Histoire et Éducation civique pour le Brevet > Du Consulat à l’Empire, une France en refondation (PDF à télécharger)

Au collège
Révolution / Consulat / 1er Empire
Partager
Histoire et Éducation civique pour le Brevet > Du Consulat à l’Empire, une France en refondation (PDF à télécharger)
Bonaparte Premier Consul, par Antoine-Jean Gros
© RMN-GP, musée de la Légion d'honneur / Gérard Blot

Réalisé en partenariat avec les éditions Nathan, ce livret est consacré à l’œuvre pacifiste, la refondation, mais aussi à l’arrivée d’une société nouvelle et aux prémices de l’Europe, sous le Consulat et le Premier Empire napoléonien. Les deux dernières pages sont consacrées au brevet des collèges. Destiné plus particulièrement aux enseignants, il comporte des pistes pédagogiques.

Ce livret a été conçu et publié en 2014.

Consultez en ligne et/ou téléchargez le livret PDF en cliquant ici.

 

SOMMAIRE

Chronologie

Le pacificateur > Lorsqu’il s’empare du pouvoir en 1799, le général Bonaparte, âgé de seulement trente ans, trouve un pays en proie à la division et menacé par ses puissants voisins coalisés. Le régime du Directoire, instauré en 1795, corseté par une Constitution qui morcelle le pouvoir en plusieurs pôles rivaux, n’est jamais parvenu à rétablir un semblant de stabilité.

Le refondateur > Soucieux d’en finir avec les désordres provoqués par les bouleversements révolutionnaires, Napoléon se fixe pour mission, selon sa célèbre formule, de “jeter sur le sol de France quelques masses de granit” destinées à restaurer ordre et stabilité. L’influence de nombre de ces mesures demeure encore prégnante de nos jours, tant en France que dans de nombreux pays qui s’en sont inspirés. Ce chapitre propose une carte des départements français en 1790 et 1804

Une société nouvelle > La Révolution a profondément bouleversé l’ordre social qui prévalait dans la France de l’Ancien Régime. Sans renier ces changements, Napoléon entreprend une série de réformes destinées à en redessiner les contours. Certaines d’entre elles font encore sentir leurs effets de nos jours.

Le précurseur de l’unité européenne ? > La pacification générale permise par la signature de la paix d’Amiens en 1802 ne fut que de courte durée. La reprise des guerres permit dans un premier temps à Napoléon d’étendre sa domination sur une large partie de l’Europe, au point qu’on a pu voir en lui un précurseur de l’unification européenne.

De l’histoire au mythe > Si les historiens ont depuis longtemps déconstruit le mythe napoléonien et ses approximations, celui-ci n’en demeure pas moins vivace. Un temps rejeté, il est devenu un objet d’histoire à part entière, qui permet d’éclairer d’une lumière originale les XIXe et XXe siècles.

Le Consulat et l’Empire au brevet > L’épreuve d’histoire, de géographie et d’éducation civique du diplôme national du brevet fait appel à des connaissances en lien étroit avec la période napoléonienne. La maîtrise de celles-ci constitue un socle historique et civique à même de faciliter la compréhension de larges pans de l’histoire et de la société contemporaines.

Le Consulat et l’empire à l’épreuve d’histoire des arts du brevet > L’épreuve d’histoire des arts du Diplôme national du brevet, désormais obligatoire, offre de multiples possibilités d’aborder la période napoléonienne. De nombreux objets d’étude peuvent être explorés à partir d’elle.

Partager