La Maison de Longwood et les domaines français de Sainte-Hélène

Après l’incroyable épisode des Cent-Jours, soldé par la défaite de Napoléon à Waterloo le 18 juin 1815, les Alliés décidèrent d’exiler l’Empereur déchu sur la petite île de Sainte-Hélène, une possession anglaise au milieu de l’Atlantique Sud. Accompagné de quelques fidèles, Napoléon vivra jusqu’à sa mort, le 5 mai 1821, à Longwood, dans une petite demeure battue par les vents et la pluie, sous la surveillance implacable d’Hudson Lowe.