<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Pour vivre sa passion de l’histoire aujourd’hui, un magazine, des jeux et des animations à picorer suivant son humeur, des rencontres avec des personnalités de l’histoire napoléonienne, et des actualités et des informations à suivre chaque jour.

Enrichissements récents :

Littérature et poésie : Mémorial de Sir Hudson Lowe, relatif à la captivité de Napoléon à Sainte-Hélène
Interview : Bruno Colson : l'art de la guerre de Napoléon (février 2012)
Musique et parole : Interlude musical sur le Premier Empire (discographie)
anglegauche angledroit

ITINÉRAIRES ET PROMENADES

 

 Retour page d'Accueil

 Retour page de Section

 Retour page de Rubrique


Iéna - Auerstedt 14 octobre 1806

 


 
Napoléon à la bataille de Iéna © Stadtmuseum Jena

Napoléon à la bataille de Iéna © Stadtmuseum Jena


 
Après la victoire de Napoléon sur les armées alliées de Russie et d'Autriche à Austerlitz le 2 décembre 1805, le visage de l'Europe avait profondément changé. La France avait occupé l'Italie et les Länder du Sud de l'Allemagne et avait ainsi risqué de provoquer de nouvelles guerres – contre l'avis de son ministre des Affaires étrangères Talleyrand. Malgré tout, l'espoir avait germé à nouveau après le Traité de paix de Presbourg, signé le 26 décembre 1805. La cession de Hanovre à la Prusse semblait devoir permettre un certain rapprochement entre la France et la Prusse. Mais les espoirs d'obtenir une paix durable furent très vite déçus. Les négociations menées en mai 1806 échouèrent. L'ultimatum prussien du 26 août 1806, enjoignant Napoléon à retirer ses troupes au-delà du Rhin jusqu'au 8 octobre, le força finalement à agir. La Prusse déclara la guerre à Napoléon le 9 octobre 1806.


La première attaque française débuta à Iéna le 14 octobre à 6 heures ; quelques 240 000 soldats français d'un côté, et prussiens et saxons de l'autre, s'affrontèrent sur les deux champs de batailles d'Iéna et Auerstedt.
Commandant en chef de l'armée prussienne, le Duc de Braunschweig fut grièvement blessé à la tête dès le début des combats à Auerstedt, mais le roi de Prusse choisit de ne pas nommer de nouveau commandant en chef.

Les Français remportèrent la victoire sur les deux champs de bataille, après d'âpres et sanglants combats. De 30 000 à 35 000 morts et blessés furent décomptés. Ces lieux furent aussi le théâtre de terribles souffrances pour les villes et des villages victimes des avancées des troupes.
Le champs de bataille de 1806 est resté un lieu de souvenir digne d'intérêt. La région située entre Iéna, Weimar, Apolda, Naumburg, Erfurt, la capitale de la Thuringe, et Eisenberg permet encore de découvrir des traces de ce passé.

Trois parcours vous sont proposés dans les régions situées aux alentours de Iéna : La bataille de Iéna, La bataille d'Auerstedt et la Route Napoléon.
 
Des prolongements à Weimar, Erfurt et dans les environs complètent ces circuits napoléoniens. Bonne route !


Cet itinéraire a été réalisé avec le concours de l'office de tourisme de Iéna.
 
 
Sophie Roques, Irène Delage, juin 2006


 

 Imprimer

 Imprimer tout

Les parcours :

 Haut de page

Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800