<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Pour découvrir l'histoire napoléonienne, pas à pas, parfaire ses connaissances et poursuivre des recherches personnelles, pour tous les amateurs et les historiens passionnés, laissez-vous guider parmi un riche ensemble d'articles et de dossiers thématiques, d'images commentées, d'outils pour travailler.

Enrichissements récents :

Articles : Le butin de Waterloo reconstitué au musée de la Légion d'honneur
Bibliographies : L'Expédition d'Egypte (1798-1801)
Images : Photographie : La princesse Clotilde et son fils Victor Napoléon

NAPOLEONICA LA REVUE

La revue
anglegauche angledroit
 
 

IMAGES

Portrait en pied de Napoléon III, en uniforme de général de brigade, dans son Grand Cabinet aux Tuileries





Auteur : FLANDRIN Jean-Hippolyte (1809-1864)

Date : 1861

Technique : huile sur toile

Dimensions : H. 2,12 m; L. 1,47 m

Lieu : Versailles, musée national du château

Sujets : Napoléon III (1808-1873), Tuileries (palais des), Uniformes militaires (Second Empire)

Descripteurs : Flandrin, portrait en pied

Crédits : RMN - Arnaudet

Commentaires :

Le prince-président est devenu empereur des Français sous le nom de Napoléon III. Dès 1853, il confie l'exécution de son portrait à Hippolyte Flandrin, un élève d'Ingres spécialisé dans la peinture religieuse. Flandrin brosse un admirable portrait psychologique qui, en dépit de son caractère officiel, révèle de façon pénétrante la personnalité complexe de l'homme. L'artiste a même su saisir le regard trouble de l'empereur. « C'est assurément le premier portrait « vrai » que nous ayons de S.M. » déclare T. Gautier.  Cette vérité déplut à Napoléon III au point que la commande fut annulée. L'empereur préférait le portrait en  pied de Winterhalter, tableau aujourd'hui disparu, à l'allure plus noble et à l'idéalisation flatteuse. Napoléon III finit par accepter la toile de Flandrin. Présentée à l'Exposition universelle de Londres en 1862 puis au Salon de 1863, elle rencontra un grand succès auprès du public.  K.H.



 
     
 
 

 Retour page d'Accueil

 Retour page de Section

 Retour page de Rubrique

 

 

 

 

 Imprimer

Ajouter à votre sélection

 
 
 

Haut de page

 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800