Défendre, contrôler et représenter les territoires par l’armée sous Napoléon

Journée
16/05/2022
Partager

Le Service historique de la Défense propose une journée d’étude sur le thème « Défendre, contrôler et représenter les territoires par l’armée sous Napoléon » le 16 mai 2022 au château de Vincennes, dans le Pavillon de la Reine.

Cette journée est proposée dans le cadre du programme accompagnant l’exposition sur les Les forteresses de l’Empereur. Napoléon et ses ingénieurs militaires dans l’Europe en guerre (jusqu’au 20 mai 2022 au château de Vincennes).

Entrée libre sur réservation au mail à l’adresse shd-vincennes-conferences.resp.fct@intradef.gouv.fr

Défendre, contrôler et représenter les territoires par l’armée sous Napoléon

Programme détaillé

9 h – Accueil par Nathalie Genet-Rouffiac, conservateur général du patrimoine, chef du Service historique de la Défense

9 h 10 – Introduction : Martin Barros (SHD), Michel Roucaud (SHD), Walter Bruyère-Ostells, directeur scientifique du SHD.

Le génie impérial dans les collections publiques
Présidence : Bertrand Fonck, conservateur en chef du patrimoine, chef du Centre historique des archives du SHD

9 h 20 – Olivier Accarie-Pierson, responsable de fonds à la division des archives techniques et de l’information géographique (SHD/CHA) : Les collections de la cartothèque et du Dépôt des fortifications conservées au SHD

9 h 40 – Martin Barros, chargé d’études documentaires hors classe, adjoint au chef du département de la bibliothèque (SHD) : Le fonds du général Chasseloup Laubat, de la revendication à la redécouverte

10 h – Nadine Gastaldi, conservatrice générale du patrimoine, chargée de mission Cartes et plans, Direction des fonds, Archives nationales, et Marie Ranquet, conservatrice du patrimoine, responsable du pôle des archives de l’Exécutif (1789-1870), des Assemblées et du contrôle de l’État, Département de l’Exécutif et du Législatif, Archives nationales : Les fonds cartographiques et techniques témoins de la période napoléonienne aux Archives nationales.

10 h 20 – Isabelle Warmoes, ingénieur d’études, adjointe au directeur du Musée des Plans-Reliefs : La galerie des plans-reliefs, son rôle et ses collections sous l’Empire.

 10 h 40 – Échange avec la salle
10 h 50 – Pause 10 mn

Des hommes et des institutions
Présidence : Michel Roucaud , chargé d’études documentaires principal, adjoint du chef de la division des archives privées (SHD/CHA), docteur en histoire de l’université Paris-I-Sorbonne

11 h – Quentin Censier, maîtrisant en histoire à l’université Paris-I-Sorbonne : Le Michaud d’Arçon : une vision offensive et opérationnelle des fortifications.

11 h 20 – Lorenzo Cuccoli, docteur en histoire : Les officiers d’armes savantes en Italie, fortifications et représentation du territoire.

11 h 40 – Achille Vershoren, master en histoire, université catholique de Louvain : Carnot, de la théorie à la pratique, le siège d’Anvers de 1814.

12 h – Jean-Luc Arnaud, directeur de recherche, laboratoire Telemme, Université d’Aix-Marseille – CNRS : La carte d’état-major, un héritage à haut risque, 1817-1852.

12 h 20 – Échange avec la salle
12 h 30 – Déjeuner

Vaisseaux de pierre contre Royal Navy
Présidence : Isabelle Warmoes, ingénieur d’études, adjointe au directeur du Musée des Plans-Reliefs

14 h – Jean-Michel Perignon, Association des amis de l’île du Large Saint Marcouf : Saint Marcouf : Chronique d’une obsolescence, d’un abandon et d’un espoir de renaissance

14 h 20 – Thierry Sauzeau, professeur d’histoire moderne, université de Poitiers (UP), GiS Histoire et sciences de la mer (CNRS / InSHS) : Un vaisseau de pierre napoléonien : fort Boyard. Le fort Boyard et les défenses de l’île d’Aix.

14 h 40 – Échange avec la salle
14 h 50 – Pause 10 mn

Places fortes et guerre napoléonienne
Présidence : Martin Barros, chargé d’études documentaires hors classe, adjoint du chef de département de la bibliothèque (SHD)

15 h – Des sièges et des campagnes

Jean Marc Lafond, agrégé et docteur en histoire, chercheur associé à CRISES, Montpellier III : Les places fortes dans la lutte contre insurrectionnelle en Espagne

15 h 20 – Romain Marty-Vanden Berghe, master 2 à l’université Paris I : Les sièges et l’occupation de Dantzig (1807-1813)

15 h 40 – Jean François Brun, recteur de l’université de Saint-Etienne : Les places fortifiées dans les campagnes de 1813 à 1814 : des places de projections aux sièges de résistance.

16 h – Michel Roucaud, chargé d’études documentaires principal, adjoint du chef de la division des archives privées (SHD/CHA), docteur en histoire de l’université Paris-I-Sorbonne : Le général Camon et la fortification dans le système napoléonien.

 16 h 20 – Échange avec la salle

Partager