Le ballet de l’Opéra de Paris sous le Second Empire : une entreprise artistique en mutation

Conférence
10/04/2018
Partager

Pour la prochaine conférence du Cercle d’études, ouverture des inscriptions le mercredi 4 avril 2018 : Émilie Fissier évoquera « Le ballet de l’Opéra de Paris sous le Second Empire : une entreprise artistique en mutation », le mardi 10 avril 2018 à 18 heures à la Fondation Napoléon.

Le ballet de l’Opéra de Paris sous le Second Empire : une entreprise artistique en mutation

Présentation

Du ballet du XIXe siècle, on se souvient surtout du long tutu romantique de Giselle ou des (légendaires) premières pointes de Marie Taglioni dans La Sylphide. Mais le seul ballet connu du Second Empire fut pendant longtemps Coppélia, créé à la fin du règne. De cette période, on ne conserve en effet aucune oeuvre originale et l’historiographie affirme que le ballet de l’Opéra connut alors une phase de déclin. Le Théâtre impérial continua pourtant à monter des œuvres chorégraphiques à grands frais, engageant presque systématiquement des vedettes étrangères, russes ou italiennes. Une vingtaine de nouveaux ballets furent créés entre 1851 et 1870, héritage romantique mais aussi prise en compte des goûts du temps.

Émilie Fissier a soutenu une thèse de l’École nationale des Chartes sur Le ballet de l’Opéra de Paris sous le Second Empire en 2011. Archiviste-paléographe puis formée à l’école des conservateurs des bibliothèques, elle est adjointe au chef du service Histoire au département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme de la Bibliothèque nationale de France.

Les inscriptions à la conférence se feront à partir du 4 avril 2018 auprès de Brigitte Claré (e-mail : ce@napoleon.org ; tél. : 01 56 43 46 00).

Programme de la session de printemps 2018 du Cercle d’études de la Fondation Napoléon

Partager