Plan de Portoferraio de 1841 : COM: DI PORTOFERRAJO , Sezione A, detta della città Foglio Unico

Artiste(s) : Bartoli Costantino
Partager
Plan de Portoferraio de 1841 : COM: DI PORTOFERRAJO , Sezione A, detta della città Foglio Unico, Constantino Bartoli © Archivio di Stato di Livorno

Ce plan cadastral de Portoferraio vient du corpus très important de plans cadastraux du XIXe siècle créé avant les grandes transformations urbaines qui eurent lieu en Toscane à la fin du même siècle. Ce corpus est donc d’une importance fondamentale pour la reconstitution de l’état de pré-XIXe siècle de la région.

Cette carte a été tirée du cadastre entamé sous Napoléon en 1808 et qui se poursuivit jusqu’à la chute de l’Empire jusqu’à servir de modèle pour la création du Nuovo catasto dei territorialisation del Granducato di Toscana, l’enquête que commanda en 1817 Ferdinando III di Lorena en vue de créer un nouveau cadastre toscan des territoires du Grand-Duché sur lequel il régnait à nouveau.

En 1826, les « vues générales » furent créés à partir des relevés de parcelles et le registre cadastral fut mis en place dans la période entre 1832 et 1835.
Les îles de l’archipel toscan ne faisaient pas partie de cette opération cadastrale initialement puisqu’elles n’étaient pas soumises à l’impôt foncier. C’est pourquoi elles ne furent répertoriées qu’à partir de 1840-1845. Ces plans constituent la première représentation cartographique scientifique de la région et fournissent des informations précises et très détaillées.

Cette carte, spécifiquement, a permis d’obtenir des mesures rigoureuses pour « l’espace napoléonien », une zone qui peut être considérée comme occupant près d’un cinquième de la ville de Portoferraio. Les fortifications protégeant la résidence de Napoléon et le complexe de bâtiments réservés l’entretien de la «  Maison » sont également particulièrement visibles.

Il est particulièrement intéressant de mettre ce plan en regard de celui de 1802 du baron Vincent représentant les fortifications de l’île d’Elbe afin de voir l’évolution des bâtiments et les aménagements que Napoléon y fit pour en faire sa résidence d’été.

Roberta Martinelli et Velia Gini Bartoli, conservateur du palais I Mulini et architecte attachée au projet de restauration, novembre 2013

Découvrez le palais I Mulini à Portoferraio dans le compte rendu de novembre 2013 de ces deux auteurs.

Date :
1841
Technique :
Dessin au crayon avec rehauts d'aquarelle
Dimensions :
H = 80 cm, L = 110 cm
Lieux de conservation :
Archivio di Stato di Livorno . Catasto mappe , inv. N. 1900, Comunità di Portoferraio, Sez.A , anno 1841
Crédits :
Archivio di Stato di Livorno
Partager