3es Rencontres napoléoniennes de Sartène

Colloque, Conférence
du 04/08/2017 au 06/08/2017
Partager

Les troisièmes Rencontres napoléoniennes de Sartène, en Corse du Sud, auront lieu les 4, 5 et 6 août 2017, à partir de 21h 15. Elles sont organisées, avec l’aide de la municipalité de Sartène, par Olivier Battistini, Maître de conférences HDR en histoire grecque à l’Université de Corse et Maître Bertrand d’Ortoli, Adjoint à la culture. 

Cette année, elles auront pour thème la guerre.
Avec ces troisièmes Rencontres, se terminera une trilogie (« la dialectique terre/mer », « l’idée d’empire » et « la guerre ») dont le but était de mettre Napoléon en relation avec l’histoire ancienne pour mieux approcher les enjeux contemporains.
Dans cette perspective, après leurs interventions, les conférenciers dialogueront, selon le principe de nos soirées, avec le public.

3<sup>es</sup> Rencontres napoléoniennes de Sartène

Programme 2017

Cette année, à Sartène, les 4, 5 et 6 août 2017, sera abordé le thème D’Alexandre à Napoléon : La guerre, avec Olivier Battistini (sur le thème « La Guerre d’Alexandre le Grand »), David Chanteranne, Michel Vergé-Franceschi, Raphaël Lahlou (sur le thème «Napoléon, un géopoliticien en guerre, années 1780-1821 »).

Il y sera question d’Alexandre le Grand, le philosophe en armes, victorieux parce qu’élève d’Aristote et lecteur de l’Iliade ; de la guerre menée par Napoléon, une guerre régulière et irrégulière, de l’impact de la bataille de Ponte-Novo. La dernière soirée sera consacrée à une table ronde réunissant les quatre conférenciers. 

Les précédentes Rencontres

  • En 2015, les premières Rencontres avaient réuni, autour de la question D’Alexandre à Napoléon : la dialectique terre-mer et les enjeux contemporains, les conférenciers suivants : Olivier Battistini, Jacques-Olivier Boudon, Michel Vergé-Franceschi, Michèle Battesti, Raphaël Lahlou, Gérard Chaliand.
    Le dessein de ces rencontres 2015 a été de réfléchir sur l’importance de la dialectique terre-mer dans les campagnes de Napoléon – « la mer contre la terre » selon l’expression de l’amiral français Castex. Une dialectique inventée par Thucydide. L’historien politique, dans La Guerre du Péloponnèse, dit l’affrontement entre les Spartiates et les Athéniens et pense l’opposition fondamentale entre deux conceptions de l’espace et de l’impérialisme : une puissance de la terre face à une thalassocratieCette dialectique se retrouve chez Alexandre le Grand lorsqu’il licencie sa flotte, à Milet, en 334 av. J.-C., un choix pragmatique et stratégique lié à la suprématie navale perse et à la nécessité, pour les Macédoniens, de l’emporter toujours sur le continent. Une question d’ordre métapolitique pour mieux approcher les enjeux stratégiques contemporains.

  • En 2016, les deuxièmes Rencontres – D’Alexandre à Napoléon : l’idée d’empire – avaient réuni Olivier Battistini, David Chanteranne, Michel Vergé-Franceschi, Raphaël Lahlou et Anna Moretti.
    Le dialogue entre les conférenciers et le public a eu pour objet les relations entre les notions d’Empire chez Alexandre et Napoléon et celles qui nous sont contemporaines.

 

Théâtre de verdure
Cours soeur Amelie
20100 Sartène
Contact : Olivier Battistini – e-mail

Partager