<i>Napoleonica La Revue</i>, revue internationale d'histoire des Premier et Second Empires napoléoniens, articles, bibliographies, documents, comptes rendus de livres, en français et en anglais : n° 19, juin 2014
IN ENGLISH

Du néoclassicisme à l’éclectisme, des prémices du romantisme à celles de l’impressionnisme, l’art des périodes napoléoniennes est multiple et continue de fasciner chercheurs, collectionneurs et simples amateurs. Amoureux des beaux-arts ou fin connaisseur des arts décoratifs, venez ici partager votre passion.

Enrichissements récents

Tableau du mois : Groupe de chênes, Apremont
Musées Chateaux et demeures : Le musée des Lettres et Manuscrits (Bruxelles)
Objet du mois : Bijou de chevalier de l'ordre de l'Éléphant de Napoléon Ier
anglegauche angledroit
L'objet des mois précédents - Pièce de 5 francs, Napoléon Empereur, 1806
   

L'OBJET DES MOIS PRÉCÉDENTS


Objet d'art, objet souvenir, objet rare à redécouvrir, retrouvez chaque mois un nouvel objet.

Pour tout renseignement, contactez-nous.

   

 Retour en page d'Accueil

 Retour page de Section

 Pour voir les objets
des mois précédents

 

 

 

 

 Imprimer

Ajouter à votre sélection

 
     

Pièce de 5 francs, Napoléon Empereur, 1806

Face : Napoléon Empereur ; revers : République française
Agrandir


Face : Napoléon Empereur ; revers : République française
   

Technique :
argent

Lieu de conservation :
Fondation Napoléon

Crédits :
© Fondation Napoléon

Commentaires

Le 5 décembre 1360, le roi Jean II le Bon signe une ordonnance créant une nouvelle monnaie d'or valant une livre tournois, le franc. A l'époque, le terme « franc » signifie libre. Le premier franc de l'histoire monétaire française évoque en effet la liberté recouvrée du roi après quatre ans de captivité en Angleterre suite à la défaite de Poitiers en 1356. Le « franc à cheval » dénommé ainsi car frappé de l'effigie du roi à cheval, armé et casqué, permet au souverain de payer sa rançon. Si de nouveaux francs sont émis sous les règnes de Charles V puis de Henri III, le terme lui-même, synonyme de livre, tombe en désuétude.

C'est avec la Révolution que le franc devient l'unité monétaire légale de la France. Le 28 thermidor an III - 15 août 1795, une loi l'impose en remplacement de l'ancienne trilogie livre-sou-denier et le système décimal est adopté. Le franc est divisé en 10 décimes valant chacun 10 centimes. Ce premier franc décimal est une pièce de 5 francs argent dite « à l'Hercule ». Entouré de la Liberté et de l'Egalité, Hercule incarne la Force et l'Union, la devise frappée sur la pièce.

Il faut pourtant attendre le Consulat pour voir l'émission de la première pièce de 1 franc, le célèbre Franc Germinal. "Cinq grammes d'argent au titre de 9/10e de fin, constituent l'unité monétaire qui consacre le nom de franc", voilà l'article de la nouvelle loi définissant l'étalon franc. Adoptée par Bonaparte le 28 mars 1803 et promulguée le 7 avril suivant (soit le 17 germinal an XI d'où l'appellation du franc), cette loi assigne à la monnaie un poids fixe de métal précieux garant de la stabilité des transactions commerciales. Pour battre monnaie, de nouvelles machines sont nécessaires et une vingtaine de canons pris à Austerlitz serviront à fabriquer une presse à vis toujours en usage à la Monnaie de Paris sous le nom de balancier d'Austerlitz.
 
La première pièce de 1 franc porte sur la face l'effigie du Premier Consul et sur le revers l'inscription République française, le millésime et la valeur dans une couronne formée de lauriers. Des demis et des quarts de franc, ainsi que des pièces de 2 et 5 francs sont frappés dans le même métal. Les pièces de 20 francs et 40 francs sont frappées en or. Le franc témoigne de l'évolution politique du régime. Après la proclamation de l'Empire, le profil de l'Empereur se substitue à celui du Premier Consul mais le revers porte toujours « République française » ! Ce n'est qu'après 1808 que l'inscription se transforme en « Empire français ».   

Karine Huguenaud

 
   
 

Voir les objets des mois précédents :

 OK

Haut de page
 
Lettre d'info | Mon Napoleon.org | Plan du site | Contacts | Mettre dans vos favoris | Mentions légales | ISSN 2272-1800