Chroniques de Sainte-Hélène. Atlantique Sud

Auteur(s) : DANCOISNE-MARTINEAU Michel
Partager
© Perrin

“Durant l'exil de l'Empereur, l'envers du décor et les dessous du petit monde de Sainte-Hélène, croqués à la pointe sèche. »
Lorsque, en octobre 1815, Napoléon et sa suite, avec la garnison anglaise préposée à sa surveillance, débarquèrent sur un îlot rocheux et inaccessible de l'Atlantique Sud, la petite histoire tranquille et entêtante de la colonie fut bousculée par l'irruption inattendue de la grande. Cette dernière est désormais bien connue. Michel Dancoisne-Martineau en prend le contre-pied, en entrant dans l'intimité de ceux qui ont été mêlés, parfois de très loin, aux affaires de la retentissante captivité : voici, outre le terrible Hudson Lowe, le très original révérend Boys, le « juif » Solomon, l'impertinente Betsy Balcombe, le maître d'hôtel Cipriani, les esclaves employés sur l'île, les Chinois de la Compagnie des Indes, les prostituées de la prison, et tout un microcosme digne de la comédie humaine, battu par la mer, assommé par l'isolement et l'inaction, tandis que passent, en fond de tableau, les premiers rôles et l'ombre fugitive du Grand Homme.
Cinquante-quatre historiettes, nourries par les archives pour l'essentiel inédites de la capitale Jamestown, sont autant de scènes de genre qui recréent ce que l'historien a toujours du mal à saisir, l'air et le goût du temps. 
 
L'auteur : Consul honoraire de France, conservateur des Domaines français de Sainte-Hélène, Michel Dancoisne-Martineau y vit depuis trente ans. Personne ne connaît mieux que lui l'histoire, la géographie et les traditions de son île.
A l'occasion de la sortie de son ouvrage, il nous parle de ses fonctions et du travail de recherche et d'écriture des Chroniques, ainsi que de l'opération « Sauver la maison de Napoléon », lancée en novembre 2010 par la Fondation Napoléon et le Souvenir napoléonien.

Année de publication :
2011
Lieu et maison d'édition :
Paris, éditions Perrin
Nombre de pages :
360 p.
Partager