GRENVILLE, William Wyndham, (1759-1834) homme d’Etat

Partager


Biographie

Né le 25 octobre 1759, il meurt à Dropmore Lodge (Buckinghamshire), le 12 janvier 1834
Député de Buckingham de 1782 à 1784
Député de Buckinghamshire de 1784 à 1790
Nommé 1er Baron de Grenville, le 25 novembre 1790 (il devient ensuite le Président de la Chambre des Lords)
Secrétaire général de l'Irlande de 1782 à 1783
Contrôleur des Finances et Contrôleur adjoint des finances de 1783 à 1789
Vice-Président du Conseil du Commerce de 1786 à 1789
Porte-parole à la Chambre des Communes 1789
Secrétaire de l'Intérieur de 1789 à 1790
Secrétaire des Affaires extérieures de 1791 à 1801
Premier Ministre de 1806 à 1807 (du gouvernement baptisé « Tous les Talents »)
Chancelier de l'Université d'Oxford de 1810 à 1834


Fils de l’ancien premier ministre George Grenville (ministère de 1763 à 1765), et cousin de William Pitt "le jeune"

… le plus grand succès de William Grenville est l'abolition du commerce de l'esclavage outre-mer par l'Angleterre. Dans une tentative pour écraser les radicaux anglais encouragés par la Révolution française, Grenville suspend l'Habeas Corpus en 1794. Pitt et lui démissionnent lorsque le Roi George refuse d'accorder des droits politiques aux catholiques. Lors du retour au pouvoir de Pitt en mai 1804, Grenville refuse de faire partie du gouvernement à cause de l'exclusion par le roi de son plus grand allié politique, Charles James Fox. A la mort de Pitt en janvier 1806, Grenville forme la coalition de « Tous les Talents » composée des partisans d'Addington, des partisans de Fox (Foxites), et de ses propres amis. Le soutien de l'administration pour le décret de Libération des catholiques pousse George III à demander la démission de Grenville en mars 1807. Sa carrière politique active prend fin en 1823 lorsqu'il est victime d'une attaque cardiaque. Il meurt sans héritier et son titre s'éteint avec lui.


Bibliographie

– Cook, C., J. Stevenson, The Longman Handbook of Modern British History, London and New York: Longman, 1996, p. 360
– Harvey, A. D., Lord Grenville, 1759-1834 : a bibliography, (Meckler's bibliographies of British statesman; 2), Westport, CT: Meckler, 1989
– Jupp, P., Lord Grenville: 1759-1834, Oxford ; New York: Clarendon Press: Oxford University Press, 1985
– Sack, J.J., The Grenvillites 1801-1829: Party politics and factionalism in the age of Pitt and Liverpool, Urbana (etc.); London: University of Illinois Press, 1979.
– The Encyclopedia Britannica Online, William Wyndham Grenville

Partager