Leipzig 1813, la guerre des peuples

Auteur(s) : CALVET Stéphane
Partager
Leipzig, par St. Calvet © Vendémiaire 2013

Boursier de la Fondation Napoléon en 2004, Stéphane Calvet donne une étude fine et sérieuse de la bataille de Leipzig. Tous les aspects de la bataille sont traités, mais c’est surtout par son aspect anthropologique que ce travail est à souligner. S’appuyant sur une savante alchimie entre recherches d’archives et récits mémoriels, son étude permet de donner un visage aux combattants français de cet affrontement. Ses travaux dans les centres d’archives (le Service Historique de la Défense de Vincennes notamment) lui permettent ainsi d’analyser très finement la composition de la Grande Armée depuis le simple soldat jusqu’à l’officier, et de bien mettre en lumière ce qui faisaient les forces et les faiblesses des combattants de l’armée napoléonienne en 1813. De même, il aborde la question souvent laissée en suspens de la fonte des effectifs avant même les premiers coups de feu. On retrouve dans ces questionnements les précédents travaux de Stéphane Calvet, notamment sa thèse universitaire publiée en 2010 (Les officiers charentais de Napoléon au XIXe siècle, destins de braves, Les Indes savantes/Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse), dont ce Leipzig peut être considéré comme une sorte de prolongement naturel. Sa parfaite connaissance de ces sources délicates à manier que sont les récits mémoriels, lui permet d’établir une grille de lecture renouvelée, et de souligner ainsi le ressenti de la bataille chez les hommes qui ont participé à cet affrontement. Si chaque extrait de mémoire est bien remis en perspective, on pourra cependant regretter que l’abondance des extraits, fasse parfois glisser l’ouvrage vers le recueil de courts passages de mémoires. Le récit est néanmoins bien mené et Stéphane Calvet donne ici une bonne étude de la bataille des Nations où l’on sent toute l’influence de sa formation universitaire. Cette étude est ainsi symptomatique de la vivacité des travaux universitaires en matière d’histoire militaire napoléonienne qui connait depuis plusieurs années un renouveau qui ne peut être que salué. (François Houdecek)

L’auteur : Stéphane Calvet est docteur en histoire. Chargé de cours à l’université et à l’IEP de Poitiers, il consacre ses recherches aux guerres napoléoniennes, plus particulièrement à la Grande Armée.
Retrouvez l’auteur sur la chaîne Vendémiaire / Youtube

Année de publication :
2013
Lieu et maison d'édition :
Paris, Editions Vendémiaire
Nombre de pages :
317 p.
Partager