Le mythe du héros. France et Italie après la chute de Napoléon

Auteur(s) : MASCILLI MIGLIORINI Luigi
Partager

Après vingt-cinq ans d'événements extraordinaires, l'Europe accepta avec soulagement, mais aussi avec quelques regrets et une certaine inquiétude, la paix qui suivit la chute de Napoléon. Les hommes qui avaient vécu l'Epopée, soldats des guerres de la Révolution et de l'Empire, et les jeunes qui n'avaient pu y participer, s'accommodèrent difficilement d'une époque qui leur sembla, en comparaison, plate et étouffante.
Napoléon devint, dans la mémoire individuelle et collective, le héros qui avait pu offrir aux hommes de son temps la mobilité sociale et une existence souvent hors du commun. A travers son personnage, la culture européenne développa les aspirations héroïques de l'individu, avec en corollaire la nécessité de concilier les mouvements populaires d'égalité et d'identité.
 
C'est à une réflexion approfondie sur ce « mythe » et ses mutations dans l'Europe romantique que nous convie Luigi Mascilli Migliorini, professeur d'Histoire moderne à l'Institut universitaire oriental de Naples, spécialiste de l'histoire de la culture européenne, de l'époque napoléonienne au romantisme.
 
Un texte fondamental, publié pour la première fois en français.

Vous pouvez commander cet ouvrage sur le site de l'éditeur.

Année de publication :
2002
Lieu et maison d'édition :
Paris : Nouveau Monde Editions
Nombre de pages :
216 p.
Pour commander :
Nouveau Monde Editions, 6 rue Laplace, 75005 Paris
Partager