Les manufactures de Fürstenberg et de Sèvres : regards croisés (1800-1820)

Exposition
du 07/09/2017 au 10/12/2017
Partager

Le musée Herzog Anton Ulrich à Brunswick en Allemagne accueille jusqu’au 10 décembre 2017 une exposition sur les porcelaines parisiennes et de Sèvres du Premier Empire en regard de pièces produites pendant le règne de Jérôme Bonaparte en Westphalie. Le musée possède en effet à la fois une collection de pièces de Fürstenberg, produites localement et influencées par le style Empire pendant le règne du frère cadet de Napoléon, mais également des pièces françaises, données en 1816 en réparation des pièces prises par l’empereur des Français lors de l’occupation de Brunswick.

Cette exposition est proposée avec le concours de la Fondation Napoléon, de la Cité de la Céramique, du musée Carnavalet et de collectionneurs privés.

Site web du musée (en allemand)

Présentation par Olivier Baustian, correspondant du Souvenir napoléonien en Allemagne

La manufacture de porcelaine du roi Jérôme et les manufactures parisiennes- regards croisés
Ma découverte récente d’une exceptionnelle collection de porcelaines de Sèvres et de Paris du premier Empire dans les fonds du Musée des Beaux-Arts à Brunswick en Basse-Saxe, Allemagne, était à l’origine de cette exposition destinée à relever l’influence de Sèvres et notamment des manufactures parisiennes comme Dagoty, Nast et Dihl et Guérhard, sur la manufacture royale du roi Jérôme, fournisseur attitré de la cour royale à Cassel, pendant ses « années westphaliennes ». Le musée de Brunswick réunit la plus grande collection de porcelaine de Fürstenberg, manufacture fondée en 1747, et devenue manufacture royale du frère cadet de Napoléon en 1808.
L’exposition ne nous fait non seulement découvrir les difficultés de la manufacture de Jérôme à trouver de nouveaux débouchés après la réunion des départements hanséatiques à l’Empire, mais elle retrace également le parcours des objets saisis par Pierre et Martial Daru à Brunswick en 1807 pour le nouveau musée d’Alexandre Brongniart à Sèvres. Leur restitution partielle en 1815 après la seconde abdication de Napoléon ramène la belle collection de porcelaines de Sévres exposée maintenant pour la première fois.
Grâce au concours impressionnant de la Fondation Napoléon, de la Cité de la Céramique, du musée Carnavalet et de plusieurs amateurs passionnés de la porcelaine Empire, cette exposition permet enfin de revaloriser le rôle-clé du Lorrain Louis Victor Gerverot (1747-1829), directeur de la manufacture royale de Fürstenberg, premier à introduire le nouveau style Empire en Allemagne.

Un beau catalogue de grande qualité avec la contribution de Guillaume Nicoud, Virginie Desrantes, Olivier Baustian et Heinrich Jobst von Wintzingerode accompagne cette exposition.

Olivier Baustian
Correspondant du Souvenir Napoléonien en Allemagne
berlin.souvenirnapoléonien@gmx.net | olivierbaustian@yahoo.fr

Partager