Napoléon. La guerre des musées : Histoire de l’art et politique internationale entre Rome et Paris de Louis XIV à Napoléon Ier

Conférence
21/10/2021
Partager

Dans le cadre de l’exposition « Les Bonaparte et l’Antique : un langage impérial » présentée du 25 septembre 2021 au 9 janvier 2022 par la bibliothèque Fesch en partenariat avec le musée national de la Maison Bonaparte, est organisée la conférence Napoléon. La guerre des musées : histoire de l’art et politique internationale entre Rome et Paris de Louis XIV à Napoléon Ier, avec Jean-Marc Olivesi, conservateur général du patrimoine au musée national de la Maison Bonaparte.

Horaire: 21 octobre, 18h30
Lieu: Espace Diamant, (bd Pascal Rossini, 20000 AJACCIO) 

Pour plus d’informations : tél. 04 95 50 40 80 | Mail : billetterie.diamant@ville-ajaccio.fr 

Napoléon. La guerre des musées : Histoire de l’art et politique internationale entre Rome et Paris de Louis XIV à Napoléon Ier

Présentation de la conférence

En 1803, le Musée central des arts, installé par la Convention au Louvre, devient le Musée Napoléon. C’est alors le musée le plus riche de son temps : on y trouve à la fois les Antiques du Belvédère, au Vatican, et des tableaux provenant de toute l’Europe. Napoléon n’a pas choisi seulement des motifs antiques : aigles ou lauriers, pour ses portraits, il veut que Paris recueille le prestige alors attaché à Rome et aux empereurs de l’état le plus vaste que l’Europe ait connu : l’Empire romain. Louis XIV avait voulu que les jeunes artistes français puissent aller étudier à l’Académie de France à Rome, Napoléon va mettre les Antiques les plus célèbres rapportés par la Convention à leur disposition. Il va aussi installer l’Académie de France à la Villa Médicis, et son préfet, Camille de Tournon, va commencer le dégagement et la restauration des principaux monuments romains. Son projet est aussi politique qu’historique, aussi scientifique qu’artistique. L’Antique est le langage universel qui en réunit tous les éléments.

Partager