Le mobilier en Corse au temps des Bonaparte

Exposition
du 06/04/2018 au 08/06/2018
Partager

Le musée national de la Maison Bonaparte à Ajaccio accueille, en partenariat avec la Collectivité de Corse, Direction du patrimoine, Musée de la Corse, service de l’Inventaire, La Ville de Bastia, Musée de Bastia et Direction du Patrimoine, jusqu’au 8 juillet 2018 une exposition sur l’artisanat du mobilier en Corse du temps des Bonaparte, en se fondant sur ses collections de la maison natale de Napoléon.

Ouverte tous les jours sauf le lundi, de 10h00 à 12h30 et de 13h15 à 17h30. Arrêt des entrées 30 minutes avant la fermeture

Présentation

Abritant l’une des plus importantes collections de mobilier des musées de Corse, s’intéressant depuis plusieurs années à l’histoire du goût des Bonaparte (Destins d’objets, Les maisons des Bonaparte à Paris), il était écrit que la Maison Bonaparte devrait se pencher un jour sur la constitution de l’ameublement de la maison natale de Napoléon, tout en étudiant cet ensemble à l’aune des aménagements des autres maisons patriciennes de l’île.
Tels que nous le connaissons, l’ameublement de la Maison Bonaparte date essentiellement des années 1797-1799 : deux années correspondant au retour d’exil après la période anglo-corse et précédant le départ pour Paris de la famille du premier Consul. Même si quelques achats de Charles étaient restés dans la demeure, ainsi que quelques acquisitions postérieures de la famille Ramolino.

Pour remettre ce mobilier dans le contexte de la Corse du temps, il fallait évidemment étendre notre enquête à d’autres points de l’île : Bastia, notamment, alors capitale et centre le plus peuplé et le plus actif de Corse, la Vallée d’Orezza qui comptait par centaines ses artisans du bois ; les provinces les plus riches (Cap, Balagne et Castagniccia) où les notables ruraux érigeaient ces grandes demeures qui nous étonnent encore.
La durée sur laquelle s’attarde cette exposition survole le XVIIe, siècle de fer des Génois, et le XIXe siècle après 1815-1820, car les styles Restauration et Second Empire n’offrent pas les courants multiples, sinon opposés, du XVIIIe siècle. Ce siècle d’or de la Corse est aussi celui de l’ascension des Bonaparte dans une partie de la Méditerranée où s’affrontent la République de Gênes, les Habsbourg de Vienne, les Bourbon de France, de Madrid et de Naples, les Anglais, et où s’aventurent les Russes, protecteurs de l’ordre de Malte.

Musée national de la maison Bonaparte
Rue Saint-Charles
20000 AJACCIO

Partager