Les guerres napoléoniennes dans l’histoire : de 1815 à nos jours, dans une perspective internationale

Colloque
du 30/11/2021 au 01/12/2021
Partager

Le colloque international, Les guerres napoléoniennes dans l’histoire : de 1815 à nos jours, dans une perspective internationale, est organisé par le Service historique de la Défense, en partenariat avec la Fondation Napoléon, l’université Paris-I Panthéon Sorbonne et le Musée de l’Armée.

Horaire: le 30 novembre et 1er décembre 2021, 9h-18h
Lieu : Auditorium Austerlitz aux Invalides

► Inscription obligatoire par demi-journée : entrée libre dans la limite des places disponibles, muni d’un Pass sanitaire et d’un masque. ► Mail d’inscription

Ce colloque a pour ambition d’étudier l’évolution de l’historiographie sur la guerre napoléonienne sur deux siècles, de même sur la pensée ou la stratégie napoléonienne (comment les concepts se sont forgés), sur l’évolution de la manière de l’enseigner dans les écoles militaires ou plus largement par l’apport du jeu de rôle, sur l’évolution de sa perception dans la peinture, le cinéma, et à travers l’objet, enfin la façon dont l’élargissement des sources a influé sur l’historiographie depuis deux siècles. Penser, enseigner et étudier les guerres napoléoniennes depuis deux siècles, voilà l’enjeu de ces journées qui réuniront les spécialistes de la période.

Les guerres napoléoniennes dans l’histoire : de 1815 à nos jours, dans une perspective internationale
La bataille d'Eylau (1807) © SHD

Programme complet

Télécharger le programme

LE 30 NOVEMBRE 2021

•8 h 50 : Accueil
•9 h 10 : Accueil de Mme Nathalie Genet-Rouffiac, chef du service historique de la Défense
•9 h 15 : Introduction, Hervé Drévillon et Michel Roucaud

L’historiographie des guerres napoléoniennes 1re partie – Présidé par Thierry Lentz, Directeur de la Fondation Napoléon
•9 h 30 : L’apport de Clausewitz à la compréhension des guerres napoléoniennes, par Bruno Colson, professeur à l’université de Namur
•9 h 50 : Un « jeu de guerre » sous la Restauration : wargame ou outil pédagogique? par Jean-François Brun, maître de conférences, HDR
•10 h 10 : La conduite napoléonienne de la guerre : circulations et débats en Amérique latine pendant les guerres d’indépendance, par Walter Bruyère-Ostells, professeur d’histoire contemporaine à IEP Aix
•10 h 30 : Questions

•10 h 40 : Pause

L’historiographie des guerres napoléoniennes 2re partie – Présidé par Thierry Sarmant, Directeur des collections du Mobilier national
•10 h 50 : L’étude des guerres napoléoniennes à travers les fonds des historiens du XIXe siècle conservés à la Bibliothèque nationale de France, par Charles-Eloi Vial, conservateur du patrimoine, Bibliothèque nationale de France (BNF)
•11 h 10 : Éditer l’histoire des guerres d’Empire au XIXe siècle. Stratégies d’éditeurs de 1815 à 1870, par Le lieutenant Constance de Courreges d’Agnos, chargé de mission au département de la Bibliothèque du SHD, doctorante en histoire à l’université Paris-I Panthéon Sorbonne et l’université Versailles-Saint-Quentin
•11 h 30 : Naissance et critique de l’histoire bataille au XIXe siècle : le cas des guerres napoléoniennes, par Hervé Drévillon, professeur d’histoire à l’université Paris-I Panthéon Sorbonne
•11 h 50 : Questions

•12 h 00 : Déjeuner

L’historiographie des guerres napoléoniennes 3e partie – Présidé par Hervé Drévillon Paris- I Panthéon Sorbonne
•14 h 00 : Écrire et enseigner les campagnes napoléoniennes au XIXe siècle » : La chaire d’histoire militaire de tactique générale et de stratégie (1876-1914) de l’École Supérieure de Guerre, par Olivier Entraygues, docteur HDR, responsable de l’équipe polémologie et questions militaire au CNAM / Pôle sécurité et défense
•14 h 20 : Le général Camon : essai de la modélisation des campagnes et des batailles au début du XXe siècle, par Michel Roucaud, docteur en histoire (SHD)
•14 h 40 : La nouvelle périodisation des campagnes révolutionnaires et napoléoniennes, par Bernard Gainot, maître de conférence honoraire (HDR), université Paris-I- Panthéon Sorbonne
•15 h 00 : Questions

