Le Mamelouk de Napoléon. Les mémoires de Roustam, le garde du corps de l’Empereur

Partager
(c) éditions Jourdan

Les mamelouks composants la garde rapprochée de Napoléon étaient réputés puissants, mystérieux et fanatiques. Réputation que Bonaparte, n'ignorant pas que la crainte est le commencement de la sagesse, ne faisait rien pour démentir.
De tous les mamelouks, cependant, un seul était populaire : Roustam, qui toujours paradait, sur un cheval superbe, aux côtés du Consul.
On le voyait partout où se montrait l'Empereur. Très vite, il deviendra populaire au point que : « tout étranger qui vient à Paris veut le voir » ; que le Moniteur « imprime ses mots » ; que son portrait est répandu à des milliers d'exemplaires. Toute la famille impériale s'engoue de lui.
La confiance de Napoléon envers Roustam est sans limite : il couche sur le seuil de l'Empereur, parfois même en travers de sa porte…
Ce sont les propres souvenirs du fidèle mamelouk qui composent ce récit, depuis les multiples enlèvements dont il fut victime très jeune, sa condition d'esclave, sa rencontre avec Bonaparte au Caire, les différentes campagnes auxquelles il prend part aux côtés de l'Empereur et tous les grands moments de l'Empire qu'il vit en témoin privilégié.

Les Souvenirs de Roustam, fertiles en anecdotes sur la vie intime de l'Empereur et des grands soldats de l'Empire, n'avaient plus été publiés depuis 1911. Cet ouvrage sera précieux aux curieux de l'épopée napoléonienne, complétant ce puzzle avec cette pièce qui leur avait toujours manqué. (4e de couv)
 
 
L'auteur :
A lire la biographie du mamelouk Roustam sur le site
 
 
Site des éditions Jourdan

Année de publication :
2010
Lieu et maison d'édition :
Paris-Bruxelles : éditions Jourdan
Nombre de pages :
224 pages
Partager