Un rêve d’empires : construire fort Boyard (1804-1866)

Conférence
29/05/2018
Partager

Pour la prochaine conférence du Cercle d’études, et dans le cadre du partenariat avec l’Institut catholique de Vendée,  ouverture des inscriptions le mercredi 22 mai 2018 : Thierry Sauzeau évoquera « Un rêve d’empires : construire fort Boyard (1804-1866), », le jeudi 29 mai 2018 à 18 heures à la Fondation Napoléon.

Un rêve d’empires : construire fort Boyard (1804-1866)

Présentation

Dès l’implantation de l’arsenal de Rochefort (1666), le problème de la défense de la rade de l’île d’Aix est au cœur de la politique de réduction de la vulnérabilité de la Marine de guerre. C’est Napoléon Ier qui s’empare de ce problème et décide de boucler d’une ceinture de fer de la mer des Pertuis charentais. La construction d’un vaisseau de pierre à mi-chemin des îles d’Aix et d’Oléron, permettant de bloquer l’accès au plan d’eau sous le feu croisé de batteries d’artillerie est décidée en 1803. Le chantier débute en 1804. Il faut aménager un port sur l’île d’Oléron : ce sera Boyardville. Il faut surtout créer un récif artificiel sur le banjaert, banc de sable identifié et nommé par les navigateurs flamands qui le redoutaient : la Longe de Boyard. A la difficulté technique d’un tel chantier, s’ajoutent bien vite des obstacles financiers mais c’est le désastre militaire de l’affaire des Brûlots (1809) qui interrompt une première fois l’exécution de ce rêve d’empire. Relancé en 1842, ce chantier titanesque s’achève en 1866.

Professeur à l’Université de Poitiers, enseignant également à l’Institut catholique de Vendée,Thierry Sauzeau consacre sa carrière universitaire à l’histoire globale des environnements maritimes (XVIIe-XXe siècle) et des rivages atlantiques du Centre-ouest français et du Canada. Il est l’auteur d’une thèse (2005) consacrée aux gens de mer du système des Classes puis de l’inscription maritime (1760-1840) et d’un mémoire d’habilitation (2013) dédié à l’histoire du maillage portuaire de la mer des Pertuis charentais (1680-1860) Il a publié Petite histoire du fort Boyard et a été récompensé du prix Georges Leygues (2014) de l’Académie de Marine, pour l’ensemble de ses travaux.

Inscriptions à partir du 22 mai 2018 auprès de Brigitte Claré (ce@napoleon.org ; par téléphone, au 01 56 43 46 00)

Voir le programme de printemps 2018 du Cercle d’études

 

Partager