•15 h 10 : Pause

Les guerres napoléoniennes, nouvel objet historique: Les campagnes – Présidé par Walter Bruyère-Ostell, Directeur scientifique du SHD
•15 h 20 : La campagne d’Italie : une nouvelle lecture historiographique, la matrice de la pensée stratégique napoléonienne, par Gilles Candela, docteur en histoire et professeur agrégé
•15 h 40 : La campagne d’Égypte, une histoire de sources, par Alexandre Tchoudinov, directeur de recherches, Institut d’histoire universelle, Académie des sciences de Russie
•16 h 00 : Écrire l’histoire d’une campagne pour son bicentenaire, par Jaques-Olivier Boudon, professeur d’histoire de la Révolution et de l’Empire à la faculté des Lettres de Sorbonne Université
•16 h 20 : La campagne de Russie : comment écrire sur une campagne largement étudiée : regards croisés des sources et de l’historiographie, par Marie Pierre Rey, professeur d’histoire de la Russie à l’Université Paris-1-Panthéon-Sorbonne et directrice du centre de recherches en histoire des Slaves
•16 h 40 : Portugal 1810: les enjeux d’une campagne méconnue, par Valeria Pansini, Tempora, Université Rennes 2
•17 h 00 : Questions

LE 1ER DECEMBRE 2021

Les guerres napoléoniennes, nouvel objet historique : Les nouvelles approches – Présidé par Bertrand Fonck, Chef du Centre historique des archives, SHD
•9 h 30 : L’apport des conflits insurrectionnels de l’époque impériale dans les théories et stratégies militaires au XIXe siècle, par Nicolas Cadet, docteur en histoire, professeur en classes préparatoires au Prytanée national militaire
•9 h 50 : Aux quatre coins du monde : les guerres napoléoniennes en tant que guerre mondiale, par Alexander Mikaberidze, professor of History and Ruth Herring Noel Endowed Chair, Louisiana State University-Shreveport
•10 h 00 : L’économie napoléonienne de la Guerre, un oubli de l’histoire ? par Pierre Branda, historien, responsable du patrimoine à la Fondation Napoléon
•10 h 20 : Questions

•10 h 30 : Pause

Les guerres napoléoniennes, nouvel objet historique : L’homme au cœur des campagnes – Présidé par Michel Roucaud Division des archives privées, SHD
•10 h 40 : L’histoire anthropologique des guerres napoléoniennes : de Maurice de Saxe, d’Ardant du Picq à nos jours, par François Houdecek, responsable de projets à la Fondation napoléon
•11 h 00 : Comment l’étude des services de santé et des blessures peut changer l’histoire de la Guerre ? l’étude comparée entre Autrichiens et Français entre 1805 et 1813, par Nebiha Guiga, docteur en histoire
•11 h 20 : La garde impériale, du mythe à la réalité opérationnelle : une approche historiographique, par Stéphane Calvet, enseignant-chercheur en histoire
•12 h 00 : L’archéologie des camps et l’archéologie funéraire : un nouveau front historique, par Fréderic Lemaire (INRAP), docteur en histoire
•12 h 20 : Gloire et honneur de la Grande Armée, la naissance de l’esprit de corps contemporain, par Quitterie Murail, archiviste-paléographe, École nationale des chartes
•12 h 40 : Questions

•12 h 50 : Déjeuner

Les guerres napoléoniennes, nouvel objet historique: Les guerres Napoléoniennes, objets culturels -Présidé par François Lagrange, chef du service de la Recherche, de la Valorisation et de la Diffusion du musée de l’Armée
•14 h 30 : L’Arc de triomphe et la dimension patrimoniale des guerres napoléoniennes, par Isabelle Rouge-Ducos (Ph.D.), conservatrice en chef du patrimoine. Chercheuse à la Mission de recherche et de restitution des biens culturels spoliés entre 1933 et 1945
•14 h 50 : L’aspect patrimonial de l’historiographie napoléonienne, l’apport des expositions à la connaissance des guerres napoléoniennes, par Emilie Robbe, conservatrice en chef du patrimoine, responsable du département XIXe siècle et Symbolique du musée de l’Armée
•15 h 10 : « Les armes de l’Empire : les apports des objets dans la connaissance des guerres napoléoniennes », par Boris Bouget, chef du département Editions et Manifestations scientifiques du musée de l’Armée, et Christophe Pommier, conservateur adjoint du département Artillerie du musée de l’Armée
•15 h 30 : Montrer la guerre en image : du cinéma à Youtube, l’évolution de la représentation des guerres napoléoniennes, par Valentin Barrier, doctorant contractuel du ministère des Armées à l’Université Paris 1 Sorbonne et Quentin Censier, vulgarisateur en histoire militaire
•15 h 50 : Questions
•16 h 00 : Alan Forrest, conférence de clôture, Keynote

En savoir plus sur les évènements organisés par le Musée de l’Armée dans le cadre du bicentenaire de la mort de Napoléon

Partager