Maquette de la colonne de la Grande Armée

Artiste(s) : BRENET Nicolas Guy Antoine
Partager

Après la victoire d’Austerlitz, le directeur du musée Napoléon Vivant Denon suggéra à l’empereur que le projet de colonne nationale, prévu en 1803 pour la place Vendôme, évolue en une colonne honorant les soldats de la Grande Armée. Colonne qui prit successivement le nom de colonne d’Austerlitz, puis celui de colonne de la Victoire, avant de devenir la colonne de la Grande Armée.

Construit de 1806 à 1810 par Jacques Gondouin et Jean-Baptiste Lepère, le monument s’inspire de la colonne Trajane, que l’Empereur avait pensé transférer de Rome à Paris. Il utilise ainsi la référence à l’antique et sa charge symbolique, tout en les réécrivant. Placée sur un piédestal orné de motifs de trophées pris à l’ennemi – canons, uniformes, casques, coiffures, drapeaux – la colonne se compose d’un fût de pierre recouvert de 425 plaques de bronze fixées par des agrafes. Dessinés par Pierre-Nolasque Bergeret et fondus grâce aux canons autrichiens pris en 1805, ces bas-reliefs forment une frise en spirale de 280 mètres retraçant la campagne, du camp de Boulogne à la Paix de Presbourg. Une inscription indique « Monument élevé à la gloire de la Grande Armée par Napoléon le Grand, commencé le 25 août 1806, terminé le 15 août 1810 ».

A l’origine la colonne devait être surmontée d’une statue de Charlemagne. Le monument fut finalement couronné d’un Napoléon en empereur romain sculpté par Antoine-Denis Chaudet. Descendue en 1814, l’oeuvre disparut rapidement. Elle fut remplacée en 1833 par l’effigie d’un Napoléon en petit caporal, une oeuvre due à Charles-Emile Seurre qui domine aujourd’hui la cour de l’Hôtel national des Invalides. En 1863, la statue de Seurre fut descendue et remplacée par une reprise de la composition de Chaudet, réalisée par Auguste Dumont.

Déboulonnée sous la Commune à l’initiative de Gustave Courbet, la colonne Vendôme fut restaurée et réédifiée aux frais de l’artiste en 1873.

Dédicace sur le cartouche au-dessus de la porte : NEAPOLIO IMP[ERATOR]
AVG[VSTVS]/ MONVMENTVM – BELLI GERMANICI/ ANNO MDCCCV/ TRIMESTRI
SPATIO DUCTV SVO PROFLIGATI/ EX AERE CAPTO/ GLORIAE EXERCITUS MAXIMI
DICAVIT. Sur la base : DONNÉ À l’HOTEL IMP[ÉRIA]L DES INVALIDES/ LE 2 XBRE
1857/ PAR S[ON] A[LTESSE] I[MPÉRIALE] LE PRINCE JÉRÔME NAPOLÉON/
GOUVERNEUR HONORAIRE

Pauline Leonet, avril 2013

Maquette présentée dans l’exposition Napoléon et l’Europe au Musée de l’Armée (27 mars – 14 juillet 2013).

En savoir plus sur la Colonne Vendôme : le monument et son histoire

Date :
avant 1834
Dimensions :
H = 177 cm, L = 26 cm, P = 26 cm
Lieux de conservation :
Paris, musée de l'Armée, inv. Dd 14
Crédits :
Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN-GP / Emilie Cambier / Tony Querrec
Partager