Napoléon et de Marie-Louise.
Avril-mai 1810: visite de la Belgique.
3 juin 1810: disgrâce de Fouché.
9 juillet 1810: réunion de la Hollande à la France.
21 août 1810: Bernadotte élu prince héréditaire de Suède.
20 mars 1811: naissance du Roi de Rome.
9 juin 1811: baptême du Roi de Rome.
19 janvier 1812: victoire de Wellington à Ciudad-Rodrigo.
8 avril 1812: Alexandre envoie un ultimatum à Napoléon.
18 mai 1812: conférence de Dresde.
24 juin 1812: Napoléon franchit le Niémen.
22 juillet 1812: Wellington bat Marmont aux Arapiles.
7 septembre 1812: victoire de la Moskowa (Borodino).
14 septembre 1812: Napoléon entre à Moscou.
18 octobre 1812: Napoléon décide de quitter Moscou.
23 octobre 1812: coup d'État du général Malet.
27 novembre 1812: bataille de la Bérézina.
5 décembre 1812: Napoléon quitte l'armée en retraite.
25 janvier 1813: concordat de Fontainebleau.
17 mars 1813: La Prusse déclare la guerre à la France.
2 mai 1813: victoire de Lützen.
20 mai 1813: victoire de Bautzen.
4 juin 1813: armistice de Pleiswitz.
21 juin 1813: victoire de Wellington à Vitoria. L'Espagne est perdue.
29 juillet 1813: congrès de Prague.
12 août 1813: l'Autriche déclare la guerre à la France.
16-19 octobre 1813: bataille de Leipzig. Effondrement de l'Allemagne napoléonienne.
30 octobre 1813: victoire de Hanau.
16 novembre 1813: la Hollande est perdue pour la France.
4 décembre 1813: déclaration de Francfort.
29 décembre 1813: rapport de Lainé au Corps législatif.
30 décembre 1813: occupation de la Suisse par les Autrichiens.
17 janvier 1814: défection de Murat. La domination française en Italie est compromise.
29 janvier 1814: victoire de Napoléon à Brienne.
10 février 1814: victoire de Champaubert.
11 février 1814: victoire de Montmirail.
18 février 1814: victoire de Montereau.
13 mars 1814: victoire de Reims.
30-31 mars 1814: chute de Paris.
2 avril 1814: le Sénat prononce la déchéance de Napoléon.
4 avril 1814: sous la pression des maréchaux, abdication de Napoléon.
6 avril 1814: abdication de Napoléon sans conditions.
20 avril 1814: les adieux de Fontainebleau.
4 mai 1814: Napoléon débarque à l'île d'Elbe.
30 juin 1814: traité de Paris.
1er novembre 1814: ouverture du Congrès de Vienne.
26 février 1815: Napoléon quitte l'île d'Elbe.
1er mars 1815: Napoléon débarque au Golfe-Juan.
7 mars 1815: les troupes se rallient à Napoléon au défilé de Laffrey.
20 mars 1815: Napoléon à Paris.
30 mars 1815: Murat lance sa proclamation de Rimini.
22 avril 1815: proclamation de l'Acte additionnel.
3 mai 1815: Murat battu à Tolentino.
1er juin 1815: cérémonie du Champ-de-Mai.
9 juin 1815: acte final du Congrès de Vienne.
12 juin 1815: Napoléon quitte Paris pour la Belgique.
16 juin 1815: victoire de Ligny.
18 juin 1815: désastre de Waterloo.
22 juin 1815: abdication de Napoléon.
3 juillet 1815: Napoléon est à Rochefort.
15 juillet 1815: Napoléon monte à bord du Bellérophon.
7 août 1815: Napoléon transféré sur le Northumberland.
13 octobre 1815: Murat fusillé au Pizzo.
16 octobre 1815: Napoléon arrive à Sainte-Hélène. Il s'installe aux Briars.
20 novembre 1815: deuxième traité de Paris.
7 décembre 1815: Ney est fusillé.
10 décembre 1815: Napoléon s'installe à Longwood.
17 avril 1816: première rencontre avec le nouveau gouverneur, Hudson Lowe.
18 août 1816: algarade avec Hudson Lowe.
25 novembre 1816: Las Cases est expulsé de Sainte-Hélène.
11 février 1818: dernier entretien de Napoléon et de Gourgaud qui a demandé à quitter l'île.
Novembre-décembre 1820: troubles fréquents de l'estomac.
16 mars 1821: il paraît très malade.
5 mai 1821: mort de Napoléon. Ses dernières paroles: <<*à la tête de l'armée.>>

