Metternich, le séducteur diplomate

Auteur(s) : Zorgbibe Charles
Partager
© Fallois

« Son regard bleu et bienveillant tromperait Dieu lui-même. » Le mot est de Stendhal. Metternich, le reconstructeur de l'ordre européen après les guerres napoléoniennes, fut un séducteur, à la séduction brouillée par une fatuité presque naïve : le chancelier était convaincu de détenir la vérité. Mais ses contemporains s'accordèrent à le définir comme « un menteur ». Ainsi Talleyrand ne fut pas tendre pour son jumeau en diplomatie : Metternich « ment toujours mais ne trompe personne », au contraire de Mazarin « qui trompait, mais ne mentait pas ». Mais Metternich faisait confiance à la postérité : « Elle me jugera… tout autrement que tous ceux qui ont affaire avec moi aujourd'hui. » Quel regard porter sur Metternich, près de deux siècles après ce Congrès de Vienne qui fit danser toute l'Europe ? (note de l'éd.)

L'avis de napoleon.org : Professeur de droit public à la Sorbonne (Paris), Charles Zorgbibe est un spécialiste des relations internationales. Il offre à un large public une biographie classique, chronologique, qui étudie le parcours politique et personnel du ministre autrichien des Affaires étrangères, confronté aux bouleversements européens de la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle. La constitution de l'empire napoléonien bouleverse alors profondément l'équilibre géopolitique, mais également les aspirations politiques et les mentalités des gouvernements et des populations. En 1815, voici le temps de la paix, mais quelle paix ?
Cette biographie est une excellente manière de comprendre la complexité des relations internationales et le jeu diplomatique. Elle est complétée de trois cartes montrant l'évolution de l'Europe en 1789, 1812 et après le Congrès de Vienne de 1815, d'une chronologie de la vie et de la carrière de Metternic reliées aux événements politiques, ainsi que d'une bibliographie avec des commentaires.
(I.Delage)

Année de publication :
2009
Lieu et maison d'édition :
Paris, éditions de Fallois
Nombre de pages :
527 p.
Partager