Edition de la Correspondance générale de Napoléon Ier : 6e état des lieux du projet de la Fondation Napoléon, septembre 2007

Auteur(s) : HOUDECEK François
Partager

Quatrième volume de la Correspondance générale de Napoléon et une nouvelle aventure !
Si nous n'en sommes qu'au début des publications nous pouvons dès à présent dire que chaque volume a son histoire, sa vie, et que jusqu'à la mise sous presse les rebondissements sont légions.
Plus que jamais ce travail est le fruit d'une équipe au service d'un projet hors normes où tous les intervenants donnent le meilleur d'eux mêmes.

Les collaborateurs de la Fondation Napoléon sont complétés par une centaine de membres correspondants bénévoles sans qui, nous ne cesserons de le rappeler, le projet ne pourrait avancer. Il nous faut une nouvelle fois rendre un hommage appuyé aux personnes venant travailler directement à la Fondation. Pour la seule année 2007, ce sont déjà plus de 5 660 heures de travail que les membres correspondants ont consacrées au traitement de l'impériale correspondance. Il faut saluer leur engagement enthousiaste depuis le premier jour, un engagement qui ne se dément pas.
D'autre part nous devons rendre hommage à l'engagement sans égal des institutions (1) et à la part grandissante des collectionneurs privés (2) qui chaque jour nous rejoignent et enrichissent notre connaissance des lettres de Napoléon.

L'essentiel de la collecte est désormais achevé mais nous savons que le travail de recherche de notre Comité ne sera clos que lorsque le dernier volume sera imprimé. En atteste les nombreuses ventes qui se multiplient en cette période de bicentenaire, chacune d'entres elles nous apportant son lot de découvertes.

Ce sont désormais près de 30 000 lettres qui font l'objet d'une fiche dans notre base de données. Les fiches signalétiques, véritable pedigree des lettres, centralisent toutes les informations connues pour chaque document (sources, ventes…), nous permettant d'éviter bien des pièges. Il serait long et fastidieux d'énumérer toutes les chausse-trappes tant elles sont nombreuses, de la minute rédigée la veille de l'expédition à l'erreur du copiste de la Commission Historique du Second Empire. Et le secrétaire qui par mesure d'économie a rédigé des lettres de l'an XII sur du papier à en-tête de l'an XI (3), piégeant nos devanciers, et les professionnels de la vente, se doutait-il des conséquences de ces actes ?

Ce 4e volume marque une nouvelle étape dans le cheminement de Napoléon, de Consul il devient Empereur. Pour le travail engagé par la Fondation, c'est une nouvelle pierre posée à l'édifice de la Correspondance. Les directeurs de volumes et les annotateurs préparent déjà les prochains volumes.
Le volume V porte sur l'année 1805, sa sortie en librairie est prévue pour le printemps 2008. Il sera celui de la naissance du Grand Empire et de la consécration militaire de Napoléon.
 
Rendez-vous pour le volume V.
 
La Correspondance en chiffre.


Notes :
(1) Nous tenons à remercier les conservateurs des Archives nationales, des Archives du ministère des Affaires étrangères et du Service Historique de la Défense pour leur collaboration de chaque instant.
(2) Remercions tous particulièrement la société Aristophil, qui nous a donné accès aux lettres de Napoléon à Cambacérès.
(3) Voir notamment les lettres n° 8805, 8813 ou 8827 du volume 4 de la Correspondance générale.
Partager