<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Pour découvrir l'histoire napoléonienne, pas à pas, parfaire ses connaissances et poursuivre des recherches personnelles, pour tous les amateurs et les historiens passionnés, laissez-vous guider parmi un riche ensemble d'articles et de dossiers thématiques, d'images commentées, d'outils pour travailler.

Enrichissements récents :

Articles : Le butin de Waterloo reconstitué au musée de la Légion d'honneur
Images : Photographie : La princesse Clotilde et son fils Victor Napoléon
Bibliographies : L'Expédition d'Egypte (1798-1801)

NAPOLEONICA LA REVUE

La revue
anglegauche angledroit
 
 

IMAGES

Bal aux Tuileries





Auteur : CARPEAUX Jean-Baptiste (1827-1875)

Date : 1867

Technique : huile sur toile

Dimensions : H. 0,65 m; L. 0,54 m

Lieu : Compiègne, musée du Second Empire

Sujets : Eugénie (Impératrice) (1826-1920), Expositions universelles, Tuileries (palais des)

Descripteurs : fête, souverains, Alexandre II, Eugénie, Carpeaux

Crédits : Fondation Napoléon / K.Huguenaud

Commentaires :

Les Expositions universelles de 1855 et de 1867 ont fortement contribué à répandre une image prestigieuse de la France impériale. En 1867, tous les souverains d'Europe sont rassemblés à Paris, Alexandre II, François-Joseph, Louis II de Bavière, Guillaume Ier de Prusse… Carpeaux réalise alors  une série de peintures évoquant les fêtes et les bals donnés à cette occasion. Familier des souverains dont il exécute d'admirables bustes, Carpeaux n'est pas juste un grand sculpteur ; il est aussi un peintre d'une étonnante liberté.  Brossant de rapides esquisses inspirées par des sujets contemporains, Carpeaux révèle son goût de la matière par le travail d'une pâte expressive.

Ici, l'impératrice Eugénie fait son entrée au bras du tsar. C'est un éblouissement visuel, une sorte d'instantané où la vibration de la lumière et les violentes notes de couleur traduisent à merveille l'atmosphère de fête. L'aspect inachevé, le refus d'une description trop précise des personnages et des lieux renforcent cette impression de vision onirique et fugitive.   K.H.



 
     
 
 

 Retour page d'Accueil

 Retour page de Section

 Retour page de Rubrique

 

 

 

 

 Imprimer

Ajouter à votre sélection

 
 
 

Haut de page

 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800