Ces histoires insolites qui ont fait la médecine

Auteur(s) : FABIANI Jean-Noël
Partager
© Plon

Les chirurgiens oublient souvent qu'ils doivent leur profession à un certain Félix, barbier de son état, qui, appelé en dernier recours par les médecins, est parvenu à guérir en 1686 la fistule anale du Roi-Soleil. A sa demande, le souverain institua la chirurgie comme un métier à part entière, dès lors séparé de la « barberie ».
Qui ne sait aujourd'hui que se laver les mains est le moyen le plus simple d'éviter la contagion ? Pourtant, en 1850, Ignace Semmelweis a subi toutes les avanies du monde pour avoir supplié ses confrères de bien vouloir respecter cette règle d'hygiène évidente afin de sauver les jeunes femmes qui mouraient les unes après les autres d'infections dans les suites de couches.
Sont également présentés dans cet ouvrage les acteurs d'une immense fresque : Horace Wells qui découvre l'anesthésie mais qui finit par se suicider en prison en se tranchant sans douleur l'artère fémorale grâce au chloroforme ; le baron Larrey qui ampute jusqu'à l'épuisement les blessés le soir de la bataille d'Eylau ; ou bien le vieil Hippocrate qui rédige, en pensant aux dernières paroles de Socrate, une profession de foi que tous les médecins répètent encore deux millénaires plus tard…
C'est à ce grand voyage à travers l'histoire de la médecine que nous convie ce livre.

A lire sur napoleon.org, un extrait : La France, pays de variqueux, ou de l'importance d'avoir de bonnes jambes pour rejoindre les régiments de la Grande Armée…
(Avec l'aimable autorisation des éditions Plon).

L'auteur : Le professeur Jean-Noël Fabiani est chef de service à l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, où il dirige le département de chirurgie cardio-vasculaire. Il est également professeur à l'université Paris-Descartes et fut chargé de l'enseignement de l'histoire de la médecine pendant dix ans à la faculté.

 
Sommaire
1 – « Nous devons un coq à Asclépios : payez-le, ne l'oubliez pas ! »
2 – Le feu de Saint-Antoine
3 – La dernière dissection d'André Vésale
4 – Le cul du roi ou la naissance de la chirurgie
5 – Le combat de la circulation du sang
6 – La variole et les laitières
7 – Visite à l'ambulance de Larrey le soir d'Eylau
8 – La France, pays de variqueux
9 – Les amours du Dr Halsted
10 – Un champ de foire pour l'anesthésie
11 – Un poulailler pour le béribéri
12 – Destouches et Semmelweis : deux destins
13 – Rosir les enfants bleus

Année de publication :
2011
Lieu et maison d'édition :
Paris, Plon
Nombre de pages :
248 p.
Partager