Napoléon à Sainte-Hélène. L’encre de l’exil

Auteur(s) : VIAL Charles-Éloi
Partager
Napoléon à Sainte-Hélène. L’encre de l’exil

Déjà auteur d’une récente biographie sur Marie-Louise qui lui avait valu un Prix Premier Empire de la Fondation Napoléon en 2017, Charles-Éloi Vial nous plonge dans l’ambiance de « l’enfer hélénien » à l’aide de son expertise en fouilles archivistiques qui permet une véritable immersion sur l’île et dans la tête des protagonistes de l’exil impérial. Une palette d’illustrations faisant appel au riche fond de la BnF comme à diverses institutions rendent cet ouvrage proche d’un catalogue… dont le texte fluide, chrono-thématique, est abordable tout en étant pointu. Une nouvelle réussite éditoriale. (M. de Bruchard)

Voir une interview de l’auteur sur l’ouvrage (durée : 14 min 15)

Présentation par l’éditeur

La France défaite à Waterloo, Napoléon se livre aux Anglais le 15 juillet 1815, sans se douter qu’il sera envoyé sur une île perdue au beau milieu de l’Atlantique Sud. Le 17 octobre suivant, après une traversée de plus de deux mois, il débarque à Sainte-Hélène où il vivra ses dernières années sous étroite surveillance. Cet exil, tragique, marque le point de départ de la légende napoléonienne.

Explorant les collections de la Bibliothèque nationale de France, Charles-Éloi Vial a étudié des documents d’exception, pour la plupart méconnus ou entièrement inédits. En grande partie rédigés de la main même de Napoléon ou de celle de son « geôlier » Hudson Lowe, les lettres, factures, rapports de surveillance, plans de fortifications et autres témoignages nous livrent des pans entiers de la vie quotidienne à Longwood House.

Dans ce livre richement illustré, amateurs et spécialistes découvriront, au fil des pages, une histoire renouvelée de la captivité et de la mort de l’empereur des Français.

Année de publication :
2018
Lieu et maison d'édition :
Paris, Perrin/BnF Éditions
Nombre de pages :
352 p.
Pour commander :
grâce à notre partenaire la Librairie Fontaine Haussmann et aux sites ParisLibraries.fr et  PlaceDesLibraires.fr.
Partager