<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Du néoclassicisme à l’éclectisme, des prémices du romantisme à celles de l’impressionnisme, l’art des périodes napoléoniennes est multiple et continue de fasciner chercheurs, collectionneurs et simples amateurs. Amoureux des beaux-arts ou fin connaisseur des arts décoratifs, venez ici partager votre passion.

Enrichissements récents

Agenda : Théâtres romantiques à Paris
Tableau du mois : Groupe de chênes, Apremont
Musées Chateaux et demeures : Le musée des Lettres et Manuscrits (Bruxelles)
anglegauche angledroit
L'objet des mois précédents - Napoléon Bonaparte, élève de l'École royale militaire de Brienne, à l'âge de 15 ans
   

L'OBJET DES MOIS PRÉCÉDENTS


Objet d'art, objet souvenir, objet rare à redécouvrir, retrouvez chaque mois un nouvel objet.

Pour tout renseignement, contactez-nous.

   

 Retour en page d'Accueil

 Retour page de Section

 Pour voir les objets
des mois précédents

 

 

 

 

 Imprimer

Ajouter à votre sélection

 
     

Napoléon Bonaparte, élève de l'École royale militaire de Brienne, à l'âge de 15 ans


   

Auteur :
ROCHET Louis (1813-1878)

Date :
1879 (d'après le plâtre original de 1853)

Technique :
Statue, bronze galvanique argenté exécuté par la maison Christofle

Dimensions :
H. 1,72 m

Lieu de conservation :
Rueil-Malmaison, musée national des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau

Crédits :
© RMN, Paris / Daniel Arnaudet

Commentaires

Grâce aux preuves de noblesses fournies par Charles Bonaparte, le jeune Napoléon put être admis dans l'une des douze écoles militaires créées par Louis XVI pour les jeunes nobles. De mai 1779 à octobre 1784, il fut élève du roi à l'Ecole militaire de Brienne, en Champagne, tenue par des religieux de l'ordre des Minimes. Dépaysé, en butte aux sarcasmes de ses condisciples, il eut le sentiment d'être un étranger et afficha un caractère sombre et renfermé. C'est là néanmoins qu'il acquit la culture française et se passionna pour les sciences exactes, comme l'arithmétique, l'algèbre et la géométrie ; il s'intéressa aussi à la géographie et à l'histoire, se plongeant avec délices dans la lecture de Plutarque. Reçu à ses examens, il passa directement de Brienne à la prestigieuse Ecole militaire de Paris.
 
Afin d'exécuter les volontés exprimées par l'Empereur à Sainte-Hélène, Napoléon III consentira, en 1853, une somme de 400 000 F à la ville de Brienne-le-Château dont 25 000 F pour l'érection d'une statue. La municipalité en confia la réalisation au sculpteur Rochet.

Portant l'uniforme de l'école, le jeune Bonaparte est représenté debout tenant dans sa main gauche La vie des hommes illustres de Plutarque, tandis que sa main droite est glissée dans l'échancrure de son gilet, attitude qui devait devenir familière à l'Empereur. Le modèle en plâtre a été exposé au  salon de 1853 et la statue de bronze inaugurée à Brienne, en 1859. De nombreuses répliques existent, tant en plâtre, en marbre, qu'en bronze argenté ; cet exemplaire en galvanoplastie, daté de 1879, vraisemblablement celui destiné à la princesse Mathilde cousine de Napoléon III, provient des collections impériales.
 
Bernard Chevallier
Conservateur général honoraire du patrimoine, ancien directeur du musée national de Malmaison, vice-président de la Fondation Napoléon

Commissaire général de l'exposition "Napoléon & la Corse"

(Texte extrait du catalogue Napoléon & la Corse)
 

Retrouvez cette oeuvre dans l'exposition Napoléon et la Corse qui se tient au musée de la Corse à Corte du 20 juin au 30 décembre 2009.   
 
Cette exposition connaît un succès de fréquentation exceptionnel : au 20 septembre 2009, plus de 60 000 personnes l'avaient déjà visitée ! 

 
   
 

Voir les objets des mois précédents :

 OK

Haut de page
 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800