La monarchie impériale, l’imaginaire politique sous Napoléon III

Auteur(s) : GLIKMAN Juliette
Partager
J Glikman, La monarchie impériale. L'imaginaire politique sous Napoléon III ©Nouveau Monde Editions

Ni César, ni tribun… Napoléon III, qui a régné sur la France de 1852 à 1870, a initié une monarchie ressuscitée par le vote populaire. À rebours de certaines idées reçues, ce livre montre que le Second Empire n'est pas un simple césarisme consenti par des citoyens immatures. Louanges, acclamations, adresses participent à l'enracinement de la dynastie. Invoquant les principes de 1789, ce système héréditaire se décline sous les traits originaux d'une « démocratie impériale » qui allie la foi monarchique et le droit du peuple, le trône de Clovis et l'urne électorale. L'empereur, véritable « prophète élu », dépasse la -stature du sauveur charismatique pour endosser la figure du souverain, père protecteur et prince de justice. Doté d'une aura merveilleuse, il redonne vie à la patrie meurtrie par un demi-siècle de luttes civiles.
Dépassant la désignation plébiscitaire, l'imaginaire impérial promeut la renaissance d'une dynastie providentielle au coeur du XIXe siècle français. Cette étude fine et nuancée de Juliette Glikman renouvelle profondément notre vision du Second Empire. (note de l'éd.) 
 
L'auteur
Docteur en histoire et chercheur associé à l'université Paris-IV, Juliette Glikman enseigne à SciencesPo. Spécialiste de l'histoire politique du Second Empire, son premier ouvrage Louis-Napoléon prisonnier. Du fort de Ham aux ors des Tuileries a été couronné par l'Académie des Sciences Morales et Politiques et par le prix Historia de la biographie historique. En 2000, J. Glikman a été lauréate des Bourses d'études de la Fondation Napoléon, pour sa thèse, Symbolique impériale et représentation de l'histoire sous le Second Empire. Contribution à l'étude des assises du régime. Elle collabore également à de nombreuses revues, et notamment à Napoleonica. La Revue.
 
Sommaire
1re partie : Les titres de légitimité
– L'Empire de fait ou l'Empire de droit ?
– Voter, acclamer, louer, la trinité démocratique
– Au commencement était le roi
2ème partie : La société napoléonienne et la sauvegarde sociale
– Le devoir d'amélioration sociale
– Le peuple napoléonien et l'unanimisme dynastique
– La renaissance dynastique, acte réparateur
Cahier iconographique
3ème partie : Inscription providentielle et symbolique impériale
– L'ascension de la dynastie providentielle
– Saturne en politique : les révolutions du temps napoléonien
– Les météores de l'élection dynastique

Année de publication :
2013
Lieu et maison d'édition :
Paris, Nouveau Monde Editions, coll. La Bibliothèque napoléonienne, Série "Etudes"
Nombre de pages :
540 p.
Partager