<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Pour vivre sa passion de l’histoire aujourd’hui, un magazine, des jeux et des animations à picorer suivant son humeur, des rencontres avec des personnalités de l’histoire napoléonienne, et des actualités et des informations à suivre chaque jour.

Enrichissements récents :

Littérature et poésie : Mémorial de Sir Hudson Lowe, relatif à la captivité de Napoléon à Sainte-Hélène
Vient de paraitre : Les damnés de la République (roman)
Musique et parole : Interlude musical sur le Premier Empire (discographie)
anglegauche angledroit
 
 

INTERVIEW

Fabien Ramade : "Napoléon Symphonique" au Théâtre antique d'Orange (avril 2014)

Artistes : RAMADE, Fabien, "Napoléon Symphonique" au Théâtre antique d'Orange (2014)

 Informations

    Le 17 mai 2014, le Théâtre antique d'Orange accueille le spectacle "Napoléon symphonique", un oratorio en hommage à Napoléon, bien sûr, mais aussi à la comédie musicale de Serge Lama. Le jeune producteur (il a 21 ans) Fabien Ramade nous raconte les coulisses du projet qui met en scène plus de 200 chanteurs et musiciens. Propos recueillis par Irène Delage, 14 avril 2014  

Orchestre de 80 musiciens, 130 choristes… Comment vous est venue l'idée de monter ce spectacle autour de Napoléon ?

© Fabien Ramade Productions

© Fabien Ramade Productions

Fabien Ramade : En 1982 Serge Lama et Yves Gilbert ont écrit et composé « J'assume tout » un 33T sur la vie de Napoléon, Roger Loubet son arrangeur, l'avait enregistré avec un orchestre symphonique. Deux ans plus tard, la comédie musicale qui découle de ce 33 tours fut mise en scène par Jacques Rosny. Produite au Théâtre Marigny à Paris pendant deux ans, elle est ensuite partie en tournée en France et au Québec. Pour des raisons pratiques, seulement quelques musiciens les ont accompagnés. Ce fut un raz de marée puisque 1 million et demi de spectateurs ont vu ce spectacle. 
Je voulais redonner vie à cette oeuvre de façon grandiose et originale. Il fallait une résonance par le son et par les voix, je voulais une scène comble. Pour cela j'ai fait appel à une chorale et un orchestre symphonique pour présenter pour la toute première fois, l'oeuvre musicale originale.
La chorale est régionale, composée de 100 adultes et 30 enfant vont donner leurs voix, ils sont comme happés par ce projet, donnant le meilleur d'eux-mêmes à chaque répétition.
L'orchestre « Bel Arte » vient de Paris, c'est un orchestre symphonique qui  joue dans le monde entier, et va découvrir cet endroit majestueux qu'est le Théâtre antique d'Orange. Le chef d'orchestre Richard Boudarham est très heureux de collaborer à ce spectacle et a hâte de prendre possession des lieux.

L'adhésion de Serge Lama à votre projet a-t-elle été facile à obtenir ?

Fabien Ramade : J'étais très impressionné de rencontrer cet interprète à l'immense talent dont je suis particulièrement admiratif de l'oeuvre. J'ai pu lui expliquer en détail mon projet. Il a été très à l'écoute, il est certain que je réveillais de vieux souvenirs. Peu à peu il est entré dans mon dessein et s'est laissé emporter. Il m'a donné quelques idées, j'ai pris des notes et « Napoléon Symphonique » a pris forme. Sergio Tomassi, son accordéoniste et directeur artistique depuis 10 ans, est aussi le directeur artistique du spectacle. 


Comment avez-vous choisi le théâtre antique d'Orange ? Connaissiez-vous particulièrement le lieu ?

© Fabien Ramade Productions

© Fabien Ramade Productions  Agrandir

Fabien Ramade : Le Théâtre antique est pour moi le lieu dans lequel devait être produit ce spectacle. Son architecture, son histoire, sa qualité acoustique, tout était réuni pour que ce soit à Orange et nulle part ailleurs. C'est ne l'oublions pas, un lieu d'exception, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Son étonnant mur de scène fait du Théâtre antique un site hors du commun.

Comment le théâtre antique d'Orange a accueilli votre projet ?

Fabien Ramade : La direction du Théâtre a été enthousiaste quand je lui ai décrit le projet. Le directeur et ses collaborateurs savent que dans ce lieu prestigieux, « Napoléon Symphonique » sera un spectacle comme il n'y en a jamais eu, sur le plan artistique, le nombre des intervenants (215 personnes, chanteurs et musiciens), l'originalité des lumières. « Napoléon Symphonique » est une création mondiale qui collera parfaitement au lieu.


Qu'aimeriez-vous que les spectateurs pensent ou ressentent en sortant de la représentation ?

© Fabien Ramade Productions

© Fabien Ramade Productions

Fabien Ramade : ​Ma plus grande motivation est que les spectateurs sortent du Théâtre antique conquis, enthousiastes, que cette magnifique oeuvre musicale écrite par Serge Lama et Yves Gilbert résonne dans leur mémoire le plus longtemps possible. 
 
 
Irène Delage, avril 2014
 
 
Page Facebook de l'événement

 


 
     
 
 

Retour page d'Accueil

Retour page de Section

Retour page de Rubrique

 

 

 

 

Imprimer

Ajouter à votre sélection

 
 

 

 
 

Haut de page

 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800