Musée Napoléonien d’Art et d’Histoire militaire – Fontainebleau

Partager

Troisième musée militaire de France, le musée napoléonien d'Art et d'Histoire militaire de Fontainebleau présente dans neuf salles une collection d'armes et d'uniformes en grande partie consacrée aux deux Empires.
 
Le vestibule prépare la visite par un diorama « Les Adieux de l'Empereur à Fontainebleau le 20 avril 1814 » (500 personnages) et une maquette géante du château de Fontainebleau tel que Napoléon a pu le voir en arrivant par l'allée de Maintenon. La première salle est réservée aux uniformes du Premier Empire : officiers et grognards de la Garde, officiers de dragons, officiers de hussards et d'infanterie légère, trompettes de hussards, officiers et soldats de l'infanterie de ligne, gardes d'honneur de Bordeaux et de Lyon, commissaires aux vivres, officiers de marine, etc. 
 
Les deuxièmes et troisièmes salles sont consacrées aux armées du Second Empire : tenues d'officier d'ordonnance de l'Empereur et d'officier des dragons de l'Impératrice, officier de grenadier de la garde, chasseur à cheval, uniformes d'enfants, etc. Ces deux salles présentent également quelques objets ayant appartenus à Napoléon Ier : chapeau porté à la bataille de Ratisbonne, masque mortuaire de l'Empereur, serviette lui ayant servi à Sainte-Hélène.
 
La quatrième salle expose des instruments de musique, des tenues de trompettes et de musiciens ainsi que celles des légendaires cantinières avec leur tonnelet. Dans la cinquième salle qui retrace l'évolution de l'arme blanche depuis Louis XIV, sont visibles les armes de la Garde impériale. La neuvième salle présente un plan en relief de la bataille d'Austerlitz exécuté par les élèves de l'Ecole technique Jean Moulin de Vincennes, quelques dioramas et une série d'assiettes de la manufacture de Montereau sur le thème du « Retour des cendres ».
                                                                                                                K.H.

Partager