Fontaine du Châtelet – Paris

Partager

En 1808, Napoléon Ier fit démolir le siège de la prévôté de Paris libérant ainsi la place du Châtelet au centre de laquelle fut installée une fontaine édifiée par François-Jean Bralle. Dénommée également « Fontaine du Palmier », haute de 18 mètres, elle est composée d'une colonne à chapiteau égyptien surmontée d'une statue de la Victoire – l'originale est conservée au musée Carnavalet – et des allégories de la Foi, de la Loi, de la Force et de la Vigilance sculptées par Boizot.
Le dé sur lequel repose la colonne est entouré à ses quatre angles par une sorte de corne d'abondance s'achevant en tête de dauphin. 

Le fût de la colonne commémore les victoires de l'Empire par les noms inscrits en lettres d'or des batailles les plus importantes : Lodi, Arcole, Rivoli, Pyramides, Mont Thabor, Marengo, Austerlitz, Ulm, Iena, Eylau, Dantzig, Friedland.
 
Les travaux d'Haussmann entraînèrent son déplacement en 1858 afin de faciliter le percement du boulevard de Sébastopol et l'agrandissement de la place. La fontaine fut alors rehaussée (passant de 18 à 22 mètres de hauteur) sur un nouveau socle orné de sphinx par Jaquemart. Elle est encadrée par deux théâtres jumeaux construits par Davioud en 1862, le théâtre du Châtelet et le théâtre de la Ville.
 
Mise à jour 7 octobre 2014

Partager