Au physique il y a Bonaparte, le maigre aux longs cheveux et Napoléon, le ventripotent aux cheveux ras. Si l'on se réfère aux Mémoires de Marchand (t. II, p. 338), la taille de Napoléon prise par Antommarchi après sa mort serait de 1,686 m. Si Napoléon passait pour petit, c'est peut-être à cause de son chapeau qui ne pouvait soutenir la comparaison avec les plumets et panaches de ses officiers comme avec les bonnets à poil de ses grenadiers.

Il parlait vite, avec un accent corse, mais, à l'écrit, ne faisait pas plus de fautes d'orthographe que ses contemporains. Sa mémoire était prodigieuse, sa culture incontestable (il suffit de parcourir les notes prises lors de ses lectures de jeunesse). Il avait ressenti très tôt le besoin d'écrire, et on lui doit un roman ou plutôt une ébauche de roman, Clisson et Eugénie. Il avait participé au concours de l'Académie de Lyon en 1791: "Quelles vérités et quels sentiments importe-t-il le plus d'inculquer aux hommes pour leur bonheur?" Il s'y montra ardent lecteur de Roussau et de Raynal.

Contrairement à sa légende, l'homme se révèle souvent hésitant, lorsqu'il n'est pas sur un terrain qui lui est familier: il remet sa décision constamment pour le problème de la jonction du Louvre et des Tuileries, par exemple. Il est émotif, coléreux (mais beaucoup de ses colères sont feintes), dépressif ("toujours seul au milieu des hommes, je rentre pour rêver avec moi-même et me livrer à toute la vivacité de ma mélancolie. De quel côté est-elle tournée aujourd'hui? Du côté de la mort. Puisque je dois mourir ne vaut-il pas autant se tuer?"): il tentera, semble-t-il, de se suicider en 1814.
Réaliste et empiriste, Napoléon ne paraît pas avoir tenu à des principes arrêtés. Il est difficile de voir en lui, sur le plan religieux, un croyant. Sa conception de Dieu et de la religion rejoint celle de Voltaire: le christianisme est un facteur d'ordre social. Il se fût fait musulman sans problème.

On trouvera ailleurs des développements sur ses qualités de général et sur celles d'administrateur. L'administrateur fut peut-être d'ailleurs supérieur au général. Napoléon n'a pas compris les guerres nationales, à l'inverse d'un Guibert; ses effets fondés sur la surprise ne jouèrent bientôt plus contre l'adversaire quand celui-ci eut compris la leçon. Napoléon en restait souvent aux idées de l'Ancien Régime. Au demeurant, sa conception de la guerre relevait plus du poker que des échecs (où il était mauvais joueur). En revanche, il a imposé des conceptions administratives qui annoncent une nouvelle époque. L'esprit de courtisan mis à part, les conseillers d'Etat le virent avec admiration mener leurs débats.
S'il fallait pourtant caractériser d'un mot le génie de Napoléon, c'est son sens de la propagande qui apparaîtrait comme le plus impressionnant. En cela c'est un homme du xxe siècle. Il utilise la presse et l'image à son profit; il se compose un personnage _ petit chapeau, redingote grise, mèche et main dans le gilet _ qui connaîtra la fortune que l'on sait. Ce nom même de Napoléon, si difficile à porter au temps de Brienne, devient désormais le symbole du conquérant.


Jean Tulard

Source : Dictionnaire Napoléon, Paris : Editions Fayard, 1987.
Avec l'aimable autorisation des Editions Fayard

 
     
 
 

 Retour page d'Accueil

 Retour page de Section

 Retour page de Rubrique

 

 

 

 

 Imprimer

Ajouter à votre sélection

 
 

Voir les fiches précédentes :

OK


Voir la liste des fiches selon la catégorie :


 
 

Haut de page

 
 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | Napoleon.org - ISSN 2272-1800