<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Du néoclassicisme à l’éclectisme, des prémices du romantisme à celles de l’impressionnisme, l’art des périodes napoléoniennes est multiple et continue de fasciner chercheurs, collectionneurs et simples amateurs. Amoureux des beaux-arts ou fin connaisseur des arts décoratifs, venez ici partager votre passion.

Enrichissements récents

Tableau du mois : Groupe de chênes, Apremont
Presse et publications : On en parle
Musées Chateaux et demeures : Le musée des Lettres et Manuscrits (Bruxelles)
anglegauche angledroit
L'objet des mois précédents - Table d'Austerlitz ou des Maréchaux
   

L'OBJET DES MOIS PRÉCÉDENTS


Objet d'art, objet souvenir, objet rare à redécouvrir, retrouvez chaque mois un nouvel objet.

Pour tout renseignement, contactez-nous.

   

 Retour en page d'Accueil

 Retour page de Section

 Pour voir les objets
des mois précédents

 

 

 

 

 Imprimer

Ajouter à votre sélection

 
     

Table d'Austerlitz ou des Maréchaux

Agrandir


   

Date :
1808-1810

Technique :
biscuit, porcelaine et bronze doré

Lieu de conservation :
Rueil-Malmaison, musée national des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau

Crédits :
© RMN

Commentaires

Meuble d'apparat destiné à exalter la fameuse bataille de 1805, la table d'Austerlitz fut commandée par Napoléon en 1806. Vivant Denon lui promit un « colosse de porcelaine ». Exécuté de 1808 à 1810, ce chef-d'oeuvre de la manufacture de Sèvres fut conçu par les plus prestigieux artistes de l'Empire. Percier en donna le dessin général, Gérard celui des reliefs de la colonne, Isabey peignit les portraits du plateau et Thomire fut chargé des bronzes.
Le pied en forme de colonne tronquée est orné de victoires portant des symboles guerriers et le plateau en porcelaine est un disque solaire à la gloire des vainqueurs. Du médaillon central figurant Napoléon trônant en costume de sacre, partent treize rayons dans lesquels sont inscrites les principales victoires de la campagne. Entre ces rayons, les portraits en buste de onze maréchaux et de deux Grands Officiers de la Maison de l'Empereur avec leurs titres nobiliaires : Murat (Joachim-Napoléon), roi des Deux Siciles ; Augereau, duc de Castiglione ;  Soult, duc de Dalmatie ;  Mortier, duc de Trévise ; Davout, duc d'Auerstaedt ; Marmont, duc de Raguse ; Caulaincourt, duc de Vicence, grand écuyer ; Duroc, duc de Frioul, grand maréchal du Palais ; Bessières, duc d'Istries ; Ney, duc d'Elchingen ; Lannes, duc de Montebello ; Bernadotte, prince de Ponto-Corvo et Berthier, prince et duc de Neufchâtel.

Livrée en 1811, la table d'Austerlitz fut placée, ironie de l'Histoire, dans le salon de l'impératrice Marie-Louise aux Tuileries. Elle en sortit toutefois pour figurer au Salon de 1812 afin de témoigner de la maestria de la manufacture impériale de Sèvres. Exposée sous le nom d'Isabey, la table d'Austerlitz fut placée par Vivant Denon près d'une autre production de la manufacture commandée par l'Empereur, une table également, sur laquelle étaient représentés, autour d'Alexandre, douze héros de l'antiquité. Sous la Restauration, l'oeuvre fut vendue par Louis XVIII et, après de multiples propriétaires, elle fut acquise en 1929 pour le musée de Malmaison lors de la vente du prince de la Moskowa, descendant du maréchal Ney.    

Karine Huguenaud

 
   
 

Voir les objets des mois précédents :

 OK

Haut de page
 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800