Eglise Saint-Pierre Saint-Paul – Rueil-Malmaison

Partager
© Fondation Napoléon

L'église de Rueil-Malmaison dont la fondation remonte au IXe siècle, abrite les tombeaux de l'Impératrice Joséphine et de sa fille la Reine Hortense. Largement remanié au cours des siècles, le bâtiment fut restauré sur ordre de Napoléon III en 1857.  
 
Décédée au château de Malmaison le 29 mai 1814, Joséphine fut inhumée le 2 juin suivant en présence d'une importante assemblée. Le deuil fut conduit par les fils d'Hortense – l'étiquette interdisait en effet à ses propres enfants, Eugène et Hortense, de le faire – suivis d'un cortège composé du général Sacken, représentant du Tsar, du duc de Mecklembourg, du grand-duc de Bade, de nombre de maréchaux et de généraux de l'Empire ainsi que des Ruellois bouleversés par la perte de leur illustre concitoyenne.   
 

En 1825, Eugène et Hortense lui firent édifier un monument funéraire dans la chapelle Saint-Nicolas à droite du choeur. Depuis, le corps de l'Impératrice repose dans le socle de ce monument de marbre blanc, oeuvre de l'architecte Berthault. Il est surmonté d'une statue de Cartellier représentant Joséphine dans la pose immortalisée par David dans le tableau du Sacre. A côté, s'élève le tombeau du comte Tascher de la Pagerie, oncle de Joséphine et gouverneur de la Martinique. Dans la chapelle à gauche du choeur, Napoléon III fit ériger en 1858 un cénotaphe en mémoire de sa mère, la Reine Hortense. Il est l'oeuvre de l'architecte Lacroix et du sculpteur Barre. Le corps de la Reine repose dans la crypte sous le monument, dans un sarcophage à l'antique.  
 
Le maître-autel possède un magnifique bas-relief exécuté par François Anguier pour l'église du Val de Grâce en 1667. Acheté par Napoléon Ier pour la chapelle de Malmaison, il fut donné par le banquier Hagermann en 1837.Il est également à signaler un splendide buffet d'orgues, oeuvre du sculpteur florentin Baccio d'Agnolo, offert par Napoléon III en 1868.
 
Karine Huguenaud

Pour plus d'information et pour découvrir les autres musées et monuments de la ville dont le musée national de Malmaison, consultez l'itinéraire Rueil-Malmaison. 

Partager