L’art au service du pouvoir – Napoléon I – Napoléon III

Exposition
du 13/04/2018 au 09/07/2018
Partager

L’Atelier Grognard, situé à 100 mètres du Château de la Malmaison, accueille une exposition créée en partenariat entre la ville de Rueil-Malmaison et la Fondation Napoléon, avec la participation du Mobilier national, du Palais de Compiègne, du Château de Malmaison, du Musée d’Orsay, du Musée Hébert, de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, du Musée des Avelines, du Centre National des Arts Plastiques, et de collections privées, sur l’utilisation politique de l’art par les deux empereurs des Français.

Découvrir une vidéo de présentation des objets et des salles d’exposition.

Ouverture : tous les jours, de 13h30 à 18h, sauf le mardi.

Accès6, avenue du Château de Malmaison 92500 Rueil-Malmaison France.
– Au RER A, station Rueil-Malmaison, prendre le bus n°27, direction et « La celle-Saint-Cloud SNCF » et arrêt « Le Château ».
Depuis la Défense, Nanterre ou Rueil-Malmaison, prendre le bus n°258 direction « La Jonchère » et arrêt « Le Château ».
Depuis Saint-Germain-en-Laye, Le Pecq, Port-Marly ou Bougival, prendre le bus n°259 direction « Nanterre » et arrêt « Le Château ».

Contact :
Téléphone : 01 47 14 11 63
e-mail : expositions.ateliergrognard@mairie-rueilmalmaison.fr

Visites guidéesAdulte : à partir de 13 €. Des billets couplés avec la visite guidée du château de Malmaison existent : 27 € (durée 3h)

Interview

Co-commissaire de l’exposition avec Pierre Branda et Élodie Lefort, Xavier Mauduit présente l’exposition et quelques objets phares.

Présentation générale

Après le chaos de la Révolution française, Napoléon Ier transforme la République en Empire et propose une nouvelle image du pouvoir où se mêlent les héritages de l’Ancien Régime et des innovations.
Afin de marquer l’époque de son empreinte, le style Empire est imposé dans les dizaines de palais en France et à l’étranger. Les arts sont mis au service de sa grandeur. Tous les ateliers parisiens travaillent à sa gloire avec la participation d’artistes talentueux tels David, Gros, Ingres, Canova, Girodet…
Napoléon III s’inscrit dans la continuité de son oncle, avec une politique artistique soutenue. Le décor du Second Empire est somptueux. Les arts bénéficient des progrès techniques qui favorisent la reproduction et la diffusion des œuvres choisies par le souverain, celles d’un art officiel soutenu par des institutions efficaces : l’Académie et l’École des beaux-arts, les Salons et les musées.
En présentant des œuvres prestigieuses issues des commandes des Maisons de l’empereur, chevilles ouvrières de la communication impériale, l’exposition « L’art au service du pouvoir : Napoléon Ier-Napoléon III » propose une approche inédite qui permet de relire le parcours hors-norme de ces deux empereurs, mais aussi de revisiter l’art du XIXe siècle. Avec des prêts du musée d’Orsay, du Château de Malmaison, du palais de Compiègne, du Mobilier national, cette exposition a pu voir le jour grâce au partenariat de la Fondation Napoléon qui prête un nombre important d’œuvres de sa collection.

Le commissariat a été assuré par Pierre Branda et Élodie Lefort (Fondation Napoléon) et Xavier Mauduit.

Partager