Marengo et la pyramide – Compte rendu de l’inauguration à Alessandria (mai 2009)

Auteur(s) : DELAGE Irène (trad.), HICKS Peter
Partager
© DR

En mai de cette année, Napoléon a finalement eu sa Pyramide en mémoire de la bataille de Marengo, le 14 juin 1800. La Pyramide a été érigée et financée par la province d'Alessandria dans un projet mené par le Président de la région, Paolo Filippi, par le Président du centre d'études napoléoniennes, Giulio Massobrio, et le directeur du service culturel Gigi Poggio. L'inauguration de l'entrée de la Pyramide a eu lieu le week-end des 23 et 24 mai 2009.

© DRLe nouvel auditorium recevait pour leurs discours Paolo Filippi, Peter Hicks de la Fondation Napoleon, l'Assessore di Cultura, Maria Rita Rossa, et Giulio Massobrio, rejoint au sein du nouveau Musée Marengo par Gigi Poggio, directeur de projet. Les visiteurs invités pour cette ouverture purent avoir un aperçu des collections permanentes et des objets prestigieux, prêtés à cette occasion. La Fondation Napoléon a ainsi prêté le tableau de Le général Bonaparte et son chef d'état-major le général Berthier à la bataille de Marengo,[peint à trois mains par Lefèvre Robert (1755-1830), Vernet Carle (1758-1836), Boze Joseph (1745-1825)] et un collectionneur anonyme local quelques remarquables souvenirs militaires.
 


Partenariat

© DRLa Fondation Napoléon a signé un partenariat avec la Provincia di Alessandria laquelle envisage un partenariat universitaire et muséologique. Ainsi, les articles issus du centre d'études napoléoniennes, situé à Alessandria, seront publiés dans Napoleonica.La Revue (la revue sur internet de la Fondation), et la Fondation interviendra à titre consultatif au comité scientifique pour la conception d'un nouveau musée de la bataille de Marengo, ou Marengo Museum. La réouverture du musée et la construction de la pyramide font partie de l'engagement de la Fondation à soutenir l'étude de Napoléon Ier à travers le monde.


Le Musée

© DRLa construction de la Pyramide commémorative est la première étape d'un projet plus large, comportant la rénovation complète et la recréation du musée sur le champ de bataille. Jusqu'à présent, le musée suscitait une intense réflexion muséologique quant à l'absence de souvenirs historiques. Ainsi, le nouveau Musée n'aura pas seulement un support multimédia mais aussi une annexe d'étude moderne incluant un espace de travail, un grand auditorium et une pièce d'exposition temporaire.


La Collection

Le musée est organisé en 13 salles :
1 : la bataille de Marengo, 14 juin 1800
Cette salle regroupe des éléments visuels, des tableaux, des dessins, et un plan cadastral.
 
2 : La représentation du mythe
Les deux pièces principales de cette salle sont un « plan démonstratif » de la bataille réalisé par Pietro Buzzo, et une peinture dramatique d'Alphonse Lalauze (1910), récente acquisition par la Fondation Cassa di Risparmio di Alessandria.
 
3 : Du mythe à la Légende
Evocation de deux images de Napoléon : le jeune général en chef de l'Armée d'Italie, victorieux à Lodi et Marengo (caractérisé par la musique de La Marseillaise), et l'empereur, à la tête du continent (marquee par la musique de l'Hymne à la victoire).
 
4 : La pyramide de Marengo
Un documentaire relate l'histoire de la pyramide de Marengo. Plusieurs maquettes de la pyramide ont été prêtées par le SHD de Paris.
 
5 : La Gloire
Cette salle présente une installation sonore organisée autour d'une vision en « kaléidoscope » de l'Arc de triomphe offrant plusieurs images de la légende napoléonienne.
 
6 : Delavo et la légende napoléonienne
Cette salle présente les étapes de la construction de la villa abritant le musée, par Antonio Delavo, et les plans pour la réalisation d'un parc, d'un musée et d'un sanctuaire consacré à Marengo.
 
7 : Le rêve de la perfection : sphères et pyramides
Nouvelle présentation « sons et lumières », sur les différentes projets élaborés à la fin du XVIIIe, comme la tombe de Newton par Boullée, dont serait née l'idée de construire une pyramide.


Pour en savoir plus…

Consultez notre rubrique sur les partenariats scientifiques de la Fondation Napoléon.

Partager